Israel-Racisme-Rabbins

Les Israéliens d’origine éthiopienne se plaignent fréquemment du racisme et des discriminations qu’ils subissent de la part des autres Juifs.  Ainsi, à Petah Tikva, dans le centre d’Israël, plusieurs juifs noirs affirment qu’ils se voient régulièrement refuser l’autorisation de se marier par le rabbinat de la ville, où les rabbins remettent en cause leur judéité. Dans cette ville, la communauté d’origine éthiopienne regroupe environ 10.000 personnes. Mais elle a bien du mal à s’entendre avec le grand rabbin sépharade Binyamin Atias.

A la radio israélienne, Shega, une Israélienne d’origine éthiopienne dont le mariage a récemment été refusé par l’officier du rabbinat, a expliqué qu’après avoir montré les papiers prouvant sa conversion, l’officier du rabbinat lui a demandé de produire une attestation d’un rabbin prouvant qu’elle était juive orthodoxe pratiquante. Selon Shega, ce sont au moins 30 couples d’Israéliens d’origine éthiopienne qui ont récemment connu de telles mésaventures.

La question des juifs éthiopiens est complexe. Lorsqu’ils sont arrivés en Israël, les juifs éthiopiens de la communauté Beta Israël ont été reconnus comme pleinement juifs mais ceux appartenant à la communauté Falash Mura, qui s’est convertie du judaïsme au christianisme au 19e siècle, doivent pratiquer une conversion orthodoxe après avoir immigré en Israël.

En Israël, le seul moyen légal de se marier pour les citoyens juifs est de passer par le rabbinat. 

Selon le rabbin Chuck Davidson, cette discrimination à l’encontre des juifs d’origine éthiopienne n’est pas rare. Les rabbinats locaux sont nombreux à refuser de reconnaître leurs conversions. Et ce malgré un jugement rendu en 2013 par la haute cour de justice qui interdit aux rabbins municipaux de demander plus de preuves de la judéité d’un converti.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. queniartpascal says:

    comme si les juifs sont racistes pourtant les juifs ethiopiens le sont depuis plus longtemps que les khazars et les maghrebins

    • Les Askhénazes, bon nombre d’entre eux sont juifs depuis moins longtemps que les juifs Éthiopiens. Est-ce la de l’anti-semitisme ? Pourquoi le CRIF ne s’insurge t’il pas à l’encontre de ce forme de racisme?
      – Ah! C’est en Israël !
      – D’accord, mais le CRIF n’est il pas autant, une association défendant et fesant la promotion du sionisme dans le monde occidental, pour le compte d’Israël ?
      – Si, mais avant tout c’est des Juifs de nationalité française, qui pour un certain nombre d’entre eux possède aussi la nationalité Israélienne. Être Israélien, c’est avant tout chose, Juif!
      – Peut on dire que la nationalité française, américaine, anglaise, allemande etc… est avant tout qu’une nationalité de nutritionnelle, donc celle du coeur c’est celle d’Israël !
      – Être Français, c’est aimé la France. Connaître la terre sur laquelle tu vie, son histoire, sa culture, ses coutumes, traditions. Être imprégné de cette France et vouloir en faire partie. Le discours haineux, sur le devoir de mémoire, de repentance, des crimes commis par la France durant la deuxième guerre mondiale, doit ne plus existé ! Être Français, c’est être avant tout Français ! Ce qui vaux pour les africains noires, tout comme les Français des DOM. L’esclavage, à était abominable, pourquoi surenchérir la cruauté d’un crime par rapport à autre!
      – Et si en doit mettre encore la souffrance de ces crimes contre l’humanité, sur la repentance perpétuelle de la France, du peuple de France, pourquoi ne pouvant nous pas étudié, avec un esprit apaisé et de Vérité, les faits, réels, suposés, pour dénoué le vrai des faits imputés injustement, avec exagérations et que la lois nous limite la liberté de nous informés autrement que par la vérité officiel seule admise. Si cette limite est dépasser, le couperet de la loi tranchera, sur nos cas, avec sévérité et si malgré cela, notre amour propre, notre dignité sauvegardé, nous l’estimant plus chèr, que la déchéance civil, la guillotine de la morale s’abattra sur nous et nos proches.
      – Les uns ont ils plus de droits? Y a t’il un seul article de loi ou de la constitution qui éléve les uns, du faite de leurs appartenance à telle communauté, par rapport aux reste du peuple? C’est de l’injustice ! Tout comme c’est de l’injustice de cette croyance d’être un peuple à part, élu, qui s’abat sur la judéité mis en doute à cause d’une couleur de peau! Les racines du mal viennent de ce fait d’être élu!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com