Rowan Williams, ancien "archevêque" de Cantorbéry
Rowan Williams, ancien « archevêque » de Cantorbéry

Le Brexit divise la Grande-Bretagne : to stay or not to stay, telle est al question?

Alors que la campagne pour sortir de l’UE bat son plein sur l’île des grands Bretons, 37 leaders religieux ont cosigné une lettre ouverte aux Britanniques publiée par l’hebdomadaire The Observer,  le samedi 28 mai 2016, à trois semaines du référendum prévu, pour les inciter à ne pas quitter la maison commune européenne.

« La foi vise à construire des ponts et intégrer, pas à isoler et à construire des barrières ». C’est avec ces mots empruntés au pape François que débute la lettre.

L’Union Européenne, malgré les difficultés et les défaites « est essentielle pour préserver la paix, la lutte contre la pauvreté et la lutte contre la crise migratoire. » Aussi les différents signataires, parmi lesquels l’ancien archevêque de Cantorbéry, Rowan Williams, des représentants des églises anglicane, catholique, évangélique, rabbins et musulmans, unissent ainsi leurs forces pour s’opposer au Brexit.

« En tant que dirigeants et hauts responsables des communautés religieuses, nous exhortons nos coreligionnaires et d’autres à réfléchir sur les conséquences d’un vote de sortie sur les choses auxquelles nous tenons le plus ».

« Les 70 dernières années constituent la plus longue période de paix dans l’histoire de l’Europe. Les institutions qui nous permettent de travailler ensemble et de comprendre à la fois nos différences et ce que nous avons en commun contribuent à accroître notre sécurité et notre sens de l’effort collectif », affirment-ils.

« Bon nombre des défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui ne peuvent être traités que dans un contexte européen, et même mondial : la lutte contre la pauvreté dans le monde en développement, faire face au changement climatique et fournir la stabilité qui est essentielle à la lutte contre la crise migratoire actuelle. »

Et de conclure : « Nous espérons qu’en votant le 23 juin prochain, les gens se demanderont si le fait d’ébranler les institutions internationales chargées de réaliser ces objectifs pourrait éventuellement contribuer à une société plus juste, plus propre et plus sécuritaire. »

Toujours la même complainte larmoyante et humanitariste, les mêmes mots culpabilisants envers les eurosceptiques et les souverainistes, et louangeurs pour cette UE des technocrates et des apparatchiks de système politicien, destructrice d’identités.

Tous ces leaders religieux sont unis par la même idée mondialiste de dissolution des peuples, des cultures, des civilisations, de leur propre religion respective, pour construire, avec l’aide puissante de l’UE, un avenir aux lendemains qui chantent, leur chimère mondialiste.

Prions pour qu’ils ne soient pas entendus !

Francesca de Villasmundo

http://www.theguardian.com/politics/2016/may/28/peace-europe-different-faiths-must-unite

http://www.lastampa.it/2016/06/05/vaticaninsider/ita/nel-mondo/brexit-le-chiese-continuare-lunit-con-leuropa-9yd6nzrArbMjiDDJ9RBDpI/pagina.html

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Pour ceux qui douteraient encore, nous constatons que les Eglises participent ACTIVEMENT à l’avènement du Nouvel Ordre Mondial pour nous projeter au plus vite dans la misère, l’esclavage et le vice pédérastique.

    Vivent les princes de ce monde!

  2. Etienne says:

    Que les membres du clergé pensent ce qu’ils veulent, individuellement ; et que chacun fasse que cela se sache, peu importe.

    Mais…
    Les a-t-on informés du fait que dans la constitution européenne, les eurocrates ont refusé quelque référence que ce soit aux racines chrétiennes de L’Europe ? C’est donc que les eurocrates considèrent que les (du moins certaines) religions sont des feuilles mortes.

    Quoi qu’il en soit.
    A quel titre, de quel droit, ce clergé s’exprime-t-il en corps, sur un sujet strictement politique, et donc complètement étranger à leurs magistères (?) respectifs ?

  3. pamino says:

    « l’île des grands Bretons » ; oui, une partie des petits a fui outre-mer devant les envahisseurs gemaniques de l’Ouest et du Nord.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com