Le futur synode sur la jeunesse décidé par le pape François fait bouger les groupes Lgbt : une occasion magistrale s’offre à eux de faire pression sur la hiérarchie conciliaire pour que l’Église contemporaine et occupée devienne « inclusive » par rapport au monde arc-en-ciel et ses invertis.

Le 12 mai dernier s’est tenu à Rome entre certaines associations pro-Lgbt une rencontre œcuménique « chrétienne » intitulée « Vers le synode sur les jeunes ». Un communiqué de presse expliquait ainsi leur initiative :

« L’Église catholique est en train de se préparer pour le synode sur la jeunesse. Beaucoup de jeunes Lgbt+ ont eu des problèmes pour se sentir acceptés et inclus dans leur communauté chrétienne à cause de leur orientation sexuelle ou identité de genre. Des parcours spécifiques et une assistance pastorale sont sûrement nécessaires pour les jeunes Lgbt+. »

La conférence a été organisée par le Forum européen des groupes chrétiens Lgbt, par les Chemins d’espérance et par d’autres associations Lgbt. L’invité d’honneur a été l’impayable père jésuite James Martin, consultant auprès du Secrétariat pour la communication du Saint-Siège, et militant affiché de la cause homosexuelle. Il est l’auteur, controversé par l’aile conservatrice de l’Église actuelle, adulé par l‘aile progressiste, d’un livre dédouanant les mœurs des invertis et appelant à construire des ponts entre Église et monde lgbt : Construire un pont : comment l’Église catholique et la communauté Lgbt peuvent instaurer une relation de respect, de compassion et de sensibilité.

Le but de cette conférence était de détailler pour le futur synode « certaines bonnes pratiques de soins pastoraux vers les jeunes Lgbt+ en Europe » et les « espérances et les expectatives des jeunes chrétiens Lgbt+ ».

Évidemment, l’objectif de ces groupes Lgbt « chrétiens » est de réaliser une pression lobbyiste sur le travail du synode pour en orienter les décisions finales en leur faveur. Et immanquablement, étant donné l’atmosphère sexuellement correcte et œcuménique qui règne au Vatican, leurs exigences seront certainement entendues !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

6 commentaires

  1. Etienne says:

    Parions que ça se passera comme pour celui sur la famille : on prend acte d’un désaccord. Ensuite on réserve au pape (?) la rédaction des conclusions. Le dit pape produit un document ambigu et refuse de répondre aux « dubia ».

  2. asics says:

    Vatican 3

  3. Franravel says:

    Abomination de la désolation dans le lieu saint.

  4. Cadoudal says:

    la fameuse « ouverture au monde  » de Vatican II , c’est le mariage de Sodome; avec un « pape » gay .

  5. Clofer says:

    L’église est morte ou sur le point, attendons sa résurrection. En ce qui concerne les élucubrations LGBT, comme d’habitude, j’ai peur que les pires ennemis de l’église soient à l’intérieur !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com