Marco_PannellaMarco Pannella est mort ! L’historique leader du Parti Radical italien est décédé, jeudi 19 mai 2016, à l’âge de 86 ans après une longue maladie.

Député, euro-député, il fut de toutes les batailles politiques et sociétales progressistes : militant pro-avortement, pro-divorce, pour la libéralisation de la drogue – d’ailleurs il sera arrêté en 1995 pour trafic de drogue – bi-sexuel revendiqué « aux 400 amours », paladin des droits Lgbt, il œuvra ardemment et assidûment à déraciner de la société catholique italienne, et européenne, sa morale et ses règles chrétiennes. Honoré et aimé, célébré et encensé, par les médias du système et toutes les officines occultes dédiées à la révolution sexuelle et matérialiste, il fut un artisan de la décadence morale du monde moderne. Libéral, immoral, libertaire, anti-clérical, il était engagé à gauche toute, dans tous les domaines !

Le Vatican, à travers le père Lombardi, directeur de la salle de presse vaticane, vient de lui rendre un hommage funèbre des plus louangeurs !

« Marco Pannella est une personne avec laquelle, dans le passé, nous nous sommes confrontés souvent sur des positions discordantes, mais dont on ne pouvait pas ne pas apprécier l’engagement total et désintéressé pour les nobles causes [sic], comme par exemple celle à laquelle il s’est beaucoup dédié ces dernières années, en faveur des prisonniers. A ce propos, l’honorable Pannella, diverses fois, a voulu me rencontrer dans le but de témoigner personnellement, avec beaucoup d’enthousiasme, sa grande admiration pour le pape François, pour son attention aux prisonniers et son engagement pour le respect de leur dignité, comme plus généralement pour toutes les personnes dont les droits sont violés ou  confisqués. »

« Je me souviens de lui, continue le père Lombardi, avec estime et sympathie, en pensant qu’il nous laisse un héritage humain et spirituel important [sic], de rapports francs, d’expression libre et d’engagement civil et politique généreux, pour les autres et en particulier les faibles et les nécessiteux de solidarité. »

Comment un prêtre, au nom du Saint-Siège qui plus est,  peut-il évoquer « l’engagement généreux » de Pannella pour « les faibles et les nécessiteux » alors que le leader radical a milité pour le droit de tuer l’être le plus faible de la terre, l’embryon dans le sein de sa mère !

Comment un prêtre du Vatican peut-il parler de « l’héritage humain et spirituel » de Pannella alors que ce dernier s’est vautré dans l’immoralité, le matérialisme, le libertinage le plus abject, a été un exemple malsain pour ses concitoyens, pour la jeunesses de son pays, sans parler de son hostilité au catholicisme !

Vraiment la pensée unique et immorale qui règne dans le monde a ses fols adeptes dans les caves du Vatican !

Francesca de Villasmundo

http://it.radiovaticana.va/news/2016/05/19/e_morto_marco_pannella_/1230979

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. MA Guillermont says:

    Dis-moi qui tu fréquentes , je te dirais qui tu es !
    En bon copain , Marco est parti réserver sa place à Jorge Franciscus .
    Il tient la place bien au chaud …

  2. chris83 says:

    Ce n’est pas un bon exemple à suivre et je me demande pourquoi les sermons du dimanche nous font réfléchir sur la VIE à mener dans l’Amour, la fraternité, le respect des autres car ce personnage n’avait rien d’un bon chrétien il me semble… alors l’éloge du vatican me semble bien « déplacé » en l’occurrence!

  3. sabinaki says:

    En sentant la mort venir, nous devons nous dire : « qu’ai-je fait pour Jésus ? »
    Nous serons jugés sur notre charité.
    Pauvres ames pour qui le sang de Jésus est inutile…
    Quel scandale d’encenser de telles personnes !

    • Emily says:

      C’est la Foi qui sauve :
      – « Sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu » (Heb. 11,6).
      – « Celui qui croit et sera baptisé, sera sauvé; celui qui ne croit pas, sera condamné » (Mc 16,16).

      Seuls ceux qui ont la Foi peuvent avoir la Charité. La Foi est l’adhésion à toutes les vérités que Dieu a révélées et qu’Il nous enseigne par son Eglise (catholique).

      La « charité » de cet individu en état de péché mortel ne lui aura été d’aucun secours.

    • Eugène-Olivier says:

      Concile de Trente, sixième session, chapitre 7. 🙂

  4. Daniel Daflon says:

    Heureusement, même les plus mauvais ont une fin.
    Là où il est parti, il n’aura pas besoin de radiateur cet hiver.

  5. jean pierre Dickès says:

    Ce monsieur n’est certainement pas un exemple à suivre. Faire du bien ne dédouane pas de faire le mal. Lombardi aurait mieux fait de se taire.

  6. Sanfard says:

    Comment les successeurs des Apôtres peuvent-ils laïusser autant de misérables commentaires sur cet individu.

  7. guy de la Croix says:

    Lombardi jésuite collabo de B’nai B’ritt ou le vatican dirigé par les juifs franc-maçons…à travers l’hérétique de service Bergoglio… jusqu’à quand????

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com