Médias Presse Infos a longuement raconté les péripéties de cette gigantesque usine d’avortements. Un dénommé David Daleiden, président du Center for Medical Progress avait filmé en caméra cachée, les tractations financières de ventes de morceaux de fœtus par Parenthood. À la suite de ses révélations sur le Web, il s’était méchamment retrouvé en justice ; puis avait été relaxé de tous les chefs d’accusation lancés contre lui.

Ce fut un tremblement de terre, car plusieurs États coupèrent les vivres à Parenthood ; laquelle a d’ailleurs sollicité une subvention de 1,5 million de dollars au milliardaire mondialiste Soros. De son côté, le Congrès (parlement) a diligenté une enquête toujours en cours.

L’intermédiaire principal à la revente de ce « produit humain » est un organisme situé à Washington intitulé Birth Defects Research Lab qui s’est trouvé sur la sellette : il revendait les morceaux de fœtus à des laboratoires et notamment à l’université de Washington que Daleiden essayait de traquer en recherchant les documents concernant cet effroyable transfert ; ceci afin d’en remonter les filières. Dans cette affaire, l’État de Washington pouvait lui-même être impliqué. Habilement Daleiden avait argué que si le business de l’avortement était légal, il n’y avait pas de raisons de ne pas fournir tous les documents afférents à ces transactions, quelles qu’en aient été la nature, ainsi que les lieux où ils étaient. Rien n’était à cacher dans cette affaire ? Il est d’ailleurs probable que devant ce scandale, l’université a dû les faire disparaître.

Or de manière étonnante Birth Defects Research Lab, comme ligne de défense, affirma n’avoir jamais fait payer quiconque. La question qui se pose actuellement est que, reculant devant le scandale, Parenthood a déclaré qu’il ne ferait plus payer les morceaux de fœtus. Contradiction…Mensonge ?

À noter que tout récemment lors de l’enquête, les avocats de Stemexpress, un autre courtier de la vente de morceaux de fœtus, se sont récusés en raison de la multiplicité des infractions à la loi fédérale qu’il avait commises.

Alors qui dit la vérité ? Qui est le perdant et le gagnant dans cet incroyable jeu du menteur ? 

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

55 commentaires

  1. Difficile d’y voir clair, tant que l’enquête n’est pas close.
    Le code pénal américain interdit la vente et l’achat de tissus fœtaux humains. Ces actes sont considérés comme un crime fédéral punissable de dix ans de prison et jusqu’à un demi-million de dollars d’amende. À l’inverse, le don de ces tissus, avec le consentement de la patiente, est autorisé à des fins médicales.
    Le piège de la caméra cachée est une manœuvre courante mise au point par des groupes anti-avortement pour établir de fausses accusations qui ne résistent pas à un examen approfondi. Attendons la suite….

    • MA Guillermont says:

       » Le piège de la caméra cachée … »
      Où voyez – vous un piège ?
      Il ne s’agit pas de stars piégées ou de promotion pour artistes en mal de notoriété mais l’unique moyen de collecter les preuves accablantes (pendant 3 ans) d’un trafic juteux ignoble fait sur le prélèvement d’organes de petits d’hommes …..DES BEBES ….dont la mise à mort fut programmée en fonction des commandes pour certains .. ,… pour d’autres assassinés puisque nés vivants , …
      N’éprouvez – vous donc pas de pitié devant l’injustifiable ?

      • Il faut faire attention. L’avortement est légal aux Etats Unis. Mais çà ne veut pas dire que l’on peut faire n’importe quoi.
        Deuxième point : contrairement à la France l’utilisation de tissus fœtaux humains est autorisé si il y a le consentement de la patiente.
        Si il y a eu des activités illégales je gage que la justice saura faire la lumière sur ces affaires. mais si j’en crois mes sources l’enquête est en cours depuis plus d’un an. Et pour le moment il n’y a eu aucune inculpation.
        D’après mes contacts américains la lecture de l’ensemble de la vidéo (plutôt que de sa version courte éditée par le Center for Medical Progress) semble montrer que la responsable du Planned Parenthood, même si elle s’exprime d’une manière technique qui peut sembler détachée, est consciente et respectueuse des lois américaines de bioéthique régissant son activité.

        • MA Guillermont says:

          Le Ciel vous répond en ce jour du 04 Septembre 2016 car il représente l’ultime hommage bien mérité de l’Eglise à Mère Teresa .
          Aujourd’hui , à Calcutta , canonisation de Mère Teresa Missionnaire de la Charité.
          Toute sa vie n’a été que dévouement altruiste et désintéressé durant 50 ans , sans un jour de repos avec une tendresse toute maternelle .
          Un personnage hors du commun dont le combat dans le secours des pauvres incluait aussi tout particulièrement les enfants , des millions d’enfants … !
          Je vous invite à lire le discours dans son intégralité qu’elle prononça à Oslo le 10/12/1979 lors de la remise du prix Nobel
          http://www.evangelium-vitae.org/actualites/388/discours-de-mere-teresa-a-oslo
          Sa devise : »Faisons quelque chose de bon pour Dieu  »
          Elle disait :
          « Dans les pays développés sévit une pauvreté spirituelle , une pauvreté faite de solitude et de manque d’amour . C’est la plus grande maladie aujourd’hui « .

          • Je ne vois pas bien le rapport avec le sujet de l’article. mais oui je suis d’accord une grande dame. Comme celles qui se sont battues en France et ailleurs pour la liberté des femmes.

            PS : C’est peut être mon ordinateur mais votre lien renvoie sur une page d’erreur.

          • MA Guillermont says:

            Taper :
            Discours de Mère Teresa à Oslo lors du Prix Nobel-10.12.1979 le …
            Elle parle de ce qui est le plus grand destructeur de la Paix : l’avortement

            • Je m’en doutais un peu. Mais j’estime qu’elle se trompe

            • MA Guillermont says:

              J’en étais sûre .

            • Gabriel says:

              Je pense, mais je ne suis pas sûr, que Thérésa avait de bons professeurs. L’avortement permet d’éviter une grossesse non désirée, et non pas de tuer un enfant (qui n’apparaît seulement au bout de 3 semaine) donc je pense que c’est mieux qu’il vaut mieux qu’on arrête de nous demander de chier sur nos avancées sociales et laisser une chance pour ces femmes de ne pas vouloir avoir un enfant, de vivre pleinement sans.

              • @ Gabriel « laisser une chance pour ces femmes »

                Et à l’enfant ?

                Et à l’homme ? car un bébé se fait à 2, ce n’est pas une auto-fabrication.

            • MA Guillermont says:

              @Gabriel
              Ste Mère Teresa de Calcutta  » n’a pas eu de bons professeurs « , elle était animée d’un esprit d’amour simple et altruiste dont l’énergie spirituelle n’a jamais faibli .
              Mère Teresa a vu Dieu tout autour d’elle , dans chaque être humain .
              L’avortement ne permet pas d’éviter une grossesse , il met un terme à la grossesse !
              Gabriel …
              C’est un processus volontaire qui vient interrompre le développement du bébé à naître dans l’utérus afin de lui imposer une mort certaine .
              Relisez la définition de la loi de 1975 sur l’avortement et la stérilisation .
              Lorsque l’enfant à naître est tué « in utero « , c’est un véritable meurtre .
              Cependant quand le bébé est né vivant , et tué après , il s’agit d’un infanticide .
              Si vous considérez cela comme une avancée sociale , je puis vous affirmer que nombre de femmes ou jeunes filles à posteriori en éprouvent une épouvantable épreuve psychologique (et pas que …)
              Chacun reste libre du désir d’enfant ou pas et vivre pleinement comme il l’entend …
              Mais l’enfant à naître , fruit des amours d’un jour ou pas possède le droit fondamental qu’est le droit à la vie .
              La biologie prouve que la vie d’un nouvel être humain débute lors de la fécondation , au moment de la fusion du spermatozoïde du mâle et de l’ovule de la femelle ( gamètes ).
              L’union des 23 chromosomes du gamète masculin avec les 23 chromosomes du gamète féminin crée une nouvelle cellule de 46 chromosomes .
              Le terme donne à cette cellule est celui de ZYGOTE qui contient un nouveau code génétique , donnant un individu différent du père et de la mère, et de toute autre personne dans le monde « Chacun de nous a débuté sa vie en un seul zygote mono – cellulaire  »
              Dr Keith Moore, embryologue .

              …N’apparaît qu’au bout de 3 semaines ..!
              Gabriel , vous êtes un drôle de ZYGOTO !

    • @ « fausses accusations qui ne résistent pas à un examen approfondi »

      ?
      Des images prises sur le vif, c’est ce que vous appelez « fausses accusations » ? De quel examen approfondi parlez-vous ? Voulez-vous dire que ces images (images + son) seraient « trafiquées » ? Il faudrait aussi le prouver.

    • Jean-Pierre Dickes says:

      Mon cher MCF, vous qui êtes très cultivé et lettré, comme vous n’avez pas les mêmes idées que moi, vous allez soutenir mordicus que je n’ai pas le nez au milieu de la figure.
      Il y a 13 vidéos (treize) qui présentent les négociations entre les gros bonnets de Parenthood et le journaliste. Ils ne parlent pas des bleuets. Mais de la vente de morceaux de foetus avortés. Regardez-les. C’est en anglais. Un cynisme effrayant. Il y en a plusieurs concernant la présidente de Parenthood amie de la famille Obama. On parle de vente de morceaux d’enfants comme de celle de cacahouètes. Effroyable ! Vous osez parler de « fausses accusations » après cela. Est-ce pour des clopinettes que 14 Etats ont cessé leurs subventions à Parenthood ?
      Là vous me décevez ! Pous avez du prendre un peu trop de grains d’éllébore.

      • Si je vous ai blessé j’en suis désolé.
        Je vous rassure je pense que vous avez bien le nez là ou il faut.
        Par nature je me méfie d’enquêtes menés par des groupes partisans. Et non pas par des officiers de police. Vous parlez de 14 états américains qui ont suspendu leurs subventions, j’en déduit que les 36 autres l’ont maintenues

        Attendons les conclusions de l’enquête pour établir si la récolte et la distribution d’organes de bébés avortés par le Planned Parenthood contrevient aux lois fédérales qui empêchent que ces pratiques se fassent à titre onéreux. L’enquête déterminera également si, comme le suggèrent les vidéos mises en ligne par le Center for Medical Progress, des procédures interdites comme l’avortement par naissance partielle ont été utilisées pour assurer la « qualité » des organes et des fœtus eux-mêmes, ou si des restrictions propres à certains États ont été contournées.

      • Les dernières infos dont je dispose montrent que dans les états ou l’enquête a pu rendre ses conclusions aucune charge ni acte délictueux n’a pu être retenu contre Planned Parent Hood dans le cadre de ces vidéos.
        L’enquête est en cours dans d’autres états.

  2. Jean-Pierre Dickes says:

    Cher MCI,
    Vous semblez complètement ignorer les conséquence du mondialisme qui veut réduite les hommes à des simples produits. IL s’agit d’un monstre multiforme qui infiltre la société mondiale par ses tentacules. On le voit par exemple dans l’affaire des burkinis en France. Objectif premier, détruire la morale naturelle.
    Vous êtes trop intelligent pour rentrer dans un tel processus qui broie l’homme. La Justice ? Vous y croyez vous ? La Justice américaine avec son propre droit n’a pas de sens pour les gens de culture latine. Elle se fait à coup de fric. Vous tuez votre voisin, si vous vous arrangez avec la famille en payant, tout s’applanit. Voyez l’affaire DSK.
    Le fait de payer la justice pour se taire ou les moyens pour la contraindre idéologiquement se répand en France depuis longtemps sous le poid des décideurs de la finance. Vous qui êtes un esprit libre, pensez vous qu’il soit normal de vendre des morceaux de chair humaine des plus petits d’entre les otres, les plus faibles, les enfants non nés. Il faut remonter à Hitler.
    Quelques Etats résistent à cette déhumanisation qui se fait pour du fric…
    Comme je vous cerne, je vous vois hors de ce sytème deshumanisant.
    Vous devriez être au créneau de ceux qui dénoncent cette sauvagerie qui nous fait revenir dix ans avant Jésus-Christ : la vente de morceaux humains.

    • Cher Docteur,
      La peine de mort est autorisée aux États-Unis. Ce n’est pas forcément quelque chose qui me réjouit. Mais c’est le choix des américains. Chez nous elle a été abolie, et je pense que c’était une bonne décision.
      L’avortement y est autorisé. Comme en France. Et je pense que c’est un progrès. Au nom de toutes les femmes qui ont souffert quand elles ingurgitaient toutes sortes de produits toxiques, comme l’apiol, le chlorate de potassium, le détergent, l’eau oxygénée etc… dans le seul but de se rendre malade et donc de nuire à la santé du fœtus. Pire, certaines s’introduisaient dans l’utérus des aiguilles à tricoter, des baleines de parapluies, des pointes bic, des épis de blé, des brosses a dents…
      Vous qui êtes médecin je suis sûr que vous le comprenez encore mieux que personne.

      • MA Guillermont says:

        Vous mollissez …vous êtes à court d’arguments .

        Une citation … je vous laisse deviner , ne trichez pas !
         » Un homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant . »

        • J’avoue ne pas savoir. Bon d’accord. J’ai quand même regardé. Un homme célèbre pour un théorème lié à une figure géométrique simple le triangle.
          Il paraît que la souffrance est une vertu catholique. Il paraîtrait qu’elle rapproche de Dieu. Mais nous ne sommes pas dans une théocratie.
          Que l’enfant naisse dans de bonnes conditions ou pas, est pour moi important. Que la femme puisse choisir le moment de mettre un enfant au monde, et bien oui çà compte. Qu’elle choisisse difficilement d’avorter parce qu’elle sait qu’elle ne pourra pas l’élever correctement est essentiel.
          « Le droit d’avorter – plus encore que la contraception – a mis au jour une éthique radicalement nouvelle : les droits de la femme passent avant ceux du fœtus et avant les devoirs de la mère. Entre ­l’humain en puissance et l’individu en acte, le XXe siècle a tranché en faveur du second. » Élisabeth Badinter

          • @ MCF68 « la souffrance est une vertu catholique »

            Où avez-vous lu cette idiotie ? La souffrance n’a jamais été une vertu.
            Elle ne rapproche de Dieu qu’autant qu’on l’accepte, sinon elle en éloigne plutôt !

            • “La souffrance nous rapproche de Dieu en nous éloignant du mal et, par suite, nous fait évaluer plus justement les choses de ce monde.”

              Harry Bernard / La Maison vide

              • Tchetnik says:

                « Une fin de vie Chrétienne, sans douleur, sans honte et notre justification devant le trône redoutable du Christ, demandons au Seigneur ».

                Liturgie de Saint Jean Chrysostome.

              • @ MCF68

                Votre citation est vraie si on accepte la souffrance et que l’on ne se révolte pas contre elle. Peut-être peut-on dire que c’est le fait d’accepter son mal qui rend la souffrance vertueuse, mais c’est par dérivation.
                Car la souffrance n’est absolument pas une vertu, elle est une conséquence du péché originel. Dieu n’est pas friand de la souffrance.

        • MA Guillermont says:

          Oui , Pythagore en est l’auteur .
          Pour le reste vous connaissez ma position .
          Elle est celle de la 9 ème lettre de l’alphabet …

          • « I » pour « Immuable » ? Ou pour « Idiote réactionnaire » ? Ne le prenez pas mal, mais vous l’êtes à force de ne pas vouloir évoluer avec cette loi pour la femme. Bien que les Ecritures ne veulent pas le croire, notre corps nous appartient.

            • Tchetnik says:

              Le corps du bébé n’est pas celui de la femme, tchado.

              Sisi, tu peux faire une radiographie, c’est convainquant.

          • MA Guillermont says:

            i pour ignoble !

      • Tchetnik says:

        Très peu d’avortements sont pratiqués avec pour motif la mise en danger de la vie de la mère et nul n’oblige une femme à absorber une cartouche de 22LR pour avorter.

        Un meurtre reste un meurtre, à savoir un homicide sur une personne innocente.

        • En fait aucun. Car si la vie de la mère était compromise on appellerait cela une IMG (interruption médicalisée de grossesse)

          Sauf que la loi ne le considère pas comme une personne. Il est intéressant d’observer d’ailleurs que l’article premier de la loi Veil de 1975 énonce en effet l’obligation de respecter l’être humain « dès le commencement de la vie ». Ainsi, et alors que la pénalisation de l’avortement s’était toujours faite au nom de la protection de la démographie du pays, l’argument fondé sur la protection de la vie du fœtus apparaît ici pour la première fois.

          Le Conseil Constitutionnel en 1975 considère d’ailleurs l’IVG comme une atteinte au principe du respect de l’être humain dès le commencement de la vie, mais estime que la conciliation entre les différents intérêts en jeu est assurée : il existe une conciliation suffisante entre les intérêts de la femme et ceux du médecin puisque celui-ci se voit consacrer la liberté de ne pas avorter ; et entre le fœtus (l’être humain) et la femme puisque celle-ci ne peut interrompre sa grossesse qu’en cas de nécessité (état de détresse)

          • Tchetnik says:

            La loi NS ne considérait pas non plus les trisomiques comme des personnes.

            Invoquer pour justifier de la dignité humaine des bébés une loi qui vient d’un organisme qui par principe nie cette dignité relève de la même logique que d’invoquer la loi NS au sujet des Slaves, des Tsiganes…

            Toujours est-il que sur tous les avortements pratiqués, une infime minorité relèvent de la mise en danger de la vie de la mère. Le reste relève du pur confort.

            • Je ne crois pas que les femmes qui avortent y voient une situation confortable.

              • Ni les bébés tués.

                • Je pense qu’ôter la vie à un être vivant qui ne possède pas de conscience d’exister ou même un quelconque instinct de survie n’est pas immoral.

                  • Je n’ai pas compris qu’il était question de moralité dans votre post, mais j’ai cru que vous parliez de « situation confortable »

                    • Je répondais au fait que vous souligniez que c’était des bébés. En définitive, une approche historique, théologique, biologique et médicale de la notion de début d’une vie humaine, à la fois démontre l’impossibilité de parvenir à une réponse unique et acceptée par tous et suggère, malgré cette incertitude, la singularité dès son début du processus qui peut aboutir à la naissance au monde d’une personne. Et je ne faisais qu’indiquer mon avis personnel

                    • Tchetnik says:

                      Le critère du caryotype est incontournable, inattaquable et purement scientifique.
                      Personne n’a d’ailleurs cherché à l’invalider.

                      Pour l’Eglise, sa réponse est claire et nette depuis toujours, comme on l’a maintes fois démontré, sorces et témoignages plus que représentatifs à l’appui.

                      Inutile de faire comme si cette conversation n’avait jamaiseu lieu, ou alors il faut simplement devenir honnête.

                    • La position de l’Eglise c’est la position de l’Eglise et c’est tout. Ce sont les lois des hommes qui comptent. Et seulement celles-là. Si cela ne vous convient pas, battez-vous comme l’on fait les féministes. Faîtes changer la loi. Ou alors restez à vous plaindre.
                      Que votre argument soit inattaquable ou pas n’a en l’espèce aucune importance. Mais les scientifiques sont partagés : « C’est une erreur de considérer qu’un fœtus de quelques semaines est une personne humaine. La personnalité humaine ne vient qu’au moment où se forme le système nerveux central : le fœtus n’en possède pas, il n’a donc pas de conscience » Professeur Jacques Monod prix Nobel de Médecine 1965.
                      Je ne vois pas pourquoi les catholiques, imposeraient leur notre morale à l’ensemble des Français Comme le disait Elisabeth Badinter le droit d’avorter – plus encore que la contraception – a mis au jour une éthique radicalement nouvelle : les droits de la femme passent avant ceux du fœtus et avant les devoirs de la mère. Entre ¬l’humain en puissance et l’individu en acte, le XXe siècle a tranché en faveur du second.

                    • Tchetnik says:

                      « Il n’y a que la position de la loi qui compte »

                      -Heureusement que vous n’avez pas été politruk en URSS…

                      Pour le reste, le critère du caryotype et du développement autonome est inattaquable.

                      Aucun scientifique n’a pu le remettre en cause, les pro-mort se contentant en général de le contourner.

                      Le contourner au nom d’arguments qui n’ont d’ailleurs plus rien de « scientifiques » du reste.

                    • Tchetnik says:

                      « battez- vous pour changer la loi »

                      -Une loi qui change ne peut être considérée comme valable. Et c’est effectivement ce que nous faisons.

                      « au nom de quoi les catholiques imposeraient leur morale… »

                      Ils ont simplement la légitimité que leur donne le fait d’avoir fondé et construit ce pays. Ce que non pas la Juive Badinter ni les Francmacs Chirac et consort.

                      La botte souveraine de la réalité encore.

                    • L’URSS était une démocratie je l’ignorai… Mais la formation du système nerveux central est un argument scientifique.

                    • Vous devriez faire plus alors parce que ça me paraît assez mal engagé. J’espère que vous savez qu’on a pas attendu le christianisme pour forger l’identité de la France. Les Gaulois, les Romains, y ont également contribué. Et je ne vois pas en quoi un juif ou en franc maçon serait moins français que vous et moi ?

                    • Tchetnik says:

                      Mais vous n’avez pas parlé de démocratie…juste de respect de la loi et l’URSS était de ce point de vue un état de droit.

                      La formation du système nerveux n’a jamais été retenue comme argument pour définir la réalité de la vie ni celle d’appartenance à l’espèce humaine. Ou alors, il faut considérer les comateux comme des non-êres.

                    • J’aurai pu être plus précis, que voulez vous, je n’ai pas eu la chance de naître et de vivre dans une dictature ou une théocratie Donc quand je parle de respect de la loi c’est dans le cadre du régime démocratique.
                      J’ai bien précisé que c’est justement la loi Veil qui énonce en effet l’obligation de respecter l’être humain « dès le commencement de la vie » La protection de la vie du fœtus étant d’ailleurs évoqués pour la première fois.
                      Comme pour les trisomiques vous n’avez toujours pas compris le concept d’interaction avec le monde extérieur. La vie de tout être humain commence véritablement à sa naissance. Rappelez vous 18 ans et pas 18 ans et 9 mois

                  • Tchetnik says:

                    Dans ce cas, on peut balancer une balle de 7.5 gr dans la nuque d’un trisomique, selon vos dogmes.

                    • Non car le trisomique est en interaction avec le monde extérieur. La vie de tout être humain commence véritablement à sa naissance. Le jour de vos 18 ans vous ne dites pas que vous avez 18 ans plus 9 mois. Simple bon sens.

                    • Tchetnik says:

                      Négatif.

                      La vie commence à la constitution du Caryotype et du développement automnome des cellules le possédant.

                      Une femme qui est enceinte parle bien de son bébé, pas de sa blastula.

                      Simple bon sens.
                      En plus d’être une irréfragable réalité scientifique.

              • Tchetnik says:

                Un avortement fait pour des raisons de pure convenance est un avortement de confort.

                C’est la bitte souveraine de la réalité.

              • MA Guillermont says:

                @MCF68
                « je pense qu’ôter la vie à un être vivant qui ne possède pas la conscience d’exister …ne me paraît pas immoral  »
                Je crois que vous allez vous faire de nombreux amis car ils sont nombreux celles et ceux qui correspondent à ce critère !
                La terre va être depeuplée !

  3. Selak Saspas says:

    Dans cette affaire, le perdant c’est la Vie. Le gagnant c’est le dieu dollar

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com