enfantLes enfants sont curieux par nature, et ce n’est pas un mal en soi, bien au contraire. Grâce à celle-ci, ils ont la soif de l’apprentissage, le goût de la compréhension, et c’est ainsi que leur intelligence s’éveille petit à petit. Leurs sens sont constamment en éveil, toujours prêts à capter des informations que nous n’entendons même plus : le tracteur qui approche du portail de la maison, la petite miette de pain qui reste sous la table…

En revanche, prenons-nous suffisamment conscience que ces petites oreilles sont très douées pour capter non seulement des informations légitimes, mais aussi pour retenir « les discussions de grandes personnes » ? C ‘est là, où la curiosité des enfants devient mauvaise et ils doivent apprendre à laisser les grands parler entre eux et ne pas toujours tourner autour d’eux. Pourquoi ? Tout d’abord parce qu’ainsi, ils apprennent à maitriser ces sens toujours prêts à vouloir gouverner notre raison, et qu’ils acquièrent ainsi une maitrise de la chair par l’esprit, et qu’ensuite, plus ils sauront utiliser tôt leurs sens à bon escient, plus la vertu sera facile à acquérir petit à petit.

Il est aux parents aussi de se méfier des conversations d’adultes qui ont lieu autour de leurs enfants, que ce soit leurs propres conversations ou celles de leurs proches. Les désaccords entre adultes que les enfants peuvent entendre ont un gros impact sur leur confiance en l’autorité. Comment un enfant peut-il conserver la confiance des adultes qui ont charge de son éducation s’il entend que leur unité est étiolée ? Cela concerne avant tout les parents eux-mêmes, qui en montrant leurs désaccords, non seulement perdent de l’autorité mais blesse aussi la sécurité affective de leurs enfants. Cela concerne aussi les éducateurs entre eux, et la famille élargie.

Le deuxième danger concernant cette manque de prudence des adultes concerne le fond de la conversation : parler devant les enfants de faits qu’ils ne comprennent pas, de problèmes qui ne les concernent pas, peuvent les rendre très anxieux. Les enfants n’ont pas la maturité des adultes, et ils ne comprennent pas l’ensemble des problèmes, ce qui donne de graves incompréhensions qui peuvent beaucoup les déstabiliser. C’est pour cela que nous entendons souvent qu’il ne faut devant les enfants, parler de difficultés pécuniaires : avec leur imagination enfantine : ils s’imaginent déjà dans une mansarde, sales et mal vêtus, avec un morceau de pain moisi et noir pour déjeuner….quelle angoisse. Si nous voulons leur expliquer certains faits, comme l’état actuel de la France, employons les mots et le discours adapté à des enfants, plutôt que les laisser écouter les conversations d’adultes, plus difficiles à comprendre et donc plus inquiétantes.

Le dernier danger est moral : les enfants peuvent entendre des critiques, des reproches, des discussions légères, qui les pousseront au mal. Remercions Dieu de la présence de nos enfants qui nous permet ainsi une meilleure prudence dans nos propos et moins de paroles sans intérêt. Prenons-nous, mamans toujours conscience de leurs petites oreilles, lorsque nous discutons entre amis, autour d’un café ? Parfois leurs réflexions nous surprennent lorsqu’elles sont à propos de sujets qu’ils n’étaient pas censés écouter…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com