Le gouvernement a décidé de sanctionner par des retenues sur salaire les surveillants de prison qui se sont mis en grève. Pour Éric Zemmour, les matons subissent en réalité ce que subissent dans certains quartiers les pompiers caillassés ou les profs insultés. Dans l’univers macronien, les gens honnêtes n’ont pas intérêt à  plaisanter avec la discipline…

Francesca de Villasmundo

 

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com