EIIL_vehicule-mpi

Le 10 juin l’Etat Islamique s’est déclaré officiellement maître d’une partie de l’Irak, et la chasse aux chrétiens a été officialisée le 28 juillet. Mais il a fallu que les Kurdes soient à leur tour persécutés (Yazidis) pour que le président américain, Barack Obama, prenne la décision d’intervenir par des frappes aériennes pour les soutenir à partir du 08 août dernier. Durant ce long espace de temps, aucune aide militaire, policière ou humanitaire n’est intervenue pour secourir les chrétiens jetés sur les routes, les djihadistes ne leur ayant donné que le choix de se convertir, payer un lourd tribu sous forme d’impôt, fuir ou mourir. Les Chrétiens qui n’ont pas voulu renier leur foi, l’immense majorité, ont été spoliés de leurs biens et chassés. On leur a promis la protection des Kurdes, mais dans la pratique les Kurdes n’ont pas protégé les villages chrétiens et aucune autre mesure n’a été prise pour y suppléer. « Pourquoi a-t-on laissé ces islamistes à Mossoul, et de là s’avancer vers les villages chrétiens? » s’indigne sur France 5 Yako Elish, Président de l’Association d’Entraide aux Chrétiens d’Orient.

La prise de Qaraqosh, le 7 août, a ouvert la voie à l’armée de l’Etat Islamique vers Erbil, la plus importante ville du Kurdistan irakien. Or lorsque Qaraqosh (50 000 habitants), plus importante ville chrétienne d’Irak, était menacée personne n’a bougé. C’est pour faire barrage à l’avancée de l’armée de l’Etat Islamique vers Erbil que les Américains sont venus au secours de leurs alliés kurdes. Aujourd’hui la persécution des assyro-chaldéens semble passer aux oubliettes. Les médias n’ont plus d’yeux que pour les kurdes. Alors cependant, que les troupes kurdes, aidés par les frappes américaines, ont délivré aujourd’hui même deux de leurs villages. Laurent Fabius, sur place aujourd’hui, n’a eu de mots de soutien que pour les Kurdes, alors que 100 000 chrétiens sont toujours sur les routes.

Mais qui sont les vrais responsables de cette situation de chaos ? sinon les agresseurs de l’Irak de Saddam Hussein en 2003: les Américains ? Ceux-là mêmes qui se sont lancés en « croisade », selon le mot de Georges Bush! Se présenter en nouveaux croisés, c’était dés l’abord désigner les chrétiens à la vindicte de leurs compatriotes musulmans. Mais dans le même temps, la diabolisation de Saddam Hussein, protecteur des minorités, a fait des Chrétiens les boucs émissaires de ceux qui voulaient le renverser. De sorte que les chrétiens se sont retrouvés pris en étau entre les deux, sans avoir jamais été pris en compte dans ce conflit qu’ils redoutaient et dont ils ne voulaient à aucun prix.

C’est au nom du gouvernement américain que le « proconsul » Paul Bremer, en 2003, a démantelé l’armée et l’administration de ce pays. Le fragile équilibre entre les différentes composantes de la population, façonné par le parti laïc Baas, a volé en éclats. les officiers ont tous été chassés de leur poste et le matériel militaire abandonné. Ces officiers forment aujourd’hui les cadres de l’armée djihadiste, alors que leur matériel provient en partie des dépôts de l’armée irakienne dissoute.

Paul Bremer a imposé une structure fédéraliste complètement étrangère à la société irakienne, ainsi qu’un découpage du territoire entre zones Kurdes, Sunnites, ou chiites, de sorte que les chrétiens minoritaires se sont retrouvés dépourvus de protection et boucs émissaires désignés. La nouvelle armée irakienne formée en grande part de recrues récentes, a été fédéralisée en fonction des différentes confessions en vertu de quotas, ce que le précédent régime s’était évertué à évité. Cela la rend complètement inopérante face aux djihadistes sunnites, les sunnites de l’armée ne voulant pas lutter contre d’autres sunnites. C’est ainsi que cette armée très onéreuse, forte d’un effectif de 900 000 hommes est complètement démobilisée face à l’armée de l’EI, qui n’a qu’un effectif de 10 000 hommes en Irak (5 000 en Syrie).

Cette fédéralisation de toutes les structures étatiques a ôté toute autorité au pouvoir central déjà en position de faiblesse puisque imposé par la puissance occupante. Paul Bremer, au nom du gouvernement américain, a organisé le chaos dans ce pays autrefois stable et florissant.

Les répercutions de cette agression américaine de 2003, sans aucun mandat international, sans aucune justification -hormis des accusations mensongères démasquées depuis- , n’a certainement pas finie de dévaster cette région du monde: l’afflux des réfugiés au Liban et en Jordanie désigne ces pays à l’attention de l’armée djihadiste qui n’a pas attendu longtemps pour les menacer à leur tour. Nul ne sait combien de souffrances, de morts et de dégâts l’agression américaine va encore provoquer dans les années à venir, sans compter un nouvel afflux probable d’immigrés en Europe.

On est donc étonné que François Hollande se soit empressé, dés l’annonce des bombardements américains, de déclarer sa solidarité avec l’oncle Sam, alors que la France est complètement étrangère au chaos engendré par les Américains. Jamais l’Etat Français n’a soutenu l’agression américaine de l’Irak en 2003. Ce sont les médias , en France, qui se sont livrés à une honteuse et coupable propagande pour soutenir l’agression américaine. Depuis, il est vrai, Nicolas Sarkozy a trouvé bon de réintégrer la France à l’Alliance Atlantique dont l’avait dégagé De Gaulle… Et François Hollande suit le mouvement avec empressement.

Mais les victimes désignées par les prétendus croisés, sont en première ligne les chrétiens et si leur situation s’est aggravée ces derniers temps, elle n’est cependant pas nouvelle. Entre 2003 et 2014, la population chrétienne d’Irak est passée d’un million de personnes, à 400 000 sans compter l’exode en cours actuellement.

A Bagdad, ville encore « libre », une chrétienne ne peut pas sortir dans la rue sans voile, sinon elle se fait insulter et menacer. Deux hommes de 70 et 72 ans ont été abattus hier par les Islamistes dans un village proche de Mossoul, parce qu’ils refusaient de prononcer la chahada, cette profession de foi musulmane que Mgr Barbarin, archevêque de Lyon, se vantait de réciter. Mgr Barbarin qui, s’étant rendu en Irak sous haute protection, a déclaré face aux caméras et devant une assemblée de chrétiens irakiens, qu’il allait désormais réciter chaque jour le Notre-Père en langue liturgique chaldéenne jusqu’au retour des chrétiens à Mossoul… Quelle valeur doit-on accorder aux prières du primat des Gaules ?

Le 8 août, précise encore M. Yako Elish, des chrétiens d’un village proche de Qaraqosh disaient que leurs « voisins musulmans ont participé à l’attaque contre leur ville. Ceux-là avec lesquels ils vivaient en bonne entente depuis toujours. » La vie des chrétiens en Irak est un enfer, certains d’entre eux meurent de saisissement à force de faire face au harcèlement et à la peur quotidienne, nuit et jour…

Emilie Defresne

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. LEBRETON says:

    US (EVERYWHERE IN THE WORLD ) GO HOME IN YOUR COUNTRIES …

  2. Et quand on pense que le prix Nobel de la Paix a été attribué en 2009 à Barak Obama.
    Ce prix est encore plus méprisable que l’actuelle légion d’honneur française.

  3. Pingback: L’Irak, les Américains, la France, et le double langage

  4. Frédéric Valandré says:

    Bonjour Mme Dufresne,
    qu’il me soit permis d’apporter quelques précisions.
    Quand vous écrivez : « Ce sont les médias , en France, qui se sont livrés à une honteuse et coupable propagande pour soutenir l’agression américaine », je peux difficilement être d’accord. En 2003, la tendance médiatique était au soutien à la position Chirac/Villepin, hostile à une intervention militaire en Irak. Alexandre Del Valle l’a écrit naguère : « Depuis le début du conflit irakien, les médias et les intellectuels autorisés ont forgé l’image manichéenne d’une scène opposant irréductiblement deux camps : celui de l’anti-guerre, camp des victimes arabo-musulmanes ; puis celui des pro-guerre, représenté par des Texans cow-boys assoiffés de pétrole et complices du terrible Sharon » (« Vers un aggiornamento islamique », Le Figaro, 22 avril 2003) J’ai également consacré un chapitre au consensus de l’époque dans mon premier livre (aujourd’hui épuisé), « France Intox », paru chez Underbahn en juin 2006.
    Par ailleurs, sans nier la mauvaise gestion du dossier irakien par les Américains, il convient de ne pas faire un portrait trop « pastel » de Saddam Hussein. Le Raïs de Bagdad était un dictateur laïc, certes… mais quand ça l’arrangeait. L’interdiction faite aux femmes de voyager seules en 1985, l’inscription « Allah Akbar » ajoutée sur le drapeau irakien en 1991, « la campagne de la foi » de 1995, qui encourageait les membres du parti Baas à s’imprégner du Coran, la construction de nombreuses mosquées, le projet de construire la plus grande mosquée du monde… sans parler des appels au djihad lors des guerres du Golfe de 1991 et de 2003 : pas très laïc tout ça ! Et ses relations avec les Chrétiens étaient plus complexes qu’on ne le dit d’habitude :
    http://rue89.nouvelobs.com/2014/07/30/dix-choses-ignoriez-sans-doute-les-chretiens-dirak-253971
    Bonne journée !
    Bien cordialement,
    FV.

    • Emilie Defresne says:

      @ Frédéric Valandré
      Je vous remercie, Monsieur, de vos intéressantes observations.
      Cet article ne prétendait pas faire le tour de la question, et bien des nuances sont à apporter, merci pour les vôtres.
      Il ne s’agit certes pas de faire de Saddam Hussein une pure victime, ni de son régime le paradis sur terre.
      Joseph Fadelle témoigne lui aussi du calvaire qu’il a subi dans l’Irak de Saddam Hussein lorsqu’il s’est converti au christianisme. Il ne s’agit donc pas de promouvoir une liberté religieuse qui depuis Vatican II a fait dans nos pays catholiques la démonstration de sa nocivité. En Irak il n’y a jamais eu aucune liberté religieuse. La religion officielle est l’Islam, le christianisme a été toléré sous Saddam Hussein, ce qui était déjà beaucoup. Ce qui, depuis l’agression américaine n’existe plus.
      Malheureusement ce pays composite rend impossible l’établissement d’une société harmonieuse et vraiment unie, telle que nous l’avions connue il y a 50 ans encore en France. Parce que, avec l’afflux d’immigrants musulmans en France, nous sommes en train de faire , nous aussi, l’expérience d’une société composite instable, ce qui nous avait été épargné jusque-là.
      Le rôle des Américains dans la déstabilisation de l’Irak ne fait aucun doute et il est terrible parce qu’il s’appuie sur un mensonge qui a été démontré et qu’ Hillary Clinton a reconnue il y a peu encore sur une chaine de TV française. Cette agression de 2003 est directement responsable de quantités de morts, civiles et militaires (et ce n’est pas fini comme on voit!), elle a engendré la destruction de témoignages historiques irremplaçables: documents, œuvres d’art, archéologie etc.; Ce sont les traces extraordinaires d’une civilisation très ancienne, qui remonte avant le Christ, qui est en train de disparaître, dont les Assyro-chaldéens chrétiens sont porteurs. Or cette éradication actuelle a débuté avec les Américains.
      D’ailleurs la responsabilité des Américains remonte bien avant 2003, en réalité puisqu’ils ont encouragé la guerre Iran-Irak en soutenant à cette époque l’Irak contre l’Iran. (D’où on pourrait au moins retirer la leçon du manque de fiabilité des alliances conclues avec ce pays, celles-ci ne fonctionnent qu’à sens unique et se renversent au gré des intérêt du plus fort! Et ce sont eux aussi qui ont encouragé Saddam Hussein, de façon très hypocrite, à attaquer le Koweit…
      Bref, qui agite sans cesse les minorités, ici comme en Europe de l’Est ? Sinon l’oncle Sam ? Malheureusement l’Europe est de plus en plus à sa remorque!

      Quant au soutien des médias à l’agression américaine, je ne parlais que de ce que j’avais constaté, même si, effectivement des voix isolées se sont distinguées. Nos chaines de télévision nous ont saturé d’images de l’armée américaine, assortis des commentaires qui allaient bien… La diabolisation absolue de Saddam Hussein était une obligation, au point que son procès expéditif n’a pas fait, pratiquement, la moindre vague.

  5. Pingback: Les responsables de la persécution des c...

  6. Simple: les Chrétiens d’Irak ne dependent pas du vatican et sont hostile à israël donc pourquoi les aidées http://strategika51.wordpress.com/2014/08/12/cycle-orwellien-letat-islamique-ou-comment-washington-cree-des-epouvantails/

    Il y a plus de 8 millions de musulmans en France si ils voulaient foutre le bordel la France serait à feu et à sang, je remarque que chaque polémique chaque problème vient de nous même.

  7. Anne Lys says:

    Non, le cardinal Barbarin n’a jamais récité la chahada et s’en est encore moins vanté. Mais il est vrai qu’il a raconté une histoire de sa jeunesse de façon très maladroite.
    Indignée, je le lui avais écrit et j’ai reçu de son directeur de cabinet une réponse dont voici le passage essentiel :
    « un prêtre âgé qui a contribué à sa formation lui avait alors conseillé d’apprendre par cœur une prière en arabe, de façon à pouvoir accompagner, si l’occasion venait à se présenter, un musulman au moment de sa mort. Une manière, pensait ce prêtre, de vivre la règle d’or donnée par Jésus dans l’Évangile : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : voilà la Loi et les Prophètes » (Mat 7, 12).
    Pour répondre à votre interrogation, le cardinal croit utile de préciser qu’en fait, la situation ne s’est jamais présentée dans son ministère. Si toutefois il en était ainsi, il ne manquerait pas de confier cette personne à la miséricorde de Dieu, puisque tel est le cœur de notre Évangile. Aider un croyant à se préparer à la rencontre définitive avec le Dieu vivant est assurément un acte de charité. »

    Et effectivement, nous, Catholiques, nous honorons la mémoire d’un rabbin qui, pendant la 1ère guerre mondiale, a été tué en apportant un crucifix à un soldat catholique mourant…

    Il est peu probable que la prière que le cardinal Barbarin avait apprise pour le cas où la situation le justifierait ait été la chahada. Comme il ne sait pas l’arabe, il ne pouvait d’ailleurs pas le savoir, si tel était le cas. En tout cas, c’était loin de son intention.

    Le cardinal Barbarin a suffisamment montré, ces derniers temps, qu’il était loin d’être loin de ces prélats qui tiennent avant tout à être « politiquement corrects » et à plaire aux médias, défendant la vie de la naissance à la mort naturelle et le mariage légitime d’un homme et d’une femme, pour qu’on le croie quand il affirme qu’il n’a jamais récité la chahada, s’en est encore moins vanté et n’a à se reprocher qu’une façon maladroite de s’exprimer…

  8. Nduwayo Gabriel says:

    C’est dommage de voir un homme chasser l’autre comme l’on est animaux dans une forêt,étant compréhensible pour les animaux du fait que ces derniers n’ont pas d’intelligence.Et les hommes dotés d’intelligence.pour quoi s’entretuer?NOUS PRIONS POUR CES CHRÉTIENS QUI SONT EN TRAIN D’ÊTRE PERSÉCUTES POUR LEUR CROYANCE.OOOOOH!!! SEIGNEUR!garde les âmes de ces chrétiens qui sont morts et persécutés à cause du salut que tu nous as amené et accorde eux la force spirituelle pour qu’ils puissent résister faces à ces diables serviteurs de Satan.

  9. Pingback: Les responsabilités des autorités françaises dans la barbarie du Moyen-Orient

  10. Pingback: l’Etat Islamique massacre 503 personnes, femmes et enfants, à Ramadi en Irak à 120 km de Bagdad » Patrie-Actus

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com