Edouard Demachy (1854-1927), issu de la haute société parisienne du Second Empire, est le fils de Zoé Girod de l’Ain (1827-1916, fille du général-baron Félix Girod de l’Ain) et de Charles-Adolphe Demachy (1818-1888), gérant de la banque Seillière-Demachy et régent de la Banque de France.

Son livre Les Rothschild est paru pour la première fois en 1896, à compte d’auteur. C’est en préparant une étude financière sur les emprunts et conversions européens pendant le XIXe siècle qu’est venue à Edouard Demachy l’idée d’écrire une histoire de l’omniprésente famille Rothschild.

Il commence par écrire les origines de la famille et de ses milliards jusqu’aux environs de la mort d’Amschel, le patriarche, passe ensuite à Londres, et fait le portrait de Nathan Mayer de Rothschild, véritable chef de la famille et professeur de ses frères du continent.

L’auteur prouve rapidement qu’il est impossible d’arriver à la fortune qu’ont possédée les Rothschild au bout d’un très petit nombre d’années en partant de zéro comme veut le faire croire la légende. Les Rothschild n’ont rien inventé et n’ont exploité aucune invention; les Rothschild n’ont pas fait d’industrie; les Rothschild ont commencé par travailler avec d’énormes capitaux. Ce qui signifie qu’ils en avaient la disposition, sans en être les légitimes propriétaires. Edouard Demachy dévoile ces procédés de spéculations, comme lors de la bataille de Waterloo, qui ont fait la fortune des Rothschild. En fait, les Rothschild ont été la cheville ouvrière de quasiment tous les événements politiques et financiers du XIXe siècle en Europe.

Edouard Demachy souligne comment l’incendie du Ministère des Finances lors de la Commune a fort opportunément permis de faire disparaître des archives concernant les Rothschild et note que si les Communards en voulaient officiellement aux riches, ils ont pourtant laissé intact l’hôtel Rothschild à Paris – ainsi que toutes les propriétés des Rothschild dans la ville – alors qu’ils ont  brûlé d’insignifiantes maisons voisines. Ce livre est bourré de « détails » de ce genre. Nous suivons les Rothschild en France, en Angleterre, en Allemagne et même en Egypte. Il s’agit d’une véritable enquête, assortie de documents de police sortis d’archives particulièrement révélateurs.

Les Rothschild, Edouard Demachy, éditions Kontre Kulture, collection Les InfréKentables, 276 pages, 17 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. L' ANKOU RU says:

    Eux ,qu’ils aillent se faire f… avec leurs vins et champagnes pourris .MOI j’achète FRANCAIS !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com