C’est Le Lab qui divulgue cette information :

« Un peu plus d’une semaine avant le premier tour de l’élection présidentielle, François Fillon avait affirmé qu’il pourrait nommer des membres de Sens commun au gouvernement s’il était élu. Une manière de remercier cette émanation de la Manif pour tous qui a œuvré à fond pour sa campagne de la primaire puis de la présidentielle. Mais surtout un courant très critiqué en interne, et notamment par Alain Juppé qui promettait d’être dans l’opposition si Sens commun dictait la ligne du gouvernement. Mais depuis, François Fillon a été éliminé dès le premier tour du scrutin élyséen, une première pour le candidat de la droite sous la Ve République. Et, à l’heure du bilan de la défaite, le candidat de la droite de regretter cette dernière séquence de campagne autour de Sens commun, après les séquences autour des affaires. Selon le Canard Enchaîné de ce mercredi 26 avril, François Fillon estime ainsi avoir été « totalement plombée » par cette fin de campagne. Et d’ajouter, alors qu’il défendait encore Sens commun quatre jours avant le premier tour. »

Preuve flagrante de l’échec de la course à la respectabilité d’une certaine frange du catholicisme, éternels cocus de l’histoire. Il était bien évident que la fausse droite, infestée par les fausses valeurs du régime, n’en avait rien à chaloir de Sens Commun. Le but était juste d’en pomper la substantifique moelle et lui donner en retour des promesses non tenues. 7 conscriptions législatives dans des secteurs imprenables contre le ralliement d’un million de personnes. Ce ne vaut même pas trente deniers.  Traités en citoyens de seconde zone, les catholiques n’ont plus rien à perdre non plus. Les catholiques « bien élevés » doivent en finir une fois pour toute avec ce fantasme tératogène de la respectabilité. Après tout, le Christ a subi le châtiment le plus infâmant de l’époque, la croix.

Comme dit le cantique : « Ô croix, sublime folie,
Ô croix de Jésus-Christ ! (bis)
Dieu rend par toi la vie
Et nous rachète à grand prix :
L’amour de Dieu est folie,
Ô croix de Jésus-Christ
! »

Les politicards vous méprisent. Montrez-leur que vous aussi êtes capables de vous révolter. N’oublions pas que la République est viscéralement antichrétienne et qu’un catholique ne peut et ne doit pas être Républicain.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

19 commentaires

  1. Sancenay says:

    Des catholiques « bien élevés » qui entendaient prolonger les ripailles du Système ? connais pas !
    Des gosses gâtés, mal élevés par des parents bobos ultra -libéraux et aussi « catholiques » que je suis dentelière au Puy , ça oui il y en a un paquet dans ce Sens si commun tout comme à la Manip pour tous de « Ludoche » .

    • Jean-Marie Mas says:

      Sens Commun a cru bon de prendre une position claire en faveur de F Fillon, se sont ils trompés? L’avenir le dira. Mais ils ont eu ce courage, et contre vents et marées, ils ont tenu bon. Ceci démontre que notre jeunesse sait s’impliquer, s’investir dans la recherche du bien commun, et c’est plutôt positif.
      Quand a la « Manip pour tous » comme vous dites, elle représente plusieurs millions de gens que vous insultez, je ne parle pas de « Ludoche », cette mère de famille qui s’investi depuis quatre ans pour la défense de la famille et des enfants.
      On peut ne pas être d’accord avec une personne, avec un mouvement, mais on peut aussi avoir un peu de respect pour qui ne pense pas comme vous.
      Par ailleurs, les insultes sans donner le moindre argument, c’est facile et lâche.
      Vous avez fait vos petits besoins du matin? Vous êtes soulagé ? grand bien vous fasse.

      • Sancenay says:

        Une jeunesse qui lâche tout à la première escarmouche ne représente aucun intérêt pour ce que vous appelez  » le bien commun  » dont nous ne devons pas avoir sensiblement la même définition.
        Compte tenu de sa prestation, je trouverais plus judicieux que Madame de La Rochère , si vous préférez à « Ludoche  » ( surnom amical que lui donnait un ami de d’un éminent LR dans un car qui, précisément , nous amenait de concert à une des premières manifs de la Manip pour tous) je trouverais plus utile, vous disais-je que Madame de La Rochère s’occupât prioritairement de ses enfants par les temps qui courent, un tien, valant mieux que deux tu l’auras.
        Je pourrais si je l’estimais utile en l’occurrence vous fournir les remerciements que Madame de La Rochère m’a écrit pour les conseils en terme de communication rationnelle – et non émotionnelle ou sensationnelle – que je lui ai fournis.
        De même, mes offres de services et mises en gardes bénévoles que je lui ai fournies lorsque j’ai perçu les premières dérives sémantiques qui trahissaient une prise en main par les officines occultes habituelles, qui sont, dès lors nécessairement restées sans réponse, même polies..
        Mais votre conclusion insolente qui trahissent vos velléités quelque peu démesurées à me donner des leçons de politesse ne le justifient pas.
        Au cas ou il vous aurait échappé que Monsieur Fillon a appelé à voter pour le pantin du mondialisme mortifère une heure après sa déculottée, je vous demande : quid de la valeur du soutien de « Sens commun » au type des costards ?
        Il y avait assurément beaucoup de jeunes très sincères à « sens commun » qui méritaient mieux que cette fin pitoyable, mais il est évident que les ficelles du mouvement étaient tenues par le Système.

        • Jean-Marie Mas says:

          J’ai aussi apporté quelques observations et critiques a Ludovine, et je n’ai pas été suivi. Au moment des rapprochements avec le monde musulman, mes amis et moi avons été critiqué et menacé de ne pas être suivi, pourtant nos actions ont porté leurs fruits, obligeant le gouvernement a faire marche arrière sur l’ABC de l’égalité et ses expérimentations, moi aussi, je me suis battu, et j’ai souvent été déçu par le manque de combativité de LMPT, la « mollesse » de ses actions a laisser le pavé propre a chaque dimanches soirs, moi aussi, j’ai quitté ce mouvement ou je compte de nombreux amis.
          Pourtant, je ne me permet pas de juger les personnes qui sont toutes parfaitement honorable et de qualité. Si je critique une erreur de jugement, une erreur de casting parfois, je ne m’érige pas en procureur comme vous le faite.
          Quand a la suite, et compte tenu des résultats probable de cette élection, il nous restera a nous rassembler derrière nos jeunes de « Sens Commun » et de « Ludoche » pour les aider a la défense de ce qui nous est commun

          • Sancenay says:

            S’il n’y avait que des « erreurs de jugement en cause ce serait en effet tout à fait excusable. Ce n’est évidemment pas cela que je cible lorsque je parle de « Manip pour tous » . Vous l’avez très bien compris : c’est de la duplicité de langage qui est utilisée pour canaliser une jeunesse prête à se battre pour son avenir.
            Si tel n’était pas le cas, qu’est-ce qui empêcherait Sens Commun et Madame de la Rochère de suivre l’exemple courageux de Monsieur Dupont-Aignan ?
            Est-bien le moment de tergiverser alors que se présente une occasion unique de disperser façon puzzle l’oligarchie mortifère ? Soyez raisonnable et un peu hardi si vous voulez donner l’exemple aux jeunes .
            Pas procureur ? sauf à l’endroit des plus déterminés dont votre serviteur.

            • Jean-Marie Mas says:

              Je crois que nous avons de nombreux points commun. Concernant les engagements politiques, vous le savez, chez LMPT, on trouve beaucoup de gens de droite, mais de toutes les droites. Et pas seulement, quelques personnes de gauche, et pour servir Pagnol, un quatrième tiers de centristes. Je conçoit qu’il ne soit pas aisé de donner une consigne de vote. Personnellement, je salue le courage de Dupont Aignan, je ne voterais pas blanc, je voterais contre Macron, je viens de demander a un ami qui participera a une conférence avec Ludovine d’insister sur la nécessité de durcir le ton.
              Mais je ne suis pas Ludovine, je n’ai pas tous les paramètres a ma disposition et personne en face pour apporter la contradiction. C’est pourquoi, malgré mon éloignement du mouvement, malgré mes désaccords, je reste mobilisé pour l’action.

              • Sancenay says:

                Sans donner nécessairement de consigne de vote, on doit , au sens du devoir absolu , dire ce qui est le plus proche de la doctrine sociale de l’église et ce qui y est carrément hostile , c’est à dire les idées- ou ce qui en tient lieu -de Monsieur Macron. ( voyez sa pitoyable intervention auprès d’enfants du primaire sur ce qu’est selon lui « la famille » aujourd’hui : de la propagande révolutionnaire totalement déplacée à des enfants de 5/6 ans , c’est une vidéo de Gala, je suis tombé dessus par hasard sur le net en cherchant à cerner l’énergumène.)
                Pour que Madame Boutin, qui a passé sa vie , pardonnez-moi l’expression au râtelier de l’UMP, puis de LR, tout en hurlant si longtemps avec les loups contre les patriotes vigilants, juge nécessaire de voter pour Marine Le Pen il faut vraiment que les choses aient atteint un degré de gravité inégalé chez Sarkozy-Chatel , et pourtant !…
                Se présente donc aujourd’hui à tous les catholiques fidèles et raisonnables l’impérieuse obligation de combattre avec la plus grande détermination cette prétendue « ouverture au monde » que souhaite imposer à la France l’ insolent figurant du nihilo mondialisme qui masque si mal la volonté de diviser pour régner en rallumant au passage les vielles haines de l’épuration ou celles plus récentes du racisme anti-français ( ses harangues d’ Oradour et de Sarcelles. ).
                Que l’on ne partage pas toutes les propositions du néo-Fn- c’est mon cas- que l’on ne prise pas davantage toutes les options de certains de ses leaders et sa candidate- c’est mon cas aussi- ne doit pas servir de prétexte à se laver les mains, comme l’a fort bien rappelé Marion Maréchal-Le Pen.
                Cela reviendrait littéralement à trahir notre civilisation chrétienne déjà si menacée de par le monde.Nous n’avons pas le droit d’abandonner ce combat et les conséquences désastreuses qui s’ensuivraient pour nos enfants et petits enfants déjà plus que suffisamment exposés.
                Vous l’avez compris , bravo. Mais ce doit être le cas de tous nos coreligionnaires quelque soit leur responsabilité sociale et politique, Mais à plus forte raison ce doit être le cas pour ceux qui sont sensés guider leurs frères , entre autres Madame de La Rochère également qui est catholique avant que d’être la présidente d’un mouvement qui se veut « aconfessionnel « ( ce qui est à mon sens à la fois une erreur, et, en fait ,une dissimulation ).
                Si elle craint de le trahir , ce qui serait en soit une autre erreur, elle peut démissionner pour être en mesure d’exercer son devoir personnel qui n’est pas moins important.
                L’idéal , bien sûr restant qu’elle le propose à son « exécutif », qu’elle convainc celui-ci et qu’elle livre la juste bataille à la tête de ses troupes. Tant pis s’il devait y avoir des défections. Ce n’est pas le nombre qui importe en l’occurrence – le fameux million n’a pas compté ! – Ce qui compte c’est la force des convictions de chacun et en tant que de besoin, celle des sacrifices consentis..
                Puisque c’est ainsi qu’est née notre civilisation et que c’est ainsi qu’il fut écrit, bien au-dessus de nos petites têtes, qu’elle doit renaître.
                Allez, pax tecum.

                • Jean-Marie Mas says:

                  Vous l’avez compris, sur le fond, nous sommes en accord. Je reviendrais vers vous ces prochains jours, j’attend les résultats de réunions qui auront lieu mardi en soirée. le staaf parisien de LMPT doit se positionner sur un certain nombre de points. Jusque là, comme vous, je vais espérer un miracle.
                  Je vous souhaite une bonne soirée, et un bon weekend du premier mai, j’ai été ravi de converser avec vous.

  2. charettearoulement says:

    A suivre !

  3. @ M. Hristo XIEP
    ===>  » … la République est viscéralement antichrétienne … » : oui, vous avez parfaitement raison. Pie IX aurait pu dire, comme pour le communisme, « intrinsèquement perverse ». Le « ralliement » de Léon XIII a été un aveuglement initié par l’épiscopat français (déjà!), et une catastrophe pour la France; depuis Vatican II, ce n’est plus un ralliement, mais une totale soumission active.
    ===> « … un catholique ne peut et ne doit pas être Républicain. » oui, vous avez parfaitement raison. Ce qui veut dire, en pratique, que l’on ne participe à aucune de ses pratiques (la Révolution est une praxis) ou grands messes, en particulier le suffrage universel: on ne brule aucun grain d’encens à la Bête, on ne vote pas, quelque soient les inconvénients prévisibles, car le catholique doit être prêt à la persécution, voire au martyre. C’est ce qu’ont oublié la plupart des « tradis », laïcs et clercs, hélas, qui continuent à produire leurs analyses foireuses et lâches sur le « vote utile » ou « du moindre mal ».
    Bien à vous.

    • Sancenay says:

      Je n’ai pas le sentiment que le vote vous mette à l’abri de la persécution.Il n’y a pas de règle en la matière : la conscience de chacun ne correspond à aucune règle temporelle, c’est d’ailleurs sa raison d’être , selon la volonté du Créateur.

    • Geneviève says:

      Vous devriez préciser dans votre commentaire que c’est la République française qui est fanatiquement antichrétienne. Le Christ n’a pas prescrit un mode de gouvernement, mais de rendre à César ce qui lui appartenait ! Bien entendu tout pouvoir vient de Dieu, y compris le pouvoir confié au peuple dans une vraie démocratie, comme il y en a existé en Suisse avec les « Lansgemeinde » où tous les citoyens se rendaient sur la place du bourg pour participer aux votations à main levée. Il ne faut donc pas opposer pouvoir du peuple au pouvoir de Dieu, mais plutôt à celui d’un monarque ou d’une oligarchie.
      Quant au fameux grain d’encens, là encore il y a confusion entre politique et spirituel. Voter n’a rien d’un acte sacramentel, mais tout d’un acte civique ! A ce que je sache, les papes ne se sont jamais opposé aux traditions démocratiques suisses qui datent de plusieurs siècles ! Dans les monastères aussi on élit son prieur, et même le Pape est choisi sur le mode de l’élection et non de la désignation par son prédécesseur !

      Par contre en France, nous sommes dans une pseudo-démocratie qui a choisi le pire système d’élection, celui à deux tours qui permet de positionner à la tête de l’État un individu dont une grande majorité des concitoyens ne veulent pas ! Il existe d’autres systèmes plus représentatif de la volonté populaire, qui je le répète est aussi issue de Dieu.

      • Soupape says:

        En réalité, il y a 2 conceptions de la république.

        1 – la conception naïve du citoyen lambda qui s’imagine qu’ « on » (des « lumières »)
        auraient décidé d’accepter de le laisser libre de voter … pour qui il veut,
        (mais pas pour quoi il veut, nuance) !

        2 – la conception de 1789, pour qui la république
        est un moyen de manœuvrer subtilement les citoyens,
        en les orientant vers des régressions successives,
        appelées « progrès », mais que personne n’a jamais demandé !

        Il s’agit d’abord de fabriquer l’opinion, par des réunions de sociétés secrètes,
        qui donnent leurs consignes aux journaux, aux spectacles, aux modes,
        et suscitent des pétitions de vedettes, des pressions diplomatiques, internationales, etc ;

        puis d’obliger le citoyen à déléguer de soi-disant représentants,
        qui, sitôt élus, s’empressent d’ignorer l’opinion de leurs électeurs,
        pour obéir immédiatement aux mots d’ordre des .°.FSI.°.
        (Frères Sataniques Internationaux), présents depuis longtemps dans TOUS les partis.

        3 – Une erreur fréquente est de s’imaginer
        que plus il y aurait de proportionnelle, meilleure serait la république.

        En réalité, plus il y a de proportionnelle, moins il est possible de gouverner,
        car on est contraint sans cesse à des gouvernements de COALITION,
        d’accord sur rien,
        si ce n’est de multiplier les bla-blas, et de produire des lois de COMPROMIS,
        volumineuses, complexes, et obscures,
        qui ne produisent finalement aucun effet, tout en compliquant la vie à tout le monde.

        C’est pourquoi de Gaulle a choisi le scrutin majoritaire à 2 tours,
        afin de dégager une majorité stable,
        permettant de gouverner sur le long terme, dans un sens ou dans un autre,
        et non pas de passer son temps à renverser les gouvernements tous les 6 mois,
        comme cela était le cas sous la 4ème république impotente !

        4 – De Gaulle a aussi imposé l’élection présidentielle au suffrage universel,
        car avant lui, le président de la république était élu en convent,
        par un collège d’initiés,
        qui marchandaient entre eux sur la meilleure façon d’abuser le peuple.

        Vous dire ce que Dieu approuve dans tout cela,
        serait trop long pour aujourd’hui !

    • pamino says:

      « quelque soient les inconvénients prévisibles »
      Possibilité 1 : quels que soient les inconvénients prévisibles,
      Possibilité 2 : quelque bons/mauvais [etc.] que soient les inconvénients prévisibles ;
      tertium non datur.

  4. matthieu says:

    Je suis catholique,je vote pour la droite nationale et Marine,j’ai adhéré à Civitas et je suis républicain.

  5. c est tout de meme sens commun qui a largement contribué à la reussite du Trocadero…un peu d « honnêteté intellectuelle » ne serait pas de trop…mais je crois qu à ce niveau de compromissions pour ne pas dire de tractations avec les pires forces ils n ont plus aucunes possibilités d avoir un minimum de valeurs humaines…

  6. Claude says:

    Sens Commun a été pour beaucoup de jeunes gens nés à la politique en 2013 la première expérience de l’engagement.
    Pour beaucoup de ses adhérents, c’était leur première campagne électorale, la première fois qu’ils votaient à une élection présidentielle.

    Nul ne peut savoir ce que cette expérience douloureuse sans doute pour beaucoup d’entre eux produira dans les années à venir dans une société en décomposition.

    L’action politique existe aussi sous d’autres formes qui vont fort probablement se généraliser….SOS Chrétiens d’Orient…l’agitation propagande selon les méthodes identitaires des Survivants…et j »en passe

    L’uberisation de la politique en quelque sorte…la seule uberisation qui devrait produire de bonnes choses.

  7. Sancenay says:

    @Jean-Marie Mas
    je prends acte de votre silence prudentiel quant à ma réponse ci-dessous, à défaut d’excuses appropriées.

    • Jean-Marie Mas says:

      Quelle réponse, et surtout, quelles excuses? Je ne vous doit rien, si ce n’est le respect que je demande pour d’autres.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com