L’armée ukrainienne sous l’autorité de la junte de Kiev est une fois encore en débandade sur de nombreux fronts autour de Donetsk et de Lougansk, les deux républiques indépendantes de l’Est de l’Ukraine. Sur la photo ci-dessus, Alexandre Zarkhachenko, le chef de la République de Donetsk, au centre.

Pertes ukrainiennes

Kiev a volontairement boudé le dernier rendez-vous des pourparlers de paix de Minsk, et a en plus rompu la fragile trêve en lançant une offensive contre les civils de Donetsk après une tentative avortée de reprise de l’aéroport. Aéroport très disputé depuis le début du conflit, mais passé entièrement sous contrôle des Novorusses, depuis plus d’une semaine.

En réponse à la mauvaise volonté évidente des autorités de Kiev, le 23  e chef de la RPD, Alexandre Zakhartchenko a fait une déclaration par laquelle il montre que cette fois-ci, les Novorusses n’entendent plus se faire voler leurs victoires :

«La RPD n’engagera plus de négociations avec Kiev pour mettre en place une quelconque trêve. Maintenant, on observera comment Kiev va réagir. Kiev n’a pas encore réalisé que nous sommes capables d’engager une offensive sur 3 axes simultanément.

Plus aucune trêve, aucune rotation.

Il n’y aura que des échanges de prisonniers puisque nous devons sortir nos gars de la captivité.

Nous allons combattre les punitifs jusqu’à ce que nous arrivions sur les frontières de la région de Donetsk. Si je vois des menaces pour la terre de Donetsk depuis n’importe quelle agglomération, j’éliminerai cette menace là-bas aussi”. (Source)

La riposte de Kiev face à l’offensive sur Marioupol des Novorusses samedi, une fois encore, a été la terreur ainsi que Porochenko l’avait annoncée notamment à Odessa le 14 novembre dernier:

« Chez nous, les enfants iront à l’école et dans les jardins d’enfants — chez eux, ils se terreront dans les caves. Et c’est comme ça et précisément comme ça que nous gagnerons la guerre. » [Petro Porochenko, discours à Odessa, 14/11/2014] (Source)

La politique de la terreur 

Faute de gagner sur le terrain militaire, les « punitifs » de Kiev, ainsi qu’ils sont nommés par les Novorusses, terrorisent la population en visant les autobus, les hôpitaux, les écoles et les quartiers résidentiels des villes du Donbass. Ils se servent de leurs propres attaques terroristes contre des populations civiles pour les retourner contre les Novorusses, les accusant d’être eux-mêmes les auteurs de ces attaques. Plus que jamais nous assistons à une guerre de l’information. Cette propagande mensongère est naturellement complaisamment véhiculée par les médias occidentaux, malgré quelques traces de vérité qui s’échappent quand même ici ou là, noyées sous la déferlante propagandiste. Ainsi en est-il des images des morts de Marioupol, hier, complaisamment retransmises par les chaines de Télévision. Sur France 2 le commentateur a même poussé l’audace jusqu’à profité de l’annonce de Zarkachenko de vouloir conquérir l’oblast de Donetsk en entier, dont fait partie Marioupol, pour, jouant de la confusion, prétendre qu’ainsi il aurait revendiqué le bombardement des zones résidentielles de Marioupol. Mais les bombardements de la population civile de Nouvelle Russie portent la signature de la junte. Impuissante sur le terrain militaire, avec des troupes démotivées face à ceux qui luttent pour la survie de leurs familles, ils se vengent en tuant les civils et en s’en servant de propagande qu’ils retournent contre les agressés.

Or la population est très globalement favorable aux Novorusses à Marioupol, où les milices privées des oligarques ukrainiens se sont conduits en soudards durant des mois. Les Novorusses qui tiennent le terrain et font partout reculer les forces de Kiev n’ont aucun intérêt à se mettre à dos la population, bien au contraire.

Non seulement les Novorusses démentent les attaques civiles, mais encore, à moins d’être fous, il n’existe pas d’armée qui retourne ses armes contre elle-même, contre ses familles et sa population. (Voir la dernière vidéo en fin d’article d’un célèbre reporter de guerre d’une chaine publique de Kiev. Il met aussi les choses au point à propos des mensonges réitérés sur la présence de soldats russes.)

Selon ITélé, peu susceptible d’être accusée de favoritisme novorusse:

Qui revendique les attaques ?

Le dirigeant de la république autoproclamée de Donetsk Alexandre Zakhartchenko avait promis la veille de conquérir toute la région de Donetsk dont fait partie Marioupol. Il a déclaré ce samedi :

L’offensive sur Marioupol a débuté aujourd’hui. Par contre, M. Zakhartchenko ne s’est pas prononcé sur les tirs au lance-roquette multiples Grad dans la matinée dans un quartier densément peuplé. D’autres responsables séparatistes ont nié leur responsabilité en dénonçant une « provocation » des forces de Kiev.

« Les combattants n’ont pas ouvert le feu sur Marioupol, sans parler de quartiers habités », a indiqué l’agence de presse officielle de la république autoproclamée de Donetsk en citant un « responsable militaire » des séparatistes.

Ce responsable a dénoncé « une provocation » des forces de l’ordre de Kiev en soulignant que les rebelles contrôlaient la ville côtière de Novoazovsk située à 40 km à l’est de Marioupol mais qu’ils n’étaient pas sur l’offensive. (Source)

L’OSCE, quant à elle, dénonce le bombardement « téméraire, aveugle et honteux » d’un quartier habité du port de Marioupol, où ont péri au moins trente civils, dont au moins deux enfants:

« Cette situation dangereuse ne peut pas se poursuivre. Nous avons besoin d’un cessez-le-feu immédiat », a précisé le chef de la mission d’observation de l’OSCE en Ukraine, Ertugrul Apakan dans un communiqué.
Il a appelé les parties en conflit à revenir « sans délai » à la table des négociations et à respecter les accords de paix signés à Minsk en septembre, rapporte l’AFP.

« Malheureusement nous avons observé ces derniers jours une intensification de bombardements aveugles dans les régions de Donetsk et Lougansk, y compris contre des zones densément peuplées telles que la ville de Donetsk et Debaltsevo », ville qui relie les capitales rebelles de Donetsk et de Lougansk, selon la même source.

D’énormes pertes militaires ukrainiennes

Selon cette source, pour la seule période du 13 au 19 janvier les forces de Kiev ont perdu prés d’un milliers de soldats tués, 1300 blessés et 500 disparus qui en réalité sont des déserteurs qui souvent rejoignent les rangs novorusses. En matériels, d’énormes pertes également: 250 véhicules de toutes sortes,  500 pièces d’artillerie de tous calibres ont été capturées et comme lors de la précédente débâcle, des chaudrons isolés d’Ukrainiens risquent de se retrouvés pris dans des pièges, notamment à Debaltsevo. La débandade ressemble à celle de l’été dernier , comme le montre la vidéo ci-dessous.

Ci-dessous, Ruslan Kotsaba, journaliste ukrainien bien connu de la chaîne publique de télévision KANAL 112, appelle à ne pas répondre à une nouvelle mobilisation des autorités. Il est originaire de l’ouest de l’Ukraine, la partie pro-Union européenne du pays. Il s’insurge contre les motifs de cette guerre civile. Vidéo sous-titrée en français:

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

12 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Les mêmes mensonges et manipulations qu’à l’époque Yougoslave, par les mêmes officines. Relayés par les mêmes idiots utiles et ignorants de journalistes.

    Il y en a à qui les leçons ne profiteront jamais.

  2. L’autodétermination des peuples devrait être la règle qui s’impose à tous, en dépit de tous les intérêts,malsains et stupides, géopolitiques qui s’opposent à ce droit fondamental. Il suffirait que l’Ukraine, la Russie, l’Europe et l’ONU organisent un référendum dans les régions de l’Ukraine. Cela aurait dû être fait dès le début. En ne respectant pas le contrat de la France passé avec la Russie, F. Hollande a contribué à mettre de l’huile sur le feu.

  3. te revoila Tchetnik, le censeur de ce site. Le temps des crevures de ton espèce n’est pas encore arrivé, mais cela arrive. La photo des corps de soldats ukrainiens est une mise en scène morbide, et tu es tombé dans le panneau. Désinformateur jusqu’à la moelle.

    • Tchetnik says:

      Ne t’énerve pas, mili Brate.

      Je n’y peux rien si tu n’y connais rien à la question et défends une cause indéfendable.

      Des soldats sont morts, c’est logique et normal. En revanche, les atrocités de tes copains le sont beaucoup moins, à un point que même leurs soutins en « occident » ne croient plus en eux.

      Au fait, tu as progressé dans l’apprentissage de la « langue » (sic) « ukrainienne » (resic)?

      S’Bogom, Tchado.

      • Tchetnik la fiote, tu n’a pas d’arguments et tu as censuré mes derniers messages. Pour les crimes de Marioupol même Lavrov reconnaît les tirs mal ajustés. Et manque de bol, la provenance des tirs se trouvent encore encastrée dans le sol! Il va donc falloir reprendre ton article ou la poufiasse qui te seconde.

        • Tchetnik says:

          « Tchetnik la fiote, tu n’a pas d’arguments «  »

          -Mais si, tchado, je t’ai même fourni moultes faits historiques et culturels tout au long de nos échanges, faits auxquels tu n’as jamais été capable de répondre du reste, c qui prouve qu’ils touchent juste.

          Tees seules réparties sont des insultes du genre de celle sus-citée, ce qui prouve la faiblesse tant de ton argumentaire que de ton intellect.

          «  »et tu as censuré mes derniers messages » »

          -Tu délires, fiston. Sans doute la théorie du complot 🙂

          Je n suis pas admin du site.

          «  »même Lavrov reconnaît les tirs mal ajustés » »

          -Ah bon, tu comprends le russe, maintenant?

          Il se trouve que ce qu’il a dit est un poil plus complexe.

          «  »Et manque de bol, la provenance des tirs se trouvent encore encastrée dans le sol! » »

          -Mais bien sûr, et tu es toi-même sur place pour en juger. C’est vrai que les enquêtes s font à la vitesse d l’éclair et sans nécessairement plus d’élément que cela pour les tiens. On a l’intelligence et la perspicacité qu’on peut, sinok.

          • Tchetnik la fiote. Tu bafouilles. Pour le russe ou l’ukrainien t’en fais pas je comprends et je parles les deux. Par contre vérifie un peu ton orthographe.

            • Tchetnik says:

              Конечно, ты уже был в России, ты говоришь по-русски, ты хорошо знаешь русскую культуру
              молим, чадо, скажи мне где ты был и што ты видил тамо, чадо.

              «  »Pour la lange ukrainienne, ma foi, l’Ukraine semble libre maintenant de la parler puisqu’on l’a empêcher pendant des siècles » »

              -On écrit « empêchÉE », tchado.

              Fais attention avant de donner des leçons d’orthographe, fiston, tu risquerais de subir la loi universelle du retour de manivelle.

              Au fait, fils, rien à dire sur l’ensemble des références fournies? Références qui démontrent que ton « nationalisme » est aussi bidon qu’un dollar d’étain?

              Бог помош,чадо.

              • Tchetnik la fiote. Range le dictionnaire. Pour les références, ne t’en fais pas elles sont largement diffusées sur le net.

                • Tchetnik says:

                  Tarass le dadais.

                  «  » Range le dictionnaire » »

                  -Et sors la grammaire, camarade.

                  «  » Pour les références, ne t’en fais pas elles sont largement diffusées sur le net. » »

                  -C’est pour ça que tu les connais si peu, fils.

                  Mais tu ne comprends vraiment pas le russe, alors.

  4. pour info, l’image de ces corps de soldats ukrainiens est une réelle mise en scène. Les corps ont été soigneusement empilés avec le drapeau ukrainien jeté par dessus. J’ai les photos source de ces soldats avant la photo finale, photo que vous reproduisez sans respect minimum pour des combattants, même ennemis, ce qui fait de vous des merdes. Bienvenue à MERDIAS CRASS INTOX!

    • Tchetnik says:

      On peu aussi te montrer les photos des femmes violées et des fosses communes, camarade.

      Et ce ne serait pas de la mise en scène, sinok.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com