Les USA qui s’attribuent si volontiers des mérites très exagérés dans la reconquête de Ramadi en Irak auraient, dans le même temps, évacué les chefs islamistes. C’est ce qu’explique un article de « la Russie aujourd’hui« :

L’AFP rend complaisamment compte de la déroute de Daesh à Ramadi en Irak. (Article) Mais se garde bien de creuser un peu…

On lit « Les derniers combattants du groupe Etat islamique (EI) ont quitté dimanche un complexe gouvernemental stratégique de Ramadi, offrant aux forces irakiennes leur plus importante victoire depuis l’offensive des jihadistes en Irak il y a un an. »
« Tous les combattants de Daech (acronyme arabe de l’Etat Islamique) sont partis. Il n’y a pas de résistance »

Les assassins de Daesh « sont partis », ils « ont quitté » Ramadi. Partis où? Comment? L’AFP se garde bien de creuser, et ose même ajouter que « les forces d’élite antiterroristes et l’armée irakienne » ont été « aidées par les raids aériens de la coalition internationale menée par les Etats-Unis ».

A les entendre donc, les Etats-Unis ont permis la déroute de Daesh à Ramadi.

Et pourtant… Il faut s’informer sur Sputnik, l’agence officielle d’information de Russie, pour apprendre que ce sont les forces américaines qui ont évacué, par hélicoptère, les terroristes de Daesh vers une destination « inconnue »!

On sait donc comment les responsables de Daesh ont quitté Ramadi. Reste à savoir où ils ont été emmenés par leurs sponsors américains. Il semble que la première étape de ce sauvetage ait été une base secrète américaine en Algérie. Ceci n’est qu’une étape, et ces alliés encombrants seront ensuite très prochainement transférés … aux Etats-Unis! Non pas dans une prison de haute sécurité ou un camp style Guantanamo, mais vers une base secrète sur le territoire national américain, édifiée justement pour accueillir ces alliés en toute discrétion.

Le but est clair: Empêcher que les chefs de Daesh ne tombent aux mains des irakiens (ou des Russes…): Convenablement interrogés, ils ne manqueraient pas de dévoiler de très intéressants détails sur l’assistance américaine à l’Etat Islamique, que ce soit en armes, ou… Ils pourraient sans doute parler de certains « stages de formation » dans de discrètes bases américaines du Nebraska et du Montana….

L’intérêt d’exagérer la participation de la coalition américaine dans la prise de Ramadi, est de dissimuler l’implication, autrement plus déterminante pour l’éradication des islamistes, de la coalition russe. L’implication des USA dans l’émergence de l’Etat islamique est devenu un secret de polichinelle pour les observateurs, mais le but des autorités US n’est pas de convaincre les rares observateurs sincères, mais plutôt l’opinion publique de leur bons sentiments. Or l’opinion publique, pour pasticher une sentence de Paul Valéry, est le fruit des rapports incestueux du mensonge d’Etat avec la crédulité populaire.

Le commandant des milices chiites irakiennes Hashd al-Shaabi (« Rassemblement populaire ») a déclaré que les Etats-Unis évacuent d’Irak les leaders du groupe Etat islamique (EI, ou Daech) pour la durée des opérations spéciales à Ramadi et à Fallouja, rapporte l’agence iranienne Fars

« Le ralentissement des opérations spéciales dans les villes de Ramadi et de Fallouja de la province (majoritairement sunnite, ndlr) d’Al-Anbar est le résultat de l’ingérence des Etats-Unis. Tout indique que les Américains ont décidé d’évacuer les chefs de file de Daech à bord d’hélicoptères dans une destination inconnue », a notamment indiqué Haidar al-Hosseini al-Ardavi.

Les chiites irakiens ont largement participé à la bataille de Ramadi, alors que leur implication est curieusement passée sous silence dans les médias occidentaux. Cette désinformation de l’implication des chiites irakiens (et non sunnites) va de pair avec la surévaluation de l’implication américaine et le silence autour de l’évacuation des dirigeants de l’Etat islamique. L’Etat islamique étant une organisation sunnite.

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Le site Web américain, « Veteranstoday » a révélé l’identité du chef du groupe terroriste EIIL.
    Abu Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe terroriste « Etat islamique en Irak et au Levant » (EIIL) qui égorge des civils innocents en Syrie et en Irak et qui se dit « Khalifa » est né de parents juifs, son vrai nom est Elliot Shimon.
    Il est l’agent intégral de Mossad et porte un faux nom : Ibrahim ibn Awad ibn Ibrahim Al Al Badri Arradoui Hoseini. Cette information a été révélée par Edward Snowden, l’ex-agent de la NSA (Agence nationale américaine de la sécurité) confirmée par les documents authentiques et publiée par les journaux et les sites web.
    Avec la coopération des agences d’espionnages des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne et d’Israël, Elliot Shimon (Abu Bakr al-Baghdadi !) a comme mission d’attirer des terroristes extrémistes à travers le monde et fonder un groupe des militaires et des civils dans des pays qui sont considérés comme « ennemis du régime sioniste ».
    Cet agent de Mossad vise, via la création de ce groupe, composé des terroristes extrémistes, de semer la zizanie afin d’élargir la domination du régime sioniste dans la région du Moyen-Orient, dans le cadre du projet « Grand Israël », suivi par le régime criminel sioniste.

    • Non non et non Basile! Faut arrêter de dire n’importe quoi issu de n’importe quel site complotiste antisémite. Cette histoire est un faux déjà démontré. Edward Snowden a réfuté lui-même avoir révélé cette « information », faut arrêter de se servir de son nom pour inventer des histoires à dormir debout.

      • Pourtant, tout concorde bel et bien. On sait très bien que USA et Israël sont très alliés, au-delà même de ce qu’on peut imaginer. On ne peut nier la puissance de ces deux états à travers le monde, et elle est même au-delà de ce qu’on peut imaginer là-aussi. Ils arrivent à détruite toute une armée en une seule nuit, à éliminer certaines personnes « complices collatérales » gênantes, mais n’arrêtent pas certains groupes minoritaires. Comme par hasard, on libère une ville, mais les « ennemis » ont « disparu ». Faut arrêter de prendre le monde pour des truffes !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com