Le président géorgien Mikhaïl Saakachvili s'adressant le 11 août 2008 à son gouvernement.(Photo : AFP)

Saakachvili s’adressant le 11 août 2008 à son gouvernement… en Géorgie.

La gouvernance de l’ oblast d’Odessa a été confiée à l’ex-dictateur mondialiste et apatride de Géorgie, Mikhaïl Saakachvili, le tortionnaire du petit peuple ossète russophone qui s’était soulevé en 2008. La répression brutale de Saakachvili, alors président de Géorgie, avait motivé l’intervention de l’armée russe par Vladimir Poutine. Saakachvili avait fini (croyait-on…) chassé par son propre peuple. Il est, nonobstant sa nomination en Ukraine, actuellement recherché par Interpol pour corruption, crimes et autres futilités… Mais il est sous la protection de ses maîtres « Yanquis ».

Révolutions de couleur: Promotions et récompenses des apatrides: 

Il a été nommé samedi gouverneur de la région ukrainienne d’Odessa par le président Petro Porochenko qui l’a présenté, sans rire, comme « un grand ami de l’Ukraine ». Il a précisé avoir signé la veille de sa nomination un décret lui accordant la citoyenneté ukrainienne.  Saakachvili avait été élu en janvier 2004, président de Géorgie pour succéder au président Edouard Chevardnadze contraint à la démission en novembre 2003 suite à la « Révolution des Roses » menée par Saakachvili et financée par le milliardaire américain George Soros. Celui-ci, avait fait traduire en géorgien et répandu dans tout le pays le fameux manuel « Comment renverser un dictateur » de l’Américain Gene Sharp, dont la théorie de la subversion est à l’origine des révolutions de couleur dans les ex-républiques soviétiques, et des printemps arabes. C’est cette tactique révolutionnaire qui a suscité les deux révolutions Orange successives en Ukraine dont la dernière a abouti à la guerre civile mais aussi au verrouillage du pays par les Yankees.

John Mc Caïn au « Conseil international consultatif des réformes » ukrainien…  

La naturalisation ukrainienne de Saakachvili et sa nomination au poste de gouverneur de l’oblast d’Odessa avait été précédé à la mi-mai, par sa désignation au « Conseil international consultatif des réformes » en compagnie du sénateur néocon (néo-conservateur) américain, le va-t-en guerre John Mc Cain.

« Le Conseil international consultatif des réformes » est destinée à conseiller le chef d’Etat ukrainien en lui soufflant ce qu’il doit faire « sur la base de l’expérience internationale d’avant-garde », lit-on dans le décret d’application.

Le premier ministre de Russie, Dmitri Medvedev a l’annonce de cette nouvelle mascarade a twitté: « Saakachvili à la tête de la région d’Odessa. Le cirque continue. Pauvre Ukraine ».

Colonisation brutale de l’Ukraine

La nomination dans le « Conseil » de la présidence ukrainienne, du valet américain Saakachvili en compagnie d’un homme aussi influent et belliqueux que le faucon américain John Mc Cain, (artisan par ailleurs, de l’Etat Islamique), suivie de la nomination du même Saakachvili, à la tête de l’oblast d’Odessa, n’est que la finalisation du verrouillage du pays par les Américains.

Odessa détient le principal port ukrainien d’un million d’habitants, en grande partie russophiles, frontalier de la Transdniestrie, région sécessionniste russophile de la Moldavie où sont basées des troupes russes sous mandat international. La ville déjà martyrisée par le régime de Kiev, qui a manifesté officiellement son aspiration à l’autonomie, n’a pas fini de souffrir sous la férule de ce nouveau Gauleiter complètement étranger à l’Ukraine, mais non pas au mondialisme. Depuis le coup d’Etat du Maïdan  la région est sans cesse durement réprimée. Dernièrement elle a encore subi les arrestations arbitraires des opposants au régime de Kiev

Stratégie guerrière des USA

Ce parachutage d’un mondialiste à Odessa, en plus d’une humiliation cinglante pour le peuple, pourrait préluder à la mise en place d’une base militaire américaine, qui abriterait des navires équipés de systèmes capables d’abattre les missiles balistiques russes. Les russes viennent, en effet, de forcer un navire de surface de la marine américaine à s’éloigner, alors qu’il s’approchait de la Crimée. Le port d’Odessa étant voisin de celui de Sébastopol, traditionnelle base navale russe en Crimée. Le destroyer US « Ross » se dirigeait vers les eaux russes en Mer Noire, après avoir quitté le port roumain de Costanta, la Roumanie étant membre de l’OTAN. Depuis la crise ukrainienne, le commandement de l’OTAN intensifie l’activité navale dans le voisinage immédiat de la Russie.
Le porte-parole de la diplomatie US, Jeff Rathke, a bien été obligé de reconnaître le 28 mai 2015 que les USA ne détenaient aucune preuve de la présence de troupes russes en Ukraine. D’où ces provocations incessantes qui ont pour but de pousser la Russie à intervenir en Ukraine, ce qui fournirait le prétexte à une contre-offensive d’envergure de l’OTAN, celle-ci rejetant l’agression sur la Russie. Dans ces conditions, les populations novorusses n’ont pas fini de souffrir avec le soutien plein et entier de l’Occident et de ses gros médias serviles. 

Les USA, fer de lance du mondialisme apatride

L’Ukraine est donc empoignée d’une main de fer par les USA:

– Au sud avec Odessa, tout prés de la Transniestrie et de Sébastopol.

– Son armée est entièrement embrigadée, entrainée, armée et contrôlée par l’armée US.

– Sur le plan économique, les puissances privées US ont fait main basse sur les ressources énergétiques du pays.

– Et sur le plan politique, les USA détiennent déjà depuis le 2 décembre 2014, trois ministères-clefs dans le gouvernement ukrainien:

Trois étrangers prennent [dans le gouvernement ukrainien] des responsabilités de premier ordre. Le ministère des finances est attribué à Natalia Iaresko, ressortissante américaine d’origine ukrainienne, qui a fait une partie de sa carrière au département d’Etat, le ministère des affaires étrangères américain, avant de travailler dans le privé. Un Lituanien, Aïvaras Arbomavitchous, ancien champion de basket mais surtout dirigeant de la filiale kiévienne du fonds d’investissement East Capital, est nommé à l’Économie. Enfin Sandro Kvitachvili, ancien ministre géorgien de la santé et du travail, prend le ministère de la Santé, un poste important tant le système de santé ukrainien est miné par la corruption. (Source)

Comme pour Saakachvili, Les décrets de naturalisation avait été pris en urgence.

En émettant le souhait qu’un étranger prenne la tête du nouveau Bureau anticorruption, M. Porochenko expliquait : « Cette personne aura un avantage : l’absence de liens avec l’élite politique ukrainienne. (…) Ce sera un technocrate éloigné des forces politiques, à qui nous pouvons tous faire confiance et qui pourra faire preuve d’efficacité. » (Source)

L’Ukraine serait donc ni plus ni moins qu’une colonie américaine, si la Novorossiya ne s’était pas rebellée et ne demandait pas son indépendance ou au moins une fédéralisation. Dans ces conditions, il faut être aveugle comme l’Union européenne vassalisée feint de le croire, pour imaginer que les USA s’acheminent vers l’application des accords de Minsk, ou toute autre solution pacifique.

Cette prise en main de l’Ukraine par des étrangers fait quand même grincer les dents des néo-nazis du Maïdan, pourtant séduits par les dollars de Soros. Le chef du parti radical, Oleg Lyachko (extrême droite pro-néonazie), s’en est indigné se demandant comment, parmi les 41 millions de citoyen ukrainiens, Porochenko n’en a trouvé aucun qui fasse l’affaire. 

La prise en main d’étrangers dans les affaires des nations n’est pas sans rappeler des cas voisins en Europe occidentale, avec la nomination de ministres ou premier ministre récemment naturalisés…

 

)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

45 commentaires

  1. queniartpascal says:

    les usa,ont remplacés les nazis et ils en sont fiers,ils font pareils que les sionistes en israel

  2. Volodymir Bellovak says:

    « extreme droite pro-néonazie » ( ouf! C’est tout ? ); oh lala les très très méchants ! Maman j’ai peur ! Papa Poutine au secours !…

    • Tchetnik says:

      En l’occurrence, c’est bien plus doux que les qualificatifs que certains attribuent à Vladimir Poutine (qui, si on les en croit, est un horrible guébiste suceur de sang et voleur de poules) et bien plus exact aussi, les emblèmes des quidams laissant peu de doute à ce sujet.

    • Chouanne says:

      En effet l’auteur aurait pu se contenter d’écrire « extrême droite néonazie », le « pro » est redondant. Ma

      • Chouanne says:

        Je recommence:
        En effet l’auteur aurait pu se contenter d’écrire «extrême droite néonazie», le «pro» est redondant. Mais c’est quand même la pure vérité. Et le but n’était pas de leur reprocher leur orientation politique, mais plutôt l’incohérence de leur orientation politique avec le fait de soutenir les actions cosmopolites de Soros…

  3. Volodymir Bellovak says:

    L' »Aube dorée » grecque a aussi été accusée d’etre néo-nazie » sur la base de son emblème…Poutine est-il communiste à cause du drapeau soviétique, rouge frappé de la faucille et du marteau, qui était en tete du défilé du 9 mai à Moscou ?…Mais ce que je lis c’est que cette « extreme droite » ( pour moi c’est plutot un qualificatif qui attire à-priori ma sympathie…) ukrainienne dénonce la main-mise étrangère sur son pays ; après un président oligarque « pro-russe » ( Yanoukovitch ), un président oligarque « pro-américain » ( Porochenko )…Les nationalistes ukrainiens ont donc raison, en tout cas je suis d’accord avec eux; pourquoi ne pas l’etre ?

    • Tchetnik says:

      La grosse différence st d’une part que la faucille et le marteau ne sont plus-et depuis longtemps-les emblèmes du régime actuel Russe, et que d plus, ledit régime n’a pas torturé t brûlé vives des dizaines de personnes comme à Odessa, ni même commis les viols et assassinats massifs de civils couverts par des drapeaux mêlant symboles de l’OTAN à ceux de la Waffen.

      Yanoukovitch ne fut jamais « prorusse » du reste. L' »Ukraine » était certainement bien plus indépendante et maitresse d’elle-même sous sa législature que sous celles des Juifs Porochenko, Iatseniouk, Timochenko et consort, avec le drapeau US sur les ministères publics…L' »Ukraine », dont la réalité historique est déjà inexistante, est devenue une république Africaine, avec quasiment les mêmes méthodes. Il y a d quoi flamber. c’est sûr.

    • Tchetnik says:

      De plus, l’emblème de Krysi Afghi n’était pas franchement NS. Une invention indigène locale, alors que ceux des « patriotes » « ukrainiens » sont de manière officielle et assumée directement issus du NS. Pourquoi pas, mais le reconnaitre est plus simple.

    • Chouanne says:

      Je ne sais pas si l’Aube dorée était ou non néo-nazie, mais ceux d’Ukraine, le sont et l’ont assumé très longtemps. Et si, pour l’image internationale, on ne le leur avait pas demander de cacher leurs emblèmes, ils continueraient, en dépit de la contradiction qui réside dans le fait de s’être fait lamentablement acheter par Soros & Cie.

      Le défaut n’est pas d’être néo-nazis, mais de se conduire en bourreaux, en tortionnaires, en violeurs, en êtres infâmes. Cela confirme l’image véhiculée sur les nazis.

      Si encore ils étaient restés fidèles à leur nationalisme, mais cela ne les empêche pas non plus de l’avoir trahi au profit de Big brother, un comble!.. Mais il n’est jamais trop tard pour réagir et peut-être qu’Oleg Lyachko va enfin refuser de se faire acheter et se désolidariser des vassaux patentés des USA dans son pays.

  4. Volodymir Bellovak says:

    Merci d’apporter les preuves irréfutables des crimes et méfaits dont vous parlez…Par contre il y a eu beaucoup d’assassinats et de morts suspectes, en Russie, d’opposants à V. Poutine…De toute façon cher Tchetnik, bien que d’accord sur beaucoup de choses et sans doute sur l’essentiel, nous ne sommes hélas pas d’accord sur l’Ukraine et la Russie, et sur l’interprétation que nous donnons aux évènements passés et présents dans ces pays…, sauf, c’est sur, que ça sent LE ROUSSI..! ( allez, un peu d’humour noir pour changer ! )

    • Tchetnik says:

      Les preuves irréfutables?

      Mais elles figurent dans tous les rapports de l’OSCE (de Lamberto Zannier, notamment et des dizaines d’observateurs présents sur place), de l’ONU (dernier rapport de Mr Al-Hussein ces derniers jours), de la Croix Rouge, toutes organisations pas franchement pro-russes. Les témoignages existent, les cadavres sortis des fosses aussi, plus de 6417 dernièrement au compteur. Le journaliste Andrei Stenine ne s’est pas suicidé non plus, on se suicide difficilement au lance flamme.

      De même les rapports t témoignages sur la torture et les détentions arbitraires abondent. A moins d’être autiste, vous aurez bien du mal à les ignorer.

      En revanche, il n’existe aucune mort suspecte autour de Poutine ou parmi l’opposition à Poutine. Si vous estimez que ces morts sont liées à Poutine, apportez donc vos preuves, justement, c’est vous qui accusez, pas nous. Et ce qui est affirmé sans preuve…

      Par ailleurs sous Vladimir poutine, tu as eu 26 journalistes de tués, dont 12 dans le Caucase, 3 à Rostov Sur le Don et deux à Togliatti, régions où guerillas et mafias subsistent encore. Donc rien à voir avec Poutine et tout avec des enquêtes sur des trafics d’armes, d’immobilier…Le maire de Sergueiev Possad a aussi été descendu pour les mêmes raisons du reste, en février 2012. Le pays a été considérablement pacifié depuis 15 ans et de gros progrès ont été faits en matière de sécurité, mais tout n’y est pas parfait, il s’en faut de beaucoup. Les journalistes tués prouveraient à la rigueur simplement la persistance dans certaines régions, de mafias suffisamment puissantes, mais en aucun cas une quelconque brutalité du régime politique.
      Des journalistes, producteurs de cinéma et autres meurent dans tous les pays, y compris aux USA, par de bien mystérieux moyens dès qu’ils tentent de révéler des choses trop compromettantes sur le régime et les systèmes pseudo-« démocratiques » de branquignols qui nous dirigent, comme Aaron Schwartz, Michael Hastings en Juin 2013, David Crowley en Janvier 2015…De même en « ukraine » des dizaines de journalistes opposants comme Oles Buzina (pas forcément « pro russe » du reste, il avait voté pour l’indépendance de l’ »ukraine » en 1991 et ne l’avait jamais renié) ou Olga Moroz sont assassinés de manière méthodique sans que les politiciens, philosophes, écrivaillons « occidentaux », belles consciences ne se soient émues, alors que dès qu’un Nemtsov pourtant douteux et qui ne représentait que lui-même et sa clique d’affairistesest assassiné, elles poussent des cris d’orffraie…Tuez 12 Juifs à Paris, cela fait le buzz, tuez 150 nègres Chrétiens au Kenya et tout le monde s’en fout.

      En « Ukraine », comme vous le voyez, les journalistes meurent bien mieux qu’en Russie et les balles sont bien identifiées.

      • taras says:

        les fameux rapports cités doivent être évoqués dans leur totalité. Le camp des séparatistes pro-russes s’avère être le plus impliqué dans les exactions. Les preuves vidéos et photos produites par les moskals sont d’ailleurs plus nombreuses puisqu’elles avaient un but de propagande psychologique à destination de l’armée ukrainienne. Toujours l’arroseur arrosé.

        • Tchetnik says:

          «  »Le camp des séparatistes pro-russes s’avère être le plus impliqué dans les exactions. «  »

          -Ce n’est pas ce que disent ces rapports, justement, tchado. Les 6150 victimes sont bien d’un côté de la ligne et les assassins du vôtre.

          «  »Les preuves vidéos et photos produites par les moskals sont d’ailleurs plus nombreuses puisqu’elles avaient un but de propagande psychologique à destination de l’armée ukrainienne. » »

          -Non, camarade. Plus nombreuses parce que correspondant simplement à la réalité, fils. Il n’existe pas d’armée « ukrainienne » du reste, vu que les officiers, sous offs et soldats parlent le russe.

          Les gens qui se prennent eux-mêmes pour des imbéciles…

    • Tchetnik says:

      «  »nous ne sommes hélas pas d’accord sur l’Ukraine et la Russie, et sur l’interprétation que nous donnons aux évènements passés et présents dans ces pays » »

      -Il n’y a à la rigueur pas franchement besoin d’interpréter. Les sources et témoignages en Histoire comme en actualité parlent d’eux-mêmes. Et ne disent pas 36 choses.

  5. Denis says:

    J’espère que les incrédules ou les imbéciles heureux vont finir par comprendre et changer d’avis et de position!

    • taras says:

      petit bémol sur la tragédie d’Odessa. Ce fut l’arroseur arrosé! Aprés avoir abattu des pro-ukrainiens par balles lors d’une manifestation en ville, des prorusses poursuivis se sont retranchés dans le bâtiment ou leurs coktails étaient soigneusement préparés, pendant que d’autres nervis pro-russes balançaient ces fameux cocktails des toits sur le camp adverse en bas. Loin de justifier ces morts malheureux, on ne peut pas parler objectivement de massacre prémédité. On ne joue pas avec le feu, tout simplement.
      https://fr.informnapalm.org/de-nouvelles-preuves-contre-les-mensonges-incendiaire-sur-le-2-mai-a-odessa/

      Aux dernières nouvelles la nomination de Mc Cain n’était pas effective.
      Pour la faucille et le marteau,ils sont partout en Moscovie jusqu’au Donbass et en Crimée, colonisés par les hordes russo-tchetchènes .

      • Tchetnik says:

        Naturellement, camarade. Et ils se sont tirés eux-mêmes dessus pendant que tu y es. Et les traces d’incendies prouvent bien que les départs de feu ne sont pas internes, fils.

        Pour le reste, vu que tu n’as jamais mis les pieds dans la région…

  6. Monsieur T says:

    La racaille antifasciste du Donbass et sa population nostalgique de Staline est abandonnée par Moscou!
    Terminé! le ministre des affaires étrangères de la république en carton de Donetsk, le juif antinationaliste (pléonasme) Alexander Kofman, a annoncé que le délirant projet de la Novorussie est désormais suspendu!
    http://www.themoscowtimes.com/news/article/death-of-novorossia-why-kremlin-abandoned-ukraine-separatist-project/522320.html

  7. Monsieur T says:

    Supporters du Donbass, agiter les drapeaux rouges et fouler le drapeau russe…
    http://cs540108.vk.me/v540108229/3931/NVgbx1G-BmI.jpg

    • Jamais en reste pour faire de la grossière propagande, « T ».

      A propos de la photo, elle ne signifie pas du tout ce que vous laissez croire. C’est archi-grossier comme manoeuvre.

      Quant à votre article bien politiquement correct, il prend ses désirs pour des réalités, c’est tout. Les deux personnalités novorusses disent qu’en fonction des accords de Minsk, la Novorossia ne peut pas s’étendre au-delà de la ligne desdits accords.

      Mais comme vos amis cosmopolites, satanistes, sionistes et apatrides qui ont pris la main sur l’Ukraine n’arrêtent pas de rompre les accords, il y a de forte chance pour qu’au prochain round, la frontière de la Nouvelle Russie avance encore en direction d’Odessa. Ce n’est pas la première fois que le cosmopolite apatride Saakachvili perd la bataille!

      Notez que par amour des Russes que sont les Ukrainiens je souhaiterais personnellement que les accords soient respectés et conduisent à la paix.

      J’ai eu la visite d’un brave troufion d’Ukrainien enrôlé malgré lui dans cette guerre qu’il déteste et qui ne peut rien faire d’autre qu’obéir au pouvoir dictatorial de Porochenko et de John Mc Caïn. S’il déserte, sa famille risque gros, il ne pouvait même pas dire le fond de sa pensée tant il tremble pour sa famille. Et il risque d’y laisser la peau… c’est aussi môche que d’avoir fomenté l’Etat Islamique! Tout se tient!

      • Monsieur T says:

        « Mais comme vos amis cosmopolites, satanistes, sionistes et apatrides qui ont pris la main sur l’Ukraine n’arrêtent pas de rompre les accords,  »

        Premièrement ce ne sont pas mes amis.
        Deuxièmement l’entourage de Poutine question milliardaires cosmopolites apatrides est largement aussi importante.
        Troisièmement il n’y a pas 500000 muzzs qui prient dans les rues de Kiev.
        Tchao.

        • Des apatrides autour de Poutine ? Lesquels? Y aurait-ils des étrangers amis des USA ou d’Israël dans l’administration gouvernementale russe ? Première nouvelle!

          Des noms avec leurs fonctions, vite!

          John Mc Caïn est-il promu conseiller de Poutine ? A moins que ce ne soit Bernard Henri Lévy qui le conseille ? Ah! non, mince, il est interdit de territoire russe!

          Même les multiples nationalités n’ont pas les mêmes droits que les seulement Russes en Russie.

          Apatrides ça veut bien dire ce que ça veut dire.

          • Monsieur T says:

            « Des noms avec leurs fonctions, vite! »

            https://www.stormfront.org/forum/t926284/

            • Volodymir Bellovak says:

              Merci monsieur T de contribuer à faire ouvrir les yeux de nos « amis » poutinolatres ( dans la mesure ou ils ne sont pas des aveugles volontaires et obstinés…) : Poutine n’est pas l’anti-oligarque qu’on nous présente, c’est LE PRESIDENT EN CHEF DES OLIGARQUES; il n’y a qu’à lire la longue liste de ses amis oligarques israelites pour constater qu’il n’est contre que ceux d’entre-eux qui ne veulent pas de sa protection. Les autres forment sa cour de nouveau « tsar » post-soviétique sous un vague vernis conservateur et « patriote » ( version Staline !…). Mais à part ça applaudissez amis gogos de la nouvelle « grande et sainte Russie » !

              • Désolé, je n’ai pas vu en quoi ces personnalités de Russie, étaient proche de Poutine, et étaient de nationalité étrangère à la Russie.

                • Volodymir Bellovak says:

                  C’est vrai ils sont russes comme BHL est français ou Cohn-Bendit est allemand !

                  • Voilà liste des membres du gouvernement russe: http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_de_la_F%C3%A9d%C3%A9ration_de_Russie

                    Je vous signale quand même qu’il y a des Juifs en Russie depuis le Moyen Age!

                    Tandis que ceux d’Ukraine sont tout frais: John mc Caïn même pas ukrainien mais sénateur américain et Saakhachvili n’a que quelques jours…

                    Attaquer sans cesse Poutine pour justifier l’injustifiable en Ukraine, c’est pour vous satisfaisant ? C’est que vous n’aimez pas beaucoup l’Ukraine en ce cas. Pour ma part je souhaite aux Ukrainiens de se débarrasser de cette plaie apatride.

                    • Volodymir Bellovak says:

                      D’accord, mais que chacun balaye devant sa porte…

                • Volodymir Bellovak says:

                  Vous devriez relire et revoir la liste précédente (avec photos) ; très instructifs pour les incrédules…De bons russes chrétiens pas proches du tout de Poutine ! Sans rire ?!

                  • Volodymir Bellovak says:

                    il y a les bons juifs, les amis de Poutine, et les autres sont mauvais? Il y a les bons patriotes ( nationalistes, identitaires, etc…), ceux qui sont russophiles, et les mauvais, ceux qui sont ukrainophiles ?

                    • Tchetnik says:

                      Il est inutile de faire une liste à la Prévert qui ne signifie rien, sinon que il y a toujours des gens de différentes origines au gouvernement Russe, comme Chafirov était conseiller de Pierre premier. Rachid Nurgaliev comme Elvira Nabioulina sont tatars, Choigou est originaire de Touva, Lavrov Arménien…Rien à voir avec les Juifs de nationalité étrangère qui sévissent au gouvernement « ukrainien ».

                      Donc, on attend toujours la liste des Juifs mondialistes de l’entourage de poutine…

                      On peut comparer les attitudes comme les projets de société pour comprendre que mettre un signe = entre deux choses qui ne le sont pas st effectivement malhonnête.

                      A ce compte, on peut aussi attaquer Alexandre Men ou Monseigneur Hilarion Alfeiev, aussi d’origine Juive…Mais on n’est plus ici dans le Christianisme mais dans le National Socialisme. pourquoi pas, mais il vous faudrait alors assumer…

                  • Tchetnik says:

                    Si vous examinez bien cette liste de tout et de N’import quoi, vous trouverez ou des dirigeants d’entreprises privées (et on peut en donner autant qui ne sont pas Juifs ou Tchoutchmeks. Sans oublier que les Tchoutchmeks en question sont intégrés à la Russie depuis l’Empire, les paramètres d’appartenance à la nation n’ont jamais été les mêmes.) ou des opposants déclarés à Poutine comme Prokhorov ou Tchoubais. Difficile de les considérer comme l' »entourage de Poutine »…Les gars n savent manifestement pas lire.

                    Échec. Essayez encore.

                    En revanche, il faut me dire ce que ces personnages qui hier étaient Juifs US ou Lithuaniens, Géorgiens et autres font aujourd’hui dans le Gvt « ukrainien ». Il n’y a pas assez d' »ukrainiens » valables?

                    • Volodymir Bellovak says:

                      Salut Tchetnik, d’accord avec toi pour dire que les guignols-marionnettes des US à la Saakachvili n’ont rien à foutre dans le gouvernement ( d’une région ) d’Ukraine ! C’est pour ça que les natios ukrainiens se battent, ou alors j’admet qu’ils se sont fait rouler dans la farine ! Pour ce qui est de la Russie je ne la connais pas contrairement à l’Ukraine ; je te fait donc confiance Tchetnik pour ne pas dire de conneries là-dessus ! De toute façon c’est aux ukrainiens de régler leurs affaires entre-eux, on a pas leur dire à leur place ce qui est le meilleur pour eux ! Dopobatchénia tovaritch !

                    • Nos messages se sont croisés; D’accord avec votre réponse à Tchetnik.

                  • La liste présentée par « T » n’est pas celle du gouvernement russe, mais une liste triée de russes fortunés d’origine + ou – juive, sans lien avec Poutine, sauf à prouver le contraire.

                    Par contre j’ai mis le lien vers les membres du gouvernement de la FEDERATION de Russie. Qui comporte des républiques musulmanes depuis les XVII et XVIIIè siècle!

                    Un peu comme si on s’était étonné qu’en Algérie française il y ait eu des musulmans.

                    Tous les membres du gouvernement russe appartiennent à la fédération de Russie depuis des lustres et même des générations, ou bien aux anciennes républiques soviétiques. Facilement vérifiable si on veut bien se donner la peine d’éplucher leurs biographie en lien.

                    Tchetnik en cite quelques-uns mais il s’agit de la liste du gouvernement sans lien avec la liste des Juifs de « T ».

                    Présenter les choses comme le fait « T » est particulièrement malhonnête.

                    Il serait amusant de faire une liste de juifs des USA ou de France… Ne parlons même pas de l’Ukraine qui ne s’appartient plus. Et là, il n’y a pas que des Juifs dont les origines remontent au MA, dans le pays!

                    Enfin, vous revoilà à détourner le sujet de l’Ukraine, une fois de plus. Il doit dérangé vos positions décidemment!

                    • Volodymir Bellovak says:

                      J’en ai assez dit personnellement sur l’Ukraine pour revenir sur mes positions qui sont celles que vous pouvez lire dans tous mes précédents commentaires ;
                      le malheur de l’Ukraine c’est de ne pas avoir pu dés les années 1990 :
                      – prendre une réelle indépendance vis-à-vis de la tutelle russe, -refonder une identité nationale consensuelle et une unité nationale solide
                      -et de ne pas avoir pu se débarrasser de ces apparatchiks ex-communistes reconvertis en oligarques qui, telles des sangsues, profitent du pouvoir sans s’occuper du bien-etre de tout leur peuple.
                      Si les meilleurs éléments des deux camps adverses ( est-ouest )pouvaient se réconcilier, s’accorder, s’unir, et…prendre le pouvoir à Kiev , cela éviterait bien des malheurs encore à leur pays! Quoiqu’il en soit je crains que désormais les nationalistes ukrainiens se soient fait confisquer leur révolution, et qu’ils soient manipulés par les mondialistes qui les ont envoyés dans l’est se faire butter contre leurs propres compatriotes…
                      Maintenant il n’y a plus qu’à prier et espérer.

  8. Denis says:

    Au vu des amabilités à peine voilées, je suggère de remettre en question totalement :

    – toutes les décisions unilatérales arbitraires prises par la SDN, déjà aussi à côté de ses pompes à l’époque que l’ONU, vendue aujourd’hui!!!

    – les accords de Ialta, où l’américain donna plus à Staline qu’il n’espérait, etc… comme il continue à faire, pour mieux manipuler après.

    Et par la même occasion que la france, qui n’existe que depuis la ripoublique et les FM, rende aux autres pays alentours les territoires conquis par nos Rois, ceux qui ont vraiment fait la grandeur de ce pays, et assuré son RAYONNEMENT REEL!
    Et qu’elle rende aussi au clergé les biens dont il a été spolié, et TOUS les bénéfices qu’elle en a tiré, sans pour autant assumer ses engagements d’entretien…

    Du passé faisons table rase, comme cela tout le monde sera content, imbécile heureux ou idiot utile!
    Partageons le monde en deux zones libres, indépendantes et séparées, où la propagande et les menteries seront punies de mort immédiate.
    J’aimerais bien en voir le résultat…

  9. Monsieur T says:

    Les enfants des chefs séparatistes qui sont censés lutter contre le nouvel ordre mondial vivent dans le luxe à Kiev bien loin de la république stalinienne de papa et dépensent leur fortune dans des voitures et dans la chirurgie esthétique à se faire botoxer pour se défouler dans des soirées privées.
    Ces guignols du Donbass ne sont même pas capable de tenir les filles et certains viennent nous expliquer qu’ils luttent contre le nouvel ordre mondial et la corruption des valeurs, LOL…

    • Monsieur T says:

      http://tsn.ua/ukrayina/zhurnalisti-pokazali-yak-vazhko-zhivetsya-dityam-teroristiv-u-huntivskomu-kiyevi-406889.html

      Regardez moi ces Kim Kardashian du Donbass, elle est belle la lutte contre l’Occident dégénérés comme ils disent…

      • Encore de la grossière, très grossière propagande!

        • Monsieur T says:

          Non la réalité.
          Les guignols qui se sont taillés un maquis dans l’est de l’Ukraine ne sont pas et ne seront jamais des défenseurs de la race blanche et du christianisme mais une macédoine de gauchistes avec des tronches de gitans soutenus par tout ce que l’Europe compte de crasseux antifascistes et épaulés par des tchétchènes au faciès néandertalien.

          • Que dire des bataillons islamistes de Kiev ?

            http://www.medias-presse.info/tuer-les-russes-faire-infiltrer-la-russie-et-leurope-par-letat-islamique-a-partir-de-lukraine-loncle-sam-tous-azimuts/27430

            Avec ça, merci d’avoir admis que les apatrides mondialistes avaient pris le pouvoir à Kiev pouisque vous n’y opposez aucun argument.

            • Volodymir Bellovak says:

              Bel article de propagande : aucune preuve d’une imaginaire collusion entre les autorités de Kiev et l’EI. L’auteur de cet article confond volontairement et abusivement les combattants tchétchènes ( peu nombreux ) avec l’EI; belle manipulations des faits. Le problème c’est qu’on trouve aussi des combattants tchétchènes aux cotés des séparatistes de Donbass…Dommage !

              • Parmi les troupes musulmanes d’Ukraine qui combattent contre les novorusses, il y a des Tatars criméens, des Azéris et autres adjaris, en plus des tcétchènes, et sans doute d’autres.

                Dire qu’ils sont peu nombreux à combattre pour Kiev reste à prouver. Ils seraient au nombre de 500 volontaires, ce qui est loin d’être « peu ».
                https://firstlook.org/theintercept/2015/02/27/isa-munayevs-war/

                Personne ne nie qu’il y ait des volontaires tchétchènes dans le Donbass. Ce qui est sûr, c’est que ces derniers ne sont pas en collusion avec l’EI puisque les Russes ne manipulent pas l’EI, ce sont les arabes et les US qui sont derrière. Comme ils sont derrière le pouvoir de Kiev aussi…

                A qui profite le crime ?

                • Volodymir Bellovak says:

                  Le crime profite aux marchands de canons et aux oligarques de toutes provenances et origines. Du coté du peuple ukrainien, de l’ouest nationaliste comme de l’est russophile, il n’y a que des perdants, mais c’est pas nouveau hélas…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com