Il s’appelle Duqu 2.0, et comble du comble, c’est la société russe de sécurité informatique, Kaspersky, qui annonce dans un rapport de 50 pages avoir été elle-même infectée. Ce vers informatique d’avère redoutable car il serait le plus perfectionné jamais conçu pour le vol de données. « Les malfaiteurs voulaient aussi en savoir plus sur nos enquêtes en cours et en apprendre davantage sur nos méthodes de détection et de capacités d’analyse » explique M. Kasperski.

Ce programme informatique d’espionnage fonctionne comme un mutant : il s’adapte à son environnement, il active des modules complémentaires si besoin, il découvre, explore, modifie et accède à tous les recoins de la machine pour dérober les données, il détecte ses ennemis, communique via des tunnels numériques, crypte, décrypte etc… Vous l’avez compris, il ne s’agit pas du petit virus issu du cerveau génial d’un jeune pirate : Duqu 2.0 est un redoutable système ultra complexe de vol de données à grande échelle. Kasperski avance qu’il est le virus le plus complexe jamais conçu et estime le coût de son développement à 50 millions de dollars !

Kasperski pointe clairement l’état d’Israël comme responsable. L’une des raisons est technique : on retrouve dans le code de Duqu 2.0 des éléments de code utilisés pour le vers Stuxnet, un vers espion américain et israélien découvert en 2011. A l’époque Stuxnet avait été utilisé pour espionner les centrifugeuses iraniennes. Or Duqu 2.0 aurait été particulièrement actif  lors des négociations sur le nucléaire iranien entre février et mars 2014, et plus particulièrement dans les hôtels hébergeant la délégation iranienne. L’infection a également été trouvées dans des infrastructures ayant servi lors du 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, anniversaire où étaient présents de nombreux responsables internationaux…

Naturellement Tzipi Hotovely, le ministre des affaire étrangères de l’état d’Israël, a immédiatement nié toute implication : « Les informations internationales sur l’implication d’Israël dans cette affaire sont sans fondement ». Mais bien sûr, qui d’autre s’intéresserait au 70e anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz ? Et ce sont aussi les Etats-Unis qui avaient accusé dès le mois de mars Israël d’espionner ses négociations avec l’Iran, négociations qui plaisaient peu à l’état juif. Et en espionnage, les Etats-Unis s’y connaissent !!!

Manuel Valls fait pâle figure avec son projet de loi sur le renseignement numérique !

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Lepicure says:

    Tous les services de tous les pays développés se servent de cette arme. Israël a des ingénieurs informatiques de haut niveau grâce auxquels ils mènent une guerre qui leur évite dans mener d’autres trop brutales pour les bons esprits.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com