isis-james-foley

L’Etat islamique tente de négocier – au prix de un million de dollars – les restes de la dépouille du photographe de presse américain James Foley, décapité en Syrie au mois d’août. 
 
Les négociateurs de l’Etat Islamique proposent un transfert des restes du corps à la frontière avec la Turquie. Les djihadistes proposent même de fournir un échantillon d’ADN pour authentifier les restes du corps.

Les intermédiaires de cette macabre négociation ont cependant annoncé que même l’ADN devait se monnayer. 
Avec un incroyable culot, l’un de ces négociateurs affirme qu’il veut aider la famille en deuil et décrit sa mission comme « un acte humanitaire. »

Il est pourtant très improbable que l’Etat américain accepte de payer. Les gens se demanderaient pourquoi les Etats-Unis payent pour une dépouille, mais refusent de payer la rançon d’un être vivant.

La famille de Foley a refusé de commenter la transaction proposée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. Merci infiniment pour la qualité de vos analyses !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com