Chère petite maman,

Nous avions parlé la dernière fois de cette maman débordée et fatiguée par le dur labeur de ses enfants. Comment a- t- elle fait, comment faites- vous, pour supporter les inondations, le yaourt par terre, les murs de la chambre entièrement repeints par votre petite Sophie particulièrement créatrice aujourd’hui, les assiettes cassées et j’en passe? C’est que vous êtes une mère et rien n’est plus fort et plus profond que cela.

Une mère peut elle oublier son enfant? dit l’Esprit Saint, et la femme peut-elle se dépouiller jamais de sa tendresse pour le fruit de son sein?

La mère chrétienne se distinguera dans la société par chacune de ses actions, chacune de ses attitudes, chacune de ses décisions. La mère chrétienne selon le cœur de Dieu ne pourra jamais, d’autant plus à notre époque, ressembler aux autres mères. Mères de famille, vous n’êtes pas simplement des génitrices; votre devoir ne se limite pas à mettre un enfant au monde. Vous allez collaborer de manière très étroite avec le Saint-Esprit afin d’éveiller et de développer la vie de la grâce dans l’âme de vos enfants tout au long de leur vie. La mère chrétienne doit donc avoir pour inquiétude constante cette vie de l’âme, de cette âme que le Bon Dieu vous a confiée, c’est désormais votre bien le plus précieux, rien a plus d’importance; c’est ce qui distingue votre enfant de votre animal préféré! On nourrit son chien, on le dresse; on éduque son enfant, on le tire vers le haut, on le conduit vers la vie du ciel (de ducere, conduire guider). C’est autour de cette préoccupation incessante que la mère ajuste chacune de ses actions. Toutes nos actions personnelles doivent correspondre au plus près au plan divin; il en est de même quant au développement physique, moral et intellectuel de vos enfants. Pas une de vos actions mêmes les plus anodines ne peut échapper à cette loi. Que ce soit les repas, la toilette, l’habillement, les amitiés, les sorties, les écoles… Tout doit être réfléchi non pas au regard de votre fatigue, de votre confort et de vos envies mais au regard de la foi. Le monde veut nous faire croire que la mère peut être remplacée, que ce soit par la crèche, les garderies, les arrangements avec des amis peu fiables “mais on verra bien”… Non, mille fois non, la maman ne peut être substituée.

Jetez encore un œil dans le foyer de Nazareth, songez quelques instants à la Mère des mères, à Marie. Contemplez son inquiétude, sa prévenance, sa vigilance, sa délicatesse.

Chère petite Maman, oui, il faut beaucoup de courage et pourtant là sera votre seule joie, votre seul bonheur, de voir au soir d’une vie bien remplie de labeurs vos enfants chéris réunis au pied du Crucifix.

Soyez des mères vigoureuses, des femmes de devoir et non des femmes d’envies; là où se trouve la Foi là se trouvent aussi la force, le courage et le dépassement de soi même. Notre-Seigneur n’oublie jamais ceux qui l’aiment et qui le servent.

Petite idée pratique: demandez- vous aujourd’hui plusieurs fois, “Notre – Seigneur est-il auprès de moi lorsque j’agis ainsi avec mon petit Pierre? Et repensez à embrasser votre image, tout deviendra subitement si doux.

Ad majorem Dei gloriam!

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com