Amina-Sboui-mpi

L’ancienne Femen tunisienne Amina Sboui, s’était présentée au début du mois de juillet comme la victime d’une agression. Retournement de situation. Après sa garde à vue mardi, elle sera jugée pour « dénonciation mensongère » dans le cadre d’une agression imaginaire !

L’ex-virago Femen avait porté plainte le 7 juillet, affirmant avoir été agressée la veille à Paris par cinq « islamistes » qui, selon ses dires, avaient entrepris de lui raser les cheveux et les sourcils.

L’extrémiste réfugiée en France avait raconté avoir été sortie de force du métro parisien, au petit matin, par un homme qui l’avait ensuite conduite dans la rue, près de la place de Clichy, où l’auraient attendue ses agresseurs.

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com