histoire-politisee

Vincent Badré est professeur d’histoire-géographie à Paris. Il est aussi l’auteur du livre L’Histoire fabriquée: ce qu’on ne vous dit pas à l’école.

Au commencement était la volonté de Najat Vallaud-Belkacem. Quand on veut parler de réformes scolaires, on commence par les intentions et les décisions du pouvoir politique. Les manuels d’Enseignement moral et civique ont suivi les déclarations de Najat Vallaut-Belkacem. Il s’agit de fabriquer un citoyen sensible et engagé. Car cultiver la sensibilité et fabriquer des « bisounours » va permettre au pouvoir, devenu maître dans la manipulation des émotions, de jouer sur celles-ci pour conduire à l’engagement politique souhaité : mobilisations contre le prétendu racisme ou la soi-disant homophobie.

Ce livre est une mine d’exemples de ce qui est fait pour déformer l’esprit de nos enfants. Si les cours d’Histoire accordent encore un peu de place à Louis XIV, ils veillent à répandre des descriptions de violences de notre passé, en particulier colonial, à inculquer un esprit de repentance. Les nouveaux programmes scolaires s’efforcent aussi de ne plus faire de référence à la famille, de privilégier l’individu. L’éducation civique oublie presque totalement de parler de la vie professionnelle pour ne retenir que l’esprit de revendication. Le métier n’est abordé que pour encourager à lutter contre les « atteintes à la personne d’autrui (racisme, xénophobie, sexisme, harcèlement) » et marteler au cours d’une réflexion sur le genre qu’il ne doit plus y avoir de métiers féminins ou masculins. Les manuels scolaires utilisent tous la théorie du genre en 6e et en 5e de façon systématique et répétitive. La notion d’identité nationale est bannie au profit d’une identité collective basée sur la laïcité.

Parents, il faut que vous sachiez !

L’Histoire politisée ?Vincent Badré, éditions du Rocher, 338 pages, 19,90 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Je vous invite aussi à lire la « Lettre d’un agrégé d’histoire à madame le ministre de l’éducation nationale » :
    http://www.boursorama.com/forum-politique-lettre-d-un-agrege-d-histoire-a-belkac-444337729-1

    Il y a une seconde lettre plus bas adressée à un autre collabo.

  2. L’Histoire est-elle politisée ? ». On a envie de dire que poser la question c’est hélas y répondre… Badré analyse le contenu des manuels utilisés pour cette rentrée 2016.
    Et alors ? Alors ça fait peur…
    Car on y fait la part belle à l’islam, aux traites négrières, à l’esclavage (mais pas celui pratiqué des siècles et des siècles par les Arabo-musulmans), aux méfaits du colonialisme, etc. Et la France ? Et son « roman national » dans tout ça ? Aux abonnés absents… Vincent Badré écrit : « C’est l’expression d’une France fatiguée d’elle-même, d’un pays qui ne sait pas trop où il va et ne sait donc pas d’où il vient. »
    Plus d’infos sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/p12711-vincent_badre_histoire_politisee.html

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com