Le ridicule ne tue pas dit l’adage et c’est bien dommage ! En ce monde qui se veut arc-en-ciel, tout doit être dorénavant passé au crible de l’idéologie gender, jusqu’à la folie.

Après l’adieu au « Ladies and Gentlemen » du métro londonien pour non-discrimination envers les sectateurs Lgbtqietc., exemple suivi rapidement par le métro d’Amsterdam, c’est au tour des chemins de fer hollandais de baisser le pantalon ou soulever la jupe, le choix est neutre bien entendu, devant les diktats du lobby du genre. A partir du 10 décembre, ils substitueront leur légendaire salut de politesse « Mesdames et messieurs » avec le plus moderne et surtout neutre « Chers voyageurs ». Le tout il va s’en dire pour ne pas discriminer ceux qui ne se considèrent ni homme ni femme.

Roger van Boxtel, le directeur de la Sederlandse Spoorwegen (Ns) a expliqué ainsi les raisons de cette initiative :

« C’est un petit changement mais significatif, parce que ne devons-nous pas appeler les personnes en vertu de ce qu’elles représentent pour nous ? Des chers voyageurs. Notre personnel veut que chacun se sente le bienvenu. Et puis Mesdames et messieurs était devenu un peu trop formel désormais. »

La nouvelle a suscité l’enthousiasme de l’organisation Lgbtqai, Trainbow, qui en a souligné « la grande valeur symbolique ».

Une des rares voix dissonantes dans cette ovation publique a été celle de Geert Wilders, chef du Parti de la Liberté qui sur twitter a demandé le licenciement du directeur de Ns en suggérant de destiner son salaire à l’amélioration du service des trains :

«Cette agence a perdu complètement le bon sens. Pourquoi elle ne s‘occupe pas plutôt de faire arriver les trains à l’heure au lieu de penser à la neutralité de la communication ? Quelle folie».

La Gaystapo renforce sa dictature, jour après jour. Elle change les règles et le langage de notre société dans le but de justifier la nouvelle et délirante vision politiquement correcte qui planifie la négation de la naturelle différence entre homme et femme et la promotion d’une infinité de genre et de combinaison sexuelle.

Francesca de Villasmundo  

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Blandine says:

    Un monde non catholique c’est le plongeon dans cette folie décadente ! Sans Dieu c’est l’Enfer sur terre !

  2. pamino says:

    « la Sederlandse Spoorwegen » : hoe zeg je dat op nederlands?

    • Frenrtte says:

      Het is gewoon een S die een N moest zijn : Nederlandse Spoorwegen.

  3. pamino says:

    « La Gaystapo renforce sa dictature, jour après jour. Elle change les règles et le langage de notre société […]. »
    Et la Gayheime Staatspolizei n’est qu’une des bandes qui œuvrent à cette fin. Pourquoi ne résistons-nous pas à ces funestes innovations, même si on a été élevé avec des fictions folles comme « il s’agit du fond et non pas de la forme » ? On peut résister après coup, c’est beaucoup mieux que rien.

  4. Horace says:

    Tout est bon pour « avachir », éffeminiser » et « abêtir » les foules. C’est le propre des dictatures. IL faut relire la Boëtie. Son discours est applicable à notre temps. « 

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com