Reportage de la télévision russe concernant les liens entre lobby homosexuel, lobby pédophile et parti des Verts.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. brandenburg says:

    cohn bendit,lang,pédophiles,duflot,romero,,phillipot,,l’ancie maire de paris,pepy,lgtb,les normaux:des lopettes ni homme nifemme,des androgynes et hermaprodites,dsk un violeur de prostituées,des divorcés sarkozy et rocard,deux fois,juppé,fabius,lagarde,merkel,des concubine alliot marie,montebourg,baroin,hollande,etc,etc!Malraux: »le vingt et unième sièccle sera un siècle de sexe et de sang »!

  2. En gros, la seule chose qu’établit ce reportage, c’est qu’une tendance pédophile infiltrée au sein des verts allemands a aussi approché et infiltré certains lobbys des minorités sexuelles. Bien sûr il faut s’y connaitre ou se renseigner pour saisir la nuance, puisque dans leur hâte d’informer impartialement ce journalisme-ci ne nuance guère un sujet pourtant complexe.

    Prochain sujet : les liens entre l’Église catholique et le Fascisme.
    Et : les liens entre la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X et les criminels de guerre et négationnistes.

    • brandenburg says:

      Bon,j’ai déja compris:vous êtes un obsédé de l’anticatholicisme.Je peux donc vous répondre d »avance à vos deux prochains sujets sans entre dans ces subtilités qui vous permmetant de subtiliser la vérité et de la travestir dans votre sens.1 l’Eglise et le fascisme.Un peu d’histoire.Mussolini au départ est un des chefs du pari socialiste?Il s’était fait destituez auparavant de son poste d’instituteur pour agitation socialisante et avait du^se réfugier en Suisse où il menait une vie de sdf un peu comme Hitler à Vienne d’où,entre autres, leur connivence future.Il parvient à rejoindre l’Italie du nord dont il est issu et où l’agitation est la plus marquée.Adhérent du parti socialiste,ses capacités d’écrivain le font remarquer et il devient directeur de l’avanti,quotidien du parti où ses éditoriaux font sensation.Vient la guerre de 14,l’Italie ayant rompu la trilice qui la lié aux deux empires germaniques,se rapprochant des alliés occidentaux mais restant neutre dans cette guerre.Mussolini alors prend vigoureusement parti pour une entrée en guerre ce qui arrive,les alliés ayant fait des promesses inconsidérées pour cela qu’ils ne tiendront pas.Mussolini se débrouille pour ne pas partir à la guerre en continuant à diriger son journal qui s’infléchit vers un patriotisme proche d’un nationalisme.Vient la paix et les promesses non tenues.Des élections se déroulent mais sur injonction du Pape « prisonnier au Vatican sans statut précis,de ne pas participer au vote ce qui se réalisa,l’Italie rstant pourtant majoritairement catholique surtout au sud ,pauvre et agricole où sévit déja la maffia.Le combat politique officiel se fait donc entre laïcs anticléricaux,pour simplifier libéraux,souvent franc-maçons et à l’électorat d’industriels petits ou grands et socialistes.les premiers l’emportent avec le presqu’innébranlable Sonino.Les socialistes se vengent dans la rue et les grèves toujours de plus en plus violemment.Spontanément,des groupes d’italiens exaspérés par cette violence et se donnent quoique dispersés et d’idées diverses et floues et parmi eux quelques catholiques isolés, le nom de « faisceaux » et essayent de reprendre la rue par encore plus de violences.Un idéologue dont j’ai oublié le nom tente de créer une doctrine,le corporatisme où seraient présents par métiers patrons et ouvriers pour mettre fin à cette lutte sans fin et avec quelques autres créent le parti fascsite.Mussolini,las lui aussi de ces violences qu’il a pourtant attisées longtemps est séduit et s’inscrit à ce parti où sa puissance un peu rodomonde le hisse très vite au premier plan.Vis-à-vis de l’Eglise ce parti et Mussolini lui-même qui s’est marié religieusement et a fait baptiser ses enfants,ne pensent nullement qu’elle soit l’ennemmie principale mais d’un côté le patronat bourgeois industriel et de l’autre les socialistes.Le Pape parle,mettant toujours en avant la doctrine sociale de l’Eglise ce qu’il fera officiellement dans son Encyclique « quadregimo anno » pour fêter les 40 ans de l’Encyclique de Léon XII « qunta cura  » où cette doctrine est définie et où le soutien général aux plus pauvres est affirmé d’où le mot »cura »-souci,soin, les anglo-saxns et martine aubry parlant de « care »,etc.Passons sur la suite .Mussolini est nommé Président du Conseil légalement-malgré certes des pressions comme « la marche sur Rome » qui ne sera pas réalisée- par le Roi,assez anticlérical comme tous ses ascendants-Cavour était franc-maçon comme Gaibaldi-.Pour le Pape Pie XI,le disparition des franc-maçons était plutôt une bonne nouvelle.par ailleurs devant les dangers qui menaçaient presque partout en Europe l’Eglise,sa politique était celle des concordats-un compromis qui donnait théoriquement aux catholiques et à l’Eglise locale certaines protections.Il sonde Mussolini par l’intermédiaire d’un certain Pacelli,père du futur Pie XII.Mussolini joue le jeu et sont signes les accords du Latran qui reconnaissent le Vatican comme un Etat comme un autre avec ses frontières et ses lois et même armées propres,les gardes suisses et dans le pays en général laissent l’Eglise libre.Les catholiques lui en seront redevables mais les partis ayant été tous interdits sauf le parti fasciste,électoralement cela n’a pas d’importance,simplement dans l’opinion catholique qui ne voit pas d’un mauvais oeil l’ordre rétabli dans la rue ,leur liberté accrue,les anticléricaux impuissants même si certains idéologues de ce parti sont plutôt paganisants mais c’est sans grande importance jusqu’à ce que Mussolini imitant Hitler et ses « Hitler jungen » ,crée les « baillas » pour endoctiner la jeunesse.Pie XI qui n’a pas peur de rien se fâche,proteste,menace et ce mouvement disparait de la scène.Avec la guerre commencera une toute autre histoire bien que Pie XI ait aussi établi un concordat avec l’Allemagne mais ait violemment condamnée l’idéologie dans une Encyclique-motte brenendert sorge- par exception rédigé e en langue locale pour être comprise par tous avec obligation pour tous les Curés de la lire à une messe ce qui fut fait,un exploit permettant à celle-ci de parvenir partout dans le pays auquel participa Eugenio Pacelli,Nonce à Muniche.A sa mort une nouvelle encyclique était rédigée par Pacelli d’ailleurs pour l’esseniel et pr¨Pete à être distribuée de la même façon.Pacelli es élu Pape et lui qui connait fort bien la situation en Allemagne et surtout celle des catholiques déja persécuté-le premier camp de concentration à Dachau est rempli de tous les opposants au régime dont des centaines de prêtres catholiques et quelques pasteurs luthériens-décide de ne pas la diffuser:voila le moment décisif,le choix du Pape étant d’agir secrètement-le Vatican dont Mussolini respectera toujours l’indépendance territoriale alors qu’il lui aurait été facile de le faire à la fois pour ne pas se mettre à dos définitivement les catholiques hésitants et parce qu’il avait gardé en lui un fond de catholicisme traditionnel qui ne l’a jamais, sera rempli de juifs au point que le Grand rabbin de Rome se convertira- mais comme dirair Kipling »ceci est une autre histoire »!Voila pour le premier point:il est minuit et je reprendrai le point deux plus court car les affirnations qu’il peut contenir seront pour l’essentiel,insanes: italiens au point que le Grand rabbin de Rome se convertira au catholicisme

      • @Branderburg

        Il s’agit là d’une énorme et terrible méprise, monsieur.

        En vérité je suis un obsédé de toutes les haines, y compris donc l’anticatholicisme, mais pas en tant que pratiquant ; en tant qu’opposant.

        J’ai proposé ce sujet (ironiquement) « les liens entre l’Église catholique et le Fascisme. » précisément pour illustrer ce qu’une rumeur ou un amalgame, ou la généralisation focalisée d’un crime particulier à un groupe particulier peuvent donner.

        Je sais parfaitement et pertinemment que le principe même du christianisme est le combat conte toutes les tyrannies et donc le fascisme, et que si il y eut effectivement des collaborations et des dérives avec certains régimes au cours de l’histoire, il n’en reste pas moins que l’Eglise dans son principe a toujours suivi ou tenté de suivre le fameux « ne faisons pas le mal pour qu’advienne le bien ».
        Je sais aussi les souffrances endurées par les chrétiens de la main des nazis (entre autres).

        Mon propos était plus de critiquer par l’ironie le comportement de MPI : alors que le monde ne semble se soucier de pédophilie que lorsque cela concerne l’Eglise ou le christianisme en général et le présente comme une fatalité (pour se rassurer en ignorant que ce fléau peut aussi le concerner ?), MPI dénonce à raison ce procédé inique… pour mieux l’appliquer aux homos et plus vastement aux LGBT. Imaginez qu’on relève tous les « officiers » de l’Eglise coupables d’un tel crime et qu’on en justifie la mise au ban et la discrimination de la foi catholique sur un tel prétexte ?

        • Je viens de lire « Du mariage homosexuel à la pédophilie », un article publié sur ce même site. Imaginez un prêtre catholique coupable de pédophilie, ou un homme marié à un femme depuis trente ans…
          Trouveriez-vous juste et adéquat de titrer « du mariage hétéro ou de la prêtrise… à la pédophilie » ?

          Comprenez-vous mieux mon point de vue ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com