Les No Borders sont des professionnels de l’agitation. Et des soutiens, inconscient ou nom, des djihadistes !1470423739-1470423711-foto-giornale-migranti-ventimiglia

Ces dernières heures les liens internationaux de ce mouvement d’agitateurs d’extrême-gauche sont finis sous les lentilles grossissantes des enquêteurs italiens. A Vintimille, outre la présence dans le passé de Mohamed Lahaouiej Bouhlel, le tueur de Nice, un va et vient d’imam salafistes a été mis à jour.

L’été dernier les No Borders avaient déjà fait de Vintimille une base de contestation en fomentant la révolte des clandestins. Parmi les antagonistes italiens il est certain maintenant pour la police que se trouvaient aussi des islamistes va-t-en-guerre. Notamment, rapporte un quotidien italien, Libero, l’imam de la mosquée du Bon Voyage de Nice, Sami Boubakri.

Ce n’est pas une nouveauté que les jihadistes s’infiltrent au sein des « réfugiés » pour passer les frontières et arriver au cœur de l’Europe.

L’imam Sami Boubakri est arrivé à Vintimille le 17 juin 2015, en plein pendant le ramadan. Il a aidé les « humanitaires » et les activistes No Borders à distribuer de la nourriture aux immigrés musulmans dès le couché du soleil. Il fera cela tout l’été. Le 5 août il est arrêté et identifié par la police avec 6 autres personnes. Elles voyagent dans deux voitures. Outre l’imam, deux franco-tunisien, deux marocains et Bouhlel. « Une des autos, révèle le journal italien, aurait été procurée par un des deux types qui apparaissent sur les selfies pris par le terroriste de Nice sur son camion de la mort. » Boulhel est sans papiers et raconte aux policiers qu’il fait de l’humanitaire pour l’association « Au cœur de l’espoir ».

Sami Boubakri se présente auprès des policiers comme le président de « la fraternité du savoir. »

L’association « Au cœur de l’espoir » s’avère être gérée par des salafistes qui accueillent et aident surtout des clandestins musulmans. Quant à l’imam Sami, il s’est empressé, après l’attentat de Nice, de faire des déclarations larmoyantes auprès de France 24 et d’appeler la communauté musulmane à venir en aide aux victimes. Pour brouiller les pistes ?

Tout ce joli monde des No Borders aux imams « humanistes » fricote donc plus ou moins avec le djihadisme pur et dur !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. daflon says:

    Même racaille, même combat.

  2. Boutté says:

    Pris a main dans le taqiyia il dira toujours : c’est pas moi !

  3. HUGUEL says:

    Y aura-t-il un jour quelqu’un pour foutre la raclée à tous ces tarés de gauchistes semeurs de pagaille?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com