Toujours pertinente, la charmante Virginie Vota explique pourquoi l’immigration est l’aboutissement logique des fameuses valeurs républicaines.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

10 commentaires

  1. Pierre says:

    Que de simplifications, d »idées reçues, pour ne pas dire de naïveté dans cette vidéo.
    L’invasion migratoire, c’est beaucoup plus que cela.

    À toutes fins utiles, je vous invite à reprendre:
    – l’histoire de la communauté juive dans la société française. ( expulsions, réintégration, Napoléon 1er, loi Crémieux,…)
    – Qu’est-ce que le Talmud ? Que dit-il sur les chrétiens ?
    – Place des Rothschilds dans l’histoire ?
    – La Franc-maçonnerie
    – Albert Pike
    – Les Protocoles
    -Richard Coudenhove Kalergi, Pan Europa, « Praktischer Idealismus »,
    – 1984 – Georges Orwell.
    -L’aurore rouge – Serge Monast
    – Jacques Attali, Georges Soros…
    Tout ceci est étroitement lié.

    Alors, si vous ne connaissez pas grand chose à l’histoire, merci de vous abstenir,

    Mais s’il vous plaît, ne considérez pas vos interlocuteurs comme plus naïfs que vous ne l’êtes.

    • Bruno says:

      Au contraire, ces propos sont très pertinents. Elle nous explique le sens profond de la révolution et de la pensée des lumières : L’universalisme ! Cdt

    • pamino says:

      À en juger du contexte (votre liste), vous risquez de croire que l’auteur de 1984 préconise ce qu’Il raconte, mais cela ne me semble pas être le cas.

    • Etienne says:

      Cher Pierre,
      Vous, vous y connaissez ! Et même vous anticipez : vos dernières références sont « Jacques Attali, Georges Soros ».

      Mais cette Virginie ne nous parle pas de ça. Elle nous parle d’un pays qu’elle aime. Ce n’est pas le vôtre.

      Vous n’aimez pas ce pays-là : ceux que vous aimez sont ses ennemis. Naguère, vos pareils vantaient le bonheur dans les paradis soviétiques. De nos jours ils vantent le paradis des métissages. Mais ils sont toujours les utopistes de l’anti-France.

      Permettez qu’on vous souhaite de virer votre cuti ou de disparaître : on ne vous aime pas, ni vous ni vos pareils.

      • Geneviève says:

        Vous n’avez rien compris, mais absolument rien compris au commentaire de Pierre, pourtant très pertinent !
        Il veut simplement montrer qu’il faut approfondir la recherche des causes de la soumission des Français aux valeurs républicaines, car Virginie Votta n’en relève qu’un aspect, juste mais qui demande à être compléter.

  2. balaninu says:

    Que ceux qui veulent faire la leçon à cette jeune femme sans prétention, et avec des valeurs chrétiennes, réfléchissent un peu !!!!!!

  3. Raiford says:

    Entièrement d’accord avec Virginie.

    Mais il va être difficile d’effacer 200 ans de lavage de cerveau républicain.
    Je craint que le retour au bon sens et au sens moral de Virginie soient impossible dans le carcan de la dictature républicaine qui est entrain de s’installer.
    « Dictature républicaine » : ces deux mots paraissent antinomiques est pourtant ils sont bien réels.
    Si en plus, la république nous impose une marée migratoire à dominante islamique avec une majorité d’hommes (80%), nous pouvons être certains que cela finira par une guerre civile sanglante, que nos « dictateurs républicains » sont incapables de comprendre dans l’immédiat.

    Pourtant, avec la multiplication des attentats islamiques, il devrait être possible de commencer à comprendre…

    • Raiford says:

      La république a commencé dans le sang, elle finira dans le sang…

  4. Pierre says:

    Merci Geneviève,
    il y a au moins ici 1 personne qui a qq chose entre les 2 oreilles
    Dommage qu’il y en ait tant qui n’y ont que de la bouillie..
    Sinon, voici un lien vers un article intéressant de Pierre Hilliard: https://lacontrerevolution.wordpress.com/2017/08/16/mise-au-point-de-pierre-hillard-sur-linfluence-juive-durant-lhistoire/

  5. en courant says:

    Pierre,

    pour tout objet d’étude et ce quel que soit cette étude, il faut distinguer à la fois l’observateur, l’objet observé pour être décrit ou définit, et la modalité de l’observation. Vous n’étudierez pas la même chose à l’oeil nu ou avec un microscope, ce sera peut être le même objet, mais pas le même aspect de cet objet que vous étudierez.

    ce qui vaut pour l’étude scientifique, vaut également pour l’exposition rhétorique. vous devez envisager quel public vous visez, et moduler votre exposition en fonction de lui et il peut se faire que pour des raisons didactiques ou d’exposition des matières vous ne donniez pas une vue d’ensemble d’un problème, mais que vous vous attachiez à un seul aspect.

    et n’oubliez pas que l’ordre de la connaissance influencera celui de l’exposition et réciproquement. il est évident que cette vidéaste sait d’une manière ou d’une autre tout cela, étant diplômée en littérature, toujours catholique et donc grande survivante dans nos contrées sinistrées.

    le respect se mérite, mais dans certains cas, il se mérite a posteriori, cette personne mérite bien qu’on ne la juge pas sans l’entendre.

    Mademoiselle Vota, ne prétend pas ici, remplacer des auteurs ou des chercheurs, mais les faire connaître. Son but est moins d’exposer des généralités, que de donner le goût de connaître. Si vous faites un exposé exhaustif d’une situation complexe, vous aurez fait un exposé exhaustif, mais il n’est pas sûr que vous emportiez la moindre adhésion, au contraire, vous pourriez faire perdre coeur à ceux que vous accablez peut être. il faut dire la vérité, mais comme le dit saint Francois de Sales, une vérité qui n’est pas charitable procède d’une charité qui n’est pas véritable. il ne s’agit pas de tout dire d’un sujet, comme une encyclopédie, mais de redonner le goût du bien, du beau et du vrai. nous sommes tous des poly traumatisés et nous n’avons pas eu nécessairement le même bagage culturel ou social, il faut donc distribuer la connaissance à tous.

    le catholicisme est le véritable universel, la mentalité du dernier indien de la réserve est celle des vaincus, c’est à dire ceux d’en face et elle doit le rester.

    car, il ne sert de rien de dire, voilà, ils nous tiennent par tous les bouts, venez pleurons mes frères, car notre sort est misérable ! l’acédie est un péché grave, non ! en vérité il y a des méchants et des pervers, mais regardez il y a eu et il y a aussi des gens épatants, des choses belles et magnifiques, et oui ! rien n’est perdu puisque nous les voyons et que les autres en sont incapables ! nous ne perdrons jamais! puisque winston smith est un anti héros, et que nous avons saint louis, sainte jeanne et saint charlemagne !
    penser autrement c’est faire le travail de sape de l’adversaire, nul besoin de savoir tout ce qui est connaissable pour reconnaître la méchanceté d’où qu’elle vienne, il suffit de faire preuve de bon sens, d’avoir l’intelligence droite et une volonté franche.

    si je parts du principe que vous êtes un prétentieux, je ne verrais en vous qu’un prétentieux, si je regarde virginie vota comme une aimable cloche, je ne verrais qu’une aimable cloche, ceci dit, se sera de ma part par pure prétention et par naïve fatuité.

    la première chose que vous reprochez à virginie vota, qui a le courage de dire ce qu’elle pense sans se cacher, ce sont ses préjugés, mais nous avons tous des préjugés. Je vous renvoie donc à Edmund Burke, observateur très critique de la révolution, qui lui fait l’apologie du préjugé, car oui, cette guerre faite à la tradition et à l’ordre hérité des ancêtres, passe par ce préjugé des préjugés, qu’il faut avant tout et toujours faire la guerre aux préjugés, alors que personne ne peut à soi seul se passer d’idées qu’il n’a certes pas définies et pensées par lui même. Qui en effet peut à lui seul remplacer des milliers d’années de philosophie, de pensée mathématique, technique, politique etc… personne, et ces choses autant qu’elles sont admises sans être réinventées à partir de rien par chaque génération, ou par chaque individu, sont bien des préjugés.
    n’est pas Archimède qui veut.

    ce qu’il faut c’est moins moquer le préjugé que bien choisir les siens. il est sot d’imaginer que la terre est plate, même si peu de gens sont capables de démontrer sa rotondité, mais il n’est pas inutile de croire que la civilisation n’a pas toujours été mercantile, manichéenne et donc totalitaire, c’est à dire infiniment bête, même sans avoir lu toute la littérature disponible sur le sujet.

    bien sûr, il nous faut des spécialistes, des érudits, et il faut les lire, mais se faisant il ne faut pas s’attribuer les eurêka que les découvreurs seuls peuvent prononcer sans gloriole.

    Pierre, je crois que nous ne gagnons rien à nous imaginer qu’un loup sanguinaire ou une triple buse (ou bien les deux à la fois) se cache derrière ceux qui ne sont pas comme nous. nous, parce que nous sommes catholiques, nous sommes la France, avec ses peuples, l’uniformité totalitaire et jacobine n’a jamais été la priorité, ce qui importe c’est de ne mettre notre fierté que dans ce qui permet la bonne intelligence.

    le royaume de la vérité n’est ni celui du soupcon, avec ses philosophes, ni celui de la jactance et du murmure, c’est celui des francs, dont la franchise des paroles comme des coups, est bien nommément la marque.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com