Ce n’est très probablement pas sous la présidence finissante de Hollande qu’on verra l’INSEE faire une référence à Notre Seigneur Jésus-Christ dans un de ses articles, même s’il concerne un recensement.
Ce que l’INSEE n’a pas fait (le site internet de l’INSEE n’a même pas fêté joyeux Noël à ses lecteurs, contrairement à beaucoup de sites statistiques en Europe (Espagne, Hongrie etc.), l’Institut national de statistique de Bulgarie (l’équivalent de l’INSEE en Bulgarie), qui n’est pas malade de laicisme aigu, l’a osé.
Après avoir rappelé que « Jésus-Christ est né pendant un recensement de la population » (il s’agit du recensement ordonné par César Auguste, empereur romain de 27 avant N.S.J.C. à 14 après N.S.J.C.), l’institut de statistique commence cet article par les 5 premiers versets du chapitre II de l’Evangile selon Saint-Luc. Ces versets évoquent ce recensement, puis l’obéissance de Saint Joseph qui se rend à Bethléem (nom qui signifie « La maison du pain ») pour se faire recenser, « parce qu’il était de la maison et de la famille de David, pour se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte. »
Cet article évoque ensuite les recensements ayant eu lieu dans l’Antiquité à Babylone, en Perse, en Egypte, au Japon, en Grèce, les recensement des Hébreux et des Romains. Ensuite, il rappelle le recensement de Nuremberg en 1449. L’objectif de ce dernier recensement était de déterminer la nourriture nécessaire en cas de siège de la ville. Voilà une ville qui était prudente et réaliste.
De manière générale, les 3 principaux objectifs des recensements étaient de connaître le nombre d’hommes mobilisable pour la guerre, d’obtenir une base pour l’imposition de la population (imposition qui n’était pas nécessairement aussi importante qu’aujourd’hui dans de nombreux pays européens, notamment la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark et la France) et pour estimer les besoins en approvisionnement, notamment alimentaire, du pays, de la province ou de la ville recensée.
En France (ceci, l’article de l’institut bulgare n’en parle pas), le premier recensement « moderne » eu lieu en 1328. Il a comptabilisé 3,4 millions de feux (c’est-à-dire d’habitations), soit environ 16 à 17 millions d’habitants pour un territoire (à l’époque) de 432 000 km2, soit 78% de la superficie actuelle de la France métropolitaine.
En 1350, la France était plus peuplé (15 millions d’habitants) que la partie européenne de la Russie (12 millions). Au 1er janvier 2016, elle n’est plus qu’en 3e position en Europe (67,3 millions d’habitants en comptant les régions et territoires d’Outre-mer), loin derrière la Russie (146,5 millions) et l’Allemagne (82,2 millions). La population du Royaume-Uni augmente à l’heure actuelle plus vite que celle de la France. Au rythme de 2015, le Royaume-Uni devrait être plus peuplé que la France (outre-mer compris) en 2025 et la France ne sera alors plus que 4e en Europe alors qu’elle dispose de la 2e superficie la plus grande d’Europe.
Il faut noter que le très grand nombre d’immigrés arrivant en Allemagne depuis 2014 a eu comme conséquence, non seulement que l’Allemagne voit à nouveau sa population augmenter, mais que celle-ci augmente même nettement plus vite que la population de la France. En 2015, l’Allemagne a gagné 980 000 habitants alors que la France n’en gagnait que 250 000. Mais à quel prix pour l’Allemagne…
G. Paume

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. Walker Fiamma Corsa says:

    L’ année prochaine je vais dire à ma compagne qu’ elle ajoute un autre roi Mage à sa crèche. Son nom ? Ben Insee bien sûr !
    Ah mais comment font-ils pour être si niaiseux ? Un sondage à cette époque, ‘fallait la trouver celle-là !

    • Walker Fiamma Corsa says:

      Je voulais marquer Recensement à la place de sondage mais bon vous avez dû corriger 🙂

    • Elbatlebeur says:

      Si , Walker , c’est la Vérité .
      Par un Edit de César-Auguste , un dénombrement du peuple et une levée d’impôts fut publié dans la terre promise à cette époque et Joseph respectait scrupuleusement la Loi , c’est pourquoi il s’était déjà rendu à Betléem pour prendre des renseignements sur le recensement qui exigeait que chacun vint dans son lieu natal .
      Il ne s’était pas fait inscrire encore ayant le projet de revenir avec Marie après sa Purification (apres la naissance) et de s’y installer .
      Le séjour de Nazareth ne lui plaisait point .
      (…)
      Anne Catherine Emmerich , mystique visionnaire reconnue par l’Église décrit et détaillé précisément les raisons de la naissance de Jésus à Betléem (éditions Pierre Tequi : 1er tome )
      C’est aussi ;une preuve voulue par Dieu de la filiation de Jésus né Juif de la Maison de David ; une attestation de naissance .
      Fraternellement Walker .

      • Walker Fiamma Corsa says:

        @ Elbatlebeur

        Et bien merci pour toutes ces explications. J’ aime bien savoir et l’ histoire (la bible y compris) renseigne souvent, via des historiens et théologiens, sur la véracité et l’ exactitude des faits.
        Les vôtres sont claires, nettes et précises.

        Mais j’ aurais jamais crû ça possible. Déjà en ce temps-là…

        Encore merci, fraternellement.

        • Elbatlebeur says:

          Avec grand plaisir Walker Fiamma Corsa .
          Vous avez du coeur , c’est le sésame de toutes les portes spirituelles qui mènent au Ciel …
          MPI EST une mine de pierres précieuses .
          Merci à tous les rédacteurs (trices) qui nous informent précieusement et aux intervenant(e)s qui partagent leurs points de vue …

  2. большаяРоссия says:

    La course au pays le plus peuplé ne devrait pas être un objectifs. Mais la course au pays le mieux peuplé, certainement! C’est la qualité des habitants qui compte et non leur quantité. A l’allure où l’urbanisation gagne sur la campagne à vive allure alors que paradoxalement la paysannerie régresse aussi vite, il vaudrait mieux une vraie population française et patriote qu’un fourre-tout sans identité et même anti-fientitaire, avec une belle campagne de qualité et des paysans indépendants. Tout le contraire de ce qui se fait ou plutôt se défait aujourd’hui.

    • Vincent says:

      J’adhère à 100% . La course au chiffre, une mentalité d’épicier ou de Juif mondialement partagée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com