donald trump debatLes médias mondialistes qui tiennent en main l’opinion publique nous rabâchent que Trump, avec un tel retard dans l’opinion publique américaine, est certain d’être battu aux élections présidentielles aux Etats-Unis. Pourtant, une Intelligence Artificielle (I.A.) nous annonce sa victoire. Le système MogIA a été développé par un hindou du nom de Sanjiv Rai. Depuis qu’il a été créé il y a 12 ans, il ne s’est jamais trompé. MogIA a été développé par Sanjiv Rai, fondateur de la start-up Genic.ai. Il a toujours prévu le vainqueur des élections présidentielles et même lequel des concurrents allait gagner les primaires tant chez les démocrates que chez les républicains. Comment expliquer ce « miracle » ?

L’intelligence artificielle (I.A.) collationne tout ce qui est écrit à propos des élections. Dans ce cas ont été sélectionnés 20 millions de données représentatives venant de l’ensemble des plates-formes publiques telles que Google, Facebook, Twitter et YouTube. Elle les classe, les trie par un programme de type Deep Learning. Elle en dégage un résultat affiné par des algorithmes. Le résultat est que le nombre de partisans de Donald Trump a dépassé de 25 % celui de Barack Obama en 2008, l’année où il est devenu président. De plus I.A, d’une élection à l’autre, affine ses calculs « Si Trump perd, cela va défier pour la première fois la tendance de données au cours des 12 dernières années », explique le créateur de cette intelligence.

Les seuls facteurs qui puissent faire varier le résultat sont les réponses paradoxales. Si votre gosse renverse son chocolat sur la nappe brodée par la grand-mère, vous allez vous écrier : « Ah ça c’est du beau ! ». En réalité cette exclamation doit être interprétée comme son contraire.

De plus ce résultat est apparu très peu de temps avant ou après l’annonce du relancement de l’enquête concernant les courriels évaporés de Clinton. Une partie de ceux-ci ont été retrouvés sur un autre ordinateur ; celui du conseiller de Clinton entretenant une conversation de type sexuel avec une mineure. Wait and see comme on dit dans le monde anglo-saxon.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. C’est intéressant. Dans peu de temps on pourra juger de la fiabilité du programme. J’espère que le programme a pris en compte le fait que l’élection présidentielle américaine est très différente de la nôtre dans son déroulement. Et que les sondages nationaux ne veulent pas dire grand chose. Un candidat majoritaire en voix peut perdre de manière parfaitement légale.
    Un autre point à prendre ne compte également sur lequel on insiste pas trop. Le pouvoir législatif va également être renouvelé. Et c’est beaucoup moins facile pour le président (ou la présidente) quand le Congrès est de l’autre bord.

  2. Jean-Pierre Dickes says:

    Oui. Ce serait très intéressant à voir. Cela pose la question de l’intelligence artificielle que j’ai développée dans mes trois derniers livres. En fait une femme atteinte d’un cancer inconnu a été soumis au Big Data et trié par Deep mind de Google. Des milliers de documents ont été compulsé. Une vie d’un seul homme n’y aurait pas suffi. La machine a établi un rapprochement avec les traitements connu et a établi un traitement qui lui a permis de guérir. Plusieurs traitement d’immunothérapie ont été mis au point de cette manière. On attend l’AMM (autorisation de mise sur le marché).

  3. Françoise says:

    Hélas, Donald Trump vit en état d’adultère public, après deux divorces et deux remariages. Come Sarkozy, il a eu des enfants de plusieurs de ses épouses. Il n’est donc pas le candidat parfait pour la présidence des Etats Unis d’Amérique. Il sera très difficile pour les chrétiens de voter.

    • Jean-Pierre Dickes says:

      Vous avez parfaitement raison ; mais entre deux maux, il faut choisir le moindre. Quand on apprend que le plus proche conseiller de Clinton envoyait des photos de son sexe à des enfants ; c’est ce qui relance l’affaire des courriels ultra-secrets de l’ordinateur de celle-ci. Elle est entourée d’une atmosphère glauque.Trump est contre l’avortement alors que Clinton est partisan de l’avortement libre et gratuit jusqu’au terme de la grossesse ; c’est à dire de l’infanticide.

  4. hathoriti says:

    Prions pour que la machine ne se plante pas…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com