Le Parlement de Hongrie a approuvé, mardi dernier, une loi qui devrait entraîner la fermeture de la Central European University, l’université fondée en 1991 à Budapest par le magnat américain d’origines hongroise et juive, Georges Soros. Cet athénée promulgue un enseignement libéral et est financé par l’Open Society de Soros.

Cette décision parlementaire s’inscrit dans la bataille du premier ministre hongrois contre le milliardaire mondialiste. Viktor Orbán accuse en effet Soros de favoriser « l’invasion de l’Europe avec les migrants musulmans» et de financer des ONG qui agissent comme « des ennemis de la nation. »

Cette loi prévoit une augmentation des contraintes pour les universités étrangères qui œuvrent en Hongrie. Ces dernières financées par des pays étrangers n’appartenant pas à l’Union Européenne seront obligées d’avoir un siège dans le pays d’origine et de stipuler un accord entre le gouvernement de ce pays et celui de la Hongrie.

Ces règles risquent de contraindre l’université de Soros à fermer ses portes d’ici 2021. En effet il sera difficile pour le milliardaire américain d’obtenir le fameux accord bilatéral entre le gouvernement hongrois et celui des États-Unis, l’actuel président Trump ne portant pas le magnat dans son cœur.

L’Union Européenne, qui témoigne ainsi de son allégeance à Georges Soros et aux mondialistes qu’il représente, a tout de suite poussé des cris de vierge effarouchée. Parmi les opposants à cette décision souveraine d’un pays, on trouve le président allemand Frank-Walter Steinmeier, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, même l’ambassade américaine à Budapest. De nombreuses personnes, surtout des étudiants et des professeurs de l’université, sont descendues dans la rue de la capitale hongroise pour protester également. Un groupe de euro-députés appartenant aux groupes Socialistes et Démocrates, ALDE, Gauche unitaire et Verts, y compris quelques représentants du PPE, demandent tout bonnement que des sanctions soient infligées au gouvernement de Victor Orbán pour non-respect de l’État de droit et des principes fondamentaux de l’Union Européenne.

Pour l’instant la Hongrie et son gouvernement ne se laissent pas impressionner par ces chantages et ne semblent pas disposés à faire marche arrière.

Francesca de Villasmundo

http://www.ilgiornale.it/news/mondo/ungheria-approva-legge-chiudere-luniversit-soros-1382599.html

http://www.ilgiornale.it/news/mondo/ungheria-eurodeputati-chiedono-sanzioni-orban-legge-anti-1383297.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

17 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    Bravo , bravo encore pour bouter « satan » hors de la Hongrie Vive V. ORBAN .

  2. Paul-Emic says:

    vivement que cette m..de crève.

    • patrick says:

      Vous pouvez le dire haut et fort que cette merde crève… si si vous pouvez…

      • Paul-Emic says:

        tout le monde aura compris, disons que je n’aime pas écrire les mots orduriers en entier sur un site qui n’est pas le mien.

  3. MCF68 says:

    Plus jeune à en croire Le Monde Viktor Orban aurait bénéficié d’une bourse de la fondation Soros. Il y a des gens qui ont la mémoire courte.

    • champar says:

      Si vous croyez ce qu’écrit « le monde » je crains que vos informations soient très souvent fausses, cela fait plusieurs dizaines d’années que ce journal ne présente plus aucun caractère de fiabilité même si la pensée unique voudrait qu’il soit reconnu comme un journal de « référence » … Référence à qui, là est la question !

      Sur le fait qu’Orban ait pu bénéficier d’une bourse de la fondation Soros, si cela est vrai il a justement pu voir de plus près le mécanisme de cette fondation et en tirer les conclusions actuelles.
      De plus, s’il faut suivre un tel raisonnement tous les étudiants ayant effectué leurs études à l’époque communiste devraient rester communistes, etc. Cette logique atteint très vite la limite de l’absurde.

      • MCF68 says:

        Je ne peux juger de façon général. Je ne peux le faire que sur des cas précis. Si vous avez des exemples sur lesquels Le Monde s’est trompé on peut en discuter.
        Maintenant si c’est vrai, Compte tenu de son âge Mr Orban a pris son temps pour s’en rendre compte. Et a priori il serait le seul.

        • Vous avez l’air de beaucoup aimer ce vieux démon qui met le monde à feu et à sang et le chaos en Europe, étrange d’avoir tant d’affection pour ce reptile au mufle ravagé par toutes les passions négatives de la terre: Grand discernement de votre part.

          • MCF68 says:

            Le personnage est critiquable. Je n’aime pas beaucoup les spéculateurs. Mais de là à le présenter comme le diable incarné, responsable de tous les maux des nations, m’amène à douter des performances intellectuelles de ses critiques les plus acerbes.

      • HUGUEL says:

        Le monde journal de merde. Il y aurait encore des lecteurs de ce torchon propagandiste de l’invasion de la France par des populations qui ne veulent pas s’intégrer et qui, demain, vont nous couper la tête;Il oublie que lui aussi subira le même sort de la part de ces sauvages.Quand on est idiot…

    • Boutté says:

      Encore une victimes des « auraient » de l’Immonde !

  4. Richard says:

    Enfin, un homme qui ose.

  5. daflon says:

    Merci à Mr Viktor Orbán. Il faut tout faire pour mettre des bâtons dans les roues de cette pourriture.

  6. jeannine vaxelaire says:

    bravo ,ne lâcher pas prise ,vire cette ordure ,c ‘est lui qui met le chaos partout

  7. Alain Luc says:

    Chapeau bas à ceux qui luttent contre ce temple international de la subversion dont les actions néfastes se retrouvent partout, du coup d’Etat en Ukraine à l’invasion migratoire programmée.

  8. champoiseau says:

    BRAVO, Mr. ORBAN. Et dégageons l’ue.

  9. luciferg says:

    Orban ! voila un vrai patriote, qui acte pour son pays, contre cet ennemi des démocraties : Soros. Que l’UE, s’insurge prouve, s’il en était le soutien de l’UE à cet immigrationniste ,dont le but est d’islamiser l’Europe, rien de moins. Il soutient, rémunère entre autre de nombreux élus européens dont des français.Ce Soros , c’est le fiel personnifié. A dégager au plus vite !,

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com