DUFLOT_MPI

En deux ans, les gouvernants socialistes auront réussi à tuer le secteur de l’immobilier. Il semblerait qu’ils commencent à comprendre que l’idéologie se heurte à la réalité et qu’il ne suffit pas de voter une loi décidant que 500.000 logements sortent de terre pour que ceux-ci se mettent à pousser par eux-mêmes !

Après la loi Duflot qui voulait que les riches construisent tout en payant plus d’impôt, les outils de défiscalisation ayant été quasiment supprimés et les conditions de loyer se rapprochant d’une prestation sociale, la ministre écologiste nous avait pondu début 2014 la loi dite « Alur ». Sommet de bêtise socialiste, cette loi ne contient pas loin de 200 nouvelles contraintes sur les logements !!!

La ministre Duflot voulait contenir les loyers, intention louable, mais les contraintes de sa propre loi ayant augmenté de 25% le coût de la construction, mécaniquement un investisseur doit reporter cette hausse de l’investissement sur les loyers. En ne prenant pas les mesures adéquates contre les mauvais payeurs en surprotégeant les locataires, la loi fait peser un risque accru sur les propriétaires, risque qui se traduit par une réduction des disponibilités du locatif et par une augmentation mécanique du loyer, le risque générant un coût. Voici deux exemples concrets de l’incohérence d’une telle loi.

La réalité économique ne s’est pas faite attendre : 25% de moins de permis de construire depuis début 2014 dans un contexte qui était déjà fortement dégradé, avec une livraison atteignant difficilement les 300.000 logements, lorsque l’objectif était de 500.000 !

Il semblerait qu’enfin le gouvernement songe à détricoter la loi Alur. D’où les cris d’orfraie de Cécile Duflot qui n’a toujours pas saisi les conséquences catastrophiques sur un secteur qui traditionnellement tire l’ensemble de l’économie.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Guyot says:

    C’est énervant ces journalistes qui font de plus en plus de fautes d’orthographe:
    « La réalité économique ne s’est pas fait attendre »
    il ne faut pas de ‘e’ à la fin de fait!

    • Bien d’accord avec vous, et à la radio, c’est bien pire : « je me suis faite expliquer » (ou du même style), peut-on entendre régulièrement

  2. Aussi nulle en économie qu’en géographie (où elle est pourtant titulaire d’un diplôme universitaire de troisième cycle, alors qu’elle n’hésite pas à situer le Japon dans l’hémisphère sud).
    Et ça se palpe une paie d’ancien ministre! Vivement une nuuit du 4 août…

    • SOS-Francisme says:

      Mais la « nuit du 4 août » a déjà eu lieu…
      Pour nous conduire où nous sommes…
      Et vous en réclamez une autre ?
      Etonnant…

  3. Dominique says:

    La déstructuration de la langue française est le fait des musulmans et de son remplacement en cours par la langue arabe comme chacun le sait.
    L’anglais qui est maintenant la langue quasi-obligatoire dans les universités n’a bien évidemment aucune part de responsabilité.

    • pi31416 says:

      Allez colporter vos salades ailleurs. La déconfiture de la langue française sur la scène internationale est due à l’incurie des perroquets verts de l’Académie plus occupés à pinailler sur l’accord des anges qu’à encadrer le développement des néologismes nécessaires.

      « Système d’exploitation » pour « operating system »! Il faut en trimballer une sacrée couche pour inventer un pareil non-sens. « Système d’exploitation » pour le fisc et ses usines à gaz, oui, d’accord, je veux bien, mais pour le fonctionnement d’un ensemble d’algorithmes???

      Et « Foire Aux Questions »? Si c’est un Académicien qui a trouvé cette excellente traduction de « Frequently Asked Questions » qu’il se lève et reçoive nos compliments. Mais je ne vois pas que ça se bouscule au portillon.

      Je me souviens il y a quelques années être tombé par hasard sur une page du site de l’Académie Française donnant une liste de mots à ne plus utiliser car soi-disant tombés en désuétude. Or, de ces mots, j’en connaissais la plupart. C’est incapable d’enrichir la langue des mots nécessaires alors ça se venge en l’appauvrissant. Et ça vient chialer « c’est la faute à l’anglais. »

  4. Pingback: Quand Valls détricote et enterre les lois Duflot

  5. karineb78 says:

    votre article était prémonitoire, en effet, la loi Pinel http://loipinel-gouv.org/ a remplacée la loi Duflot et on tente de nous faire croire qu’elle relance l’immobilier alors qu’en fait ce type de loi entretient surtout une hausse artificielle des prix de l’immobilier y compris sur le marché de l’ancien. Ce qui empêche beaucoup de foyers français de se loger .

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com