onu-drogue-2-MPI

Fait sans précédent, le bureau des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDD) a indiqué par un communiqué élaboré en commission, que les objectifs en matière de lutte mondiale contre les drogues n’avaient pas été atteints jusqu’à présent et, en conséquence, suggérait pour la première fois  » la dépénalisation » de l’usage de stupéfiants.

Selon ce communiqué, la dépénalisation de l’usage de drogue pourrait être un moyen efficace de décongestionner les prisons, de redistribuer les ressources pour les assigner au traitement des consommateurs et faciliter la réhabilitation.

Ce bureau onusien ne souhaite pas faire de commentaires sur le contenu des 22 pages du rapport mais diverses sources diplomatiques spécialisées en politique de drogues confirment que c’est la première fois que l’organisme mentionne la dépénalisation de façon ouverte.
La dépénalisation pour consommation personnelle qui s’applique dans certains pays européens, au Canada et en Australie, ainsi que dans certaines nations latino-américaines comme le Brésil et le Chili, suppose que l’usage de drogue ne soit plus un délit et qu’il soit sanctionné par des alternatives à l’emprisonnement comme des amendes ou des thérapies.
La consommation continuerait d’être sanctionnée mais cesserait d’être un délit pénal. La ONUDD assure dans son communiqué que  » les traités encouragent l’usage d’alternatives à la prison » et souligne que l’on doit considérer les consommateurs de stupéfiants comme « des patients en traitement et non comme des délinquants ».

Jeudi et vendredi prochains à Vienne, la communauté internationale évaluera au sein de la commission des stupéfiants de l’ONU le problème des drogues et  regardera si les objectifs convenus pour 2009-2019 sont atteints en 2014, mi-chemin du délai.

En 2009, les Etats de la Commission avaient adopté une déclaration politique qui prévoyait que l’offre et la demande de drogues seraient éliminé ou considérablement réduit d’ici 2019, ambitieux projet qui pour le moment est loin d’être réalisé.

Pour le débat de cette année, l’ONUDD a élaboré ce communiqué, signé par son directeur exécutif, Youri Fedotov.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. isabelle says:

    En complément : « Des journalistes soutiennent que le commerce de l’opium aux États-Unis et les événements d’Afghanistan sont étroitement liés. La CIA y aurait pris une place prépondérante. Selon le New-York Times, « l’argent (des services secrets, NDLR) aurait servi à financer les vastes réseaux clientélistes qui ont permis à M. Karzaï de consolider son pouvoir ». Les liens de certains seigneurs de guerre et politiciens afghans achetés avec le trafic de drogue et les talibans permettent au quotidien de conclure que « les services secrets américains ont graissé la roue des mêmes réseaux que les diplomates américains et les diplomates essayaient, sans succès, de démanteler, et laissé le gouvernement entre les mains de forces qui s’apparentent à un syndicat du crime organisé ». Dans un entretien au quotidien new-yorkais, de nombreux diplomates américains ont confié leur désarroi : « la principale source de corruption en Afghanistan, c’étaient les États-Unis ».
    http://www.resistance-politique.fr/article-les-etats-unis-encouragent-le-trafic-de-drogue-en-afghanistan-122890263.html

  2. L’intelligence sera bientôt considérée comme une maladie de la connerie car ,à un rythme qui s’accélére ,la seconde prend le pas sur la premiére chez nos oligarques qui savent mieux que Lénine convertir les idiots utiles.Il est grand temps que les élites non seulement se réveillent mais réagissent.Votez pour du CHANGEMENT.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com