L’opposition congolaise représentée par l’Initiative pour la démocratie au Congo IDC en sigle et le front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel en d’autres termes FROCAD ne reconnait toujours pas le référendum du 25 octobre dernier. Dans une déclaration, ces deux plateformes de l’opposition radicale se disent maintenant prêtes au dialogue, mais un dialogue politique qui doit régler les questions liées aux arrestations et aux enlèvements. Ce dialogue doit aussi aborder les questions liées à la gouvernance électorale et au référendum à en croire Paul Marie Mpouele, coordinateur du FROCAD.

A propos de ce référendum, il le qualifie je cite de : « faux référendum que nous ne reconnaissons pas ». L’opposition exige que ce dialogue soit parrainé par la communauté internationale. Paul Marie M’pouele ajoute : « En tout cas pour nous c’est la communauté internationale, si c’est l’ONU, si c’est l’Union européenne, si c’est l’Union africaine. Pour nous ce qui compte c’est que ce soit la communauté internationale, et que ce soit avec des personnalités crédibles, acceptées de part et d’autres. »

Crédibilité des instances internationales ? Les désillusions ne sont pas terminées !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com