metronews

Ce 25 juin Nicole Hugon a publié un communiqué sur le site du département du Rhône du FN, qui démontre la banalisation de l’abjection vis-à-vis de tout ce qui est profondément français, français de souche.

Le hasard a voulu que Metronews-Rhône ait distribué une publicité abjecte pour des hambugers, montrant Louis XVI, la tête coupée mangeant des frites. Apparemment cette publicité était destinée à amuser la galerie et à faire vendre des sandwichs, sans aucun respect pour le dernier des rois de France ignoblement décapité par les vampires de la Révolution.

Le hasard à voulu , -mais était-ce bien un hasard?- que le lendemain précisément, hier, un entrepreneur, l’un de ceux qui font tourner l’économie de la France, soit décapité dans un département limitrophe de celui du Rhône, l’Isère. Et subitement, la décapitation fut une abomination. Elle l’est en effet, que ce soit à l’encontre de Louis XVI ou de notre malheureux compatriote abandonné sans protection avec un employé dont il ignorait la dangerosité, mais une dangerosité que la police n’ignorait pas

Certes l’égorgement à la mode islamiste n’a pas attendu la guillotine révolutionnaire pour se répandre, néanmoins la collusion de cette publicité avec la barbarie perpétrée à Saint-Quentin Fallavier, nous ramène à la barbarie du régime républicain, enseignée comme une gloire à tous les écoliers de France, depuis plus de 200 ans, avec la haine de nos Rois et la haine de notre Religion.

Cette barbarie fondatrice de la République actuelle est tellement banalisée qu’un vendeur de saucisses n’a rien trouvé de mieux que de s’en servir pour en faire sa publicité et qu’un quotidien l’a faite distribuer, sans se poser de questions. Dans cet esprit républicain de banalisation de la décapitation du dernier de nos rois, quoi d’étonnant que les régimes successifs de Sarkozy et de Hollande aient soutenu le terrorisme islamiste en Libye et en Syrie, qui aujourd’hui nous revient dessus comme un boomerang ?

Voici le communique de Nicole Hugon:

Lorsque la publicité banalise l’appel au meurtre

Par Nicole HUGON
Membre du Comité Central du F.N / RBM
Ce jour était distribué à toutes les sorties des métros lyonnais, par le biais de l’hebdomadaire METRO NEWS, une publicité odieuse, banalisant les actes les plus monstrueux des fondations de notre République.
 
NicoleH
Comble d’ironie, ou triste coïncidence, la publication de ce journal sort le jour même de l’attentat de saint-Quentin-Fallavier où le patron d’un employé a été décapité, sa tête empalée sur un pic d’une des barrière de l’entreprise.
 Tout ceci pour la simple consommation de hamburgers  : que le consommateur apprécie  !
Nous demandons que l’entreprise “BIG FERNAND”, 36 rue de la Ferrandière à LYON,  présente ses excuses pour cette image monstrueuse qu’elle a demandé de diffuser : ceci est ni plus ni moins  une banalisation du meurtre, et un manque de dignité de la personne humaine.
 
metronews

Fuyez les hamburgers « Big Fernand »…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

18 commentaires

  1. « Le XX) siècle sera un siècle de sexe et de sang »-Malraux car les marchands de saucisses démocrates y feront la loi!Il ne faut donc s’indigne de rien-passion démocratique comme l’avait bien vu Tocqueville-et opposer un visage d’airain à ces horreurs banals.Chateaubriand: »Il est des époques où il faut être économe de son mépris tant il y a de nécessiteux »!Voir dans « Citations 1 et citations 2, la noblesse opposée à la bassesse:erlande.wordpress.com,le site PRO-VIE tous azimuts qui ne lâche rien de rien!PS: »Pour la canaille,il faut la mitraille »-Mazarin et le livre de Jean Baechler « Le phénomène révolutionnaire » et le rôle de la canaille dans ce dernier!

    • Denis says:

      J’adore ces citations, mais l’indifférence n’est pas toujours facile.

      • En effet mais il faut savoir « passer outre » comme dirait Jeanne d’Arc aux cauchons actuels et continuer à avancer,indifférence n’étant pas tolérance intellectuelle et morale mais plutôt « cette liberté d’indifférence » chère à Saint François de Salles qui le conduisit un jour après qu’un protestant lui ait craché dessus à s’essuyer le visage et « passer outre » et le protestant se convertit illico!Mais comme disait Bernanos: »le seul malheur est de na pas être des Saints »!

  2. Aliénor says:

    à qui on doit cette publicité ignoble ?

    • A un marchand de saucisses,Duchesse!Ainsi va la démocratie ou le règne de la canaille gantée de blanc ou de rose!Lire sur erlande.wordpress.com,le site PRO-VIE tous azimuts et qui ne lâche rien de rien:politique:le régime mixte-seul durable et non-totalitaire!

      • Denis says:

        Je viens d’aller me renseigner, et cette chaîne existe dans plusieurs villes.
        On nous propose même d’ouvrir une franchise…
        Je me demande dans quelle mesure l’abattage des animaux est traditionnel.
        A part la poitrine fumée, en option, je vous laisse apprécier la diversité des viandes proposées :

        Viandes d’origine française
        Boeuf, Poulet, Veau, Agneau !

        http://www.bigfernand.com/fr/browse/home/index.php

    • de gourcy Antoine says:

      cette pub est nulle car elle fait carrément tort au produit, elle donne la nausée.
      Cette pub est perverse car elle suggère joyeusement la transgression et le cannibalisme.
      Cette pub est blasphématoire car elle traite la personne sacrée de Louis XVI de tête de veau.
      Cette pub accrédite la valeur marchande de l’insulte et de la monstruosité.
      Mais la Providence fait coïncider cette pub avec l’évènement de saint quentin-Fallavier dont la décapitation coranique donne la nausée aux média alors que la décapitation révolutionnaire serait occasion de plaisantes d’agapes. Le mérite de l’auteur de cet article est justement de mettre en rapport les 2 modes opératoires du crime. L’égorgement coranique n’est pas pire que la guillotine révolutionnaire. Elle est aussi cruelle et perverse pour induire un effet de terreur. La république française est née dans l’abjection et porte le sceau des crimes les plus pervers. La république actuelle se gargarise de ses pseudo valeurs de sang et de crimes de centaines de milliers d’innocentes victimes exécutées sur l’autel de la purification ethnique et politique au prétexte qu’elles étaient suspectes d’être contre la liberté et la révolution. Ou est la liberté ? La France se meurt d’une république qui pue le crime.

  3. Denis says:

    Merci pour le titre!
    En effet, je n’avais curieusement pas fait le rapprochement avec la révolution et la ripoublique qu’elle continue à nous imposer…
    Et pourtant, je ne suis pas enclin à pardonner les meurtres et les génocides de l’époque!
    Au-delà des voix achetées pour les prochaines élections (et hélas aussi la présidentielle de 2012!), on peut donc aussi expliquer l’attachement de nos irresponsables politiques pour l’islam : autres temps, mêmes moeurs…
    Cela crée des liens!
    D’ailleurs, même sur 20 minutes , on peut lire :

    « La décapitation avait décliné après la mort d’al-Zarqaoui en 2006, mais est revenue en force avec l’émergence de l’EI et la création d’un « califat » à cheval sur la Syrie et l’Irak.
    Rita Katz, directrice de SITE, un mouvement d’observation du terrorisme, expliquait en septembre 2014 que le but de la décapitation et de sa diffusion en vidéo était de « recruter une petite minorité de musulmans radicalisés impressionnés par cette violence », qu’ils interprètent comme « une sorte de victoire ».
    Souvent mise en scène par le biais de tournages vidéo, c’est une arme psychologique destinée aux ennemis de l’extérieur et de l’intérieur qui permet de soumettre par la terreur des populations de zones en guerre.

    Cependant, les dignitaires religieux musulmans affirment qu’il n’y a pas de crime pour lequel la religion prescrit la décapitation, mais cette pratique fut répandue par les musulmans et non musulmans durant les guerres à l’époque de Mahomet et après.

    De la Rome antique à la guerre civile algérienne, en passant par la Révolution française ou le Japon de la Deuxième Guerre mondiale, la décapitation fut souvent utilisée comme sentence de mort dans de nombreux pays mais n’était pas spécifique aux pays islamiques.

    Ce type de supplice, abandonné par la plupart des pays islamiques, demeure en Arabie saoudite, provoquant les critiques des associations de défense des droits de l’Homme. »

    Le commentaire que j’ai posté ne sera sans doute pas diffusé, puisque j’y disais notamment que, finalement, nous finirions par être nous même coupables…

    En tous les cas, et peu importe comment sont présentées les choses, rien ne permet d’excuser, comme 20 minutes, finalement, les actes de ces musulmans qui respectent les traditions barbares de leur chef barbare à la lettre!!!…

  4. Rémi de Völn says:

    Je viens de faire part de mon indignation musclée à ce distributeur de malbouffe yankee, sur la feuille de « contact » de leur site:
    http://www.bigfernand.com/fr/browse/contact/contact.php

  5. zézé says:

    J’ai essayé de leur envoyer un mail de mon cru, mais malheureusement, il n’a pu être pris en compte.
    Ces gens sont prêts à faire de l’argent avec tout ce qui leur tombe sous les yeux et dans leurs mains ! de la mélasse !

  6. Raiford says:

    J’ai remarqué depuis longtemps que la publicité (à la tv en particulier) ne cherche pas du tout à élever l’âme humaine, mais au contraire se complait à banaliser les images qui montre l’ignominie de beaucoup de comportements malsains.

    La publicité croit se faire accepter par le peuple (soit, le plus grand nombre) en montrant systématiquement la bassesse dans les rapports humains.

    En fait, la publicité méprise le peuple…

    • Bourgeois says:

      Tout à fait,
      Nul ne peut servir deux maîtres, Dieu et l’Argent.
      Le service de l’argent, donc, la Publicité, en particulier, ne servira pas Dieu.
      Si vous regardez bien les publicités, à de rares exceptions près, elles exploitent l’attrait de l’un ou l’autre (voire plusieurs à la fois) des 7 péchés capitaux. C’est du vice à l’état pur; et plus c’est humoristique mieux ça passe.
      Il y a belle lurette que je détourne la tête quand une publicité m’agresse (m’est imposée par un système de financement).
      Il n’est même pas établi que ces publicités rapportent aux marques qui les financent et en attendent un retour.
      Je ne suis pas loin de penser que la publicité est l’effet d’un lobby bassement mercantile (le seul à qui cela rapporte à coup sûr) et de plus en plus carrément satanique.
      Pour moi la publicité est un vecteur essentiel de perversion sociale recherchée par les « forces obscures »
      N’oubliez jamais que c’est le publicitaire Jacques Séguéla qui a amené Mitterrand au pouvoir.
      Et depuis, la France décline …

      • Rémi de Völn says:

        PUBLICITE
        Vous avez parfaitement raison: la pub exploite les 7 péchés capitaux.
        Je crois me rappeler que du temps de Saint Louis (donc de l’organisation chrétienne de la société), la publicité était interdite: l’artisan pouvait seulement indiquer son nom ou ses produits sur la façade de son établissement.
        Une des premières mesures à prendre pour moraliser notre pays, serait d’interdire toute publicité, sur quelque support que ce soit.

        • il existe u Bureau de Vérification de la Publicité chargé de contrôler les contenus mais il laisse tout faire comme toujours!

          • Catherine says:

            Ça m’étonnerait qu’il laisse tout faire. Il vérifie plutôt que le contenu soit bien pervers et politiquement correct.

        • Je me remémore ces 2 publicités des années ’80-90′ (?) :
          1) l’une vantant de la chicorée – si mes souvenirs sont bons – avec à l’appui, une famille nombreuse (peut-être 6 ou 7 bambins … je m’en pince encore);
          2) l’autre, pour des rillettes bien connues vantant le slogan « nous n’avons pas les mêmes valeurs ! ».

          Elles me restent en mémoire comme des valeurs auxquelles notre époque était encore attachée … que de chemin, depuis lors !

      • Denis says:

        Vous avez parfaitement raison!
        Mais contrairement à vous, moi je n’ai pas besoin de détourner la tête, car, à de rares exceptions près, je n’ai même plus besoin de voir (ne prenant quasiment plus le métro!).
        Et pour les publicités à la télé, par chance, je ne les entends même plus, sinon, je coupe le son.
        A quelques exceptions près aussi, et vous me permettrez de trouver celle des paniers de XYZ assez intéressante (Comme je n’ai pas réussi à la retrouver sur internet, ce sera approximatif : – ça n’a plus de goût,
        – tout à le même goût…
        – on n’a plus goût à rien.
        Et dans ce cas, je trouve cette publicité très éducative, pour qui n’a pas déjà décidé de cuisiner et quoi manger.
        Reste à savoir combien seront sensibles à ces propos, qui ne sont pas déjà convaincus de la malbouffe…

        Cela dit, pour revenir à vos propos, et l’exemple ci-dessus permet de le confirmer, sauf pour un nouveau produit jusque là inexistant ET UTILE, la publicité ne sert quasiment à rien, car j’ai mes habitudes alimentaires et d’achat (Et rare seront ceux qui tireront les bonnes leçons de quelques jeux de mots, pourtant pas anodins…).
        Il est vrai, peut-être, que, privilégiant le bio, j’y suis obligatoirement moins sensible.
        Faudrait-il ajouter aussi que le bon sens peut aider, pour comparer les prix, la composition, etc.
        Et que, en cas de bon sens, aucune publicité ne peut favoriser un achat?

  7. Sancenay says:

    Je ne crois pas à l’hypothèse de la coïncidence avec l’évènement de Fallavier.
    Le gouvernement par la Terreur assortie de deux doigts de cynisme est dans la tête de tous les pourrisseurs patentés de notre civilisation classique et chrétienne.
    Ils ont bien compris que c’est le seul moyen de conserver le manche alors que plus personne ne croit à leurs salades.
    Je serais jeune et lyonnais, j’irais parler du pays à Big Fernand:une petite niche bien gauloise, une farçouille médiévale et hop! débandade pour Fernand.
    Il ne suffit pas d’avoir des convictions, il faut les faire respecter hardiment.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com