jdcDepuis quelques semaines, nous entendons parler d’un collectif « Jour de Colère »  et d’une grande manifestation le 26 janvier. Nous avions déjà relayé leur appel sur notre site. Nous avons souhaité en savoir plus et nous avons interrogé Louis Dumont, un des responsables…

 

1) Jour de Colère… les Français sont donc en colère ?

C’est une évidence ! Il ne se passe pas une semaine sans qu’il n’y ait un mouvement de contestation. Les sages-femmes, les pompiers, les forces de l’ordre, les mères de famille, les enseignants et étudiants de classes prépas, sans oublier bien sûr les Bonnets Rouges qui ne désarment pas ni La Manif Pour Tous qui ne lâche rien, pour paraphraser leur mot d’ordre.

Et quand une accalmie se fait voir dans les contestations, le gouvernement alimente la gronde. Dernier élément en date, à croire qu’ils le font exprès, le rapport sur l’intégration remis à Jean-Marc Ayrault, qui en dit long sur l’estime que portent nos élites à la France, sa culture, son identité et son histoire.

 

2)  Pourquoi avoir lancé un collectif pour une grande manifestation nationale ? Est-ce un moyen de rassembler tous les mécontents, au lieu de manifester chacun dans son coin ?

Oui, il est temps d’arrêter de défiler chacun de son côté. Cette segmentation des contestations fait le jeu du gouvernement, qui les déconsidère, les minimise, voire les méprise. Voyez comment ont été traitées les sages-femmes,malmenées par les forces de l’ordre. Aujourd’hui, les points communs qui rassemblent les différents mouvements sont suffisamment nombreux pour que nous unissions nos forces et nos voix pour nous faire entendre. Jusqu’ici, nos dirigeants ont évité le phénomène de « coagulation » qu’ils craignent tant. Il faut y remédier.

 

3) Quel est le message que veut faire passer votre collectif ?

Nous appelons à un sursaut national, toutes tendances confondues. Le gouvernement doit nous entendre et changer radicalement de cap. Les politiques menées aujourd’hui, héritées des précédentes, conduisent notre pays à sa perte. Il est plus que temps de s’en rendre compte avant qu’il ne soit trop tard. Nous refusons d’assister impuissants à la destruction systématique de toutes les valeurs qui ont fait la grandeur de notre pays.Voici notre manifeste, avec un certain nombre de points non négociables :

jdc1

 

4) Vous êtes très actifs sur les réseaux sociaux. Avez-vous des tractages sur le terrain ? La mobilisation est-elle en train de prendre ?

Tous les jours, des dizaines de personnes de toute la France nous envoient leurs coordonnées et se proposent d’aider à diffuser partout notre appel, quand ce n’est pas devenir responsable logistique local. Les gens sont très motivés, ce qui est une bonne chose. Voici notre campagne de recrutement, qui tourne bien sur les réseaux sociaux :

jdc3

 

jdc25) Vous postez des photos sur votre compte twitter qu’on vous envoie de ceux qui vont venir, avec leur profession et leur ville. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les profils sont variés. Peut-on rêver d’une coagulation de mécontents ?

Nous n’avons jamais rêvé d’une coagulation. Malheureusement, elle se forme d’elle-même. Notre collectif propose une plate-forme logistique sur laquelle chacun peut venir se greffer, pour peu qu’il se retrouve dans tout ou partie de notre manifeste.En revanche, ce qu’on peut tirer comme conclusion en regardant la variété des profils, c’est que tout le monde se sent pour le moins concerné par la situation de la France. Lorsqu’on dit que les Français se désintéressent de la politique, ce n’est pas vrai. Ils n’ont plus confiance dans les politiques. La nuance est de taille. Et c’est ce qui explique une telle mobilisation, toutes tendances et tous profils confondus.

 

6) Les accusations ne vont pas manquer comme celles d’être d’extrême droite ou de connivence avec la Manif pour Tous ou le Printemps Français. A cela que répondez-vous ?

Nous nous attendons bien évidemment aux habituelles tentatives de décrédibilisation. Mais vous savez, l’agitation du chiffon rouge du retour de la Bête immonde ne prend plus. Cette caste politico-médiatique dominante est aux abois, et essaie de faire feu de tout bois. A chaque fois, ils se sont ridiculisés. La marche des républicains, par exemple, pour venir au secours d’une république soi-disant en danger, a été un beau bide, malgré tout le tapage médiatique  dont elle a bénéficié.

Nous continuerons de notre côté notre pédagogie de terrain, sans passer par les médias mainstream. Notre présence sur internet et sur les réseaux sociaux nous assure une bonne visibilité, les prises de contact avec des associations et mouvements se multiplient, preuve que nous faisons donc pas tant peur que ça.

 

7) Le gouvernement ne semble pas vraiment disposé à écouter les mécontents, préférant parler de sacrifice et promettant de redresser la situation. Croyez-vous qu’il vous écoutera, même si le nombre de manifestants est important ?

Ce qui compte n’est pas tant le nombre que la détermination des participants. Et puis le gouvernement aurait tort de maintenir coûte que coûte son cap suicidaire. Tout le monde s’en rend compte, sauf eux a priori. Lorsque les enquêtes d’opinion vous placent régulièrement sous la barre des 20% de sympathisants, lorsque les résultats ne sont pas au rendez-vous (croissance absente, chômage galopant), lorsque même les techniques d’enfumage ne marchent plus (inflation de mesures sociétales pour pallier les échecs économiques et sociaux), l’heure est à la prise de conscience et à l’écoute du peuple, sous peine de braquer encore plus l’opinion publique et de rendre les motifs de colère encore plus légitimes.

 

Vous pouvez retrouver Jour de Colère sur : http://www.jourdecolere.com/

Facebook :

Page : https://www.facebook.com/pages/Jour-de-Col%C3%A8re/1385116125061074?fref=ts

Event : https://www.facebook.com/events/653532361335228/

 

Twitter :https://twitter.com/JourDeColere

 

Médias-Presse-Info sera présent pour couvrir l’événement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. bougoslavsky nadia says:

    JE SERAIS AVEC LES MANIFESTANTS CAR CE PAYS DEVIENT INTOLERABLE ET DECADENT C EST TROP GRAVE

  2. Pingback: Quel objectif SMAAART pour le 26 janvier 2014, SVP ? … « CRIL17 INFO

  3. Mes vieux parents sont agriculteurs, ils ont travaillé dès l’âge de 14 ans, jusqu’à 75 ans pour mon père, 66 ans pour ma mère, sans rtt ni vacances.

    En 68, ils bossaient déjà, n’étant pas de ces petits bourgeois privilégiés qui ont eu accès à l’enseignement supérieur tout en crachant dans la soupe…

    Après avoir cotisé, à fonds perdus, des centaines de milliers d’euros à la MSA, ils touchent respectivement 800 et 400 euros de retraite, et se sont fait pourrir la vie par des contrôles en tous genres (inspection du travail, MSA, douanes…), menés à un rythme de stakhanoviste, par des fonctionnaires arrogants et pétris d’idéologie (« vous avez un problème de main d’oeuvre ? Ca n’est pas notre problème, Monsieur »)…

    Je serai là pour eux.

  4. libération says:

    Toutes tendances confondues ??? Et le FDG de Mélenchon, Le PC, le parti anticapitaliste de l’ex facteur… Vous croyez qu’ils y seront????

  5. Pensée Nouvelle says:

    Manif pour le Rétablissement de la Liberté de Parole // RLP.

    Résumé : il faut changer le nom et l’objectif de votre manifestation.

    Premièrement : cette manif « Jour de Colère », pour l’instant c’est trop cafouilleux… On ne sait pas pour quoi, ou contre quoi elle est organisée. C’est trop vague, ça part dans tout les sens, et on a l’impression que n’importe qui pourra y venir pour défendre n’importe quoi…

    On se demande si on ne va pas se retrouver côte à côte avec des islamistes réclamant des subventions pour construire des mosquées… La LICRA, le MRAP et SOS Racisme, qui viendraient pour réclamer l’interdiction du FN… etc. etc. …

    Il faut définir un objectif précis, clair, et sortir de ce confusionnisme fuligineux…

    Deuxièmement : le nom est mauvais. On hésite entre le ridicule et le sacrilège…

    Ridicule : parce que, avec ce vocabulaire psychoaffectif, on prête le flanc, avec complaisance, aux sarcasmes et aux quolibets du genre : – « la colère est mauvaise conseillère… ils piquent une grosse colère, mais ça leur passera… agitation hystérique… bouffée de chaleur, pulsion délirante… etc. etc. … »…

    Sacrilège : la référence directe à la prosodie religieuse est déplaisante, voire choquante. Peut-on utiliser une expression qui relève de la spiritualité et du rite, pour l’abaisser à l’expression de revendications politiques, économiques, etc. ?… Ca crée un malaise… ça peut choquer les gens qui sont très religieux. Il faut s’en abstenir et trouver autre chose.

    Je propose donc un nouveau nom :

    Manif pour le Rétablissement de la Liberté de Parole // RLP.

    – mémorisation rapide et prononciation facile

    – contenu sérieux, sans équivoque ni ambiguïté…

    – thème de première importance : suscitant l’adhésion de tout les français dignes de ce nom ; marquant une véritable démarcation, une ligne de fracture, avec la France collaborationniste, un clivage avec les français soumis, colonisés et fiers de l’être, une vraie rupture entre les français courbés devant les doctrines officielles et les français d’esprits libres, aspirant à retrouver une liberté concrète perdue… etc. etc. …

    DEUX objectifs, clairs et précis :

    PREMIEREMENT : abolition de toutes les lois et réformes qui, depuis la Loi Pleven de 1973, ont perverti la Loi sur la Liberté de la Presse.

    Cet empilement de textes et d’institutions qui imposent maintenant un appareil dictatorial de contrôle et de censure de l’opinion : depuis la Loi Pleven, jusqu’à la Loi Taubira sur la repentance pour l’esclavage, en passant par la Loi Gayssot, etc. etc. …

    Nous exigerons le rétablissement de la Loi sur la Liberté de la Presse dans son état de 1972, avant la Loi Pleven, voire augmentée de nouvelles libertés.

    DEUXIEMEMENT : inscription dans la constitution d’un amendement assurant la Liberté de parole, inspiré de celui de la constitution des USA.

    JUSTIFICATIONS : il est parfaitement clair que, tant qu’on n’aura pas été capables de faire sauter ce verrou, et que nous subirons le joug, le carcan de ces lois de censure, aucune opposition politique véritable ne pourra faire l’essentiel de ce qui constitue sa mission première : élever le niveau de conscience de la population, tenter de la convaincre, en lui parlant clairement des vérités qui dérangent le pouvoir en place… en s’exprimant franchement, directement, sur tous les points vraiment conflictuels, qui opposent radicalement les opinions sur les choix politiques et sociaux fondamentaux… etc. etc. … Dans l’état actuel, toute véritable opposition est interdite, bâillonnée, et, au fond, tous les discours politiques se ressemblent, en grande partie à cause de ça.

    Depuis des décennies la répression policière et juridique s’abat sur toute forme véritable d’opposition aux politiques unilatérales imposées par les doctrinaires mondialistes, antiracistes, homophiles, etc. … C’est par la faute de cet appareil de lois.

    Les exemples sont légions : tout ceux qui ont été traînés devant la 17ème Chambre et ruinés, détruits, transformés en parias et en pestiférés pour un mot de travers… tout le monde, presse, médias, politiques, intellectuels, scientifiques… tout le monde, partout, passe son temps à se surveiller, pour ne pas risquer d’être victime de cette inquisition… on s’impose en permanence une autocensure de plus en plus étroite et étouffante…

    On l’a vu l’année dernière, avec la loi sur le mariage homos : on a constaté avec écœurement à quel point les organisateurs de « La Manif Pour Tous » passaient leur temps à faire des grimaces grotesques, à gesticuler dans tout les sens pour donner des gages de conformité « antiraciste », pour étaler en permanence les preuves qu’ils n’étaient pas homophobes, et ne tombaient pas sous le coup de la loi… Loi trucmuche ou bidule-chose… on ne sait plus laquelle d’ailleurs… il y en a tellement maintenant… Sans compter les jurisprudences qui ajoutent encore à la confusion…

    Et, dans l’actualité la plus récente, il y a, une fois de plus, le retour perpétuel de l’absurde affaire Dieudonné… Etc. etc. etc. …

    Il faut que tout cela cesse. Il faut que la France redevienne le pays de la Liberté de parole et de pensée ; il faut que les français redeviennent LE PEUPLE QUI PARLE FRANCHEMENT.

    Manif pour le Rétablissement de la Liberté de Parole // RLP !!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com