Louis XVI jean-christian petitfils

Les éditions Perrin mettent en vente une édition de prestige, toilée sous jaquette, revue et corrigée, de la biographie de référence de Louis XVI rédigée par Jean-Christian Petitfils, historien et écrivain réputé.

Louis XVI, grand roi méconnu, si mal aimé de l’Histoire, déconsidéré, caricaturé, méritait bien qu’un honnête historien consacre un ouvrage à réduire à néant les clichés véhiculés par ses adversaires puis sottement répétés de génération en génération. Jean-Christian Petitfils s’est appuyé sur une documentation considérable – qui rend son travail indiscutable – pour restituer le portrait du véritable Louis XVI, intelligent, cultivé, passionné par les sciences, la marine et les grandes découvertes. Que l’on ne s’y méprenne pas, Jean-Christian Petitfils est historien et non hagiographe, il ne gomme pas les faiblesses du roi pour « idéaliser » celui-ci. Au contraire, il explore la personnalité du roi pour mieux comprendre ses excès de scrupules et son caractère dépressif qui ont participé à sa chute.

C’est un véritable travail d’investigation qu’a réalisé l’auteur de cette remarquable biographie pour cerner les conceptions politiques de Louis XVI. Dans ses appartements privés, au-dessus de la salle de l’Enclume, à l’insu de Marie-Antoinette, Louis XVI rangeait précieusement ses correspondances politiques ainsi que les écrits de son père. Leur contenu est bien plus révélateur de la pensée et du caractère du roi que ce qui fut présenté par divers historiens comme le journal du roi et qui n’était qu’un simple carnet de chasse dont la vacuité servit à donner l’image d’un roi stupide.

Ce livre démontre comment le roi fut manipulé, décrit les intrigues qui l’entourent, examine le rôle du banquier Necker, dévoile la sagacité de Louis XVI dans la politique étrangère et les débuts de la guerre d’Amérique, rapporte les dessous de l’Affaire du collier de la reine, dépeint la fronde des parlements.

Puis vient la révolution, l’emprisonnement et le régicide. Dans l’épreuve, Louis XVI fut transfiguré par la foi au point d’affronter la mort avec un sang-froid qui surprit et suscita l’admiration de son entourage et même de son bourreau. Ainsi, Charles Henry Sanson, exécuteur de Paris, écrivit : « Pour rendre témoignage à la vérité, il a soutenu tout cela avec un sang-froid et une fermeté qui nous a tous étonnés. Je reste convaincu qu’il avait puisé cette fermeté dans les principes de la religion, dont personne plus que lui ne paraissait pénétré ni persuadé.« 

A l’issue de la lecture de cette somme monumentale, Louis XVI n’en apparaît que plus attachant, malgré ses hésitations, ses erreurs. Ses dernières paroles seront pour son peuple, priant Dieu d’épargner à celui-ci les malheurs que son exécution pourrait déclencher.

Louis XVI, Jean-Christian Petitfils, éditions Perrin, 1116 pages, 35 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Tchetnik says:

    En effet une excellente biographie qui n’offre pas seulement un portrait de l’homme mais aussi un bilan économique et social de son règne.

  2. Ce « grand roi méconnu » nous a apporté la Révolution de 1789 en ne mettant pas le Sacré-Coeur sur le drapeau français, comme le lui avait demandé NS via sainte Marguerite-Marie.
    Pourtant, on dit tous que c’était quand même un grand roi…

  3. anne charlotte Lundi says:

    Une édition prestige, qui reprend l’esprit de la première édition : restaurer l’image de Louis XVI dans les esprits, repousser les caricatures tenaces… mais aussi « offre un tableau saisissant des quinze années du règne précédant la Révolution, largement méconnues..() et explique grâce à une interprétation neuve et magistrale, les mécanismes qui ont conduit à la destruction de l’Ancien Régime… » et le sommaire est à ce sujet évocateur.
    En diffusion dans les bonnes librairies qu’il vous faut toujours privilégier, … et sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/p11498-jean_christian_petitfils_louis_xvi.html

  4. La plus grave erreur de Louis XVI est d’avoir rappelé les parlements en 1774. En 1771, Louis XV et Maupeou leur avaient purement et simplement retiré leurs pouvoirs, charges et privilèges qu’ils s’étaient octroyés au fil du temps.

    Si Louis XVI n’avait pas rappelé les parlements, la Révolution française n’aurait probablement pas eu lieu.

  5. Daniel PIGNARD says:

    Dans ce lien, on peut voir un profil de Louis XVI en buste sur le Suaire de Turin dans la tache de sang due à la lance du soldat romain : Aller un peu vers le bas de la page :
    https://effondrements.wordpress.com/tag/profil-de-louis-xvi-sur-le-linceul/
    D’autre part 666 = DCLXVI en chiffre romain = Décès Louis XVI en esprit français.
    Ça va schlaguer en novembre 2015 !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com