Deux bombardiers Su-24, et un hélicoptère de combat russes ont survolé mardi le destroyer USS Donald Cook dans les eaux internationales de la mer Baltique, s’est indigné mercredi le Pentagone, qui y voit une provocation et qui a publié à l’appui la vidéo ci-dessous:

Selon l’EUCOM (Commandement des forces américaines en Europe):
Deux Su-24 russes ont survolé lundi à 20 reprises le destroyer Donald Cook à une altitude d’environ 30 mètres et à moins de 900 mètres de distance. Mardi, un hélicoptère Ka-27 et deux avions Su-24 ont survolé le navire américain.

« Cet incident est en contradiction avec les normes professionnelles qui s’appliquent à des militaires opérant à proximité les uns des autres dans les eaux internationales et dans l’espace aérien international », a réagi Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche. Suite à cela, le Commandement des forces américaines en Europe (EUCOM) a publié une déclaration exprimant sa « profonde préoccupation » au sujet des « manœuvres aériennes russes dangereuses et non professionnelles ».

Selon le commandement américain « L’avion russe a simulé une attaque et ne répondait pas aux mises en garde en russe et en anglais ».

(…) Un survol a empêché le décollage depuis le pont du destroyer d’un hélicoptère polonais. (Source)

Bizarrement le navire US n’a envoyé aucun tir d’avertissement en direction des aéronefs russes, il en avait fallu beaucoup moins à l’alliée US turque pour abattre un Sukhoï en Syrie! Mais peut-être,  les systèmes électroniques du Donald Cook étaient-ils paralysés ?.. Cruels souvenirs que nous évoquerons plus bas.

Le ministère russe de la Défense a réagi en expliquant de façon plaisante, qu’il ne comprenait pas la raison de cette « réaction douloureuse des homologues américains »:

​ »Le 13 avril, les avions Su-24 des Forces aérospatiales russes ont effectué des vols d’entraînement au-dessus des eaux neutres de la mer Baltique. L’itinéraire du vol des avions russes traversait la zone où se trouvait le destroyer USS Donald Cook, à environ 70 km de la base navale russe », a affirmé le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

« Le principe de la liberté de navigation du destroyer de la marine américaine ne nie pas le principe de la liberté de navigation aérienne des aéronefs russes. Tous les vols des avions russes sont effectués en stricte conformité avec les réglementations internationales sur l’utilisation de l’espace aérien au-dessus des eaux neutres », a-t-il fait remarquer.

En effet le quartier-général de la marine russe en mer Baltique est situé à Kaliningrad, enclave russe. L’oblast de Kaliningrad est situé entre la Pologne et la Lituanie, au bord de la mer Baltique, sa base principale est Baltiisk et une autre base navale se trouve à Kronstadt dans le golfe de Finlande. Or l’OTAN et les USA ne cessent de déployer de nouvelles armes lourdes, des missiles de longue portée, de nouveaux contingents et de multiplier les manœuvres dans cette zone, notamment dans les pays baltes et en Pologne. Mêlant les moyens à la parole, Jens Stoltenberg, actuel Secrétaire général de l’OTAN en Europe, multiplie les déclarations inamicales et menaçantes en direction de la Russie.

Cruels souvenirs 

Cette « parade » aérienne russe aux abords du Donald Cook, n’a pas manqué de réveiller de cruels souvenirs du côté de l’US Navy; le Donald Cook est le destroyer US qui avait déjà reçu une bonne leçon sans frais de la part d’un Sukhoï-24 russe en Mer Noire alors qu’il s’approchait un peu trop des côtes russes, dans les débuts de la crise ukrainienne. Si l’objectif du destroyer américain était d’intimider la Russie, il avait alors complètement manqué son but; les USA ne semblent pas, en effet, bénéficier des performances de la technologie balistique dont l’Armée russe est équipée: des instruments électroniques capables de paralyser toute l’électronique adverse. Cette cuisante leçon infligée en Mer Noire avait été précédée d’une autre en Méditerranée :

Lorsque Obama fort du blanc seing du Congrès allait enfin lancer l’offensive définitive chargée de faire le même sort à Bachar el Assad et à la Syrie que celui qui a été réservé à Kadhafi et à la Libye, il a été forcé d’y renoncer parce que l’empire le plus puissant de la terre s’est fait doubler sur la technologie de l’armement.

Cette cuisante leçon, afin qu’elle soit bien comprise, a été renouvelée en mer Noire lorsqu’un navire de guerre américain, suite au rattachement de la Crimée à la Russie, s’est avancé prés des côtes russes. Tout son système de détection et d’action a été paralysé par un avion russe qui le survolait. Alors que le navire de guerre était paralysé, l’avion russe a simulé à plusieurs reprises une attaque. (Source)

Suite à cette mésaventure le Département d’État américain a reconnu que l’équipage du destroyer USS Donald Cook a été si gravement démoralisé par le dispositif de neutralisation électronique infligé par le Su-24 russes en Mer Noire, qu’il a regagné au plus vite sa base navale de Roumanie. Il est donc fort possible qu’en manière d’avertissement les aéronefs russes aient de nouveau fait joujou en Mer Baltique avec leurs appareils de paralysie électronique, ce que ne voudront jamais reconnaître les autorités de l’US Navy, mais ce qui expliquerait leur « profonde préoccupation ».

Si on admet aisément la présence de l’aviation russe prés du territoire russe, on admet plus difficilement celle du destroyer US si loin des côtes américaines, même si l’armée US bénéficie de l’aval des autorités des minuscules Etats de la Baltique aux  autorités sous contrôle. Qui sait qu’en Estonie la population estonienne d’origine russe n’a pas le droit de vote ?..

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

37 commentaires

  1. Elieja says:

    Les pilotes doivent penser à leur collègue plombé parles turques (téléguidés par les ricains). Ils doivent prendre plaisir à les narguer. BRAVO LES RUSSES.
    Ça me fait penser un peu à ça :
    https://www.youtube.com/watch?v=EPhOuuSkL50

    • Oui, J’ai pensé la même chose, c’était les Américains qui avaient donné les coordonnées de l’avion russe en Syrie. Ils peuvent s’estimer heureux de n’avoir que des feintes d’attaques!

      • Elieja says:

        En effet, nous ne ne voyons que le haut de l’iceberg ; eux comprennent certainement le pourquoi du comment du message.

  2. « Qui sait qu’en Estonie la population estonienne d’origine russe n’a pas le droit de vote ?.. » E. Defresne

    Et pourtant les Russes sont européens et voisins de l’Estonie! Il faudrait appliquer les mêmes critères de vote aux étrangers extra-européens en France! Plus de droit de vote. Les résultats des élections n’auraient plus rien à voir!

  3. MDC68 says:

    Les Russes savaient ce qu’ils faisaient. C’était une action délibéré de s’approcher aussi près. Mais ils devrait faire attention. Des guerres ont commencer pour moins que çà.

  4. Quéniart says:

    c’est l’hôpital qui se fout de la charité,les ricains sont coutumiers du fait,ils se prennent pour les maitres du monde qu’ils ne sont pas

  5. Aliénor says:

    pauvres petits lapinous !
    et encore , ils ne se sont pas pris de bombinettes , quel blagueur ce Vladimir

  6. Rémi de Völn says:

    Vraiment, ces « amères-loques » n’ont pas le sens de l’humour russe!!
    Bravo Vladimir, continue!

  7. Tchetnik says:

    En effet, les amères loques n’aiment pas qu’on leur renvoie la politesse. Ils ne trouvent pas drôles leurs propres blagues.

  8. BHL l 'entarté says:

    Un peu de sérieux la !
    Les Russes sont chez eux ,les autres ont fait des centaines de kilometres pour venir les provoquer !

  9. BHL l 'entarté says:

    Vive Poutine , longue vie !!
    Vladimir vient nous liberer de l’occupation américaine !!

  10. Maître Cube says:

    Si j’avais eu la chance d’être dans l’un des avions russes, j’aurais balancé le pot-de-chambre sur la passerelle du rafiot de Furoncle Sam pour emmerder, aux sens propre et sale, les amères loques.

    Ceci dit, on dirait que Furoncle Sam n’a qu’un rafiot en état de couci-couça marche, le Donald Cook. Et en plus, le nom de rafiot évoque le canard cuit.

    • François says:

      ‘Ceci dit, on dirait que Furoncle Sam n’a qu’un rafiot en état de couci-couça marche, le Donald Cook. Et en plus, le nom de rafiot évoque le canard cuit.’

      Très amusant, Maître Cube, je suis mort de rire! 🙂

      Malheureusement ils doivent avoir des réserves ailleurs, ce sont les plus grands producteurs d’armes de la planète très loin devant tout le monde. Mais cela ne signifie pas que leurs armes soient au top. Il est vrai que pour les sous-fifres à qui ils les destinent (EI&Cie) c’est suffisant. Mais face aux Russes, ça n’a pas l’air d’être le top.

      • MDC68 says:

        @Tchetnik

        Les coordonnées de l’avion avaient été relevées au moment de l’impact => Par qui ? les Russes ?

        • Tchetnik says:

          Les Turcs seraient-ils plus « objectifs à vos yeux?

          (Encore un drôle de Chrétien)

          Coordonnées simplement relevées par les appareils de positionnement. Lesquels sont en général assez neutres…

          • MDc68 says:

            Pas du tout.
            D’ailleurs dans ce genre d’affaire je ne fais confiance à aucune des parties prenantes.
            Quand à vos coordonnées GPS … de qui ? d’où ? Quelle est la source ?
            Le seul juge de paix si je puis dire dans ce type d’affaire c’est la boîte noire. Mais puisque les articles de journaux sont suspicieux à vos yeux, vous pourrez remplacer « « Russes » par « Turcs » dans ce qui va suivre.
            Donc d’après les journaux :
            1- La boîte noire est aux mains des Russes
            2- Ils ont mis en scène son ouverture devant les caméras de télévision (il ne manquait que les danseuses paraît t’il)
            3- Tout çà pour arriver à la conclusion : Oh mince alors elle n’est pas exploitable. Et çà va prendre du temps pour pouvoir lire (modifier ? truquer ?) les données.

            4 à 5 mois plus tard, je suis prêt à parier gros que nous n’aurons jamais une conclusion claire et définitive de cette affaire.

  11. champar says:

    Les russes avec Poutine ont joué très astucieusement jusqu’à présent. Je ne crois pas du tout à une réaction de revanche improvisée mais plutôt à une mise en garde calculée face à une Amérique qui cherche à provoquer : Quelle serait la réaction des Etats Unis si une flotte militaire russe naviguait dans les eaux internationales à 70 km de New York ? Je pense qu’elle serait beaucoup plus agressive que celle des russes …

    C’est aussi l’occasion pour les russes avec des avions (qui n’étaient pas armés) de tester les systèmes électroniques américains (plutôt que les neutraliser une seconde fois) car il serait stupide de dévoiler à nouveau leur technologie aux américains qui échaudés par ce qui s’est passé en Mer Noire ont certainement mis en place un système d’observation pour rattraper leur retard …

  12. Volodymyr Bellovak says:

    @Emilie Defresne

    Votre mépris pour les « minuscules états de la Baltique » ne vous honore pas; ils ont chèrement payé l’acquisition de leur indépendance vis-à-vis de leur puissant voisin, normal qu’ils prennent quelques précautions, l’UE étant incapable d’assurer leur sécurité!
    Que les Russes n’aient pas de droit de vote en Estonie est une très sage mesure; on devrait en faire autant en France et réserver la citoyenneté aux seuls nationaux.
    Mais votre russolatrie exacerbée vous aveugle madame; un jour peut-etre regretterez vous vos illusions et votre mauvaise foi (?)…

    • Quelle indépendance chèrement payée ? Ils sont passés corps et bien sous la domination américano-sioniste sans transition et ils en redemandent, alors qu’ils auraient eu l’occasion de jouer à leur profit d’une balance entre les deux superpuissances.

      Car si les soviétiques ont rendu sans contre-partie leur liberté aux républiques baltes, en France nous attendons depuis 1945 que les américano-sionistes nous rendent la nôtre! Mais pour la récupérer il va falloir se battre, parce que eux ne lâcheront rien!

      • Volodymyr Bellovak says:

        Avant de donner des leçons de géopolitiques aux autres, ouvrez donc un livre d’histoire au moins une fois dans votre vie; informez vous surtout de la période entre 1917 et 1950…

        • Vous feriez bien de commencer à apprendre l’Histoire avant de tenter de donner des leçons: L’URSS n’existe plus depuis 1991!

          • Volodymyr Bellovak says:

            On dirait pas!…Mais la « tentation » de l’impérialisme, à Moscou, lui existe toujours…( pas qu’à Washington )

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com