fidel-castroFidel Castro, héros de la révolution marxiste latino-américaine, est mort depuis maintenant une semaine et sa dépouille croule sous les éloges funèbres dispensés par une pseudo-élite intellectuelle superficielle qui s’extasie devant les faux concepts humanistes du communisme international. Toujours les mêmes bobos conformistes de la pensée unique qui dispensent des bobards à longueur de temps et trompent énormément.

Fidel Castro ne fut pas seulement un sanguinaire révolutionnaire, un dictateur féroce, un boucher pour les pauvres Cubains, un ennemi politique sans état d’âme, qui transforma, « l’île en une énorme prison entourée d’eau » selon les mots de sa propre sœur Juanita qui n’ira pas à son enterrement. Au nom d’une révolution des pauvres sensée libérer les prolétariens et apporter le bonheur à Cuba il en fit son domaine personnel pour son plus grand avantage et se maintenir au pouvoir. De révolutionnaire marxiste il devint millionnaire capitaliste tout en cultivant, pour le public et les médias complaisants, l’image idyllique du chef incorruptible et détaché des biens matériels : le pur des purs révolutionnaires qui en privé nage dans l’or pendant que son peuple meurt de faim.

Selon le magasine Forbes, Fidel Castro faisait partie des hommes « les plus riches parmi les rois, les reines et les dictateurs. » La fortune de Castro est estimée à 900 millions de dollars dus en partie aux revenus d’une minière d’or et de nombreuses entreprises d’États sous son contrôle. Certains observateurs occidentaux et cubains expatriés parlent aussi d’une banque en Angleterre et de 270 entreprises de par le monde sous son emprise. On est bien loin des quelques pesos avec lesquels il se targuait de vivre, à l’instar de la majeur partie des Cubains.

Yacht en bois rare, whisky de 12 ans d’âge, belles femmes, jacuzzi, étaient quelques unes des commodités que s’offrait le Lider maximo. Propriétaire d’une île paradisiaque proche de Cuba, Cayo Piedra, il aimait y recevoir des personnalités comme l’inhumain président de l’Allemagne de l’Est Erich Honecker qui décida de l’érection du mur de Berlin ou l’écrivain communiste Gabriel García Márquez.

« Il laissait entendre que la révolution ne lui donnait aucun répit, aucun plaisir, qu’il ignorait et méprisait le concept bourgeois de vacances. Il mentait  »

affirme un des ses anciens compagnons d’armes resté à ses côtés jusqu’en 1994, le lieutenant-colonel Juan Reinaldo Sanchez, réfugié ensuite à Miami et décédé mystérieusement après ses révélations sur le dictateur cubain parues dans un livre intitulé « Double vie de Fidel Castro ».

« Il était convaincu que Cuba était sa propriété » écrit Sanchez.

Outre la vie capitaliste, tant honnis en public mais si aimée en cachette, il aimait les femmes : il eut plusieurs épouses, plusieurs maîtresses et huit enfants qui tout comme lui aiment la vie luxueuse. Le colonel Sanchez raconte :

« Pendant que son peuple mourrait de faim Fidel Castro a vécu avec toutes les commodités. Et cela est vrai aussi pour ses huit enfants, les diverses épouses et amantes. Le tout dans le plus grand secret » 

En somme, la révolution marxiste pour les pauvres, avec les pauvres, par les pauvres, ne dément pas sa réputation : elle est la voie royale à la vie de milliardaire capitaliste pour ses chefs communistes. Le dictateur soviétique Staline, maître incontesté de toute l’URSS durant des décennies, eut la 5e plus grosse fortune de tous les temps selon le magazine Forbes. Fidel Castro, idole des bien-pensants de gauche pleuré par l’hôte du Vatican, a été son disciple fidèle : aussi tyrannique, sanguinaire et meurtrier, il s’est fabuleusement enrichi en terrorisant le peuple cubain et mettant sous coupe réglée les richesses de l’île.

Les pauvres ont vraiment bon dos !

Francesca de Villasmundo

http://www.therealcuba.com/?page_id=74

https://www.alvexo.fr/blog/news/classement-des-plus-grosses-fortunes-du-monde/

http://www.ilgiornale.it/news/politica/lusso-privato-e-ben-nascosto-compa-ero-fidel-1338075.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

7 commentaires

  1. Philibert says:

    Et nous on se plaint de Mitterand avec Mazarine !… Mais quels ingrats nous sommes, non vraiment…

    Ah ce pauvre Fidel, il doit pas se plaire là-haut, loin de Cuba pour l’éternité. Qu’est-ce qu’Il est méchant Notre Seigneur.. MDR

    Excellent article, j’ignorais tout cela pour ma part, notamment à propos de Garcia-Marquez.

  2. Jean-Pierre Dickes says:

    Castro a fait tuer 15000 à 17000 personnes. 100.000 emprisonnés. Le dixième de la population s’est réfugiée en Floride soit exilée soit fuyant sa dictature sanguinaire. Beaucoup d’entre eux se noieront en essayant de fuir le pays. Beaucoup d’entre eux furent tués car envoyés faire la révolution communistes dans des pays comme la Bolivie. Il concentra sur sa personne le dixième de la richesse nationale. Voilà cet homme encensé par les journalistes du politiquement correct. Manque total de professionalisme ; le même qui les faisait voir élu Juppè. Le Point titre : « Le monde entier pleure Castro ». Pas moi ! On s’en est tapé pendant plusieurs jours à tire-larigot : La Rigaud était une cloche de la cathédrale de Rouen. Je ne demande pas où sont les cloches.

  3. hathoriti says:

    Mais c’est le cas de tous les dictateurs sanguinaires qui prétendent oeuvrer pour le peuple et faire son bonheur ! Le seul qui fut sincère dans ses convictions, fut surnommé l’Incorruptible, mais n’en fut pas moins un monstre sanguinaire, modèle de tous ceux qui allaient venir après lui, fut Robespierre, qui ne changea pas de vie et vécut, tout le temps de la « glorieuse » révolution de 1789,modestement chez le menuisier Duplay. Mais les autres ! Les St Just, Danton, Hébert, pour ne citer qu’eux ! Des pourris qui voulaient la place du roi, la richesse du roi, les honneurs dûs au roi, le pouvoir du roi ! Et comme tous ceux dont ils furent les modèles, ils plongèrent le peuple dans le malheur, les larmes, le sang et la misère ! Castro a avalé son bulletin de naissance : bon débarras ! Le monde se portera mieux sans lui !

  4. Si les Nazis ont massacré 3 millions de personnes, le communisme a massacré 100 millions de personnes durant le siècle passé. Face à cela, il devient évident que les bobos de gauche, en chaises-longues estiment que Castro avec 20.000 ou quelques uns en plus de pendus ou torturés à mort, est un bienfaiteur. Question d’échelle. Ceci dit, j’éprouve un immense dégoût envers ces éloges dithyrambiques que les médias diffusent. Cette mansuétude aveugle, bornée, envers le communisme et ses cortèges révolutionnaires est inadmissible. Dans la même lignée, ces « héraut » de la laïcité ( petit esprit de gauche) crient au-secours lorsque quelqu’un se dit chrétiens. Dans un camp nazis, un jeune homme fut pendu haut et court par les fonctionnaires tortionnaires. « Où est Dieu la dedans » s’exclame un spectateur:  » On est en train de le pendre!  » dit un autre. Il faut que les responsables soient conscient qu’en chassant NS Jésus Christ de nos civilisations, c’est Satan qui s’invitera dans les assemblées.

  5. Arrêtez de cracher sur Fidel Castro qui a lutté toute sa vie contre l’Empire ! Lisez plutôt ce remarquable discours qu’il a prononcé en 1985 sur la dette : http://www.investigaction.net/fidel-castro-la-dette-ne-doit-pas-etre-payee/

    Extrait : « En 1985, Fidel Castro a lancé une campagne internationale pour la constitution d’un front des pays endettés confrontés à des dettes insoutenables. Fidel déclare dans ce discours prononcé en août 1985 à l’issue d’une rencontre internationale consacrée à la dette : « nous nous sommes rendu compte qu’(…) en définitive le mot d’ordre d’annulation de la dette était valable pour tous les pays du Tiers-monde. »

    Lisez également cette réponse d’André Frédéric à la déplorable vidéo de Michel Onfray : http://www.investigaction.net/les-errements-intellectuels-de-michel-onfray-sur-cuba/

  6. Arrêtez de cracher sur Fidel Castro qui a lutté toute sa vie contre l’Empire ! Lisez plutôt ce remarquable discours qu’il a prononcé en 1985 sur la dette : http://www.investigaction.net/fidel-castro-la-dette-ne-doit-pas-etre-payee/

    Extrait : « En 1985, Fidel Castro a lancé une campagne internationale pour la constitution d’un front des pays endettés confrontés à des dettes insoutenables. Fidel déclare dans ce discours prononcé en août 1985 à l’issue d’une rencontre internationale consacrée à la dette : « nous nous sommes rendu compte qu’(…) en définitive le mot d’ordre d’annulation de la dette était valable pour tous les pays du Tiers-monde. »

    Lisez également cette réponse d’André Frédéric à la déplorable vidéo de de Michel Onfray : http://www.investigaction.net/les-errements-intellectuels-de-michel-onfray-sur-cuba/

    • Anagramme pic et pic et colegram says:

      Y’a que vous pour y croire !
      Anagramme de Fidel Castro :
      C’est froid là !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com