quenelles de Lyon

Tout porte à penser que la fameuse quenelle lyonnaise si savoureuse et onctueuse est très « tendance » en ce moment. Presse spécialisée, culinaire, politique, jamais on a tant parlé de la célèbre spécialité lyonnaise appréciée au plus haut sommet de l’Etat sous Louis XV, peut-être un peu moins de nos jours…

En effet, la quenelle devint un met d’exception au 18e siècle, elle apparaît dans les menus de beaucoup de « grands soupers »  et dans les dîners royaux versaillais. Une fois n’est pas coutume, cette tradition ne semble pas s’être perpétuée de nos jours, on imagine difficilement, en 2014,  la quenelle au menu des dîners présidentiels élyséens…

Pourquoi tant de bruit médiatique autour de cet illustre plat ? La réponse est simple, la quenelle lyonnaise est une préparation culinaire idéale en hiver, un plat traditionnel pour les Fêtes.

La recette de la quenelle s’est affinée au cours du temps. Selon certains historiens, la véritable quenelle de Lyon (prononcer « q’nel » par les Lyonnais)  naît dans les années 1830. Les brochets abondaient dans la Saône et un maître pâtissier Charles Morateur eut l’idée d’incorporer la chair de brochet dans de la pâte à chou ! Aujourd’hui les brochets proviennent essentiellement des élevages extensifs des étangs des Dombes où les poissons se nourrissent et se reproduisent naturellement.

L’élément essentiel de la véritable quenelle de Lyon est la panade: on fait chauffer de la farine puis on ajoute du beurre fondu et du lait. Une sorte de pâte à chou qui va donc sécher 45 mn sur le feu. La panade est ensuite hachée à deux reprises avec les filets de brochets, jusqu’à obtention d’une texture parfaitement homogène à nouveau mélangée à du beurre fondu et des œufs. Une fois bien moulées, les quenelles sont pochées dans de l’eau frémissante.

Maintenant, il faut  napper vos quenelles de la sauce aux écrevisses ou sauce Nantua (sous-préfecture de l’Ain) pour en faire de vraies quenelles lyonnaises.

Il ne reste plus qu’à inviter vos amis : « on s’appelle ? et on se fait une quenelle !! »

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Avez-vous déjà testé une variante exotique en dessert, la quenelle à la banane?

    • Sophie de Rean says:

      La quenelle à la banane ? Je crois que c’est le dessert préféré de la Garde des sceaux,non ?

  2. Cyrille says:

    Curnonsky, le prince des gastronomes, aimait allier le sucré et le salé.
    Rendons lui hommage en élaborant une recette de Quenelle aux Ananas.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com