La revue Civitas consacre son nouveau dossier à Mai 68.

Robert Davion, qui a vécu ces événements de près, en décrit la chronologie et les différents aspects du travail de sape de l’autorité. Les leviers révolutionnaires sont passés au crible.

Alain Escada complète l’analyse par le volet le plus hideux de la subversion soixante-huitarde : la révolution des mœurs jusqu’à la tentative de banaliser la pédophilie.

Une lecture utile pour riposter à la propagande lénifiante qui nous vante l’héritage de Mai 68.

A commander à la boutique en ligne de Civitas

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

Un commentaire

  1. Cadoudal says:

    après la Révolution nihiliste de Vatican II , celle culturelle de Mai 68 , tout aussi nihiliste

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com