manif pédocriminalitéA l’initiative de l’association Touche pas à mon enfance, une manifestation contre la pédocriminalité a rassemblé une cinquantaine de personnes au Trocadéro dans l’après-midi du 24 mai 2014. D’autres organismes se sont joints à l’évènement, comme l’IADHR (Association internationale pour la Défense des droits de l’Homme) – qui dénonce notamment le placement abusif des enfants- ou l’AC.VASI (Association internationale contre le viol, l’agression sexuelle et l’inceste).

Les revendications des manifestants s’expriment surtout en termes judiciaires : Touche pas à mon enfance souhaite mettre l’accent sur une justice selon elle inefficace dans sa condamnation des cas de pédocriminalité. Par conséquent, l’association a pour projet de créer un fichier public répertoriant les délinquants sexuels et souhaite que ceux-ci soient condamnés par le code pénal. Aurélie Trotereau, présidente du mouvement, insiste sur le dysfonctionnement dans la considération des statuts délictuels ; il conviendrait selon elle que les agressions sexuelles soient reconnues d’ordre criminel et jugées à la cour d’assises (qui condamne les crimes de droit commun) et non au tribunal correctionnel (qui juge les délits)[1].

 Aux cris de « Chaque jour en France, deux enfants meurent sous les coups, dix sont abusés sexuellement », la manifestation s’est dirigée demanif pédocriminalité 2 la place du Trocadéro jusqu’au Mur de la Paix, où les parents des victimes ont fait part de leurs témoignages. L’évènement s’est poursuivi autour d’une conférence au Café du Pont-Neuf, où étaient entendus Aurélie Trotereau, Serge Garde (réalisateur du film Outreau, l’autre vérité), François Pineda (comportementaliste), Margaux Chalmel (étudiante en psychologie) et Jérémy Lehut (activiste).

On prévoit une nouvelle manifestation pour dénoncer la pédophile et la pédocriminalité le 21 juin 2014.



[1] La peine qui en incomberait ainsi que la composition des chambres de justice pourraient alors permettre une condamnation plus efficace des délinquants sexuels.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. desmaret says:

    non non non nous etions largement 100!
    vous n’avez pas assisté au cortège?
    Ni à la conférence?jéremy lehut n’etait pas présent!

    • Lehut est un mytho, qui ne supporte pas qu’on le contredise, un ado attardé quoi !

      Dixit les psys : « Il semble que Jérémy Lehut soit un jeune homme immature et idéaliste, qui s’est laissé embarquer dans une aventure qui le dépasse largement. »

      Ils font beaucoup plus de tort aux vrais victimes qu’autre chose.

  2. Exquisiteur says:

    La pédophilie est légale depuis Mai 2013. C’est la loi. Pourquoi manifestez vous ?
    Toutes les formes de relations sexuelles sont égales entre elles, c’est que dit la loi du « meme mariage/salaire pour tous ».

    • Exquisiteur says:

      En fait c’est au nom de l’EGALITE REPUBLICAINE que cette loi a été voté. Les votants, à l’adoption de la loi scandait en jouissant  » EGALITE EGALITE EGALITE ».
      On ne peut plus interdire les relations sexuelles de toutes natures car elles sont devenues un « objet juridiquement protégées en raison de leur « nature » et non de leur conséquences ».
      La sodomie étant obligatoire dans le « meme mariage « (article 215 du code civil ), il n’y a plus de base juridique pour interdire les autres figures d’expression de la possession charnelle ou du plaisir.

      Donc manifester, et pleurer sur le sort des enfants, la loi Taubira s’en fout , elle est conforme à la constitution, cad l’égalité (sauf en matière de salaires et revenus)

  3. parisnews says:

    Y-a-t-il un réseau organisé derrière ces affaires pédocriminelles ? http://bestofactus.blogspot.fr/2014/07/ordre-de-mobilisation-generale-visant.html

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com