stop-éduc-sexuelle-MPI

Allemagne – A Cologne, le samedi 18 janvier 2014, des parents ont organisé une manifestation contre les cours obligatoires d’éducation sexuelle qui font notamment la promotion de la théorie du genre.

Dès la maternelle, les enfants y  sont confrontés à un contenu explicite les invitant à tester sur eux des pratiques inconnues à leur âge.

 Besorgte Eltern est le mouvement organisateur de cette manifestation qui a rassemblé plus d’un millier de parents. Les manifestants voulaient dénoncer le contenu immoral, scandaleux et contre-nature de ces cours d’éducation sexuelle mais aussi alarmer l’opinion publique à propos des condamnations infligées aux parents qui refusent que leurs enfants assistent à ces cours.

Des familles ont reçu une amende pour avoir gardé leur enfant à domicile durant ces cours d’éducation sexuelle. Mais les parents qui ont persévéré ont ensuite subi une condamnation de 40 jours de prison !

Lors de la manifestation de ce 18 janvier, un couple qui a huit enfants, a pris la parole et expliqué qu’ils devaient aller en prison pour avoir refusé les cours de promotion de la théorie du genre pour leurs enfants. L’association Besorgte Eltern (parents inquiets) dénombre 10 parents qui ont déjà été mis en prison. « Ce sujet concerne tous les parents. Nous ne sommes pas contre les cours d’éducation sexuelle, mais contre ces cours sur le gender qui sont dispensés dans les écoles primaires et dans les maternelles ».

La sociologue Gabriele Kuby qui dénonce le gender, explique : « Le gender ou le sexe social a été démasqué comme un instrument politique du pouvoir pour détruire et déstructurer la société occidentale»

Pour Gabriele Kuby, l’Union européenne, l’ONU, participent à la mise en place dee l’idéologie du genre qui est la culture de la mort. « Nous avons de nouveau à faire à une idéologie du mal qui s’oriente contre la famille », clame Gabriele Kuby. Les associations de parents en Allemagne expliquent que la loi fondamentale n’est plus respectée car les parents ne peuvent plus éduquer leurs enfants selon leurs valeurs.

Des propos qui ressemblent énormément à ceux tenus en France par Alain Escada, le président de Civitas qui multiplie en ce moment les conférences pour expliquer la subversion qui se propage à travers cette théorie du genre.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. Dominique says:

    Alain Escada a mille fois raison;il faut le soutenir à fond contre cette barbarie du nouvel ordre mondial qui se met en place parfaitement structurée et impitoyable,opposée en tout à l’enseignement du Christ.

  2. la Mésange says:

    Comment se fait-il que les parents soient si peu nombreux à manifester ?

    Cela fait bientôt 10 ans maintenant qu’on est au courant, grâce à internet, des persécutions exercées contre les parents chrétiens en Allemagne mais surtout en Suède (où les enfants sont carrément retirés aux parents pour être placés en « foyer » et éduqués par l’Etat).

    C’en est au point que des milliers de familles chrétiennes ont dû fuir leur pays et se réfugier qui au Canada, qui en Finlande, pays qui ne sont pas hostiles aux chrétiens et qui ont offert à ces malheureux l’asile politique.

  3. Pingback: 23 Janvier 2014 | conflitmondial

  4. Struyven says:

    Les puissants veulent nous imposer un troisième pouvoir comportant une « pensée unique ». C’est-à-dire tous des robots. Imposant leurs lois sans restriction aucune qui puisse être formulée, ni demandes.
    Nous lutterons le temps qu’il faudra afin que des écueils importants apparaissent sous les pieds de ce gouvernement mondial. Notre liberté de pensée est en jeu, nous ne devons rien lâcher ! Pour nous, mais surtout pour nos enfants et petits enfants qui sont l’avenir de demain et n’y comprendront rien se laissant prendre au piège. Car tout leur sera proposé comme une « avancée » et un « bienfait » déjà tous petits à l’école. Un lavage de cerveaux indamissible.

  5. la Mésange says:

    Mais non, il n’y a pas qu’eux, et c’est beaucoup plus ancien que cela !
    Voici par exemple un article de 2011 :
    http://www.pouruneécolelibre.com/2011/02/mere-de-douze-enfants-emprisonnee-en.html
    et on en trouve de bien plus anciens !

    Le scandale n’est pas nouveau, d’où ma question « comment se fait-il que si peu de gens bougent, en Allemagne ? »

  6. la Mésange says:

    Concernant ce qui se passe en Suède, cet article de juin 2013 (désolée pour la photo sale, je n’en suis pas le webmaster !)

    http://www.lereel.fr/2013/06/15/la-suede-un-modele-pour-les-sympathisants-lgbt/

    • Kim Atel says:

      Elle est très bien cette photo, il n’y a rien de sale.Vous êtes bizarre, « la Mésange », aucune tolérance, aucun humour, vous ne comprenez rien, quoi.

      Allez faire des études, ailleurs que dans les sectes, qui propagent l’inculture et la connerie.

  7. Pingback: La prison pour les parents qui ont refusé des cours sur la théorie du genre pour leurs enfants en Allemagne … | Léon ROUMAGNAC

  8. Pingback: Fascismo 2.0: Protesta in Germania contro la teoria del genere e il sistema totalitario si mette in moto. | Informare per Resistere

  9. Pingback: En Colombie aussi, les parents se mobilisent contre l’intrusion LGBT dans les écoles | Philippehua's Cellule 44

  10. Hilarion says:

    Décidément, les Allemands ne peuvent pas s’empêcher d’avoir des idées tordues, du nazisme on passe, avec une transition de quelques décennies à la submersion migratoire par effet de balancier et pour favoriser cette dernière on pollue la société existante. Allemagne = danger. Que ce soit le petit hurleur moustachu ou la dégoulinante de bons sentiments Merkel, le danger se situe toujours de l’autre côté de la ligne bleue des Vosges.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com