Ce matin, mardi 27 juin, sur RTL, Manuel Valls  qui aux Législatives ne fut soutenu ni par le parti à la rose ni par le parti macronien, a annoncé qu’il quittait le Parti Socialiste pour la majorité présidentielle, certainement plus confortable.

Le divorce est consommé : chez les socialistes le mariage ce n’est pas pour toujours, dans la joie comme dans la peine, dans la richesse et dans la pauvreté, pour le meilleur et pour le pire…

Après 37 ans d’adhésion, Valls s’en va :

« Une page pour moi se tourne, (…) une partie de ma vie politique s’achève. Je quitte le Parti socialiste… ou le Parti socialiste me quitte ».

« Je veux siéger au cœur de cette majorité, par cohérence. (…) Je ne siégerai pas dans un groupe où il y aurait des ambiguïtés et où l’on ne voterait pas la confiance au gouvernement. Moi, je voterai la confiance au gouvernement le 4 juillet prochain » a-t-il précisé.

Manuel Valls, le vieux routier de la politique politicienne, l’ancien premier ministre du calamiteux François Hollande, devient un marcheur à l’Assemblée nationale… Et c’est ça le renouveau dont se targue la République en Marche. Plutôt le recyclage des pontes du système…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. le faux cul s’en va apres avoir coulé le ps avec hollande

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com