erdogan
Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Dans le silence assourdissant des élites européennes, Erdogan, avec le soutien des États-Unis, poursuit son entreprise de purges massives : arrestations de militaires, de magistrats, fermetures de journaux et de radios, censure générale, mise à pied de centaines d’employés de la compagnie aérienne Turkish Airlines… La folie épuratrice du gouvernement islamiste d’Ankara ne connaît pas de limites et abat un à un les derniers piliers de la démocratie turque, entraînant le pays sur la voie d’une dictature confessionnelle.

L’Union européenne qui a engagé contre l’avis des peuples et avec le soutien actif des députés socialistes et LR au Parlement européen les négociations d’adhésion avec la Turquie, doit impérativement y mettre fin.

Ces négociations, qui ont déjà coûté très cher aux contribuables français sans qu’ils ne soient jamais consultés, après la décision de Sarkozy d’exclure tout référendum sur l’adhésion turque, sont une provocation au vu des dérives actuelles et des violations manifestes des droits de l’homme.

Il serait parfaitement intolérable et inacceptable que la Commission européenne qui a cru pouvoir s’ingérer et critiquer de manière scandaleuse le choix souverain des électeurs britanniques sur le référendum du Brexit, continue à observer un mutisme complice à l’égard d’un pouvoir qui s’enferre dans le despotisme, en piétinant sans vergogne la démocratie et l’Etat de droit, principes édictés par les critères de Copenhague fixant les conditions d’adhésion à l’Union européenne.

La Turquie ne fait pas partie de l’Europe géographique sauf par la Thrace orientale (3 % du territoire) qu’elle a arraché à la Grèce et qu’elle devrait restituer. La Turquie historique est entièrement située en Asie. D’un point-de-vue culturelle et religieux la Turquie appartient moins encore à la civilisation européenne, dont l’empire ottoman n’a jamais cessé au long de son histoire de tenter de l’envahir et de convertir sa population par la force. Tandis que les pays d’Europe n’ont jamais cessé de le repousser, (comme lors de la bataille de Lépante, 7 octobre 1571,  croisade initiée par Pie V et la Sainte Ligue, alors que les Turcs étaient sur le point d’envahir Vienne.).

Toutes les nations d’Europe, de l’Espagne à la Russie, ont subi les agressions islamo-turques, et/ou, ont été amenées à se battre pour les repousser. La civilisation européenne de culture chrétienne est en grand danger de disparaître du fait que les élites dirigeantes de l’Union européenne sont en voie d’ouvrir les pays membres qui la composent à la Turquie, dont ils se sont si âprement défendus au long des siècles. Certes Erdogan est un terrible dictateur allié des USA et de l’UE par l’OTAN dont la Turquie est membre, mais même sans Erdogan, la civilisation islamo-turque est incompatible avec la civilisation christo-européenne.

Si Vladimir Poutine faisait le 10ème des actes dictatoriaux qu’accomplit actuellement Erdogan, le dictateur turc, tous les médias et les dirigeants européens s’étoufferaient d’indignation,  ne décollèreraient plus, en boucle, et seraient sur le pied de guerre. Mais la Turquie est une alliée militaire de la France à travers l’Alliance atlantique sous haut-commandement américain. Ce qui est pire qu’une aberration: une trahison.

Sur le même sujet: Angela Merkel prépare en douce un compromis sur les lois dictatoriales d’Erdogan et l’ouverture de l’UE aux Turcs

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. Quéniart says:

    la France ne dit rien sur les exactions des sionistes en Palestine occupée,pourquoi le gros n’envoie pas des rafales bombarder tel aviv,tout les problèmes que nous avons chez nous sont du fait de sarkozy et hollande les reformes de la ripoublique,il y a 1 parlement juif européen,pourquoi il n’y en a pas 1 pour chaque religion,normalement c’est pas de bâtard,ce qui reviendrai le moins cher c’est de clore le parlement juif,de même israel n’est pas en Europe donc pas de coupe d’Europe avec leur présence,ni pour Chypre d’ailleurs

    • Tout à fait d’accord mais pour nos pantins de dirigeants, la france est encore un GRAND PAYS
      Elle doit donc pouvoir s’ingérer dans tous les conflits pour en subir le contre coup dans ses propres frontières…
      Nous suà laisser tous ces sauvages s’entretuer : ils ne savent faire que ça!!!!!!

      Vivement le frexit

      Vive la france aux français

  2. François says:

    Ce qui importe c’est de remettre la Turquie à sa place! Mais l’UE est morte de trouille et Merkel est toquée d’Erdogan. Sans compter que c’est Big brother qui commande à Bruxelles.

    Tous des traitres, ils ont vendu la France et les Français à l’islam et à l’amérique.

    • Mad-Max says:

      Je ne crois que L’UNE soit morte de trouille devant Erdogan .
      Je crois que Erdogan agit en toute complicité avec nos gouvernants .
      Pour détruire la vieille Europe et ses peuples chrétiens quoi de mieux qu’un despote sanguinaire islamique tel qu’Erdogan et ses fanatiques sanguinaires .
      Il est un Antichrist, chef d’une faction du Mal .
      Le parlement européen est un tapis rouge pour les factions de l’Enfer car le combat qui se joue est le combat contre Dieu , contre le Christ Jésus , contre le Christiannisme .

  3. Florin Sgardea says:

    Il faut ecouter le people. La politique c’est que pour les riches ! Donc, ne restez pas comme le 12 ! Il fout jouer , il faut crier sur notre democratie…et pour les principes de la revolution francaise: liberte , egalite fraternite!

  4. « sur le point d’envahir Vienne »
    Lisez Venise, car le siège de Vienne eut lieu en 1683, et Louis XIV refusa d’apporter son aide aux Habsbourgs, préférant l’abaissement de leurs rivaux au triomphe de la vraie foi et à l’obéissance au Pontife romain.

    • pamino says:

      Venise oui, mais il avaient déjà investi Vienne en 1529; quant au siège de 1683, c’est le roi de Pologne qui a apporté son secours et chassé les Turcs.
      En 1983 j’ai dit à un Turc que je connaissais, contrebassiste dans un orchestre allemand : « Musa, qu’est-ce qui se serait passé si les Turcs avaient envahi Vienne en 1683 ? » Il a répondu : « Une gadastrophe ! »

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com