mélenchonIl a annoncé 100.000 personnes quand la police en a compté 7.000. Mélenchon voulait une grande révolution fiscale hier… il semblerait qu’il ne mobilise plus grand monde et personne ne s’y est trompé.

La presse française est unanime, la manifestation de Mélenchon a été un flop et qu’importe le chiffre. Le Figaro parle d’une révolution fiscale manquée tout en insistant sur le fait que le mouvement des Bonnets Rouges inquiète bien plus l’Elysée. Le Monde s’interroge sur le nombre des participants et y consacre tout un article, tentant d’apporter une réponse à la polémique d’une mise en scène médiatique. Il ne s’attarde même pas sur l’efficacité politique de la manifestation et si elle a été un succès oui ou non. Même son de cloche du côté du Point qui titre son article : « Mélenchon : guerre des chiffres et effet d’optique ». L’Express nous parle aussi de chiffres. Pour le journal belge Le Soir, le  « Mélenchon qui fait peur » c’est fini : « Son verbe et sa capacité d’indignation sont salués, mais ils ne portent plus. Le Front de gauche s’étiole, comme l’a montré la manifestation manquée de Paris ce dimanche. Du coup, son patron n’apparaît plus guère que comme un héros romantique. »

 

Au PS, on ne manque pas d’ironiser. Pour Thierry Mandon, porte-parole des députés PS : « Ça fait vingt ans que Jean-Luc Mélenchon proclame qu’on est en 1788. Il l’a écrit dans toutes les motions du PS. Il ne faut pas s’étonner qu’à force de hurler avec les loups, les moutons soient de moins en moins nombreux. »  Quant à Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée : « Jean-Luc Mélenchon avait choisi d’annoncer le nombre de manifestants le samedi, c’est-à-dire au moins 24 heures avant la manifestation. En tout cas il avait choisi de l’acter, ce chiffre, rond, 100 000. Comme ça. » Autant dire que le gouvernement ne craint pas trop Mélenchon. Même chez les Verts, on s’amuse des chiffres comme François de Rugy, député EELV :

 

 

 

Après avoir tant critiqué les Bonnets Rouges, Mélenchon tente de récupérer un mouvement de ras-le-bol qui lui échappe. D’ailleurs, c’était bien le but. Alexis Corbière du PG ne s’en cache pas : «C’est un succès ! On est plus nombreux que les bonnets rouges !».Il oublie juste que la manifestation de Carhaix a rassemblé toute la Bretagne et non la France. Des manifestants se sont fait interpeller sur l’appel à voter Hollande de Mélenchon… Et c’est sans oublier les dissensions pour les municipales entre FDG, PCF et PG. Pendant le discours de M. Laurent, les militants du PG ont quitté la place Bernstein où se tenait le meeting, laissant les seuls drapeaux du PCF flotter dans le public. On ne pourrait mieux conclure que par le titre de Rue89 : « Jean-Luc Mélenchon se met au pédalo » !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Il est urgent de louer un cerveau, lorsqu’on voit l’état des journalistes de révérences et à gages qui profèrent de telles inepties.
    Il faut sortir des salons de temps en temps.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com