memoires-d-un-magicien

Hjalmar Schacht (1877-1970) est un économiste allemand. Il fut à l’origine de l’utilisation, à partir de 1923, du rentenmark, la monnaie allemande adoptée pour faire face à l’hyperinflation. Président de la Reichsbank de 1924 à 1930 puis de 1933 à 1939, il a également été ministre de l’Economie du Troisième Reich de 1934 à 1937.

Hjalmar Schacht était soucieux de stabiliser la monnaie allemande et de freiner l’endettement public et avait obtenu d’excellents résultats, ce qui lui avait valu le surnom de magicien. Il dénonçait farouchement le Diktat de Versailles qui avait plongé l’Allemagne dans la misère.

Lorsque Hitler accède au pouvoir, Hjalmar Schacht lui apporte un soutien critique et souhaite œuvrer au maintien de la paix en rétablissant la prospérité économique de l’Allemagne. Il aimait à dire que la mission de la politique économique repose « sur deux exigences essentielles : développer autant que possible la production, répartir aussi équitablement que possible les biens qu’elle crée« .

Désapprouvant la politique de réarmement d’Hitler ainsi que l’attitude despotique du NSDAP et opposé à une nouvelle guerre, il devient un opposant au régime nazi et finit par rejoindre les conjurés qui tentent d’assassiner le chancelier allemand le 20 juillet 1944. Après avoir été inculpé pour haute trahison, il est envoyé en camp de concentration. Libéré par les Américains, il est aussitôt ré-emprisonné par ceux-ci et jugé à Nuremberg. Malgré son acquittement par le Tribunal international, il est maintenu en prison et jugé par les chambres de dénazification.

Libéré en septembre 1948, il a entrepris d’écrire ses Mémoires. Longtemps épuisées, les voici rééditées et elles intéresseront tous ceux qui veulent comprendre l’histoire du vingtième siècle. Mais au-delà de leur intérêt historique, ces mémoires portent également un regard pertinent sur le rôle de l’argent et de la finance.

Mémoires d’un magicien, Hjalmar Schacht, éditions Kontre Kulture, 560 pages, 23 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Martin says:

    «Schacht actually disapproved of the new government-issued money and wound up getting fired as head of the Reichsbank when he refused to issue it. But he acknowledged in his later memoirs that Feder’s theories had worked.»
    (Ellen Brown dans son livre ‘The web of debt’)

    Hjalmar Schacht est à Gottfried Feder, ce que Einstein fut à Henri Poincaré.
    L’autoproclamé magicien n’a de magicien que sa capacité à s’arroger le crédit dû au travail et aux idées des autres. Idées que ce banquier international toujours favorable à un système de banque centrale privée avait combattu toute sa vie par ailleurs!.
    Ainsi fonctionne l’histoire officielle, tout est systématiquement inversé, et les caméléons restent des caméléons.

    Pour une vision plus objective sur cette période et sur le franc maçon Hjalmar Schacht, il faut lire l’excellent livre «L’HISTOIRE DES BANQUES CENTRALES» de Stephen Mitford GOODSON.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com