Addendum du 27 juin 2014 : suite à des menaces de dépôt de plainte pour « vol de photographies ! », nous avons été contraints de retirer les photographies attestant de ce scandale, pourtant largement reprises sur le net par différents blogs et sites, français comme étrangers.

Vous pouvez visualiser les photos à cette adresse : catapulta.com.ar

Un nouveau scandale secoue l’Eglise de France. Les Femen vont bientôt se retrouver au chômage, car les profanations sont maintenant le fait de certains évêques de France. L’un des évêques les plus performants dans les délires post-conciliaires s’appelle Mgr Jean-Luc Bouilleret, évêque de Besançon.

Cet évêque est réputé depuis bien longtemps franc-maçon. Il a déjà à son palmarès plusieurs scandales : en tant qu’évêque d’Amiens, il se fit le promoteur d’un livre intitulé (1) « Ne gâchez pas votre plaisir, il est sacré. Pour une liturgie de l’orgasme », véritable perversion de l’acte conjugal et du sacrement de l’eucharistie.

Il fut aussi celui qui refusa de prêter temporairement un lieu pour que les catholiques de Tradition puissent célébrer la messe : pendant près de deux ans entre 2007 et 2009, ceux-ci durent célébrer la messe en plein air, dans le froid, sous la pluie, avec des enfants en bas âge, alors que 350 églises du diocèse n’étaient plus utilisées ! Mais dans le même temps, Mgr Bouilleret prêtait ses églises aux protestants, et même à des musulmans…

Aujourd’hui, évêque de Besançon, il se rend coupable de la profanation de sa propre cathédrale : le 10 mai 2014, il a autorisé la production d’un cirque équestre dans l’édifice religieuxproposé par la compagnie Pagnozoo. Ce sont donc des chevaux et leurs cavaliers qui ont pénétré avec la bénédiction de l’évêque dans la cathédrale de Besançon, le recteur de la cathédrale, le père Eric Poinsot, se déclarant heureux !

On savait que les lobbies antichrétiens prennent un malin plaisir à profaner les sanctuaires catholiques : il faut hélas constater qu’ils sont rejoints aujourd’hui par certains évêques de France. Car ce genre de spectacle n’est pas isolé : les recensions de faits similaires sont régulières, je garde le souvenir d’un concert de hard rock dans la cathédrale du Mans.

Un célèbre vaticaniste, Ciguena de la Torre, espagnol qui relève ce fait qui scandalise, pose la question dans son article : « qu’avons-nous fait pour mériter de tels évêques ? ». On peut lui répondre qu’il s’agit simplement de cet épiscopat issu de la volonté révolutionnaire du concile Vatican II qui a détruit la doctrine et désacralisé la liturgie.

Xavier Celtillos

Photos : catapulta.com.ar

1 – résumé du livre promu par Mgr Jean-Luc Bouilleret :

« Il est de bon ton de considérer que les « tabous judéo-chrétiens » sont à l’origine de la « misère sexuelle » de nos contemporains. La liturgie de l’orgasme montre au contraire que le christianisme propose de transformer une sexualité animale, automatique et sans plaisir en une activité humaine responsable, maîtrisée, cultivée. En un mot : érotique. La foi catholique ou orthodoxe élève le lien conjugal à un sacrement, notion fondamentale en anthropologie.

La dimension spirituelle de l’amour total, fidèle et fécond est un facteur puissant de jouissance amoureuse. Olivier Florant propose un parallèle audacieux – mais conforme à la doctrine traditionnelle – entre l’acte sexuel conjugal et le sacrement de l’eucharistie ; et nous offre une méditation du plus célèbre livre érotique de notre civilisation, le Cantique des Cantiques. Enfin, il aide les couples à affronter les difficultés les plus fréquentes de la vie sexuelle.

Véritable manuel à l’usage des couples, chrétiens ou non. La liturgie de l’orgasme est un livre détonant. »

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

16 commentaires

  1. « « Ne gâchez pas votre plaisir, il est sacré. Pour une liturgie de l’orgasme », véritable perversion de l’acte conjugal et du sacrement de l’eucharistie. »

    Ah oui, quand même. Vous avez lu Jean-Paul II sur le sujet ?

    Grotesque.

    Quant à des chevaux dans une église, en soi ça n’a rien de choquant.

    • Xavier Celtillos says:

      Si des chevaux dans une église ne vous dérangent pas, faites les rentrer dans votre salon ! Un église est un sanctuaire, pas une écurie !

      Quant à parler du Cantique des cantiques comme d’un livre érotique, c’est du jamais vu ! Ou alors il faut ramener l’amour à l’érotisme, car si l’un n’excluent pas l’autre, ils ne sont certainement pas des synonymes.

      • Elieja says:

        J’ai déjà entendu le rav Chaya dire que des personnes rapportaient que le cantique des cantiques était un texte érotique.

        • Dominique says:

          Peut-être,il n’est pas sot de le prétendre.

          • Louis says:

            Le Cantique des Cantiques est un chant d’amour d’une âme pour son Créateur et Seigneur donc tout ce qu’il y a de spirituel.

          • Dominique says:

            Louis,les Juifs ont une autre interprétation du cantique plus charnelle,celle de l’amour d’une femme pour un homme et cela n’apparaît pas non plus faux,désolé.

          • Elieja says:

            Vous avez tous les deux raisons. l’union charnel d’un homme avec sa femme est une action sacrée, les rabbanim disent qu’à ce moment, D. est présent dans la chambre, tout comme les ailes des chérubins se touchent sur l’arche de l’alliance. Pareillement, l’Israël cherche a entrer en communion avec Dieu.

      • cabbalou says:

        il me semble que les chevaux on largement construit ces cathédrales, des chevaux dans le salon j’en voit régulièrement, et je suis d’accord la cathédrale n’est pas une écurie, ces chevaux n’ont donc ni manger, ni dormi , ni pertubé le sacré de la cathédrale

    • Serviam says:

      Des vaches aussi, Fuckmonkul ?? Tant qu’on y est… Y en a, ils en perdent le sens commun, c’est à vous désespérer…

    • Serviam says:

      Et lire « Saint JP Two » n’est pas forcément nécessaire… Des papes plus catholiques que lui ont déjà tout dit… #DésastreVatican2 #CalamitéJeanPaulII

  2. Guillaume says:

    Les chevaux dans une église et pourqoi pas des cochons. On aura vraiment tout vu. Une église n’est pas un lieu de spectacle mais la maison de Dieu. Il ne faut pas s’étonner qu’il y ait moins de 100 ordinations cette année

  3. Dominique says:

    Il n’y a rien à attendre de cette église conciliaire,ce n’est plus l’Eglise catholique de toujours,c’est autre chose,c’est une autre religion qui occupe nos églises.
    Pour l’instant,la position mesurée et charitable est celle de la FSSPX,il n’y en a pas d’autre.

  4. Elieja says:

    En lisant cet article, je ne suis pas surpris et je comprends un peu plus pourquoi Dieu laisser détruire les églises de France.

    je vais me faire des amis :
    http://esaie.free.fr/niveau2/prostituee.htm

  5. champar says:

    Il ne faut pas tout mettre sur le dos du concile Vatican II, les dérives sont venues de la part de gens orgueilleux (assez nombreux il est vrai mais de moins en moins) qui ont fait passer leur propre délire sur le compte du concile.

    Bien avant Vatican II il y a eu des dérives dans l’Eglise, et certains évêques tel Cauchon (qui lui aussi rentrait dans une cathédrale) ou les abbés commendataires dont la seule fonction était de toucher l’argent des monastères ainsi que l’affaire des indulgences montre que l’Eglise est composée d’hommes avec leurs faiblesses, ce qui est plus intéressant c’est de voir qu’à la suite de ces affaires sordides l’Eglise a su sortir par le haut grâce à des saints qui ont montré le chemin de l’Evangile.

  6. guigui says:

    Le problème avec Vatican II, c’est que c’est la foi qui est mis en danger ce qui est bien plus grave que le cas de l’évêque Cauchon! De plus de puis 40 ans , pratiquement aucun évêque ne dénonce ces dérives scandaleuses…

  7. Ce qui me choque, ce n est pas tant qu un cheval entre dans une Eglise (la je dois dire que je revois la scène des Visiteurs, ou Godefroi le Hardi rentre à cheval dans l église et, se précipitant au pied de l’autel, réclame asile…), non ce qui me choque c est que cet évêque fasse venir un cirque pour donner une représentation dans une Eglise, qu il la « prête » a des musulmans ou à des protestants.
    À qui appartient elle cette Eglise, a lui peut être? Non, c est la maison du Bon Dieu. Non mais!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com