Mgr Chaput

Monseigneur Charles Chaput, archevêque de Philadelphie aux États-Unis, est une voix de la sagesse très écoutée. Il ne faisait pas partie des pères synodaux, mais juge très sévèrement le synode.

Dans un long discours à New York lundi (Erasmus Conférence 2.014, 20 octobre), l’archevêque Charles Chaput a parlé de ses préoccupations au sujet de l’atmosphère de «confusion» qui entourait le Synode extraordinaire des évêques sur la famille. Il a dit qu’il avait été « très perturbé » par les informations contradictoires en provenance du Synode.

« Je suis très troublé par ce qui est arrivé au synode. Je pense que la confusion vient du diable, et je pense que l’image publique qui est sortie de ce synode a été celle de la confusion. » Il se référait à un axiome d’écrivains catholiques disant que « la confusion c’est le diable ».

Dans son discours Mgr Chaput a parlé du fait que les catholiques professant la foi catholique enseignée traditionnellement étaient devenus des « étrangers dans un étrange pays ». Ils sont de plus en plus séparés de la sphère publique, en particulier sur les questions entourant le mariage, la famille, et la nature de la sexualité. Il a exhorté les évêques des États-Unis à considérer une stratégie possible ; celle de susciter une sorte de boycott ecclésiastique dans les pays ayant adopté le « mariage gay ». Ce pourrait être fait en ne s’occupant pas des actes de mariages civils dans les pays où la définition du mariage a changé.

Il a constaté avec tristesse que la marginalisation des chrétiens rendait de plus en plus difficile pour les parents de défendre et transmettre la foi à leurs enfants et petits-enfants. Ceci dans la mesure où le démembrement des valeurs de la Bible est devenu patent dans l’espace public. De son côté l’enseignement catholique n’a pas non plus conservé le rôle de transmettre la foi.

« Les gens qui défendent une architecture morale traditionnelle de la sexualité, du mariage et de la famille ont disparu en l’espace de seulement 20 ans ». Ceci parce que l’État les a assimilés à des fascistes ou des fanatiques. De plus Mgr Chaput a déploré « la perte de force au sein de la direction de l’Église dans le maintien de l’enseignement moral.» Ceci à un moment ou précisément le protestantisme était en pleine implosion dans le pays.

Il a conclu qu’il restait cependant un bon fond qui devrait permettre à une nouvelle jeunesse de faire émerger un renouveau religieux et moral et ne désespère pas. Une graine est en train de pousser.

Ce discours nous a semblé intéressant à rapporter dans la mesure où dans notre pays nous voyons l’équivalent d’un réveil de la jeunesse face à la décadence des institutions et des errements de ses dirigeants.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Quand j’entends et lis ces propos (Mgr Chaput),je ne puis m’empêcher de penser aux paroles de Jésus:«  Ils ont des oreilles et n’entendent pas et des yeux pour voir et ne voient« . C’est ce qui arrive à ces millions de bonnes gens qui constatent par des faits patents la destruction de la morale et de la foi par ceux mêmes qui devraient la promouvoir et la soutenir parce qu’ils n’auront pas sus:« 
    Demeurer ferme dans la vérité« .
    Que faudra-t-il faire pour secouer la torpeur de tous ces catholiques qui voient ces abominations sous leurs yeux et chasser de la haute Église tous ces suppôts de Satan qui l’Ont infiltré depuis Vatican II.

    Viens Seigneur sauver ton Église, nous périssons.Cécilien

  2. champar says:

    Le diable ou le diviseur, Mgr Chaput a parfaitement raison.
    Le refus de reconnaître le « mariage » civil devient de plus en plus une évidence, merci à Mgr Chaput de développer l’idée de refuser d’être complice d’une parodie de mariage.

    Il faudra aussi en France une dose de courage aux prêtres et aux évêques pour refuser cette complicité car le pouvoir civil craint tellement que les catholiques ne passent plus à la mairie qu’il considère que c’est un délit de célébrer un mariage religieux sans le pseudo « mariage » civil.
    C’est de l’ingérence du pouvoir politique à l’encontre des libertés religieuses (notons au passage que l’islam peut faire ce qu’il veut en France sans que le pouvoir franc-maçon trouve rien à redire)
    On peut s’attendre à une extrême sévérité contre l’Eglise car le totalitarisme de la franc-maçonnerie se déchaînera contre les catholiques.
    Il faudra donc se préparer au mieux à défendre nos libertés.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com