Mgr Nunzio Galantino n’est pas n’importe quel évêque italien : il est le secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne, poste de haute responsabilité.

Sa dernière déclaration a une saveur d’apostasie publique et de reniement de la doctrine catholique : pour ce prince de l’Église catholique, la réforme de Luther est tout bonnement « une œuvre du Saint-Esprit » !

Ces paroles scandaleuses, car il ne faut jamais cesser de se scandaliser de tels propos hétérodoxes, ont résonné au sein de l’Université pontificale du Latran au cours d’un colloque sur le thème « Passion pour Dieu, spiritualité et théologie de la Réforme à 500 ans de sa naissance », organisé par cette université du Vatican.

Mgr Galantino a commencé par lire un extrait de Luther, historiquement considéré comme offensant envers la papauté :

« Je me suis élevé contre le pape, les indulgences et les papistes, mais sans tumulte et sans violence. J’ai mis en avant la Parole de Dieu, j’ai prêché, j’ai écrit; je n’ai pas fait autre chose. Et, tandis que je dormais,… cette Parole que j’avais prêchée a renversé le papisme »,

pour après affirmer :

« La Réforme lancée par Martin Luther il y a 500 ans a été un événement du Saint-Esprit. »

Il a développé ensuite sa thèse louangeuse envers l’hérésiarque allemand devant son auditoire :

« La Réforme répond à la vérité exprimée dans la formule « ecclesia semper reformanda« . Luther lui-même  en écrivant « Et, tandis que je dormais, Dieu réformait l’Église » ne s’est pas considéré l’artisan de la réforme. »

« Aujourd’hui aussi, a commenté l’évêque italien, l’Église a besoin d’une réforme. Et seul Dieu peut la réaliser. »

Pas besoin d’être grand clerc pour comprendre que ce que professe Mgr Galantino n’est pas très catholique : il prend les fanfaronnades de Luther pour parole d’Évangile et nie son infaillibilité au Concile de Trente qui a anathématisé l’hérésie luthérienne. Le monde à l’envers ! Rappelons à ce haut gradé de l’Église conciliaire que Luther n’a pas réformé l’Église catholique sous l’impulsion du Saint-Esprit comme il le laisse entendre, mais qu’il a fondé une secte chrétienne, farouche ennemie de tout ce qui est catholique !

Mais la péroraison du monseigneur ne s’arrête pas là. Il fait une digression vers le concile Vatican II, et là nous ne contredirons pas son propos, quelques vérités sortent aussi, parfois, de la bouche des ennemis de la Vérité. Selon le numéro 2 de la CEI, l’amour de Luther pour la Parole anticipe la sacramentalité de la Parole affirmée au concile Vatican II. Voilà affirmé par un conciliaire le constat fait par Mgr Lefebvre après le Concile que Vatican II est le prolongement de la Réforme protestante et conduit à elle, comme ce discours de Mgr Galantino le laisse d’ailleurs entrevoir : « cette Réforme étant issue du libéralisme, du modernisme, est tout entière empoisonnée ; elle sort de l’hérésie et aboutit à l’hérésie,… » déclarait-il en 1974.

Mgr Galantino a terminé en rappelant le geste du pape François à Lund en Suède pour commémorer les 500 ans de la Réforme : « il a signé une déclaration conjointe pour dépasser les préjugés réciproques qui divisent encore les catholiques et les protestants. » Et ce même pape a reconnu à Luther, continue Mgr Galantino, le mérite « de vouloir rénover l’Église et non la diviser ».

Les hérésies concoctées par Luther et les anathèmes fulminés par l’Église catholique à Trente ne sont plus que des « préjudices » ! En novlangue, le préjugé est, dans la sphère religieuse, un fait religieusement incorrect qu’il s’agit de nier. Chez ces clercs néo-modernistes et néo-protestants, il s’agit donc de nier que Luther est un hérétique qui a mis à feu et à sang l’Europe, a déchiré la chrétienté, a inventé une doctrine anti-catholique qui mène les âmes en enfer ; il s’agit de faire oublier que l’Église catholique d’avant le Concile a toujours condamné fermement le protestantisme. Car il faut marcher résolument sur le chemin œcuménique qui mène à l’embrassade apostate avec les protestants. Le pape François et Mgr Galantino, sur les traces de Vatican II, sont sur ce chemin…

Francesca de Villasmundo 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

24 commentaires

  1. Brava, bravissima !

  2. Abbé ARBEZ says:

    la formule « Ecclesia semper reformanda » n’est pas protestante. Elle date d’un siècle avant la réforme, et attribuée au prêtre Jean Gerson.

  3. Cadoudal says:

    « la réforme de Luther est tout bonnement « une œuvre du Saint-Esprit » ! »

    tout l’ esprit malsain de Vatican II est là;

    canoniser les hérétiques, fricoter avec les rabbins, les imams, les sorciers vaudou , importer des djihadistes;

    persécuter les catholiques tridentins, polluer la doctrine catholique . .

    • Avouez quand-même que la doctrine catholique n’est pas biblique. Il suffit d’étudier l’histoire de cette église. Vous pouvez le faire déjà à partir des lettres aux sept églises dans l’Apocalypse. Bonne découverte.

      • Geneviève says:

        Oui, justement ce qui manque aux protestants c’est l’étude de l’histoire de l’Église catholique à partir des textes des pères de l’Église. En effet ce sont eux, en tant que disciples d’apôtres ou disciples de disciples, qui étaient les mieux à même de comprendre et d’éclairer les fidèles du sens à donner aux paroles des Évangiles. L’Église catholique s’est toujours appuyée sur cette tradition pour interpréter les textes des deux testaments.
        Les protestants, quant à eux débarquent 1500 ans plus tard, ouvrent la bible, souvent en plus dans leur langue vernaculaire, et croient pouvoir interpréter ces anciens textes sans le contexte, sans le support théologique élaboré au cours des siècles et qui lui est intimement lié. Ils s’imaginent être inspirés par le Saint-Esprit !
        C’est un peu comme des ignorants qui s’imagineraient comprendre une science quelconque sans s’être mis en peine pour voir ce que leurs prédécesseurs en ont dit et se mettraient à critiquer en se basant uniquement sur leur ressenti ou leur logique. Non, je regrette ce n’est pas sérieux ! On ne peut faire l’économie de l’histoire de la foi chrétienne pour étudier les textes de la Bible !

  4. Cadoudal says:

    « Je me suis élevé contre le pape, les indulgences et les papistes, mais sans tumulte et sans violence. J’ai mis en avant la Parole de Dieu, j’ai prêché, j’ai écrit; je n’ai pas fait autre chose. Et, tandis que je dormais,… cette Parole que j’avais prêchée a renversé le papisme »,

    résultat : des guerres dites de religion qui ont mis la chrétienté à feu et à sang pendant trois siècles.

    le monde protestant qui écrase le catholicisme .

    rappelons que Luther s’ est suicidé pour mettre fin à son infernale carrière.

    • Lussange says:

      « Résultat: des guerres dites de religion », dites-vous? Mais qui les a initiées?? Incroyable de lire des choses pareilles!!!

  5. Cadoudal says:

    une oeuvre de l’ Esprit saint ?

    Luther:

    « Pape, vivant ,j’ étais pour toi la peste ;

    « mort , je serai ta mort  »

    cité par Audin-Histoire de Luther -p 534-chez Maison- Paris -1841

    à mettre sur les autels du Vatican.

  6. Mad-Max says:

    Galantino , un homme faible réduit à l’affreuse nécessité bergoglienne d’être apostat et anathème .
    Frère boucher porte un nom prédestiné …

  7. Paul-Emic says:

    le ver est dans le fruit, cette église n’a plus aucun intérêt, j’espère qui se lèvera quelqu’un pour reprendre les rênes.

  8. MA Guillermont says:

    Ces hommes sont des Judas , leur conscience est à vendre .
    Galantino , Bergoglio , des hommes de rien qui ne croient en rien , catholiques aujourd’hui, protestants demain …

  9. La disparition de Mgr Galantino de la scène publique sera (bientôt ?) « un événement du Saint-Esprit. »

  10. CQFD, ils vont bientôt canoniser Luther!
    Dans un sens, ça clarifierait leur position…
    Au cas où nous serions tentés d’entretenir le doute, nous pouvons désormais considérer à juste titre qu’ils sont formellement hérétiques et schismatiques et tout ceci justifie l’attitude qu’a eu vis-à-vis d’eux Mgr Marcel Lefèbvre…
    Ils ne pratiquent pas vraiment l’œcuménisme, ils sont à visage découvert tout simplement protestants.

  11. MAIS,C’EST VOTRE PAPE ! Allez-y les lefebvristes vous êtes plus idiots que les Luthériens.

    • Cadoudal says:

      c’est le pape que la Maçonnerie, que Vatican II-Assise nous a imposé pour détruire l’ Eglise;

      sélectionné pour sa capacité de nuisance.

      un intrus qui doit être débarqué au plus vite.

      • Soupape says:

        Et nous devons aussi nous organiser
        pour conserver la vraie Foi,
        car, puisque le pape n’y veille plus,
        il faut bien que nous y veillions,
        l’Esprit Saint ne pouvant pas tout faire.et se substituer à nous. .
        Attention : le pape et ses frimassons jouent la durée.
        Il fait donc commencer de suite. Ne ronronnons pas. .

    • Il n’empêche que Mgr Lefèbvre avait raison.
      Nous n’avons pas vraiment le choix; il nous faut choisir entre le schisme ou l’hérésie ou les deux à la fois…

    • Cécilien,
      Soyons clairs, pour nous, Mgr Lefèbvre n’est ni un gourou ni une idole, il a tout simplement et justement réagi à l’apostasie collective que furent les décisions prises à l’issue du funeste Concile Vatican II et c’est tout à son honneur!
      Si nous avions encore un doute, nous sommes désormais fixés sur ce que les conciliaires, en raison de leur comportement pitoyable, laissent entendre par “Esprit Saint” ou “Esprit du Concile”!

    • En quoi un pape hérétique serait-il le Vicaire du Christ ?

      Je suis de ceux qui pensent que ce Pape est non légitimement élu à la papauté et que ses commanditaires lui ont demandé de « révolutionner » l’Eglise par un « printemps » tout inspiré par Lucifer, le Grand Maître des maçons qui servent cet esprit déchu, le sachant ou non (cf Serge Abad Gallardo « Je servais Lucifer sans le savoir »).

      • cadoudal says:

        il y a déjà eu deux papes condamnés pour hérésie:

        Benoit IX et jean XXIII-Cossa

  12. Yves IMBERT says:

    « secte chrétienne, farouche ennemie de tout ce qui est catholique !  »
    d’une part au regard du nombre de protestants à travers le monde: la secte a bien réussie, et c’est une religion
    d’autre part, en ouvrant les yeux on trouve plus facilement des musulmans qui égorgent des cathos que des protestants qui tuent des cathos en criant « oeil pour oeil, dent pour dent »

  13. C’est vrai que Dieu peut tirer le bien du mal, qu’il ait utilisé le phénomène Luther pour purifier l’Église, c’est indéniable, mais il ne l’a certainement pas inspiré!…

    • Cadoudal says:

      Dieu a suscité st Ignace de Loyola pour remédier aux ruines accumulées par Luther..

      mais Imbroglio, disciple de st Ignace, assure le triomphe de Luther.

  14. Je me demande pourquoi ‹idole› est du féminin en français. Le mot grec, dérivé de ἰδεῖν ‘voir’, exhibe une forme grecque typiquement neutre, εἴδωλον, latinisée par les Pères dans la forme également archineutre ‹idolum›, l’idolâtrie étant la vénération suprême, λάτρεια, accordée à un objet purement représentatif au lieu d’à son représenté invisible. En allemand aussi c’est du neutre (das Idol, das Götzenbild), et même dans les opéras on chante « idol mio ». Le Petit Robert ne sait pas non plus. C’est très curieux.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com