Mgr Stephen Lowe est un évêque de Nouvelle-Zélande bien mondain ! Après avoir affirmé, lors d’une table ronde au Festival des jeunes catholiques de Aotearoa, que « l’Église » est en train de vivre « un changement galiléen » au sujet de l’homosexualité, il a également déclaré :

« Je pense que les jeunes sont des prophètes de l’Église. Ils ont toujours quelque chose à dire à l’Église. Et voici le résultat. Les jeunes veulent que l’Église soit toujours plus ouverte envers les personnes Lgbt. »

Et il a ajouté :

«  La psychologie est toute ouverte sur le débat, mais l’Église doit se confronter avec la science et avec l’expérience des couples de même sexe. »

Quel renversement des valeurs. La base du “peuple de Dieu” chère au pape François fait la loi ! Ce ne sont plus les jeunes qui doivent écouter la Parole de Dieu qui s’exprime depuis deux mille ans à travers les vérités immuables que le Christ nous a révélées et qu’Il nous enseigne par son Église catholique, mais c’est le Dieu Tout-Puissant et Créateur de toutes choses qui doit se plier, sous les injonctions d’une Église conciliaire en rupture de Tradition, aux modes anti-naturelles et transhumanistes d’une société pervertie !

Mgr Lefebvre avait bien raison de déclarer fermement après le vent de folie révolutionnaire qui souffla au concile Vatican II et qui souffle encore :

« C’est une preuve de plus que cette nouvelle Église, qu’ils ont désormais qualifiée eux-mêmes de “conci­liaire”, se détruit elle-même (expression employée par Mgr Benelli lui-même dans sa lettre du 25 juin 1976). » « L’Église qui affirme de pareilles erreurs est à la fois schismatique et hérétique. Cette Église conciliaire n’est donc pas catholique. Dans la mesure où le Pape, les évêques, prêtres et fidèles, adhèrent à cette nouvelle Église, ils se séparent de l’Église catholique. L’Église d’aujourd’hui n’est la véritable Église que dans la mesure où elle continue et fait corps avec l’Église d’hier et de toujours. La norme de la foi catholique, c’est la Tradition. La demande de S. Exc. Mgr Benelli est donc éclairante : soumission à l’Église conciliaire, à l’Église de Vatican Il, à l’Église schismatique. » (Quelques réflexions à propos de la “suspens a divinis”, 29 juillet 1976).

Deux autres évêques ont été dans le même sens que Mgr Lowe :

« C’est notre devoir faire sentir aux personnes Lgbt qu’elles sont les bienvenues. Ce sont des personnes splendides mais elles se sentent refuser par l’Église »

a déclaré l’évêque Patrick Dunn de Auckland. Le cardinal John Dew de Wellington lui a fait écho :

« Le pape François dit que nous, nous ne devons pas condamner les personnes qui se trouvent dans cette situation. Nous devons cheminer avec eux et nous assurer qu’ils connaissent les enseignements de l’Église pour leur permettre d’opérer des choix sages et informés. En outre si une personne se trouve dans une situation difficile ou dans une situation contraire aux enseignements de l’Église, nous devons l’écouter, l’accompagner, l’aider à comprendre. Et même si elle ne comprendra pas tout, nous ne la renverrons pas de toute façon. »

Même si le prélat John Drew a rappelé qu’il faut éclairer les personnes homosexuelles sur l’enseignement de l’Église, aucun de ces trois messeigneurs ne s’est aventuré à évoquer la condamnation formelle de l’homosexualité par l’Église catholique et les péchés mortels qui résultent d’une conduite homosexuelle. Bien au contraire, à les entendre, l’Église doit s’ouvrir toujours plus aux couples homosexuels…

A ce ‘toujours plus’ fait pendant un ‘plus que jamais’ : plus que jamais ce genre d’ecclésiastiques conciliaires qui s’appuient sur le pape François se séparent de l’Église catholique !

Francesca de Villasmundo

https://www.gionata.org/vescovo-lowe-sullomosessualita-la-chiesa-cattolica-sta-vivendo-un-cambiamento-galileiano/

https://www.nzcatholic.org.nz/2017/12/21/bishops-banter-young-people/

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Cadoudal says:

    st Pierre Damien livre de Gomorrhe introduction

    C’est de la bouche-même de la Vérité que l’on apprend que le siège apostolique est la mère de toutes les églises. Il convient donc, quand un doute s’élève au sujet de choses se rapportant au ministère des âmes, que l’on y ait recours comme à la maîtresse et à la fontaine de la sagesse céleste.

    Car c’est de cette seule tête, en effet, que jaillit la lumière de la discipline ecclésiastique. C’est par elle que, une fois dissipées les ténèbres de l’ambiguïté, tout le corps brille de la claire lumière de la vérité.

    Un vice infâme et ignominieux a pris naissance dans nos régions. A moins qu’on ne fasse un vigoureux effort pour l’extirper, il est certain que le glaive de la fureur divine est suspendu pour apporter cruellement la perte d’un grand nombre.

    Hélas ! J’ai honte de le dire. Je rougis d’imposer à des oreilles chastes un si honteux scandale. Mais si le médecin a horreur de la purulence des plaies, qui prendra la peine de manier le cautère ? Si celui qui est sur le point de soigner a la nausée, qui ramènera à la santé les poitrines malades ?

    Le vice contre nature se répand donc comme un cancer, jusqu’à atteindre l’ordre des hommes consacrés.

    Et, entre temps, comme une bête sanguinaire, elle sévit dans le bercail du Christ avec l’audace d’une si grande liberté que, pour la plupart, il eut été beaucoup plus sain de porter le joug de la milice mondaine que, après avoir été si librement enferrés par la religion, d’être asservis de plein droit par des tyrans diaboliques.

    Surtout en scandalisant les autres. Car la Vérité a dit : « Celui qui scandalisera un de ces petits, il convient que soit suspendu à son cou une meule d’âne, et qu’il soit précipité au fonds de la mer. (Matthieu 18,6) Et à moins que le plus tôt possible la vigueur du siège apostolique ne l’affronte, il n’est pas douteux que, quand on voudra restreindre cette iniquité effrénée, on ne puisse plus la détourner de sa course impétueuse. »

  2. Je me demande pourquoi il y a tout ce degré d’intérêt à l’homosexualité, qui est inimicale à l’existence de notre espèce.

    • Cadoudal says:

      encourager les mœurs contre nature est un moyen révolutionnaire pour détruire la civilisation chrétienne, ce qui est but principal de la Révolution nihiliste qui dirige le monde actuel.

      l’ ouverture de Vatican II au monde mène au bordel gay.

  3. Jeandelafabrique says:

    Adieu à la France qui s’en va.
    Au travers de la mouvance LGBT nous avons la volonté de détruire le modèle familial catholique traditionnel. Cette attaque commandée trouve aide et assistance avec l’ingénierie sociale, le prêt à penser des médias et les produits pharmaceutiques de la mode plaisir sans contrainte dont la surconsommation genere des enfants androgynes sans repere sans avenir. L’ouverture de la porte vers l’hybridation et le transhumanisme qui vont se substituer au cocon familial va faire miroiter l’accès au bonheur à des individus qui resteront désespérément orphelins A cela s’adjoint la consommation et les loisirs dictés par I. A.et les canons de la mode.
    Anihilation de toute réaction, fabrication d’un troupeau de moutons qui va le lui même à l’abattoir.
    Pensée amère pour ce peuple français qui fut une lumière pour le monde…. et aujourd’hui modèle des laboratoires de la deconstruction sociale, spirituelle, humaine.

  4. Cadoudal says:

    l’homosexualité, une tradition de Vatican II

    Témoignage Roger Peyrefitte sur les mœurs de Paul VI ( bientôt canonisé par Imbroglio) :

    « Roger Peyrefitte, écrivain français et ex-ambassadeur, aborde également l’homosexualité de Paul VI.

    Défenseur du « droit des homosexuels », dans un entretien accordé en 1976 à D.W. Gunn et J. Murat, représentants de Gay Sunschine Press, il divulgue la vie dissolue de l’archevêque de Milan (plus important diocèse d’Italie). »

    De 1954 à 1963, Montini fréquente des bordels de jeunes hommes. »

    Cet entretien sera reproduit par la revue italienne Tempo. Le 26 avril 1976, le vicaire de Rome et la Conférence épiscopale italienne fixent une journée de réparation universelle, le dimanche des rameaux. « De son balcon, le pape prétend qu’il est victime de calomnies sans apporter de précisions. »

    .****

    de nos jours Montini se glorifierait plutôt de telles mœurs.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com