Le 15 août dernier, le pape François a promu Président de l’Académie Pontificale pour la Vie, Mgr Vincenzo Paglia, déjà président du Conseil Pontifical pour la Famille. Cette nomination n’est pas quelconque, ce monseigneur étant déjà connu pour ses ouvertures lors du Synode sur la Famille en faveur « d’un changement de perspectives » concernant les couples irréguliers et leur accès aux sacrements. Progressiste affiché, il est au diapason avec la ligne révolutionnaire en matière de « pastorale » matrimoniale et sexuelle inaugurée par le pape actuel.

Son accord avec El papa argentin ne s’arrête cependant pas là. Les deux hommes d’Église partagent aussi la même estime choquante envers la figure historique de la gauche radicale italienne, et aujourd’hui décédée, Marco Pannella. Ce dernier fût un des militants les plus acharnés de la culture de mort qu’il n’a eu de cesse d’imposer à l’Italie et aux Italiens, par le biais de ses batailles politiques. Divorce, avortement, euthanasie, mariage Lgbt, libéralisation de la drogue, et tutti quanti, il a été de tous ces combats sociétaux mortifères, et il aurait certainement prôné, s’il avait vécu plus longtemps, le revenu universel, ce gadget du petit Breton à la voix de fêtard, Benoît Hamon !

Pannella, ce fut un activiste idéologique du délitement et de la dissolution moral de l’Italie, de l’effondrement de sa culture et de sa civilisation, de la décadence des esprits et des corps, de la corruption des mentalités. Il a œuvré personnellement à la reconnaissance politique et légale des mœurs contre-nature, anti-familiales, nihilistes, à l’inversion des valeurs, à la désintégration pure et simple de la nation par son immigrationnisme fanatique, son anti-christianisme sectateur, son gauchisme illuminé.

Libre-penseur et libertin, débauché et incrédule, homosexuel, bi-sexuel, hétérosexuel, il est mort le 19 mai dernier. Toute intelligentzia bobo, radicale-chic, immorale et impudique qui sévit dans la péninsule l’a pleuré abondamment, l’a loué fiévreusement. Et continue à le faire. Le problème, c’est qu’au Vatican aussi on le pleure et on le loue, ce qui est paradoxal… et scandaleux ! Le pape François n’a jamais caché son amitié pour lui, ses gestes d’affection en sa faveur, ses coups de téléphone imprévus ni son admiration pour son combat envers « les pauvres », immigrés particulièrement. Cela sauve de tout le reste, c’est le sésame de la sainteté et de l’honorabilité pour le padre argentin ! La promotion du nihilisme gauchiste et de l’immoralité, juste des points de détails que l’on cache sous les tapis vaticanesques…

Dernièrement ce fut au tour de Mgr Paglia, le président de l’Académie Pontificale pour la vie, de faire l’éloge de ce partisan de la culture de mort. La Radio Radicale italienne, média du parti radical, a proposé le 17 février dernier un débat sur Marco Pannella et une présentation de son livre « Une liberté heureuse. Ma vie ». Mgr Paglia a pris part à l’émission. Les auditeurs auraient pu espérer un peu de contradictions au sein de ce débat. Et bien non ! Ce fut un débat sans contradicteurs, Mgr Paglia étant sur la même longueur d’onde que les amis de Pannella pour tracer un portrait flatteur de ce gauchiste patenté. Quelques perles de cet ecclésiastique enfumé :

« Pannella, un homme de grande spiritualité. » (minute 3″20)

« (Sa mort) c’est une grande perte pour ce pays. » (6″30)

« Il a dépensé sa vie pour les derniers. » (9″00)

« en défense de la dignité de tous, Pannella particulièrement des plus marginaux… Pannella c’est vraiment un homme spirituel. » (10″53)

C’est « un homme qui sait nous aider à espérer malgré les nouvelles, le quotidien qui nous met à dure épreuve. » (18″25)

« Le Marco plein d’esprit continue à souffler. » (18″40)

« Pannella disait : c’est l’esprit qui nonobstant tout meut l’histoire et il nous demande de la seconder et de continuer à souffler dans cette voie. » (18″56)

« Marco inspirateur d’une vie plus belle non seulement pour l’Italie, mais pour notre monde qui a besoin plus que jamais d’hommes qui savent parler comme lui… Je souhaite que l’esprit de Marco nous aide à vivre dans cette même direction. » (19″20)

Je ne sais pas quel esprit anime Mgr Paglia et lui souffle des âneries pareilles, mais , sans conteste, ce n’est pas l’Esprit-Saint !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. GUY DE LA CROIX says:

    Oui l’Esprit Saint souffle toujours mais celui qui a pris la place de Pierre injustement n’en a que faire et s’est mis sous la coupe du Prince de ce Monde le démon qui préside maintenant au Vatican avec à sa tête un jésuite à la botte des juifs et franc-maçonns hérétiques…

  2. Hilarion says:

    Comme destabiliser l’église de l’extérieur se révélait impossible, il ne restait qu’à la subvertir de l’intérieur en y faisant entrer des traitres. C’est la répétition sous sa forme non militaire du fameux cheval de Troyes.

  3. houssay says:

    S’il vous plaît, laissez l’Esprit-Saint faire Son travail au sein de l’Église, n’enfermez pas cette colombe dans une cage par peur de voir s’écrouler ce que Dieu a créé. Rien ni personne ne peut détruire l’œuvre de Dieu. Trop de suicides et dépressions des personnes homosexuelles, trop d’Homosexuels qui ont rejoint des sectes sataniques, ont renoncé à leur baptême après avoir été discriminé dans leur foi. Jésus est un Bon Pasteur qui veut rassembler TOUTES Ses brebis à ses pieds et les protéger contre Satan, le loup. S’il vous plaît ne briser pas le courage de certains prélats, ne jouez pas le jeu de l’accusateur et du diviseur ! La sainte Église catholique romaine est humaine, elle n’est sainte que par la grâce de Dieu, les Catholiques sont TOUS des pécheurs, à l’exclusion des rares saints qui ont été pécheurs par le passé (seul l’immaculée conception et Jésus étaient parfaitement purs). Plusieurs papes ont reconnu les erreurs commises par le passé de l’Église prétendument infaillible en son Magistère, et par exemple au hasard et dans le désordres, au sujet de la protection des prêtres pédophiles récemment réformée, de l’accusation des astronomes au sujet de la terre qui ne pouvait être ronde, des femmes qui n’aurait pas d’âme, des Nègres qui devaient être esclaves selon volonté divine, des Juifs qui été maudits car déicides, etc, etc… Il serait temps que l’Église étudie le droit à la tendresse dans la fidélité des personnes homosexuelles qui ne recherchent que la dignité et rejettent l’impudicité. Si l’homosexualité méritait les flammes de l’Enfer Jésus en aurait fait cas ! Or, il n’a jamais prononcé un mot sur le sujet. Il n’a pas condamné le Centenier mais il a guérit à distance son compagnon et s’est écrié qu’il n’avais jamais vu pareille foi dans toute Israël, et la phrase du Centenier homosexuel est celle qui est récitée avant le moment le plus important de notre foi. Saint Paul condamnait la débauche et dans les dix commandement l’oeuvre de chair dans le mariage seulement ne concerne que l’acte de la procréation, acte qui ne concerne pas la tendresse d’un couple homosexuel. Laissez travailler l’Esprit-Saint dans le cœur de nos ministres du Saint-Siège. N’enfermez pas la colombe de l’Esprit-Saint dans une cage dans un esprit d’accusation à cause de la peur qui est un manque de foi en Jésus… tous les péchés sont pardonnés par la Miséricorde de Dieu… attention toutefois au péché contre l’Esprit-Saint qui travaille en tous temps pour le bonheur de tous, car ce péché, selon Jésus, n’est pas pardonné…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com