Nouvelle charge pour le ralliement de la FSSPX à la Rome conciliaire de la part de Mgr Athanasius Schneider, faite dans l’interview donnée au blog Adelante la Fe’s le 4 janvier 2017. Au milieu de tout un florilège de déclarations à la réelle fermeté doctrinale, Mgr Schneider y affirme au sujet de la FSSPX les choses suivantes :

«Je suis convaincu que dans les circonstances présentes, Mgr Lefebvre accepterait sans hésiter la proposition canonique d’une prélature personnelle.»

Etonnant de la part de quelqu’un qui n’a jamais épousé le combat de la Foi mené par Mgr Lefebvre de vouloir maintenant le faire parler…Pourtant si Mgr Schneider étudiait un tant soit peu la pensée de Mgr Lefebvre, il verrait certainement qu’elle a évolué vers plus de fermeté au fur et à mesure que les autorités romaines s’enfonçaient dans leurs erreurs. C’est ainsi qu’à la veille des sacres Mgr Lefebvre affirmait :

« Même si vous nous accordez toute la liturgie de 1962, si vous nous accordez de continuer les séminaires et la Fraternité, comme nous le faisons maintenant, nous ne pourrons pas collaborer, c’est impossible, impossible, parce que nous travaillons dans des directions diamétralement opposées. Vous, vous travaillez à la déchristianisation de la société, de la personne humaine et de l’Église, et nous, nous travaillons à la christianisation. On ne peut pas s’entendre ! Rome a perdu la foi, mes chers amis. Rome est dans l’apostasie. Ce ne sont pas des paroles, ce ne sont pas des mots en l’air que je vous dis. C’est la vérité. Rome est dans l’apostasie. On ne peut plus avoir confiance dans ce monde-là, Il a quitté l’Église, Ils ont quitté l’Église, Ils quittent l’Église. C’est sûr, sûr, sûr.» (Mgr Lefebvre, le 4 octobre 1987).

Mgr Schneider continue :

«Mgr Lefebvre est un homme qui avait un sens profond de l’Eglise.»

«Les ordinations épiscopales ont été faites en 1988 parce qu’il pensait, en toute conscience, devoir les faire, comme un acte extrême, et dans le même temps il disait que la situation de devait pas perdurer.»

Certes, « la situation de devait pas perdurer » parce que la situation d’exception ayant généré les sacres étant si exceptionnelle qu’il était raisonnable que penser que l’Eglise ne resterait pas trop longtemps dans cette état d’éclipse qu’elle connait. Mais le mystère d’iniquité étant à l’œuvre, il faut bien hélas constater que non seulement la crise perdure, mais qu’elle ne cesse de s’aggraver.

«Si vous restez canoniquement autonome pendant trop longtemps, vous courez le risque de perdre l’une des caractéristiques de l’Eglise Catholique, c’est-à-dire d’être soumis au pape.»

La Fraternité Saint Pie X n’est pas autonome canoniquement, elle a un statut conforme au droit de l’Eglise, et même en admettant qu’elle le soit, cet état de fait a été rendu nécessaire pour ne pas subir l’altération de la Foi que voulait lui imposer les autorités romaines.

«On ne peut pas faire dépendre sa soumission au Vicaire du Christ en fonction de la personne du pape ; ce ne serait pas ça, la foi. Vous ne pouvez pas dire ‘Je ne crois pas à ce pape, je ne me soumets pas, je vais attendre jusqu’à qu’en vienne un qui me plaise’. Ce n’est pas catholique, ni surnaturel, c’est humain. C’est un manque de supernaturalité et de confiance dans la Providence Divine, dans le fait que c’est Dieu qui guide l’Eglise. Tel est le danger pour la FSSPX.»

Cela n’a jamais été la position d’aucune des congrégations fidèle à la Tradition. Le problème n’est pas celui de la personne du pape, il est celui de son enseignement : est-ce que les papes depuis le concile Vatican II œuvre au règne du Christ ou bien œuvrent-ils contre ? La réponse si elle pouvait souffrir chez certains d’une certaine hésitation jusqu’à Benoit XVI ne fait plus de doute avec le pape François.

La vraie problématique que ce garde bien d’aborder à chaque fois Mgr Schneider est en réalité celle du concile Vatican II. C’est ce que démontrait le courrier sì sì no no dans son édition du 31 janvier 2013 :

«L’homme seule créature sur terre que Dieu a voulue pour elle-même (propter seipsam)». Alors que  saint Pie X voulait « instaurare omnia in Christo »,  tout restaurer dans le Christ, Gaudium et spes veut  « instaurare omnia in homine », tout restaurer dans l’homme. Elle est tout entière tournée en direction  de l’homme et va jusqu’à abaisser le Christ au  niveau purement naturel, le renversant du trône de  sa divinité. Quelle rupture plus radicale que celle-là ?

La doctrine traditionnelle catholique réaffirmée  dans le ‘‘Catéchisme de Saint Pie X’’ enseigne que  «Dieu nous a créés pour le connaître, l’aimer et le  servir dans cette vie, et jouir de lui dans l’autre au  Paradis». La doctrine du Concile Vatican II, au  contraire, substitue l’adoration de la créature à celle  du Créateur et est tournée vers l’exaltation de la  dignité presque infinie de la personne humaine,  démentant, comme l’observe Romano Amerio, «le passage solennel des Proverbes 16, 4 : ‘‘Universa propter semetipsum operatus est Dominus’’, « le Seigneur  a fait toute chose pour Lui-même » (Iota Unum,  chap. XXX).

On se demande à juste titre comment on peut  soutenir, sans rupture avec l’Ecriture sainte, avec la  Tradition apostolique et avec la droite raison,  l’affirmation que l’homme ‘‘est sur terre la seule  créature que Dieu a créée pour elle-même’’.

Mgr Brunero Gherardini (Concilio Vaticano II.  Il discorso mancato, Turin, Lindau, 2011, p. 36,  note 3) commente : «C’est un texte absurde et un  blasphème. […] Le ‘‘pour elle-même’’ renverse les  valeurs, plaçant le Créateur sous la créature.» Et  Romano Amerio : «L’idée de l’homme centre et  fin est donc conforme à l’esprit de l’homme  contemporain, mais n’a aucun fondement dans la  religion, qui ordonne tout à Dieu et non à  l’homme» (ibid.). En somme Dieu devient tributaire de l’homme, son subordonné, et l’homme la  valeur principale. Comme on le voit, l’anthropocentrisme rend le Concile et Gaudium et spes  totalement inacceptables. »

Mgr Schneider conclue ainsi :

«J’ai demandé à Mgr Fellay de ne pas tarder plus longtemps à donner son accord, et j’ai confiance en la providence, encore qu’il ne soit pas possible d’être sûr à 100%.»

«Mon grand désir est que la FSSPX puisse être reconnue et établie au sein de la structure régulière de l’Eglise, aussi vite que possible, et cela se fera au bénéfice de tous : d’eux comme de nous-mêmes. En fait, ce sera une nouvelle force, dans la grande bataille pour la pureté de la Foi.»

«J’ai dit à Mgr Fellay : ‘Monseigneur, nous avons besoin de votre présence, pour vous joindre aux forces positives dans l’Eglise, et faire cette union.»

Mgr Schneider demande donc à Mgr Fellay de donner son accord pour un ralliement : mais Mgr Schneider a-t-il demandé au pape, à Mgr Pozzo et à Mgr Muller de renoncer au concile Vatican II qui cause tant de ravages ? De quelle pureté de la Foi parle Mgr Schneider si le poison conciliaire continue de répandre son relativisme et son anthropocentrisme pour à terme en infecter la FSSPX ? De quelle force et pour quelle bataille Mgr Schneider appelle-t-il la FSSPX lorsque celle-ci se retrouve muselée par la recherche de cet accord ? Se joindre aux forces positives, faire une union ?

L’union canonique n’a de sens que si elle concrétise ou matérialise l’union dans la Foi : sans cela elle est une union adultère et, de facto,  une trahison de ce qui fonde la FSSPX : omnia instaurare in Christo.

Christian LASSALE

 

A lire également : Mgr Athanasius Schneider : « rendre justice, bien tardivement, à l’injuste suppression de la FSSPX en 1975 de la part du Saint-Siège »

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

72 commentaires

  1. pamino says:

    Aha, se[met]ipsam / se[met]ipsum, c’est une question de genre ; or, c’était autrefois ainsi, mais nous avons changé tout cela. Vive l’unité !
    Avec ses notions de discipline ecclésiastique tudesque vue du côté parental depuis l’Ukraïne et du sien du Kazachstan stalieniens, donc depuis une minorité germanophone toujours isolée, Mgr Schneider, quoique j’applaudisse sa campagne contre la Communion dans la main, me semble mal placé pour bien comprendre tout ce qui s’est passé dans l’Église de l’Ouest depuis le concile funeste. J’espère seulement qu’il a mal compris Mgr Fellay, ce qui est bien possible, puisque le bien peut sortir du mal. Merci de cet important article.

  2. Charette says:

    Christian Lassale , vous aimez les fantaisies théologiques !…

  3. Guillaume says:

    « Sans combat spirituel il n’y a pas, et il ne peut y avoir de christianisme véritable! Par conséquent, notre voie n’est pas avec tous les mouvements modernes, ni avec les œcuménistes, ni avec les « néo-millénaristes. »

    Notre foi est la foi des saints ascètes, la foi apostolique, la foi des Pères, la foi orthodoxe qui a rendu ferme le monde entier. A cette foi et à cette foi seulement nous adhérons fermement en ces mauvais jours où nous vivons maintenant. »

    http://orthodoxologie.blogspot.fr/2016/02/archeveque-averky-le-neo-millenarisme.html

  4. vu le pape actuel, et ses errements, ce serait la pire des choses à faire que de brader la FSSPX pour un plat de nouilles mal cuites.

    • Armand HAGE says:

      Parfaitement. D’accord également avec Guillaume. Il est heureux qu’il existe encore quelques personnes qui tiennent à la vraie foi. Comment peut-on suivre un « pape » qui dit que nous avons le même Dieu que les juifs et les musulmans alors que ces deux groupes nient la divinité du Christ, les premiers l’ayant crucifié et les seconds persécuté ses adeptes pour cette raison. Ou le grand rabbin/mufti de Rome ne sait pas de quoi il parle, ou il le sait très bien; dans les deux cas, il et honteux de le considérer encore comme le vicaire du Christ. Il devrait être chassé à coups de pied; malheureusement, trop de gens d’église le suivent et son successeur ne pourra que poursuivre son oeuvre destructrice.

  5. Soupape says:

    Sur les rapports entre Foi et culture.

    Normalement, la FOI doit être une critique des cultures.

    Avec bergoglio, c’est l’inverse qui se produit :
    la culture devrait critiquer la Foi ! et la Foi devrait s’adapter
    à .°. ceux .° qui fabriquent la culture, à longueur de médias.

  6. DUFIT THIERRY says:

    Mgr Schneider est l’un des rares évêques à défendre la Tradition même si malheureusement il ne parle pas de Vatican II qui est la cause de la terrible destruction de la Foi. Mgr Schneider est un évêque estimable qui mérite donc notre respect.
    Le Vatican qui patauge dans le modernisme n’a jamais su gérer la Fraternité St Pie X. Le Vatican moderniste a tout tenté pour détruire la Fraternité st Pie X : menaces, fausses accusations, procès communistes, sanctions canoniques. Comme les persécutions à la sauce communiste échouèrent lamentablement ils ont donc essayé une autre méthode : récupération, séduction. Et pendant ce temps la Fraternité St Pie X a continué à se développer.
    Si la Fraternité St Pie X avait accepté un compromis doctrinal il y a longtemps qu’elle aurait un statut « officiel » (en réalité sa suppression fut illégale) car Rome à plusieurs reprises (en 1988, 2000,2012) a proposé des textes que les supérieurs de la Fraternité St Pie X ont refusé. Il n’y aura donc pas de texte doctrinal du type « concile interprété à la lumière de la Tradition, Tradition vivante, critique constructive du concile etc ».
    Enfin Mgr Fellay et les supérieurs de la Fraternité St Pie X ne prendront certainement pas de décisions sous la pression de qui que ce soit Mgr Schneider , Média Press Info ou d’autres.

    • Charette says:

      ( Enfin Mgr Fellay et les supérieurs de la Fraternité St Pie X ne prendront certainement pas de décisions sous la pression de qui que ce soit Mgr Schneider , Média Press Info ou d’autres.)

      Bien évidement , elle demeure intrinsèquement schismatique ….

      • DUFIT THIERRY says:

        En tout cas je constate que la Fraternité St Pie X intéresse beaucoup de monde quand on voit les pressions qu’elle subit aussi bien des autorités ecclésiastiques que civiles depuis plus de 40 ans dans tous les sens. Encore dernièrement un certain père Hofmann –célèbre inconnu- membre du conseil pontifical pour le dialogue inter religieux disait sans rire dans une interview que la Fraternité St Pie X était le seul obstacle aux bonnes relations entre le Vatican et Israël. C’en est presque comique.

      • Xavier Celtillos says:

        Ah bon…vous êtes même plus sévère que le Vatican qui a toujours affirmé le contraire. Vous qui êtes en « communion », ne me dîtes pas que vous allez contredire sur ce point le pape par exemple ?

        Et sinon, le divorce institué dans l’Eglise, la communion sacrilège accordée aux divorcés « remariés » vous en pensez quoi ? C’est conforme à la doctrine où ne serait-ce pas la résultante de l’hérésie ?

        • Charette says:

          Pie XII : On ne pourvoit pas au bien de l’Eglise en violant ses lois .
          St Bernard : Rien ne peut plaire à Dieu sans l’obéissance a la loi de Dieu .

    • pamino says:

      D’autant plus que Mgr Schneider est en train de se profiler sur son territoire comme M. Escada sur le sien.

  7. Cher Christian,
    Aujourd’hui je ne te peinerai pas. Inutile de te morfondre avec la demande de Schneider envers la Frate car l’annexion est déjà faite sauf qu’à Rome on n’est pas pressé de l’annoncer.
    Plus grave est la question de savoir que feront les fidèles de la Frate quand se fera l’annonce.
    Parions que le plus grand nombre s’enfuira à toute jambe de ce repère de froussards qui ont refusé de tirer les conclusions des faits qu’ils ont bien observés et bien décrits depuis 40 ans.
    Que Dieu leur viennent en aide car ils seront alors comme moi depuis 10-15, orphelins de Mère,
    de doctrine et de sacrements. Et croyez-moi, c’est une grande épreuve . À moins de refuser de voir encore les faits comme il y a quarante ans, il faut reconnaître que nous vivons depuis plusieurs décennies la GRANDE APOSTASIE décrite par les Évangiles et l’Apocalypse de gens.
    Si j’étais seul à le reconnaître je me taierais, mais de plus grosses têtes que la mienne l’affirment
    avec preuves à l’appui.
    Sur ce, bon réveil et bon courage et « ORATE ET VIGILATE« .VEILLEZ ET PRIEZ, dit le MAÎTRE,
    afin de ne pas entrer en tentation. Amen. Cécilien 2017/01/06

    • Groink Georges says:

      baaah vous savez les preuves, les témoins… l’homme en fabrique pour lui, pour les autres… les bonnes causes sont pour les naïfs…. Mgr Lefebvre a fait son boulot… tous le reste n’est qu’intox et même si un ange venait du ciel pour cela… ça ne devra pas nous faire changer… nous ne suivons pas des hommes… mais le Fils de l’Homme et il n’y a pas d’ambiguïté…au delà des esprits deshumiliterisés qui sont le propre de notre époque qui massacre des milliers d’êtres vivants sans broncher… nous ne suivons pas le pape… mais les Papes c’est quand même pas compliqué… le doute et la division sont les fruits du Diable… c’est tellement vrai qu’il ne faut pas renverser un gouvernement aussi mauvais soit il si l’on n’apporte le chaos et la guerre civile… c’est là que les activistes « chrétiens » ne comprennent pas… relisez les vie de saints est-ce qu’il est fait mention de manifs contre… les massacres des jeux du Colisée… non… complicité passive ? Non plus… simplement une Vérité unique et universelle on ne vainc pas le mal par le mal sinon il gagne des deux cotés… la patience du Christ en Croix à vaincu le monde…

  8. Groink Georges says:

    ben voilà…. ce qui tue l’Eglise ce sont bien ses commentaires de pape de comptoir… et encore un coup ! moi j’vous le dit le pape pète les sous papes et il est pas saint cère… par pitié… vous n’avez même fait votre philo… et vous donnez votre avis hips ! sur des sujets hors de votre compétence et responsabilité… Dieu ne vous demandera pas de rendre compte des fautes des autres… attendez… il a même dit le contraire… dans une histoire sur le fils prodigue… pour ma part, j’ai choisi une fois par obligation ma hiérarchie (Mgr Lefebvre) à une époque ou d’ailleurs l’ Eglise devenue « conciliaire » n’en proposait plus… je suis bien incapable n’étant pas chargé de négociations avec le vatican de choisir quoique ce soit… n’ayant ni les grâces pour ça, ni les tenant et les aboutissants et si on exerçait la vertu contre révolutionnaire d’obéissance… à l’Eglise… parce que je trouve que dans la tradition … ce qui sent le souffre ce sont les libertaires théologiens de comptoir du moment avec agit prop contre l’intérêt des fidèles… vous savez le mouton qui entraîne le troupeau dans le précipice parce qu’il se prend pour un berger alors qu’il est à ras des paquerettes ! bref… laissons les boss faire leur boulot de boss…

    • pamino says:

      saint cère, c’est bien trouvé, mais puis-je proposer « saint cire » en français ?

  9. luciferg says:

    Pourquoi se dévoyer avec un pape, plus intéressé par les musulmans (et leurs dérives) , qu’à ses ouailles ,Européennes; les livrant aux hordes envahissantes ,sans émotion apparente. Les viols multiples auraient dû ,au moins, le pousser à condamner ,les individus et les actes . Dans quel camp est-il ? veut-il participer au « grand remplacement  » qui est de plus en plus actuel !!!

  10. GUY DE LA CROIX says:

    Un étonnant dérapage de Mgr Schneider…
    Incompréhensible…
    Avec les amendements de Bergoglio sur la confession accordée désormais perpétuelle… à la Frat à quoi servirait une servile soumission à celui qui est le champion de la destruction de l’Eglise avec un vatican infesté par les juifs franc-macs… ?? Mgr Schneider espère-t-il faire subir à la Frat le même sort que celui scandaleux perpétré par le possédé Bergoglio démolisseur haineux des Franciscains de l’Immaculée ??????

    • pamino says:

      « un vatican infesté par les juifs franc-macs »
      — avec des passeports diplomatiques, successeurs des nazis !

    • fatilasa says:

      « Agent double ! » Du Ciel ou du Vatican ?
      Cher Monsieur de la Croix,
      Tout autant que vous, j’ai été stupéfait de constater le comportement déconcertant de Mgr Anthonius Schneider qui, après avoir amplement soulevé les dérives d’Amoris Laetitia et fermement soutenu les quatre cardinaux dans leur action/réaction, change subitement de camp et se met à soutenir la stratégie imparable de Bergoglio pour détruire l’Eglise catholique et le christianisme.
      C’est tellement cocasse, tellement flagrant, qu’on se demande si cela est bien vrai et bien réel, si cette comédie ne dissimulerait pas plutôt une stratégie subtile pour berner Bergoglio et faire échouer sa tentative d’entraîner la FSSPX dans sa fausse Eglise et son faux christianisme, « l’image en l’honneur de la Bête » (Ap 13:14).
      Il est vrai, comme le souligne Cécilien (06.01.2017) que les choses sont déjà faites ou presque faites. Alors, pourquoi cette intervention apparemment inutile et déconcertante de Mg Schneider ? Si j’étais membre de la FSSPX que j’admire beaucoup, je serais tellement outré, offensé, révulsé par le comportement de Mg Schneider que je ne consentirais jamais à rejoindre cette fausse Eglise de Jorge Bergoglio car on ne peut qu’en perdre la vraie foi au vraie Christ et à sa vraie Eglise. D’autant plus qu’il reste moins de 1290 jours (Dn 12:8-11 : « J’écoutai sans comprendre. Puis je dis : « Mon Seigneur, quel sera cet achèvement ? » « A compter du moment où sera aboli le sacrifice perpétuel et posée (mise en place) l’abomination de la désolation : 1.290 jours. »
      Ne serait-ce pas là l’objectif que poursuit réellement Mgr Schneider ? Peut-être a-t-il exprimé tout le contraire de ce qu’il pense et provoquer la FSSPX, enfoncer le couteau dans la plaie, pour obtenir une réaction tout à fait contraire mais conforme à ce qu’il souhaite en secret ? Il me semble que, par l’énoncé de ce que devrait faire la FSSPX, il lui suggère tout ce qu’elle ne doit surtout pas faire.
      Il n’est pas exagéré de dire que Jorge Bergoglio est un personnage fourbe et que tous ceux qui veulent s’opposer à son œuvre doivent user d’encore plus de ruses, de subtilités. C’est d’ailleurs ce que font très bien les quatre cardinaux (« dubia ») qui, en outre, ne peuvent pas se permettre des erreurs envers le droit canon, ce dont Bergoglio profiterait de suite pour les tourner en dérision et invalider leur démarche.
      J’ai bien du mal à croire que Mgr Schneider est vraiment passé de l’autre côté. Si c’était le cas, alors, à qui allons-nous encore pouvoir faire confiance ?
      Je serais heureux si quelqu’un pouvait me dire ce qu’il pense de ma réflexion quitte à la voir entièrement invalidée.
      Bien à vous dans le Seigneur Christ Jésus.

      • MA Guillermont says:

        Mgr Schneider nous répond personnellement , la photo entre frères est en bonus :
        Nous sommes tous appelés à discerner par l’esprit de recueillement joint à la prière du coeur …
        http://www.google.fr/url?sa=t&source=web&cd=3&ved=0ahUKEwjc_eDd98HRAhWCqxoKHflvCEIQFgggMAI&url=http%3A%2F%2Fleblogdejeannesmits.blogspot.com%2F2016%2F05%2Fmgr-schneider-repond-the-remnant-amoris.html&usg=AFQjCNHRpj45fnoCoGA_WaD1CiTqkvNq1Q
        Je reste convaincue du témoignage courageux de la Foi de l’Évêque du Kazakhstan .
        Selon Sandro Magister , un test est infaillible pour juger de la fidélité des Prélats au souverain pontife : leur manière de distribuer la Communion …
        Avec Monseigneur Athanasius Schneider , les fidèles reçoivent la Communion dans la bouche et à genoux …
        Il a écrit à ce sujet un petit livre lumineux intitulé
        –  » Dominus est  »
        Ce livre comprend deux parties :
        – La première raconte la vie héroïque de ces femmes catholiques qui , à l’époque de la domination communiste , portaient en secret la Communion aux fidèles , défiant ainsi les interdictions .
        – La seconde explique la foi qui était à l’origine de cet héroïsme :
        Une foi si forte dans la Présence réelle de Jésus-Christ dans l’Eucharistie que l’on offrait sa vie pour Elle .

        Un exemple suivi si peu , ici , en Occident alors que Mgr est à la « périphérie » (si chère à JMB !) dans le lointain Kazakhstan, en Asie centrale , ex soviétique.
        Il est un exemple à suivre directement adressé à la hiérarchie ecclésiastique européenne en général et italienne en particulier .
        Une manière de rappeler à toutes ces Excellences qu’elles ne sont pas toute l’Église et que toute l’Église n’est pas aussi figée à la réforme de la réforme qu’elles le sont .
        Rémi
        Bénédiction à vous Fatigara et à chacun(e) de nous .
        Que Dieu nous garde .

        • fatilasa says:

          « La lumière brille dans les ténèbres »
          Chère Madame M.A Guillermont,
          Merci d’avoir bien voulu me donner une réponse.
          Je suis abonné au flux de Jeanne Smits, personne très crédible. J’ai donc pu suivre toute l’évolution de la position de Mgr Schneider. Et forcément, l’article ici commenté ne s’inscrit guère dans la suite des autres précédemment publiés à son sujet.
          Que pensez-vous de la requête qu’il adresse à la FSSPX ?
          Personnellement, je pense que le pape Bergoglio est un faux pape à la tête d’une Eglise désormais aussi fausse que lui (hormis pour le petit reste qui s’oppose à lui).
          Il devient aberrant d’encore penser que l’Esprit Saint a vraiment contribué à son élection pour ainsi permettre la destruction de l’Eglise du Seigneur Christ Jésus Ce serait presque prétendre que l’Esprit Saint en a fait autant avec Juda alors que c’est le diable qui s’est occupé de Juda.
          La question reste donc posée de savoir s’il convient de faire allégeance à l’Antichrist/Antéchrist ou s’il faut s’en abstenir comme beaucoup de la FSSPX le pensent. Le dernier vrai pape est Benoît XVI, et je pense qu’il ne manquera pas de le faire savoir bientôt.
          Bien à vous dans une même foi en Notre Seigneur Jésus-Christ.

          • MA Guillermont says:

            Très franchement , je pense que pour chasser l’intrus et ses hommes de mains , il faut être à l’intérieur de la Place ; la seule et unique Épouse du Christ est l’Église de Rome .
            Donc si Mgr Athanasius Schneider exprime une si curieuse exhortation il sait pourquoi , ce prélat est un homme de Dieu , un guide extraordinaire qui connaît l’histoire de la liturgie de l’Orient et de l’Occident , qui ne soumet pas à une façon de faire qu’il n’approuve pas .
            Cette action est un signe fort que l’on peut peut-être considérer comme prémices d’une oeuvre de renouveau liturgique et spirituel .
            Un signe d’espérance …
            Merci à vous Fatigara pour vos réflexions que je partage .
            Benoît XVI est le Pape de l’Église du Christ .

            • fatilasa says:

              « Certitude de Dieu et du Ciel ! »
              Chère Madame M.A. Guillermont,
              Merci pour votre dernière réponse convaincante et rassurante.
              Ce soir, je dois vous dire au revoir ! Il me semble m’être attardé en suffisance sur ce blog, j’y ai trouvé ce que je cherchais, j’y ai apporté ce que je pouvais. Une réflexion de l’abbé Pierre me suit depuis qu’il l’a prononcée en 1995 : « A voir la façon dont les chrétiens se comportent, on peut se demander s’il y en a qui croient vraiment en Jésus-Christ. Certainement qu’il y en a mais pas beaucoup. » J’ai voulu savoir. Maintenant, je sais, et même, comme le chantait Jean Gabin peu de temps avant de partir, « Je sais qu’on n’sait jamais, mais çà, j’le sais ! »
              L’année 2017 va être très agitée. C’est la fin des 100 ans donnés à Satan, la pauvre Eglise va s’en trouver toute secouée, mais le monde aussi. Forcément, 2018 encore plus. Difficile de croire que nous courons vers un cataclysme universel. Et pourtant, il est un signe qui ne trompe pas sur le déclin irrémédiable de l’Eglise et du monde : c’est la perte de la véritable espérance de Dieu, du royaume des cieux et de la vie éternelle. Dans son encyclique Spe salvi, Benoît XVI décrit très bien deux sortes d’espérances : celle que Dieu nous propose et celle que les hommes proposent. Il démontre combien celle des hommes est un échec, une fausse espérance (Karl Max, le communisme …). Pourtant, c’est celle-là qui prévaut plus que jamais aujourd’hui puisqu’elle s’est même introduite au Vatican et est prônée par l’Eglise de Bergoglio. Au bout de chaque vie, il n’y a rien d’autre que l’immensité de Dieu. N’est-ce donc pas suffisant ? L’espérance est l’objectif, la raison suprême de la foi. Sans plus d’espérance, il n’y a plus de raison de croire ni de motivation à pratiquer la charité. Benoît XVI conclut: « La crise de la foi est avant tout celle de l’espérance chrétienne ». La perte de l’espérance est la cause, la conséquence et le signe de la grande apostasie. Ils se bercent donc d’illusions ceux qui pensent que les choses vont s’arranger avec force de discussions ou d’élections ou de révolutions. « On ne cueille pas de figues sur les épines ni de raisins sur les ronces ». – « On ne met pas de vin neuf dans de vieilles outres … »
              Je vous remercie vivement pour votre accompagnement chaleureux et charitable. J’espère ne pas vous avoir ennuyée avec de longs exposés. Je garde de vous le souvenir d’une personne vraiment catholique. Je suis sûr que vous trouverez paix, joie et réconfort dans la vive espérance de Notre Seigneur Jésus-Christ lorsque les tribulations vont se répandre sur la terre. Même le renseignement américain prédit cinq années sombres qui viennent.
              Bien à vous en union de prière dans les doux cœurs unis de Jésus et de Marie.

              • MA Guillermont says:

                Oh chère âme de Dieu , c’est une grande perte que de vous voir vous retirer de cette plate forme …
                Votre intervention est toujours un caillou blanc qui luit sur le seul unique et vrai Chemin .
                Celui de Jésus le Christ tant combattu car l’unique Sauveur à jamais .
                Je vous le demande , restez , j’ai voulu moi – aussi me retirer , le coeur de Pamino et de tant d’autres m’a montré sa  » peine »
                Je crois que le temps très court alloué encore , nous oblige tous et toutes à infuser notre sang spirituel
                Même si certains avis divergent ou s’affrontent , l’Esprit-Saint est là bien présent .
                Nous avons tous et toutes besoin de cette guérison spirituelle que l’écriture de chacun (e) par le biais de ce site Catholique nous prodigue .
                L’Amour est le moteur des âmes des âmes bénies de Dieu Père Fils et Esprit – Saint sous la protection de Marie et de ses Légions Célestes dans la Communion des Saints .
                Le mal a fait son travail de sape dans cette Unité chrétienne
                Les hérésies multiples sont à l’oeuvre plus puissantes que jamais ,  » la Moisson est grande et les ouvriers sont peu nombreux  »
                Nous n’avons pas le choix si nous voulons être les serviteurs du Seigneur .
                Une prophétie fait état de ce grand bouleversement qui ne verra pas l’année 2020 .
                Tout est écrit.
                Y compris l’aveuglement obstiné des âmes tant aimées de Dieu .
                Les esprits spirituels dont vous êtes sont puissants comme ils ne l’ont jamais été
                ette bataille spirituelle est l’engagement décisif avant la bataille corporelle à venir .
                Chaque camp jauge l’adversaire et permet aux âmes tièdes de revenir à Dieu .
                Votre empreinte linguistique est pleine de vertu chrétienne , vous êtes un des bergers spirituels dont le monde a tant besoin .
                Ces pasteurs sont facilement identifiables au fil des posts .
                Le fil des pêcheurs d’âmes …!
                Tenir haut le Verbe de Dieu et prendre chaque jour dans la Volonté et la Grâce de Dieu .
                Nous sommes un comme le Seigneur est Un .
                Soyez béni Fatilasa !

          • Benoît XVI n’est plus Benoît XVI mais l’ex-Benoît-XVI qui a démissionné. Le card. Ratzinger n’est plus pape et il devrait résumer sa toilette de cardinal ; mais de toute façon il ne va plus devenir pape, si ce n’est par le biais d’une élection par le consistoire en bonne et due forme. Encore faudrait-il qu’il y consentît, ce qui est très improbable.

            • fatilasa says:

              Il y a plusieurs « zones d’ombres » qui entourent sa renonciation. Notamment le fait qu’il a fait une erreur dans sa déclaration verbale (enregistrée) en prononçant le mot « commissum » alors qu’il devait dire « commisso ». Canoniquement, cela peut invalider sa renonciation. http://fr.novopress.info/132011/un-acte-nul-etranges-fautes-de-latin-dans-la-renonciation-de-benoit-xvi/ (recherche avec les mots : renonciation de Benoît XVI commisso commissum). L’a-t-il fait involontairement ou volontairement en mettant cela en réserve pour un moment propice ? Le Vatican s’est bien sûr empressé de corriger dans la version écrite.

      • « les quatre cardinaux […] qui […] ne peuvent pas se permettre des erreurs envers le droit canon, […] »
        Keine Sorge, leur leader, le card. Burke, qui a fait énormément d’études et de publications en droit canonique, était juge-en-chef de la plus haute cour de l’Église jusqu’à ce qu’il fût chassé par le pape et envoyé être patron de l’Ordre de Malte. Avec ce geste le pape s’est surestimé – et avant tout il a sous-estimé le card. Burke ; c’est bien fait pour lui.

        • fatilasa says:

          Merci pour cette précieuse information, Cher Pamino. Cela s’appelle « se tirer une balle dans le pied ». Bien sûr, il se moque du droit canon autant que de la Vérité. Une autre balle dans l’autre pied.

  11. J’espère que Fellay ne tombera pas dans le piège de ce démon Bergoglio

  12. Soupape says:

    Vraiment pas le moment de rallier … françois Iscariote !

    La Foi doit critiquer les cultures, et non l’inverse …
    Saint Paul dit quelque part,
    aux nouveaux chrétiens de je ne sais plus où,
    que la Foi doit renouveler nos façons de penser.

    Il y a des abus dans la culture héritée de Mai68.
    Il y a des abus dans le slogan « marketing, management, communication »
    en réalité « formatage, esclavage, Mensonge ».
    Il y a des abus dans la devise « liberté, égalité, fraternité »,
    en réalité « laxisme, égalitarisme, collectivisme ».

  13. DUFIT THIERRY says:

    Mgr Schneider n’est pas membre de la Fraternité St Pie X. Il ne fait que donner son opinion sur ce sujet. Mgr Schneider reconnait d’ailleurs les bienfaits apportés à l’Eglise par la Fraternité St Pie X et que Mgr Lefebvre a eu raison de sacrer des évêques. Encore une fois Mgr Schneider est un évêque éminemment respectable. Mais ce n’est pas Mgr Schneider qui peut prendre de décisions concernant la Fraternité St Pie X.

    • Charette says:

      Mais , qui est le successeur des apôtres ?
      Peut-ont avoir raison contre la constitution de NSJC !?
      C’est plus un paradoxe mais un oxymore …

      • DUFIT THIERRY says:

        Vous ne connaissez pas la doctrine de l’Eglise.

        • Charette says:

          C’est a dire ?
          Mais , qui est le successeur des apôtres ?

    • Hear, hear!

  14. DUFIT THIERRY says:

    « Le Saint Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le dépôt de la foi. » (Pastor Aeternus).
    Le devoir du successeur de Pierre est d’être le gardien intransigeant de la doctrine catholique et non de promouvoir la révolution mondiale à grands coups de droits de l’homme –les droits de l’homme ont été condamnés par le pape Pie VI- d’œcuménisme, d’accueil des migrants, ni de détruire la morale catholique en autorisant les gens vivant en état d’adultère à faire des communions sacrilèges.

    • Charette says:

      Oui exacte , toutefois qui sont les successeurs des apôtres ?
      Et en quoi Mgr Lefebvre avait le pouvoir/droit de monter une église schismatique pour le moins !? Et tomber formellement dans une prévarication perfide en 1988 ?

      Pie XII : On ne pourvoit pas au bien de l’Eglise en violant ses lois .
      St Bernard : Rien ne peut plaire à Dieu sans l’obéissance a la loi de Dieu .

      • DUFIT THIERRY says:

        « Et en quoi Mgr Lefebvre avait le pouvoir/droit de monter une église schismatique pour le moins !? Et tomber formellement dans une prévarication perfide en 1988 ? »
        Vous dites n’importe quoi.

        • Charette says:

          Ainsi , que S.S Pie XII ? ( Vous dites n’importe quoi. )
          Vous ne répondez toujours pas a cette simple question :
          Qui sont les successeurs des des apôtres ?

          • DUFIT THIERRY says:

            Vous niez la gravité exceptionnelle de la crise qui secoue l’Eglise depuis Vatican II. Je ne suis pas sûr qu’il y ait eu dans l’Histoire de l’Eglise une crise d’une telle ampleur. Si on n’a pas compris que la Foi est menacée par les hérésies de Vatican II on ne peut pas comprendre que des prêtres, des fidèles et deux évêques n’aient pas hésité à subir des sanctions injustes pour maintenir la Foi de toujours.

            • Charette says:

              Je ne nie nullement quoique ce soit ..
              La nécessité en question ne donne point un droit radical , elle est seulement le motif qui porte à user d’un droit qu’on possède !..

              Ainsi , qu’elle droit pouvait avoir des personnes ( clercs ) qui n’étaient pas les successeurs des apôtres ?

              C’est plus un paradoxe votre prétention de sauvegarde de la Foi , mais un oxymore …

              • DUFIT THIERRY says:

                Pour autant que je sache Mgr Lefebvre et Mgr de Castro Mayer étaient bien des successeurs des apôtres.

                • Charette says:

                  Justement Non !..
                  Mais simples Evêques in partibus.

      • Groink Georges says:

        que Charette tienne votre langage me surprend… n’est-ce pas l’eglise administrative d’alors qui a désintégré la contre révolution en légalisant les révolutionnaires minoritaires d’alors comme légitime en signant ce concordat négativiste ? Choisssez un autre pseudo par exemple Burkanor… ou trouduburka

        • Charette says:

          La Petite Église … église nouvelle schismatique condamné .
          survivants du gallicanisme de la France d’Ancien Régime qui refusent l’ultramontanisme !…
          Est-ce que une erreur politique concernent un pays donné d’un Souverain Pontife ( Pie VII ) autorise les fantaisies théologiques ?!…

          https://books.google.fr/books?id=tCKIu-zA5rUC&pg=PA10&lpg=PA10&dq=condamnation+de+la+petite+%C3%A9glise&source=bl&ots=ALHVnJ1rNv&sig=g71-foCZcVHzaZcVnJ1XFcn5Dgo&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjfuqrB77jRAhUFcBoKHRt-BOQQ6AEIJDAB#v=onepage&q=condamnation%20de%20la%20petite%20%C3%A9glise&f=false

          • In partibus fidelium oder infidelium, les évêques sont des évêques et ipso facto successeurs des Apôtres. A part cela, Mgr Lefebvre fut archevêque administrateur de toute l’Afrique noire, et plus tard, tout en restant archevêque, évêque de Tulle, diocèse qui se trouve pour ainsi dire in partibus fidelium.

            • Charette says:

              DU PAPE, ET DE SES DROITS RELIGIEUX A L’OCCASION DU CONCORDAT.
              Par M. l’ABBÉ BARRUEL, Chanoine honoraire de l’Église Métropolitaine de Paris.
              TOME SECOND, L’Église gallicane sur le pape.1803

              c’est que les évêques sont établis de droit divin; c’est qu’ils tiennent à la constitution essentielle de l’église. Mais ne con fondons pas l’épiscopat avec toute personne revêtue de cette dignité. Il faut essentiellement que l’épiscopat existe dans l’église; et c’est précisément parce qu’il le faut, que le pape nous donne de nouveaux évêques , quand il ne peut plus nous rendre les anciens. Il faut dans l’église un épiscopat ; mais il n’est pas dit pour cela que Timothée sera essentiellement évêque d’Ephèse, et Tite de Crète, et Denis de Corinthe; ou que Pierre parcourant les églises, ne pourra pas ôter de sa place le flambeau qui ne donne plus de lumière.

              Mais la mission du conquérant est morte avec le conquérant lui-même ; elle est morte en ce sens, qu’il ne laisse personne héritier de cette autorité générale qu’il avait conservée sur toute l’étendue de ses conquêtes. Nous ne pouvons donc pas reconnaitre dans vous tous les droits que donnait à l’apôtre cette première mission ; vous lui succèderez comme évêque de la province qu’il vous a confiée, et non pas comme apôtre conquérant des empires qu’il a soumis, à Jésus-Christ; votre mission sera celle de tous les jours; la sienne eut essentiellement des droits et des moyens qu’il ne lui fut pas donné de vous transmettre.

              PS : La citation de Barruel vient confirmer que l’épiscopat étant un bénéfice ecclésiastique ..

              .Mais voici que le St concile de Trente confirme parfaitement – Suivant le Concile de Trente,sse 14, cap.2, de reform. ces Evêques in partibus /titulaire ne peuvent point conférer les Ordres, ni meme la première tonsure,à qui que ce soit, sans le consentement expresse ou Lettres dimissoires de l’Evêque résidentiel ; pas même dans les lieux exempts, ni dans ceux qui ne sont d’aucun Diocèse .

              Voilà donc qui est clair. Ce n’est pas la validité du sacre épiscopal qui fait le successeur des apostres… mais le sacre épiscopal et la juridiction c’est-à-dire les évêques résidentiels ( du Diocèse )Ce sont des bases qui ont été évacuées aujourd’hui D’ailleurs, le fait que de telles bases aient été oubliées par tout leur bazar Lefebvriste & sédévacantiste est bien le signe que leur secte n’est pas l’Eglise catholique !..

      • @ Charette

        Vos citations de Pie XII et saint Bernard, il serait bien de les rappeler au successeur des Apôtres qu’est le pape François.
        Pensez-vous, par exemple, que les Apôtres sont heureux d’avoir vu Luther être encensé au Vatican ?

        • Charette says:

          Pas possible , car un souverain pontife n’est jugé par personne !.. uniquement de Dieu point !…

          • Paul a remis Pierre dans le droit chemin : et cela ne veut pas dire « juger ».
            Révisez votre vocabulaire, avant d’être si péremptoire.

            • Charette says:

              Toutefois , St Paul n’était pas la FSSPX et encore moins de simples fidèles !…

              • Il était juif et persécuteur des chrétiens avant d’être ce qu’il est devenu. Son passé ne parlait donc pas pour lui, cela n’en a pas moins fait un saint se permettant de reprendre un pape.

                • Charette says:

                  Vous amalgamée tout , St Paul n’a pas monté de secte contre St Pierre vicaire unique de Jésus-Christ

                  • Vous changez de sujet, Charette.
                    Je vous répondais sur votre mot « juger » un pape, et vous disais qu’il faut dire « reprendre » un pape, car cela est bien différent.
                    Si vous voulez parler de secte, parlons justement de Luther. Comment se fait-il que le pape honore autant un hérétique qui a monté une secte pour saper l’Eglise ?
                    Expliquez-moi ça svp au lieu de vous acharner contre une autre « secte »).
                    Pour l’instant, c’est vous qui amagalmez tout.

                  • Charette says:

                    Non , c’est nullement catholique de reprendre un souverain Pontife dans sont magistère ordinaire universel . Dans des discours ou hors de sont magistère , Oui !.. Car le Magistère ordinaire universel , Encyclique , Bulle ect.. est sous le couvert de l’infaillibilité pontificale

                  • Vous continuez de répondre à côté du sujet.
                    Un pape qui accueille Luther les bras ouverts ne peut qu’être suspect, puisque Luther est un hérétique condamné par toute l’Eglise depuis des siècles.
                    C’est donc lui, le pape François, qui se permet de « juger » ses prédécesseurs et l’Eglise tout entière.

                  • Charette says:

                    Car il enseigne l’hérésie

      • Mais attention, ces lois sont parfois très complexes.

        • Charette says:

          Au point que vous n’arrivez a pas comprendre grand chose d’évidence !..

          Ainsi , les successeurs des Apotres sont uniquement les éveques diocésien Ordre & Juridiction et non des simples éveques In patibus/titulaire Comme Mgr Lefebvre ou Mgr Thuc qui n’étaient que en communion dite pérégrine .

    • Soupape says:

      à Thierry DUFIT.

      1 – L’infaillibilité pontificale ne vaut que
      si le Pape a l’intention de faire oeuvre pie.

      Or, Bergoglio se distingue
      de tous les autres papes post-conciliaires
      par ses intentions païennes,
      où le Dieu des Apôtres de Jésus-Christ
      est totalement absent,
      et par le ferme propos de promouvoir
      de telles intentions.

      Bergoglio est d’ailleurs duplicite :
      une semaine après avoir dit une énormité,
      il tient, sur un autre sujet,
      des propos conformes à la vérité,
      ce qui égare bien des gens.

      Mélanger le faux avec le vrai
      est typique de la .°. méthode .°.

      2 – Alors que la Foi est une critique des cultures
      (aussi bien des habitudes de vie, que des productions intellectuelles)
      et a pour effet d’y discerner le vrai et le faux,

      Bergoglio entend faire triompher le point de vue inverse :
      la culture serait, de soi, bonne,
      (car l’homme serait « bon » de nature !),
      et le contenu de la Foi devrait s’adapter
      aux idées et comportements mis à la mode.

      3 – Il est toutefois exact que l’expression ancienne de la Foi,
      n’est accessible qu’à ceux qui ont avancé dans la Foi.

      Par exemple, la prière de Saint Untel,
      cloîtré des années 1800 ou avant,
      est certainement très respectable et riche d’enseignements,
      mais ne peut pas être dite par un converti récent,
      car elle est trop abrupte pour lui,
      et suppose une expérience spirituelle qu’il n’a pas.

      C’est pourquoi, en pratique,
      la « pastorale » devrait distinguer des degrés de Foi.
      sinon le baptisé d’office, ou le converti récent,
      abandonne légitimement
      un mode d’expression qui n’est pas le sien,
      dans lequel il se sent mal,
      et qui lui parait être de la bondieuserie.

      Jésus-Christ lui-même a dit :
      « J’aurais encore bien des choses à vous dire,
      mais vous ne pourriez pas les porter, etc »
      (Jn, 16,12 et suivants).

      La Foi, on n’a jamais fini de l’apprendre !

      • Charette says:

        1 – L’infaillibilité pontificale ne vaut que
        si le Pape a l’intention de faire oeuvre pie.

        C’est un nouveau cela ?
        Comme cela , tous a chacun subjectivement peut estimer comme un protestant ce qu’il prend ou pas !…

  15. fatilasa says:

    « Ce n’est qu’un au revoir, … »
    Chère Madame M.A. Guillermont
    Merci pour l’expression sincère de vos sentiments. Daignez croire que ce n’est pas non plus sans un petit pincement au cœur que je m’en vais. Mais, il me semble en avoir dit en suffisance sur le seul sujet dont je peux débattre. Et comme disait le M.S.M., « pour celui qui veut bien entendre, tout a déjà été dit ! ». Je pense donc qu’il est temps pour moi de cesser ce genre d’action parce qu’elle risque de devenir répétitive et ennuyeuse pour les autres, et de produire ainsi des effets contraires. Quant à débattre de sujets plus dogmatiques, mes connaissances sont tout à fait insuffisantes.

    Mon souci constant a été d’éveiller les consciences à la réalité désormais inévitable de la fin des temps parce qu’elle est générée par l’Eglise catholique romaine elle-même alors qu’elle est la seule Eglise véritable du Seigneur Christ Jésus. Elle fabrique elle-même les moyens de se détruire, c’est une situation incurable et mortifère comme une maladie auto immunitaire.
    J’espère avoir pu, par un témoignage objectif, confirmer dans leur raison ceux qui, comme nous, sont tout autant convaincus de la proche fin des temps. Nous ne sommes effectivement pas seuls puisque le Mouvement Sacerdotal Marial, entièrement apocalyptique et fondé sur Fatima, a été répandu dans le monde entier, à l’intérieur même de l’Eglise, suivi par 60.000 prêtres, 400 évêques et quelques millions d’adeptes, soutenu par Jean-Paul II et Benoît XVI. Même si, en apparence, le concept de « fin des temps » n’est pas du tout d’actualité dans l’Eglise catholique, en réalité, il y a bien été répandu par l’œuvre de « la dame vêtue de soleil … qui se retire au désert » et il ne relève que de la logique : « Si vous ne vous convertissez pas …. »

  16. fatilasa says:

    (suite 1 à M.A. Guillermont)
    Si, après quatre ans de pontificat de François, après de nombreuses publications sur le Web de documents et de vidéos faisant apparaître son comportement réformateur anticatholique, après l’action/réaction des quatre cardinaux et de la publication de leurs « dubia », on trouve encore sur le site de M.P.I des catholiques inconscients ou ignorants de la grande apostasie et de l’anéantissement de l’Eglise, alors c’est qu’ils ne sont plus très catholiques et qu’ils sont déjà dans un processus d’apostasie tout en étant persuadés de bien faire. Il n’y a donc plus sur le blog de M.P.I. que :
    • ceux qui le visitent pour encore mieux voir, savoir, croire et comprendre ce qu’ils ont déjà trouvé : il n’y a donc pas de soucis à se faire pour eux. Même si certaines choses échappent encore à leur compréhension, cela ne saurait pas renverser leurs convictions.
    • ceux qui le visitent pour faire valoir des opinions contraires. Et ce n’est pas de si tôt qu’ils vont changer puisque même les articles publiés ne parviennent pas à les interpeller, ils cherchent autre chose.

    La grande apostasie est tellement profonde que ses conséquences ne sauraient plus permettre un renouveau, une régénérescence de l’Eglise dans un délai suffisamment court que pour empêcher son anéantissement complet. C’est un peu comme si on demandait aux protestants d’abandonner les hérésies de leurs réformes ou aux gouvernements d’abroger leurs lois sur l’avortement, l’euthanasie active, le mariage homosexuel, … Et dès l’instant où on a poussé Benoît XVI au dehors, c’est qu’on ne veut plus de pape comme lui mais qu’on voudra des successeurs dans la ligne de Jorge Bergoglio qui d’ailleurs s’emploie à poser ses pions rapidement.

    Même si un bon pape revenait sur le trône pontifical, il ne disposerait plus des moyens « matériels » pour reconstruire ce qui a été détruit d’autant plus que beaucoup de gouvernements sont devenus antichrétiens et luttent contre l’Eglise déjà toute désagrégée par la compromission qui la ronge de l’intérieur et s’étend à la conscience générale. Bientôt, on ne trouvera presque plus de familles, de personnes qui ne soient pas concernées ou affectées, directement ou indirectement, par l’un ou plusieurs des maux de la contraception, du concubinage, du libertinisme sexuel, de l’adultère, du divorce, du remariage, de l’homosexualité, de l’avortement, de l’euthanasie, de l’abandon de la pratique dominicale, du matérialisme, de l’hédonisme, du consumérisme, de l’athéisme pratique, du relativisme, du modernisme, …. De ce fait, il n’est presque plus possible ni permis de faire référence aux préceptes évangéliques et à la doctrine catholique sans risquer de froisser, de blesser, de susciter des animosités, des discordes dans les familles, des inimitiés dans l’entourage ou le voisinage, des divisions, parfois même, des poursuites en justice. Et pour ne pas compromettre les bonnes relations humaines qu’ils privilégient, presque tous choisissent de se taire, de s’accommoder du mal, et de s’imposer, en toute bonne conscience, ce faux concept de paix. C’est à l’image du caméléon qui adapte sa couleur à son environnement. Le grand nombre fait ainsi spontanément application du même principe qu’emploie le pape dans ses prétentions illusoires de pouvoir instaurer la paix dans le monde, sans le Christ. La paix d’abord, avant tout, par-dessus tout. La paix selon les concepts humains et pour des objectifs purement terrestres. Il est donc certain que ces personnes ne vont pas s’opposer aux prérogatives du pape et que celui-ci ne reviendra pas du tout en arrière mais ira plutôt de l’avant, fort de l’approbation du grand nombre et soucieux de ses engagements « au service de la Bête ». Et à Rome, on ne badine pas avec de tels engagements ! Il ne donnera pas suite aux « dubia », il ne corrigera rien d’Amoris Laetitia, il se réclamera de la vérité et de son autorité (c’est ce qu’ils font déjà au Vatican) pour tourner le témoignage des cardinaux en dérision.

  17. fatilasa says:

    (suite 2 à M.A. Guillermont)
    Si on devait dresser une liste des causes petites et grandes qui génèrent l’apostasie et qu’il faudrait éradiquer, on en remplirait des pages. Certaines ont d’ailleurs fait l’objet d’encycliques qui apparemment ne sont pas parvenues à s’imposer à la conscience générale.
    Il semble ainsi que le règne social de Notre Seigneur Jésus-Christ n’est pas prêt d’être instaurer universellement par l’œuvre des humains mais bien plus prêt d’être éclipsé au profit d’un Nouvel Ordre Mondial antichrétien.
    Et pourtant, ce règne est dans le dessein de Dieu et doit s’accomplir. Mais ce ne peut plus être par les seules œuvres des hommes. Il n’y a donc plus d’autre avenir pour l’Eglise catholique romaine d’aujourd’hui que celui décrit anticipativement par la vision apocalyptique de St Jean. Et le pire des scénarios serait que Dieu n’intervienne pas du tout, nous abandonne aux folies ravageuses des habitants de la terre. Mais cela ne Lui est pas possible dès lors que le Fils s’est fait homme et qu’Il n’est pas destructeur mais Créateur.
    Il est donc temps de se préparer à vivre ce qui a été annoncé :
    • un avertissement universel, un phénomène universel inconnu des hommes et qui leur donnera à tous la conscience de l’existence de Dieu ainsi que la conscience de l’état de leur âme. Beaucoup se convertiront alors.
    • un grand châtiment qui suivra car, malgré l’avertissement, tous ne se convertiront pas. Et de plus, il faut bien éradiquer de la surface de la terre tout ce qui s’oppose à l’Avènement universel du Seigneur,

  18. fatilasa says:

    (suite 3 à M.A. Guillermont)
    Il est raisonnable de penser que Jean-Paul II et Benoît XVI ont été bien avisés de tout cela et qu’ils y ont cru allant même jusqu’à risquer des compromis avec l’adversaire mais vraisemblablement dans l’unique objectif de le berner et de repousser ce temps terrible qui vient. Peut-être oublie-t-on de considérer que s’ils s’étaient radicalement opposés aux forces obscures et dangereuses qui détruisent l’Eglise, celles-ci n’auraient pas hésité à se débarrasser de leur personne en précipitant ainsi cette terrible fin. En tout cas, la TSV Marie à La Salette ne semble pas du tout accabler le dernier vrai pape :
    « Le Saint-Père souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu’à la fin pour recevoir son sacrifice. Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir nuire à ses jours ; mais ni lui ni son successeur ne verront le triomphe de l’Eglise de Dieu ».
    La Sainte Vierge semble vouloir faire une distinction entre ces deux personnages qui se succèdent juste avant la fin. Le premier est appelé « Saint-Père », l’autre qui le suit est appelé « son successeur ». Du premier, on dit qu’il souffrira beaucoup, du deuxième, on n’en dit rien, on parle manifestement de quelqu’un qui n’a pas la même qualité que le premier et qui n’est pas le Saint Père qui doit souffrir sans quoi, la Vierge aurait simplement parler d’un seul pape et aurait dit : « mais il ne verra pas le triomphe ».
    Soit qu’elle parle de Jean-Paul II et de son successeur Benoît XVI comme derniers papes mais alors sans nullement parler de Jorge Bergoglio comme si celui-ci n’était pas pape,
    Soit qu’elle parle de Benoît XVI et de François mais en ne reconnaissant pas à celui-ci la qualité de Saint-Père et l’appelle « successeur ». En tout cas, Jorge Bergoglio n’a pas l’air de souffrir beaucoup mais plutôt de faire souffrir de braves cardinaux, évêques et prêtres.

  19. fatilasa says:

    (suite4 à M.A. Guillermont)
    Et la TSV Marie nous situe ainsi assez correctement dans la plage du temps de la fin des temps. Et la prophétie à laquelle vous faites référence, chère Madame, est très crédible (avant l’an 2020). D’après le prophète Daniel, 1290 jours à partir de « l’abolition du perpétuel sacrifice » et de « l’abomination de la désolation », soit dans le courant de l’année 2019. Certains diront que nous rêvons, nous allons bientôt le savoir.
    Mais nous entrons dans une époque intense de confusion et d’égarement : « Les démons de l’air avec l’Antéchrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs, et les hommes se pervertiront de plus en plus. » (La Salette). Il importe de ne pas se laisser distraire par de fausses annonces et de fausses interprétations de l’apocalypse qui détournent du temps réel et qui émanent de chrétiens dissidents ne pouvant pas donner une bonne interprétation laquelle ne peut se faire que dans la sphère catholique :
    • Les protestants ne croient pas en la Vierge en tant que Mère de Dieu, ne voient donc pas en Fatima l’actualisation de « la dame vêtue de soleil » qui pour eux est la nation d’Israël. Ils ne croient pas non plus en la présence eucharistique de NS Jésus-Christ et ne discernent donc pas que « l’abolition du perpétuel sacrifice » consiste en l’abolition de la sainte Eucharistie. Pour eux, il s’agit de l’abolition du sacrifice d’animaux lorsque le temple de Salomon sera reconstruit à Jérusalem. Ils ne croient pas aux saints et saintes. La prophétie de Saint Malachie, pourtant essentielle aussi, n’est donc pas considérée. D’où de nombreuses erreurs fatales qui faussent toute la compréhension de l’apocalypse et la détermination correcte de l’époque de la venue de Jésus-Christ.
    • Les orthodoxes ne reconnaissent pas le magistère du pape. De ce fait, ils ne savent pas interpréter correctement la vision du faux prophète ni situer correctement cette actualisation dans la plage du temps. Dans ce même rejet du magistère, ils ne croient pas plus à la prophétie de saint Malachie. Ils ne peuvent pas non plus discerner que « l’abolition du perpétuel sacrifice » réalisée par le pape lui-même est bien celle que décrivent le livre de Daniel, l’Evangile de Mathieu et l’Apocalypse selon st Jean. Ils vont donc aussi se tromper sur la détermination de l’époque proche de l’Avènement de Jésus-Christ.

  20. fatilasa says:

    (suite 5 à M.A. Guillermont)
    Tous ces éléments authentifient l’Eglise catholique comme étant l’unique Eglise du Christ. Ce n’est d’ailleurs qu’elle que concernent les visions de l’apocalypse. Ce n’est que sur elle que repose le sort de l’humanité. Et ce n’est encore qu’elle qu’on s’emploie à l’anéantir.
    Ils démontrent aussi qu’il ne sera possible de garder une vraie foi inébranlable et indéfectible :
    • qu’en vivant dans l’espérance véritable du Ciel, ce qui implique de vivre dans la conscience et l’acceptation de la mort,
    • qu’en vivant dans la certitude du proche Avènement de Jésus-Christ malgré les apparences tout à fait contraire, ce qui implique de croire que notre époque actualise pleinement l’apocalypse.
    Et c’est ce que semble confirmer la TSV Marie lorsqu’elle dit à Fatima : « Au Portugal se conservera le dogme de la foi » – « A la fin, mon cœur immaculé triomphera » Fatima renvoie à La Salette, et tous deux renvoient à l’apocalypse.
    Ainsi étalés sur le papier, tout cela est hallucinant, incroyable, imbuvable, inacceptable. Pourtant ce n’est que la réalité de l’actualité, de la vie quotidienne qui s’étale sous nos yeux.

    Vous voyez, chère Madame Guillermont, je n’ai pas encore su être court, c’est pour cela qu’il faut que je m’en aille. Mais cette fois, c’est bien la fin du chemin, il n’y a plus rien à dire, il n’y a plus qu’à vivre ce qui a été dit. Et pour cela, nous pourrons trouver dans le seul attachement à la personne de Jésus-Christ toute la force que personne d’autre ne saurait nous donner.
    Merci pour votre bénédiction. Que Dieu vous garde et vous sauve !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com