mgr_tissier_malleraisMonseigneur Tissier de Mallerais, évêque de la Fraternité Saint-Pie X, a été sacré par Mgr Lefebvre en 1988. Il a accepté de répondre aux questions MPI concernant la vidéo des voeux du pape publiée au mois de janvier 2016. Nous le remercions pour ses paroles claires et sans ambiguités comme elles se doivent de l’être de la part d’un évêque catholique.

Monseigneur, le pape François a publié au mois de janvier une vidéo pour ses vœux et la présentation de ses intentions de prières. Dans cette vidéo on y voit un musulman, une bouddhiste, un juif et un prêtre catholique. Ils tiennent entre leurs mains des symboles chacun selon sa religion. Que se doit de dire un évêque catholique sur une telle vidéo ?

Un évêque catholique doit être profondément indigné de la vidéo du pape François du 6 janvier 2016. Elle est inadmissible.
Ce ne sont pas tant les paroles de François qui sont scandaleuses mais c’est la force des images qu’il a lui-même réalisées, scandaleuses au sens fort. induisant à l’erreur, à l’hérésie.
D’abord la fausse communion dans le foi en Dieu, de ce prêtre catholique, de ce rabbi, de ce mufti et de cette femme bouddhiste, est affichée en images comme étant la pensée du pape. Or quelle communion peut-il y avoir entre le vrai et seul Dieu, Sainte Trinité, Dieu fait homme, Dieu Sauveur, et les négateurs de la trinité des Personnes divines, de l’incarnation de Dieu le Fils, de la Rédemption par Sa Croix, de l’existence même de Dieu?
D’ailleurs le mufti affirme sa foi en « Dieu, Allah », marquant bien la différence, l’opposition entre son Dieu et le vrai Dieu, celui des chrétiens. Et la bouddhiste dit seulement « J’ai confiance en Bouddha », parce que Bouddha n’est pas dieu et qu’il n’y a pas de dieu pour elle. Cette fausse communion s’évanouit donc d’elle-même.
Mais elle laisse au spectateur la croyance en une réconciliation possible de ces religions: Les symboles que chacun apporte à la fin du scénario: le prêtre catholique un Enfant Jésus, le rabbi israélite sa Ménora (le chandelier à sept branches signifiant l’Ancienne Alliance, que nous chrétiens savons révoquée); le mufti musulman : son chapelet des noms d’Allah; et la bouddhiste: son Bouddha, par leur rapprochement sont une profession en images, par le pape, de l’indifférentisme religieux.
C’est cette hérésie condamnée déjà par le pape Grégoire XVI en 1832, selon quoi « on pourrait par n’importe quelle profession de foi obtenir le salut éternel. »
Nous avons donc un pape qui propage une hérésie ; je ne suis pas juge de son péché, je constate qu’il propage une hérésie.

Le pape François y affirme « Nous devons prier sans cesse pour cela et travailler avec ceux qui pensent d’une autre manière. » N’est-ce pas le sens qu’il faut donner à la phrase « paix aux hommes de bonne volonté », car beaucoup de personnes peuvent être de bonne volonté sans être chrétiennes ?

François a dit exactement : « Beaucoup pensent de manières différentes, ressentent les choses différemment, cherchent et rencontrent Dieu de diverses manières. »
Donc, peu importe le réalité objective de Dieu, l’important est le ‘feeling’, le sentiment d’un-chacun au sujet de Dieu ou de la religion. Chaque homme se fabrique une dieu à sa guise.
Et le pape François ne porte aucun jugement sur un tel subjectivisme, un tel modernisme. Nous avons un pape qui laisse se propager la religion au goût de chacun. Il appelle cela  la ‘recherche’ de la vérité. mais la Vérité est une, c’est Notre Seigneur Jésus-Christ, qui seul a dit : « Je suis la voie, la vérité et la vie » (Jn 14, 6). Seul le Verbe incarné, l’unique Sauveur des hommes, est la vérité.
La bonne volonté des ignorants et des errants ne les sauve pas. La bonne volonté ne sauve personne. la Vérité seule sauve.

Que penser de cette phrase du pape « Dans cette multitude, dans cet éventail de religions, nous avons une seule certitude pour tous : nous sommes tous enfants de Dieu. »

Par nature, à cause du péché originel que contractent tous les hommes dès leur conception dans le sein de leur mère (la Vierge Immaculée exceptée), nous sommes tous « fils de colère » (Ep 2, 3); et « c’est par l’excessif amour avec lequel Dieu nous a aimés (nous les chrétiens), qu’il nous a donné la vie dans le Christ » par le baptême, et la dignité d’enfants de Dieu.
Seuls, au sens propre, les baptisés sont « enfants de Dieu », « participants à la nature divine » (2 Pe 1, 4), ornés de la grâce sanctifiante, capables de dire à Dieu, grâce à l’Esprit d’adoption des fils, « Abba, Père »(Rm 8,15).
En disant précisément des adeptes de toutes religions « nous sommes tous enfants de Dieu », Français dit plus qu’une équivoque, il dit une erreur, et il propage de toute façon une hérésie.
Nous avons donc un pape qui propage une hérésie, de nouveau. Je ne dis pas ‘hérétique’ mais fauteur d’hérésie.

Le pape conclut en disant « Je compte sur vous pour diffuser mon intention de ce mois: “Que le dialogue sincère entre les hommes et les femmes de différentes religions porte des fruits de paix et de justice.” Je compte sur ta prière. » N’est-ce pas un vœu tout à fait louable ? La paix n’est-elle pas un préalable à une évangélisation sereine ?

Les fruits de paix et de justice sont les fruits de Notre Seigneur Jésus-Christ lui seul, de sa croix, de son règne. Hors de lui, Prince de la paix, il ne peut y avoir que guerres et injustices. Seul l’ordre social chrétien est source de paix, de la paix intérieure des nations et de la paix internationale.
C’est pourquoi il faut d’abord évangéliser, afin de pouvoir civiliser et pacifier. Le pape Pie XI avait cette belle devise. « La paix du Christ dans le Règne du Christ ».
C’est ce que le pape François devrait affirmer et faire vivre.
En dehors de cela, ses voeux ne sont qu’ « autant en emporte le vent ».

Votre parole marque un désaccord profond – voir une franche opposition – avec le pape. N’est-ce pas vous qui êtes trop sévère ?

Ce n’est pas moi, ni aucun de mes confrères membres de la Fraternité Saint-Pie X, ni aucun membre de la famille catholique, c’est Notre Seigneur Jésus-Christ, qui reproche ses infidélités et ses scandales à celui qui est aujourd’hui son Vicaire, le successeur de Pierre.
Ce que Jésus disait à Pierre en priant pour que sa foi ne défaillît pas, Jésus le dit encore aujourd’hui à François: »Mais toi, une fois que tu seras converti, confirme tes frères! »(Lc 22. 32). Confirme-les dans la foi!
Que le pape François veuille bien se mettre d’accord avec son divin Maître, et nous le suivrons.

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

74 commentaires

  1. Chouanne says:

    Merci Monseigneur! Ceci est en effet très clair et dépourvu de toute ambiguïté, l’inverse du langage auquel l’église conciliaire nous a habitué.

    Dommage que Mgr Tissier de Mallerais s’exprime si rarement, du moins en français, sa langue maternelle.

  2. Daflon says:

    Faire allusion à Jésus comme Dieu fait homme est aussi une heresie. Jesus n’a jamais pretendu être Dieu, ni égal à Dieu, il a dit: « Le père est plus grand que moi », « je suis venu faire la volonté de mon Père ». Monseigneur ferait peut être bien de relire les Evangiles.

    • Mimo says:

      « Au commencement était le Verbe (…) et le verbe était DIEU, (…) et le Verbe s’est fait CHAIR, et nous avons vu sa gloire »
      Mon seigneur connaît bien les Évangiles, et il connaît bien sa théologie.
      Notre-Seigneur a clairement affirmé sa divinité (Le Père et moi nous sommes UN, « Avant qu’Abraham ne fût, JE SUIS », et les Juifs ne s’y sont pas trompés.
      Mais… la Foi (véritable) est un don de Dieu.

    • Efgy says:

      @ Daflon

      Puisque vous n’êtes pas catholique, voici (pour vous instruire) ce que vous pouvez lire dans l’Evangile de Jean 14, 8-9 :
      « Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. 9Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père ? »

      Comment pouvez-vous dire que Jésus ne s’est jamais dit Dieu ? Vous n’avez pas l’intelligence des choses de Dieu.

    • Cher Daflon,
      Tout ce qu’ont dit Mimo et Efgy est sûr et solide, ces paroles ont été dites à ses disciples, qui sont dignes de foi. Mais, dans la foulée, il leur défendait d’en parler. Il ne voulait pas attirer les foules par du « sensationnel ».
      Ce qui est sûr, également et fondamentalement, c’est que Jésus a été condamné par le Grand Prêtre Caïphe à la suite de sa déclaration à laquelle personne ne s’attendait, et qui a fait l’aubaine des Juifs qui cherchaient, jusque là en vain, un motif pour l’éliminer :
      Cela se trouve dans trois des évangiles [(Lc, 22 :69-71), (Mc, 14 :61-64)(Mt, 26 :63-66)].
      Dans ce dernier, par exemple, il est dit :
      Jésus gardait le silence. Le Grand Prêtre lui dit « Par le Dieu Vivant, je vous adjure de nous dire si vous êtes le Christ, le Fils de Dieu ? »
      Jésus répondit : « Oui je le suis. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’Homme siéger à la droite du Tout-Puissant et revenir sur les nuées du ciel ».
      A ces mots, le Grand Prêtre se mit à déchirer ses vêtements :
      « Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? disait-il. Vous venez d’entendre le blasphème ! »
      « Votre avis ? » Ils répondirent : « Il mérite la mort !».

    • Goeland says:

      Daflon, après la Résurrection, Saint Thomas l’incrédule en voyant Jésus Christ ressuscité Lui dit: « Mon Seigneur et Mon Dieu ». Jésus le reprend-il en lui disant: « non, tu te trompes? ». Jésus lui dit: « parce que tu as vu , tu as cru. heureux ceux qui croient sans avoir vu. » Et à la Transfiguration, la voix du Père dans la nuée dit: « Celui-ci est MON Fils bien aimé, écoutez-Le ». Monseigneur Tissier de Mallerais connaît l’Evangile sans doute mieux que vous et moi. De plus, si Jésus n’est pas Dieu, l’Eucharistie catholique qui affirme sa présence réelle sous les apparences du pain et du vin n’a plus de sens. On tombe dans l’hérésie protestante qui ne voit dans la Messe qu’une commémoration.

    • Daflon,

      En outre, vous proclamez la même hérésie qu’Arius (prêtre d’Alexandrie mort en 336) qui disait que le deuxième personne de la Trinité (le Fils) n’était pas égal au Père, mais qu’elle avait été créée par Lui dans le temps.
      Le 1er Concile de Nicée (325) a proclamé la consubstantialité du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et a condamné l’hérésie d’Arius, dont vous êtes le disciple.

  3. Volodymyr Bellovak says:

    @Daflon
    Jésus a de nombreuses fois proclamé sa divinité;
    « Je suis celui qui est »
    « Avant qu’Abraham fut, Je suis »…
    Par ses nombreux miracles, dont le plus grand fut sa propre résurrection, Il nous a donné aussi des preuves éclatantes de sa divinité.

  4. Mgr De Mallerais,
    Creusez encore un peu votre théologie catholique.
    Un catholique hérétique ou apostat NE PEUT ÊTRE
    PAPE. Allez voir Paul IV, et DE ROMANO PONTIFICE, alors
    vous comprendrez que la FFSPX erre depuis 1976.
    D’autres docteurs de l’Église l’écrivent aussi.
    Mais, pour tirer la conclusion inéluctable, il faut beaucoup de courage. Votre moineau Bergoglio n’est pas pape,mais un intrus qui a un rôle a jouer et il le joue.
    CÉCILIEN 9/03/2016

    • Robert says:

      Exacte Cécilien !
      Le Can 188.4 a repris cette bulle sous forme de démission tacite ipso facto , mais voici un commantaire autorisé d’un canoniste :
      Dr. Fernando Della Rocca, Université de Rome, avocat à la Sainte Rote romaine, MANUAL OF CANON LAW, traduit par le R.P. Anselm Tatcher, O.S.B., p.186, 1958 a écrit: Les autres raisons d’une vacance (du Siège apostolique) sont la folie complète et incurable, et l’hérésie notoire privée. Durant la vacance, l’exercice de la suprême autorité dans l’Église (auquelle la continuité devient morale et non physique) est suspendue.

      niste

      • Robert says:

        Rev. Chas. Augustine, A COMMENTARY ON THE NEW CODE OF CANON LAW, t.2, p. 160 a écrit:
        Can. 188
        (…)
        Ce canon présume la démission, à laquelle s’applique l’effet qu’est sensé produire certains faits devant la loi. Cet effet est la vacance de l’office occupé … Réellement, ce serait une privation, mais le Code présume la démission ipso facto.

        • Robert says:

          Cardinal Mazella, DE RELIGIONE ET ECCLESIA praelectiones scholastico-dogmaticae, p.468-469, Romae, 1896 a écrit:
          600. III. Il est certain que l’hérétique public n’est pas membre de l’Église.
          (…)
          (épitre de Saint Paul à Tite, III, 10) : «Évite un homme hérétique, après une première et une seconde admonition; Sachant qu’un tel homme est perverti, et qu’il pèche, puisqu’il est condamné par son propre jugement.»

          • Robert says:

            R.Naz, Dictionnaire de droit canonique, col. 27-28, fascicule XXXVII a écrit: … si le pape, en tant que docteur privé, tombait dans l’hérésie … dans ce cas il ne pourrait être jugé (can. 1556 : Prima sedes a nemine judicatur), mais il perdrait de plein droit sa charge suprême.

            Conclusion :

            Selon le droit canonique, la renonciation tacite prévue par le canon 188 n’est pas une peine, il est donc inutile et vain d’invoquer les canons 1556 et 2227 pour maintenir en charge des hérétiques publics.

  5. Il ne me plait pas d’écrire ce qui suit ; au contraire. Mais Jésus nous a dit, avec insistance, de « veiller ».
    Monseigneur, vous voyez clair sur ce point.
    Allez au fond des choses et défiez-vous de ce pape du « Mensonge » inféodé à la « Bête » (Baphomet, voir : http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2015/07/28/le-temple-satanique-de-detroit-devoile-son-imposante-statue-de-baphomet/).
    Méfiez-vous ; il est en train d’attraper tout le monde dans ses filets. Tous les « éloignés » traditionnels de l’Église succombent à ses charmes : les Protestants de tous poils, les Orthodoxes. Les « autres » religions (et même les anti christiques, l’islam et les juifs rabbiniques).
    Pourquoi ne se réconcilierait-il pas avec la Fraternité Saint Pie X ? Il se réconcilie avec tout le monde. Il embobine tout le monde, en fait.
    Alors vous, si insignifiants à l’échelle des religions, vous serez absorbés, purement et simplement rayés de la carte.
    Ne vous laissez pas mettre sous sa bannière. C’est un « Trou noir » qui va engloutir tout ce qui a le statut de religieux, au monde, dans une religion syncrétique dont l’aboutissement, à terme, se révèlera luciférien.
    Restez ferme. N’allez pas trahir à la dernière minute. N’oubliez pas la parole de Jésus :
    « Et devant les débordements de l’iniquité, la charité du grand nombre s’attiédira. Cependant, celui qui tiendra jusqu’au bout, celui-là sera sauvé ». (Math., 24 : 12,13).

  6. robert says:

    Matthaeus Conte a Coronata, Compendium Iuris Canonici, V. I, p.313 a écrit:

    Certains auteurs nient la supposition voulant que le Pontife Romain puisse devenir hérétique.

    Il ne peut toutefois pas être prouvé que le Pontife Romain, en tant que docteur privé, puisse ne pas devenir hérétique.

    […]

    Si, en effet, une telle situation se produirait, il [le Souverain Pontife] perdrait son office, de par le droit divin, sans sentence aucune, ni même une sentence déclaratoire.

  7. Robert says:

    Saint Alphonse nous confirme :
    «Cependant, si Dieu permettait qu’un pape devienne notoirement hérétique et rebelle, il cesserait par le fait même d’être pape, et le Siège Apostolique serait vacant» (Saint Alphonse de Liguori, docteur de l’Église, Vérité de la foi)

  8. De plus, allez lire Saint Robert Bellarmin qui traite ce sujet le plus claiement du monde.
    je regrette pour tous ceux qui pensent que j’écris ces opinions pour nuire a la FFSPX. A mon âge (82)je n’ai pas le goût de nuire, mais seulement éclairer pour la gloire de N.S.J.C. Je viens de terminer la lecture de: Jean XXIII,
    Pape du Concile,et il n’y a plus de doute dans mon esprit qu’il avait été choisi par des forces occultes. Plusieurs
    mois avant son élection,il avait laissé savoir a des intimes qu’il serait pape…Cécilien

    • Robert says:

      Le souci de la FSSPX est sa duplicité !
      Voici le souci Cécilien :

      Lettre de Mgr Lefebvre, 27 avril 1987 a écrit:
      Mais s’il fallait un jour consacrer des évêques, ceux-ci n’auraient pour fonction épiscopale que d’exercer leur pouvoir d’ordre et n’auraient pas de pouvoir de juridiction, n’ayant pas de mission canonique.

      Joseph Falcon, S.M., LA CRÉDIBILITÉ DU DOGME CATHOLIQUE, apologétique scientifique, p.496, Émmanuel Vitte, 1948 a écrit: § IV

      L’Apostolicité.

      D’une façon générale, elle est l’identité d’une Église avec l’Église des Apôtres, sous le triple rapport de la foi, du culte, du gouvernement ou de la juridiction. – Mais, en tant que note, l’Apostolicité est seulement : l’identité d’une Église avec l’Église des Apôtres sous le rapport de la JURIDICTION. – L’Apostolicité de foi ou de doctrine n’est pas « note »; car pour établir qu’une doctrine déterminée est d’origine apostolique, il faut au préalable connaître que la confession qui l’enseigne est la vraie Église.

      Conclusion Cécilien , la FSSPX et satellites ( IMBC)ect..ne sont strictement pas la vrai Sainte Eglise Catholique Romaine Apostolique !

  9. Robert says:

    Si on peut résumer simplement Cécilien , des hérétiques ou des schismatiques se partagent le nom de catholiques, qu’ils soient conciliaires ou traditionalistes, on se retrouve a cette formule lapidaire du cardinal Pie 1870, l’église dans la crise a venir sera réduite a l’état domestique. Sauve qui peut.

  10. Vieux Jo says:

    A Robert, Cécilien et autres sedevacantistes et surtout contre la FSSPX, dites-nous : où allez-vous à la messe ?

    • Robert says:

      La messe est une fin ou moyen ?
      si pas de messe , je peux aller aux messes des schismatiques Greco-russes qui est valides mais illicites et sacrilèges comme la FSSPX ?!

  11. Robert says:

    Quand a moi , je suis pour l’intégralité de la Foi et doctrine Catholique , est-ce que que les messes de la FSSP X ou des Sédévacantistes qui ne sont que des satellites de la dite FSSPX , d’ex-personnes de la FSSPX , demeurant  » messe  » valide et Licite ?

    • Celles de la FSSPX oui. Celles des sédévacantistes non, car ils ne mentionnent pas le nom du Pape…

      • Robert says:

        Efgy , pour qu’une messe soit valide et licite il faut avoir deux pouvoir d’institution DIVINE !
        Pouvez-vous me les mentionner ?
        Si , la FSSPX site bien le nom du Pape légitime au Canon , Alors pourquoi cette meme FSSPX ne se soumettre pas a la primauté de droit divin reçu de droit divin au Vicaire de NSJC ?
        «Volontà del Papa, volontà di Dio !» La volonté du Pape EST la volonté de Dieu !
        (Saint Alphonse de Liguori, (1696-1788) Docteur de l’Eglise

        • Elle s’y soumet, ce sont aux innovations venant du Concile protestantiste auxquelles elle ne se soumet pas, c’est-à-dire ce qui vient de l’humain. Même st Pierre s’est vu repris par st Paul. Le pape manque d’humilité pour admettre ses erreurs.

          • Robert says:

            Efgy ,

            Lettre de Mgr Lefebvre, 27 avril 1987 a écrit:
            Mais s’il fallait un jour consacrer des évêques, ceux-ci n’auraient pour fonction épiscopale que d’exercer leur pouvoir d’ordre et n’auraient pas de pouvoir de juridiction, n’ayant pas de mission canonique.

            Efgy , savez-vous ce qu’est la JURIDICTION ?, c’est presque plus importent que l’ordre !

            • Rassurez-vous, je le sais. Et le pape aussi, mais cela ne le dérange pas puisqu’il nous autorise à aller voir les prêtres de la FSSPX pour se confesser. Ce qui veut dire quoi en bref ? Que lorsqu’il y a besoin, on fait fi de la juridiction et du reste.

              • Robert says:

                Efgy , voici le grand Cardinal Billot qui a assisté St Pie X dans c’est encycliques .

                « Le pouvoir d’ordre dépend du pouvoir de la juridiction pour ce qui est de la légitimité de son exercice en sorte qu’en absolument aucun cas il ne peut être dûment et licitement exercé si ce n’est conformément aux canons et aux stipulations de l’autorité dont émane cette juridiction. » (Le cardinal Billot, De Ecclesia¸ de Ordine, q. ix, p. 339.)

                (Le cardinal Billot, de Sacramentis, 1917)
                « …Toute personne n’ayant pas la mission de la part de l’Église Catholique, par ce fait même ministre illicitement, et toute personne qui reçoit un sacrement en communiquant ainsi dans le péché du ministre, le reçoit de façon sacrilège. »

                « Le pouvoir d’ordre, séparé des principes qui rendent légitime son exercice, est dans le même état que chez les sectes des hérétiques et des schismatiques. » (Le cardinal Billot, De Ecclesia¸ de Ordine, q. ix, p. 434.)

              • Robert says:

                Naz, Dict. de Droit Can. t.V, col.1133 a écrit:
                [L]a juridiction consolide et complète le pouvoir d’ordre, en ce sens que, sans elle, l’exercice du pouvoir d’ordre est toujours illicite et parfois même invalide, par ex. pour l’administration du sacrement de pénitence.

                • Donc vous n’allez plus à la messe, et à qui vous confessez-vous ?

                  • Robert says:

                    On est rendu maintenant à l’indéfectibilité des sacrements !? Je croyais que c’était l’Eglise qui était indéfectible … Les sacrements sont-ils une fin ou un moyen !?
                    si l’Eglise doit subsister en tous temps telle qu’elle était dès les temps apostoliques (tel que vous l’entendez) pourquoi alors une panoplie de lois canoniques ne s’applique plus aujourd’hui comme au temps apostolique !?

                    et est-ce l’autorité ecclésiastique qui change ces lois ou n’importe qui !?

                    Et la nécessité de la mission pour le prédicateur, est-ce une loi établie par NSJC ou les Papes !?

                    Et encore ici, les lois établies par les Papes sont sujètes à changement de par l’autorité de qui !?

                    • @ « si l’Eglise doit subsister en tous temps telle qu’elle était dès les temps apostoliques (tel que vous l’entendez) »

                      On devrait l’entendre de la même manière. Les temps apostoliques s’écoulent pour vous sur combien d’années, de siècles ? L’Eglise a mis beaucoup du temps à s’organiser. Je suis justement en train de lire la vie de ste Blandine de Lyon, donc au temps de st Irénée; que de conflits au sein de ce qu’on appelait « la Grande Eglise » pour la différencier des autres Eglises chrétiennes (d’Orient ou d’Occident) qu’il fallait accepter malgré les nombreuses divergences ! Sans parler de toutes les déviances sexuelles et les traditions et coutumes qui feraient scandale aujourd’hui… Donc où voulez-vous en venir ?

        • pamino says:

          «Volontà del Papa, volontà di Dio !» La volonté du Pape EST la volonté de Dieu !
          (Saint Alphonse de Liguori, (1696-1788) Docteur de l’Eglise
          —Ouais, mais il ne l’a pas dit en latin … alors …

          • Saint Jean de Capistran dit la même chose.
            Quel désordre a apporté Vatican II en rompant toute cette tradition !

  12. fatigara says:

    Il n’est pas nécessaire d’être de l’Eglise FSSPX pour tirer la même conclusion qu’elle. Il est simplement nécessaire d’avoir une instruction catholique correcte et suffisante pour réaliser que l’évêque Jorge Bergoglio est apostat et ne cesse de propager des hérésies, mais bien sûr de façon sournoise, comme le poison dans la pomme, comme le loup déguisé en agneau.
    De ce fait, selon les documents de la Sainte Eglise catholique romaine elle-même, le pape François devient systématiquement au moins antipape et, beaucoup plus gravement en ces temps, le faux prophète décrit par l’apocalypse. C’est un fait indéniable.
    De ce fait, même si les prélats de l’Eglise catholique romaine n’ont pas le courage de le dénoncer, cela devient non seulement un droit mais un devoir de s’écarter de ce pape et, par voix de fait, de tous ceux qui s’obstinent à le soutenir et qui contribuent ainsi à réaliser son objectif antéchrist.
    De ce fait, il faut conclure que la véritable Eglise catholique romaine est disparue de la terre depuis le 13.03.2013 et qu’il sera impossible de la restaurer. Elle est donc désormais au tombeau dans l’attente de sa proche résurrection. C’est un fait indéniable.
    Au passage, un grand merci à Medias-Presse-Info pour son œuvre intègre bien salutaire qu’on pourrait appeler Vatican III, le bon.

    • Robert says:

      Le souci vient des Vatican II , Le dit Concile professent des hérésies Formelles, Malgré qu’il soit normalement couver par l’infaillibilité pontificale , c’est qu’il n’est point légitime , et dans la mesure que tout les  » Papes  » postconciliaires souscrivent a c’est hérésies , ils ne sont plus légitimes en droit Canoniques .

      Billot, cardinal Louis
      « Dans l’hypothèse du pape qui deviendrait notoirement hérétique, il faut avouer sans hésitation qu’il perdrait par ce fait même le pouvoir pontifical puisqu’il serait transféré par sa rompre volonté en dehors de l’Église, devenant un infidèle… » (De Ecclesia, Q. XIV, thèse xxix, p. 609, édition de 1921)

      L’Ami du Clergé
      « Au cas où le pape deviendrait personnellement hérétique, il cesserait ipso facto d’être membre de l’Église : n’étant plus membre il perdrait a fortiori la qualité de chef. D’où les théologiens concluent que si un pape était « déposé » du chef d’hérésie, en réalité il ne serait ni déposé ni jugé ; on le constaterait simplement déchu par sa propre volonté, pour s’être transféré lui-même hors du corps de l’Église. » (Vol. 54, p. 422-3) (1937)

      • Robert says:

        Liguori, Saint Alphonse de, docteur de l’Église
        « Il est hors de doute que si un pape était hérétique déclaré, comme le serait celui qui définirait publiquement une doctrine opposée à la loi divine, il pourrait, non pas être déposé par un concile, mais être déclaré déchu du pontificat en sa qualité d’hérétique. » (Les vérités de la foi, œuvres complètes t. IX, p. 262) (1769)

        Innocent III, Pape
        « Le Pontife peut être jugé par les hommes, ou plutôt son jugement déjà fait peut-être manifesté par eux, s’il s’évanouit dans l’hérésie, car celui qui ne croit pas est déjà jugé. » (Serm. iv, In consecratione pontificis)

        Lefebvre, Mgr. Marcel
        « L’hérésie, le schisme, l’excommunication ipso facto, l’invalidité de l’élection sont des causes qui éventuellement peuvent faire qu’un pape ne l’ait jamais été ou ne le soit plus. Dans ce cas, évidemment très exceptionnel, l’Église se trouverait dans une situation semblable à celle qu’elle connaît après le décès d’un souverain pontife. » (Interview avec Le Figaro, 4 août 1976)

      • fatigara says:

        A Robert. Merci pour le suivi. Il est malheureusement à craindre que le plus grave des soucis émane du grand nombre des baptisés catholiques romains :
        – qui ne s’instruisent plus des réalités de la foi malgré les nombreux moyens en 2016,
        – qui applaudissent les réformes et reformulations de François,
        – qui depuis longtemps réclament de tels agencements,
        – qui depuis longtemps ont commencé à délaisser la saine doctrine et à apostasier.
        C’est la grande apostasie annoncée avant la fin.

        • Robert says:

          C’est bien vrai !
          Je suis très très surpris que meme les membres dit de la tradition sont beaucoup dans l’ignorance du St Magistère .
          Toutefois , je ne pourrais pas vous dire si nous somme ou pas a la fin des temps ou d’un temps ect.. cela est très compliqué .

          Je me contente de mortifier mon opinion personnelle et d’exposer le saint Magistère infaillible intégralement :

          Dr. Fernando Della Rocca, Université de Rome, avocat à la Sainte Rote romaine, MANUAL OF CANON LAW, traduit par le R.P. Anselm Tatcher, O.S.B., p.186, 1958 a écrit: Les autres raisons d’une vacance (du Siège apostolique) sont la folie complète et incurable, et l’hérésie notoire privée. Durant la vacance, l’exercice de la suprême autorité dans l’Église (auquelle la continuité devient morale et non physique) est suspendue.

          Ch. E. Duplessy, APOLOGÉTIQUE, t. 3, p.172, 1927. a écrit:[Ajoutons qu’en droit, une usurpation sacrilège de ce genre ou d’un autre ne ferait que suspendre pour un temps la légitime transmission du pouvoir pontifical … Entre la mort d’un Pape et l’élection de son successeur, il y a forcément un interrègne: dans ce cas, l’interrègne serait plus long, mais le pouvoir pontifical serait suspendu et non supprimé.

  13. Robert says:

    @Efgy : je veux en venir là principalement :

    Pape Léon XIII, Satis Cognitum ; 29 juin 1896 : « Nul ne peut donc avoir part à l’autorité s’il n’est uni à Pierre, car il serait absurde de prétendre qu’un homme exclu de l’Eglise a l’autorité dans l’Eglise. »

    Le pape Pie VI, Caritas Quae, 13 avril 1791 : « 31 … Tenez-vous à l’écart de tous les intrus, qu’ils soient appelés archevêques, évêques, ou curés, ne tenez pas la communion avec eux, surtout dans le culte divin ».

    • Pape Léon XIII, Satis Cognitum ; 29 juin 1896 : « Nul ne peut donc avoir part à l’autorité s’il n’est uni à Pierre, car il serait absurde de prétendre qu’un homme exclu de l’Eglise a l’autorité dans l’Eglise. »

      Complètement d’accord.
      Qui a toujours été uni à st Pie V ?

      • Robert says:

        uni au Pape = se soumettre a sa JURIDICTION reçu de droit divin par Jésus-Christ !

        Quæ in patriarchatu » du Pape Pie IX en date du 1er septembre 1876:

        IL S’AGIT, VÉNÉRABLES FRÈRES ET BIEN-AIMÉS FILS, D’ACCORDER OU DE REFUSER OBÉISSANCE AU SIÈGE APOSTOLIQUE; IL S’AGIT DE RECONNAÎTRE SA SUPRÊME AUTORITÉ MÊME SUR VOS ÉGLISES, ET NON SEULEMENT QUANT À LA FOI, MAIS ENCORE QUANT À LA DISCIPLINE : CELUI QUI LA NIE EST HÉRÉTIQUE CELUI QUI LA RECONNAÎT ET QUI REFUSE OPINIÂTREMENT DE LUI OBÉIR EST DIGNE D’ANATHÈME.

        • Oui, en effet, la foi passe AVANT tout le reste, serait-ce votre sacro sainte juridiction.

          De plus, comment pensez-vous être uni au pape lorsque les prêtres conciliaires lui désobéissent dans leurs propres églises ?
          Vous me fatiguez avec vos citations. Appliquez-les à l’obéissance à la messe de st Pie V dans toutes les juridictions du monde entier, ainsi que l’avait commandé ce saint pape dans sa Bulle Quo Primum tempore, et on reparlera ensuite d’union au siège apostolique.

          Quelques extraits de rappel de sa Bulle :
          « Par cette constitution, qui est valable A PERPETUITE »…
          « (…) jamais et EN AUCUN TEMPS qui que ce soit ne pourra les CONTRAINDRE ET LES FORCER A LAISSER CE MISSEL OU A ABROGER LA PRESENTE INSTRUCTION OU LA MODIFIER, mais qu’elle demeurera TOUJOURS EN VIGUEUR ET VALIDE, dans toute sa force »…
          « Qu’absolument PERSONNE ne puisse déroger à cette page qui exprime Notre permission, Notre décision, Notre ordonnance, Notre commandement, Notre précepte, Notre concession, Notre indult, Notre déclaration, Notre décret et Notre interdiction, ou n’ose TEMERAIREMENT ALLER A L’ENCONTRE de ses dispositions. Si, cependant, quelqu’un se permettait une telle altération, qu’il sache qu’il encourrait l’indignation de Dieu tout puissant et de ses bienheureux Apôtres Pierre et Paul.

          • Robert says:

            C’est pas ma sacro sainte Juridiction !
            C’est juste une institution de jésus-Christ lui-meme , comme l’ordre !
            Mais de plus la Sainte Eglise Catholique affirme ex cathédra que l’ordre ( le sacerdoce ) est obligatoirement soumis a la Juridiction de la Sainte Eglise Catholique , car les sacrements et messe appartien a la Sainte Eglise Catholique , c’est le pourquoi Jésus exige que les clercs est une mission canonique de sont vicaire qui a lui seul le pouvoir de lier et délier sur la terre et au ciel !

            • @ « son vicaire qui a lui seul le pouvoir de lier et délier sur la terre et au ciel ! »

              et par extension les autres apôtres aussi ont ce pouvoir (c’est dans l’Evangile).

              Mais je vous repose ma question, qui était d’ailleurs celle de Vieux Jo : puisque vous êtes « sans compromis avec la sainte Foi et doctrine », où allez-vous à la messe ??

              • Robert says:

                Coucou , le dit pouvoir en question est la JURIDICTION , les éveques ne l’on que du Pape dans leur Diocèse uniquement !
                Les  » éveques  » de la Frats sont dans qu’elle Diocèse exactement?

                C’est pour cela que le dit  » Pape  » a donner JURIDICTION a la Frat pour absoudre validement pour la première fois et que la messe soit pas sacrilège l’anné en question

                • vous vous êtes donc privé de messe jusqu’à Benoit XVI…?..

                  • Robert says:

                    La messe est une fin ? une messe sainte est valide et licite , sinon c’est comme les schismatique Grecs ou FSSPX , valide mais illicite et sacrilège a faire communier des fidèles en état de péché mortels suite a absence de Juridiction pour absoudre validement !

                    • Pour accéder à la fin, il faut des moyens. S’en priver de son propre chef est un obstacle pour arriver au but.

                    • Robert says:

                      Est-ce que les moyens peut etre absent temporairement ? car par exemple au Japon il sont resté 250 ans sans clercs , est-ce que les moyens sont morale ou obligatoirement physique , est-ce que la Ste Eglise Catholique et sont Siège sont une personne physique ou moral ?

                    • C’est vous seul qui dites que les moyens sont « temporairement absents ». Or, vous n’avez pas les grâces d’état pour en juger, ni tous les éléments en votre possession pour vous diriger vous-même.
                      Le Japon n’a rien à voir avec l’Europe. C’est un pays où la religion est d’Etat et où sont persécutés les catholiques.
                      Vous mélangez tout, justement parce que vous n’avez pas les grâces d’état pour juger.
                      Les moyens sont là, et vous seul (et tous ceux qui l’expriment ici ou ailleurs) avez décidé que le pape était hérétique. Vous faites votre propre jugement et vous vous privez de bien des grâces par votre propre volonté.
                      La discussion est close, quant à moi, n’ayant pas la même vision des choses que vous. Pour le reste, merci du dialogue engagé.

  14. Robert says:

    Efgy –

    Catéchisme de Saint Pie X, chapitre 6, § 1 a écrit:

    Quel est le ministre du sacrement de Pénitence ?

    Le ministre du sacrement de Pénitence est le prêtre approuvé par l’Evêque pour entendre les confessions.

    Pourquoi avez-vous dit que le prêtre doit être approuvé par l’Evêque ?

    Le prêtre doit être approuvé et autorisé par l’Evêque pour entendre les confessions parce que, pour administrer validement ce sacrement, il ne suffit pas d’avoir le pouvoir d’ordre, mais il est nécessaire d’avoir aussi le pouvoir de juridiction, c’est-à-dire la puissance de juger, qui doit être donnée par l’Evêque.

    – Êtes-vous d’accord avec ce que le catéchisme de Saint Pie X affirme à propos du ministre du sacrement de pénitence !? C’est-à-dire que le ministre du sacrement de pénitence est le prêtre approuvé avec juridiction !?

    Alors si les lois persistent en la personne morale, quels sont les évêques et prêtres LÉGITIMES (i.e. conforme aux lois) actuellement dans la FSSPX et satellites !?

    Si NSJC veut que sa mission constante et immuable puisse subsister en permanence, les lois qu’Il a établie pour cette même mission doivent sûrement encore s’appliquer !?

    • Robert : »Alors si les lois persistent en la personne morale, quels sont les évêques et prêtres LÉGITIMES (i.e. conforme aux lois) actuellement dans la FSSPX et satellites !?

      Tous.
      Le pouvoir de l’évêque n’est pas au-dessus de celui du pape.
      Pourquoi y-a-t-il encore des évêques qui n’acceptent pas que la messe tridentine soit célébrée dans « leurs » églises, alors que le pape l’autorise et ne l’interdit pas ? (comment le pourrait-il dire d’ailleurs, puisque c’est une messe éternelle ?).
      Faites le ménage « chez vous » avant d’accuser les autres.

      • Robert says:

        Je ne suis strictement pas de la nouvelle religion Conciliaire moderniste !

        Pour la FSSPX ou schismatique Grecques , le Saint Concile de Trente Dogmatique est là :

        Saint Concile de Trente, session XXIII, canon VII a écrit:
        S I QUELQU’UN dit … que ceux qui ne sont ni ordonnez, ni commis bien & légitimement par la Puissance Ecclésiastique, & Canonique, mais qui viennent d’ailleurs, sont pourtant de légitimes Ministres de la parole de Dieu, & des Sacremens : Qu’il soit Anathême.

        • « Je ne suis strictement pas de la nouvelle religion Conciliaire moderniste ! »

          Vous n’êtes de nulle part, vous croyez-vous dans l’Eglise ?
          Mgr Lefebvre avait la permission de Rome pour sacrer un évêque. Son tort a été d’en sacrer 4, je suis d’accord.

          • Robert says:

            Je suis Catholique romain apostolique et et sans compromis avec la sainte Foi et doctrine
            le Père Deviviers S.J., COURS D’APOLOGÉTIQUE CHRÉTIENNE OU EXPOSITIONS RAISONNÉE DES FONDEMENTS DE LA FOI, p.365-366 a écrit:

            Pour appartenir à la succession légitime des pasteurs de l’Eglise ou à la hiérarchie de juridiction, il ne suffit pas qu’un évêque ait reçu le pouvoir d’ordre ; il faut encore qu’il possède le pouvoir de juridiction.

            En d’autres termes, ce n’est pas assez qu’il soit ordonné évêque ; il doit avoir reçu, en outre, la mission de gouverner un diocèse.

            Cette proposition que nous pourrions déduire des paroles de tous les Pères, condamnant comme schismatiques des évêques assis dans des chaires usurpées, est d’ailleurs assez évidente par elle-même.

            L’épiscopat est établi pour l’administration de l’Eglise, et l’évêque est chef de l’Eglise. Il faut donc qu’il ait des sujets. Mais on ne se donne pas à soi-même des sujets.

            Quiconque n’a pas reçu juridiction d’après les règles canoniques en vigueur en ce moment, – sauf le droit imprescriptible du souverain Pasteur – en demeure privé ; eût-il reçu le caractère épiscopal, il n’appartient pas à la hiérarchie de juridiction.

            N’ayant point de siège ni de sujets, il est évident qu’il n’est point chef dans l’Eglise, et qu’il ne se rattache pas à la succession apostolique.

            trine

  15. Robert says:

    Mgr Lefebvre en 1988 , n’avait aucun mandat pour sacré un éveque !
    Aux évêques validement sacrés mais sans mandat apostolique, tant le pape Pie VI que le pape saint Pie X donnent le titre non pas de Monseigneur, mais de pseudo-episcopus. (Voir Caritas du 13 avril 1791 et la bulle d’excommunication d’Arnold Harris Matthew du 15 février 1911.)

    C’est cocasse non , des tradit qui sont en violation de la Sainte doctrine et Foi pour défendre la Foi!!!
    C’est comme une fille de joie qui défenderait la chasteté !!!

    • pamino says:

      Si quelqu’un dit qu’un évêque validement sacré n’est pas un évêque, qu’il soit anathème.

      • Robert says:

        Mon petit pamino ,

        Saint Concile de Trente, session XXIII, canon VII a écrit:
        S I QUELQU’UN dit … que ceux qui ne sont ni ordonnez, ni commis bien & légitimement par la Puissance Ecclésiastique, & Canonique, mais qui viennent d’ailleurs, sont pourtant de légitimes Ministres de la parole de Dieu, & des Sacremens : Qu’il soit Anathême.

        Aux évêques validement sacrés mais sans mandat apostolique, tant le pape Pie VI que le pape saint Pie X donnent le titre non pas de Monseigneur, mais de pseudo-episcopus. (Voir Caritas du 13 avril 1791 et la bulle d’excommunication d’Arnold Harris Matthew du 15 février 1911.)

        • pamino says:

          Mon petit Robert, tu es ma lecture préférée. Mais voilà, il s’agit là de ministres légitimes, pas de ministres valides. (Je procède du texte traduit cité en supposant que la traduction est bonne.)

          • Robert says:

            Mon petit pamino ,
            est-ce que tout un clercs d’ordination valide est le ministre légitime de la Saint Eglise Catholique !?

            Par exemple les schismatiques Gréco-Russe d’ordination valides !?
            Ou les clercs de la dite FSSPX ou des c’est sattelites sédévacantiste de tout poiles ?

            …Dans l’Église catholique il ne peut y avoir de sacre légitime que s’il est conféré par un mandat apostolique. » (Le Pape Pie VI, lettre apostolique Caritas, 13 avril 1791.)

            « Bien qu’un homme soit divinement séparé d’avec les autres hommes, et même d’avec ses confrères de la prêtrise, par le caractère épiscopal, et bien qu’il soit rempli de pouvoir spirituel par l’extension sacramentelle de l’ordination épiscopale, ce pouvoir resterait à jamais enfermé dans sa poitrine à lui; il serait incapable d’une mise en œuvre licite et de porter son fruit selon la volonté de Dieu sans la juridiction et l’autorité qui le présentent à un diocèse et lui donnent un troupeau. Et cette juridiction n’appartient pas à l’évêque par le biais de son sacre épiscopal mais par l’autorité apostolique du Saint-Siège. » (Mgr Ullathorne, Ecclesiastical Discourses, 1876, p. 100.)

          • Robert says:

            Rev. P. Chas. Augustine, O.S.B., D.D., A COMMENTARY ON THE NEW CODE OF CANON LAW, t. VI, p.342, Herder 1921 a écrit:MISSIO CANONICA

            Can. 1328

            Il n’est permis à personne de prêcher le Parole divine à moins d’avoir reçu la missio canonica de son légitime supérieur. Cela est une exigeance de la loi divine ainsi que de la loi humaine, car ces dernières supposent clairement que la prédication est un attribut de la juridiction laquelle doit être obtenue de par l’autorité légitime.

  16. Robert says:

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Un4M0Z_9FoU#t=546

    Et la Frate veux nous faire croire qu’il est le Vicaire de notre Seigneure !!!!

  17. Vieux Jo says:

    A Efgy et pamino : ne vous fatiguez pas avec ces causeurs de troubles qui n’ont pour but que de semer le doute dans les esprits et les consciences.

    On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. Ils n’ont pas besoin de vos convictions, ils ont les leurs. Dieu reconnaîtra les siens.

  18. Robert says:

    T. Lincoln Bouscaren, S.J., Adam C. Ellis, S.J., CANON LAW a text and commentary, p.686, Bruce Publishing, 1946 a écrit:

    Les normes générales de la prédication.

    […]

    Puisque le fait de prêcher se rapporte au pouvoir de juridiction, non à celui de l’ordre, et qu’il se confère par la mission canonique, non par l’ordination, ce devoir repose complètement sur l’évêque résidentiel lors de sa nomination.

    […]

    L’aptitude à prêcher est certainement requise, mais non siffisante. Le Concile de Trente a condamné l’erreur (!!!) voulant que tout prédicateur puisse prêcher sans avoir été dûment ordonné et envoyé.

    PS : on ne fait point boire un ane de la Frate la Sainte Doctrine Catholique !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  19. Robert says:

    @Efgy

    Premièrement, l’obligation ne cessait pas, seulement, l’Église y était empêché physiquement. L’Église n’a pas pu y prêcher non pas parce qu’elle n’y était plus obligé en de telles situations. C’est à peu près la même chose que si l’État interdit les cours de catéchisme … l’obligation ne tombe pas pour autant et c’est d’ailleurs pourquoi les catholiques se doivent de résister en tel cas. Bref, la loi reste intacte devant ce cas particulier à moins que vous croyez que ces Japonais était libre en de tels circonstances d’adhérer au bouddhisme ? de fréquenter les bordels ? Ainsi, où est passé cette loi divine qui interdit de prêcher sans être envoyé ? Cette loi de devrait-elle pas rester intacte ? Commment pouvez-vous y appliquer ce qui resort de l’équité et qui ne s’applique pas au droit divin ? C’est-à-dire que, cette loi étant maintenant innapplicable, on créé un nouveau droit planétaire allant directement à l’encontre de la dite loi divine: « il est permis de prêcher sans être envoyé » ? Ce dont vos citations parlent, c’est de l’épikie pour des cas particuliers accidentels, et, ce dont vous croyez en soustraire, est une dérogation générale et planétaire de la loi devant le for externe qui relève plutôt de l’équité, lequel ne s’applique pas au droit divin pour les raisons évidentes susmentionnées.

    Deuxièment, votre citation parle du droit positif, c’est-a-dire de la loi qui oblige à faire quelque chose (genre aller à la messe), or la loi divine auquelle St. Paul fait référence (Et comment seront-ils prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? Rom. X, 15) est une loi négative … non seulement donc vous admettez la possibilité de ne pas satisfaire à la quelconque obligation que peut engendrer cette loi, mais en plus, vous admettez que l’on peut positivement aller d’une façon générale à l’encontre de cette loi. En d’autrs mots, si l’obligation d’assister à la messe qu’engendre la loi sur la sanctification du dimanche peut ne pas s’appliquer en telle ou telle circonstance, cela ne permet pas pour autant d’aller se divertir en faisant le tour des boutiques de Paris pour y magasiner …

    Bref, si le pouvoir de juridiction constitue l’essence de l’apostolicité, comment cette dernière peut-elle exister là où son essence n’est pas ???? Tiens, tiens on rejoint finalement St. Paul !!! Et comment seront-ils prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? (Rom. X, 15)

    • @ (Et comment seront-ils prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? Rom. X, 15)

      Vous interpréter st Paul à votre manière. Mais Notre-Seigneur avait déjà envoyé ses apôtres, et les paroles de st Paul n’annulent pas celles de Dieu : « Allez dans le monde entier. Proclamez la Bonne Nouvelle à toute la création. » (Marc XVI, 15).
      Ce passage de st Paul s’interprète autrement. Les prédicateurs sont envoyés par le pape, et tout prêtre est un prédicateur envoyé par le pape. Mais le pape n’envoie pas seulement les prêtres pour annoncer la Bonne Nouvelle, tout chrétien est un prédicateur potentiel. L’Evangile ne s’adresse pas qu’aux prêtres. Tout le monde est concerné. Vous avez un sens restreint de l’Evangile, alors qu’il existe un sens large qui concerne chaque catholique, qui a un devoir d’apostolat dans le monde. Cela a été vrai à toutes les époques, notamment dans les temps de persécutions des chrétiens, où l’apostolat et les « recrutements » s’exerçaient en secret, chacun manoeuvrant comme il pouvait et souvent comme il l’entendait… Mais l’important était de convertir au Christ. Si Mgr Lefebvre a sacré des évêques, c’est que la situation de l’Eglise (et de l’époque) l’exigeait.

      En ce qui concerne la messe, c’est vous seul qui considérez que « l’obligation d’assister à la messe qu’engendre la loi sur la sanctification du dimanche peut ne pas s’appliquer » depuis Vatican II. Or, il y a des messes valides célébrés par des prêtres qui sont vraiment prêtres.

  20. Robert says:

    Saint Concile de Trente, session XXIII, canon VII a écrit:
    S I QUELQU’UN dit … que ceux qui ne sont ni ordonnez, ni commis bien & légitimement par la Puissance Ecclésiastique, & Canonique, mais qui viennent d’ailleurs, sont pourtant de légitimes Ministres de la parole de Dieu, & des Sacremens : Qu’il soit Anathême.

    Une messe doit etre valide et licite pour etre catholique !!!!

  21. Robert says:

    « Que nul ne vienne s’attribuer de lui-même cet honneur s’il n’y est appelé de Dieu comme Aaron , c’est-à-dire s’il n’y a été appelé par les Ministres légitimes de l’Eglise. Quant aux téméraires qui osent s’ingérer et s’introduire d’eux-mêmes dans ce ministère, il ne faut pas manquer de faire observer que Dieu les avait en vue, quand Il disait: Je n’envoyais point ces Prophètes, et ils couraient. Il n’y a rien tout à la fois de plus pitoyable et de plus misérable que ces intrus, ni de plus funeste à l’Eglise. » (Catéchisme du Concile de Trente, du Sacrement d’Ordre.)

  22. Philippe says:

    Nous avons assez de Saints et de Docteurs dans l’Eglise Catholique Romaine pour nous conduire à la la sainteté par la pratique régulière dans la foi.

    Tous ces débats sont fort utiles à bien des égards, cependant n’oublions pas non plus que le Christ a été mis en croix par une conjonction formidable de bonnes volontés sincères :
    – Judas voulais que le Christ règne en majesté et que les légions des anges le défendent ;
    – Pilate voulais éviter le désordre et ne pas indisposer les juifs ;
    – Les juifs ne pouvaient accepter que le Christ soit une insulte à la foi de leurs pères…

    Où en sommes nous aujourd’hui ? Quelle bonne volontés devons nous invoquer sincèrement pour laisser grandir et courir la discorde dans notre organisation.

    Nous pouvons prier sincèrement pour que nos dirigeants religieux, politiques, économiques ou autres se laissent éclairer par la foi qui est la notre et qui est universelle.

    Je reconnais ma limite en droit canon mais aussi mon indigence. Par contre je ne regrette pas de prier pour ma conversion et celle de mes frères quelles que puissent être leurs responsabilités.

    Je mets et veut remettre ma confiance dans le Seigneur, qu’il nous éclaire tous et nous permettre de discerner notre chemin. Qu’il nous guide dans la pertinence de nos interventions pour donner aux autres des leçons que bien peu entendent.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com