Il s’appelle Vincent. Pas David, encore moins Marcel, mais Gilles. Parce que lui, les envahisseurs, il serait du genre à collaborer avec eux. Petit-fils d’un député (rouge) du Front-Populaire, endoctriné par une grand-maire institutrice et haineusement cathophobe, un père prof de fac et une mère psychanalyste, on peut s’attendre au pire… Et on n’est pas déçus !

Spécialisé dans la lecture d’endoctrinement à l’encontre des adolescents, il est l’auteur d’un livre sorti il y a quelques mois, Ce pays qu’on assassine. Véritable appel à la haine, ce bouquin dont la seule « qualité » aux yeux des éditeurs et son créneau politique (« Il y a des polars dont on devrait rendre la lecture obligatoire », déclare toute honte bue le quotidien stalinien L’Humanité le 16 avril 2017) pratique en plus l’inversion accusatoire. Jugez-en plutôt vu le résumé : « Le lendemain, à Hénin-Beaumont, deux jeunes corps martyrisés apparaissent, jetés dans « la bouillasse» ; ils semblent d’entrée accuser les mêmes. Les deux migrantes érythréennes de 12 ans et 19 ans, ont subi un viol collectif particulièrement barbare. Des vigiles, hommes de main de « la nièce »  Manon Péan, campés sans en rajouter, traînent par là. Accablant. La commissaire Carole prend l’enquête tellement à coeur qu’elle va en mourir ».

Pitoyable délire d’un psychopathe de plume, le cervelet enkysté par la haine, fanatisant les jeunes comme ses camarades khmers rouges l’ont fait avait lui. Des réfugiées violées… Un délire digne de « l’inversion accusatoire», spécialité à la fois juive et communiste brillamment théorisée en son temps par Hervé Ryssen. Voici la réalité au sujet des colons érythréens (liste non exhaustive, loin s’en faut…) :

– Le 27 juin 2014, sur les bords de la Viège (Suisse), un prédateur gay érythréen tente de violer un adolescent de 13 ans et frappe une passante qui était intervenue.

– Le 11 février 2015, à Stralsund, un demandeur d’asile érythréen de 28 ans a été condamné à quatre ans de prison pour le viol d’une femme allemande de 25 en octobre 2014.

– Le 25 juillet 2015, à Stockholm, une fillette de 7 ans est poignardée à mort par le migrant érythréen de 36 ans que ses parents avaient recueillis. Il sera condamné le 28 décembre à de soins psychiatrique et à son expulsion.

– Le 10 août 2015, deux colons érythréens poignardent à mort une mère de 55 ans et son filsde 28 ans  dans un magasin Ikea de Västeras (Suède)  avec un couteau pris dans l’établissement. L’un d’entre eux, Abraham Ukbagabir, 37 ans, refera parler de lui le 28 février 2017, jugeant la prison… trop dangereuse. Il portera même plainte parce qu’on a dit de mal de lui sur Facebook.

– Le 28 août 2015, à Höchstädt, un demandeur d’asile érythréen a été condamné à un an et huit mois de prison pour avoir tenté de violer une femme irako-kurde dans un abri pour réfugiés dans cette ville bavaroise. L’avocat du violeur a obtenu une réduction de peine en raison du « désespoir » de son client !

– Le 9 septembre 2015, à Saint-Pol-sur-Mer (59), un colon érythréen tente de violer une fillette de 10 ans puis quelques instants plus tard, la directrice de son foyer. L’individu était de surcroît sidaïque. Libéré de sa garde à vue le 13, il récidiva dès le 16 septembre en tentant de violer la sous-directrice du foyer qui l’hébergeait.

– février 2016 : le rapport du Bundeskriminalamt (Bureau pénal fédéral) recense 200.000 délits attribués à des « migrants » au cours de l’année 2015. Parmi ces délits, on compte 27 meurtres et 240 tentatives de meurtres par des migrants. Proportionnellement, ce rapport signale qu’il y a plus de délinquants chez les migrants originaires d’Érythrée, du Nigeria et des Balkans (Kosovo, Albanie, Serbie). Notons que les résultats ne portent que sur 13 des 16 Lands, Hambourg, Brême et la Rhénanie du Nord-Westphalie, dirigés par l’extrême gauche, ont refusé de communiquer leurs chiffres.

– Le 18 août 2015, à Esloy (Suède), Emma, une fillette de 10 ans est violée par Isak Andai, migrant érythréen âgé officiellement de 15 ans (mais en réalité d’au moins 19) que sa mère parents avait recueilli. Il sera condamné le 9 mai 2016 à 10 heures de soins psychiatrique et 5000 couronnes d’amende (520 euros).

– Le 1er octobre 2015, à Göttingen, Un jeune réfugié érythréen de 17 ans a tenté de violer, en utilisant de fortes violences, une femme au sein des toilettes pour dames de la Maison des Cultures. Des témoins sont intervenus et ont empêché le violeur d’arriver à ses fins.

– Le 31 mars 2016, une femme de 25 ans est violée à Zürich par un colon Erythréen de 18 ans.

– Le 24 juillet 2016, à Ibbenbüren (Allemagne), une femme de 79 ans a été violée dans le cimetière par un colon Erythréen de 40 ans.

– Le 27 août 2016 à Mülhausen, trois « demandeurs d’asile »  Erythréens se rendent coupables du viol collectif d’une Hongroise de 23 ans, la scène ayant été filmée avec un smartphone

– septembre 2016, à Kampen (Pays-Bas), un migrant érythréen viole une adolescente de 17 ans et tente de la noyer. Il sera condamné à 12 ans de prison par contumace le 4 mai 2017.

– Le 7 septembre 2016, à Cologne, une fillette de 10 ans est violée dans un parc de jeu par un migrant érythréen qui sera laissé en liberté.

– Le 8 décembre 2016, à Albufeira (Portugal), une SDF de 67 ans est violée par un colon Erythéen.

– Le 7 janvier 2017, début du procès à Westminster (Royaume-Uni) du terroriste érythréen Munir Hassan Mohammed, 35 ans.

– Le 12 mars 2017, à Tel-Aviv, la justice israélienne inculpe un colon érythréen de 29 ans, Younes Barha, pour le viol d’une femme de 81 ans.

– Le 2 avril 2017, à Trélazé (49), un « migrant » Erythréen de 43 ans, règle un différent conjugal en poignant à 24 reprises sa femme, la tuant.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

5 commentaires

  1. pamino says:

    « Notons que les résultats ne portent que sur 13 des 16 Lands, Hambourg, Brême et la Rhénanie du Nord-Westphalie, dirigés par l’extrême gauche, ont refusé de communiquer leurs chiffres. »
    1. Pour ‹Lands› lire dans votre sens ‹Länder› ou ‹Bundesländer›, et rectifier la ponctuation.
    2. Depuis l’élection régionale d’il y a quelque temps, la Rhénanie du Nord avec la Westphalie n’est plus dirigée par la gauche, mais par une coalition de la droite et la droite pour ainsi dire PME.
    3. L’extrême gauche n’existe pas en R.F.A. et la plus gauche qu’il y ait dans le pays n’a pas de pouvoir. Même avant l’élection en Rhénanie du Nord avec la Westphalie, ce que vous appelez « l’extrême gauche » en parlant de ces trois Länder n’était que ce qu’on appelle (appelait ?) en France « la gauche ».

    • Etienne says:

      Notez qu’en général, les statistiques portent sur des faits passés.

      Dès lors, on peut se dire qu’à l’époque, c’est une administration bien gentille (comme la gauche française) qui, avant les dites élections, a refusé les comptes soient tenus et/ou diffusés.

      La 1re et la plus facile des manipulations de l’information, c’est systématiquement le mensonge par omission.

  2. daflon says:

    Il faut croire que nous n’avons pas assez de criminels en Europe qu’il nous faille encore en importer!

  3. Mantet says:

    Vous n’avez rien compris,mes amis,ces violeurs cherchaient simplement à s’assimiler et vous remarquerez qu’ils ne sont pas sectaires ils aiment autant le sexe fort que le sexe faible,les jeunes que les vieux.Que demander de plus ?

  4. Cyrano says:

    Le viol s’inscrit dans les mœurs des ces barbares, ils le considèrent donc « normal ». Une seule solution, les empêcher d’entrer et castration immédiates de ceux qui sont déjà chez nous et refusent le retour immédiat en Erythrée.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com