mariage-gay-beni-par-cureAccueil. Accompagnement. Écoute. Tels sont les maîtres mots qui favorisent l’acceptation de toutes les déviances sexuelles par une Église conciliaire qui n’en fait jamais assez pour plaire au monde.

Le pape François a dit « J’accueille les trans et les homosexuels. » Les curés mettent en pratique sa nouvelle pastorale qui de chrétienne n’a même plus le nom.

Dans la petite ville de Cériale, bataille féroce à la Don Camillo, entre le maire et le curé, et la ville divisée en deux, à propos du premier « mariage gay ». Sauf que cette fois-ci à vouloir faire respecter la loi de Dieu c’est l’adjoint au maire et à jouer les socio-gauchiste-humaniste sauce bergoglienne c’est le curé.

Ce dernier a en effet décidé de concéder la salle paroissiale de l’Oratoire Saint Eugène au couple arc-en-ciel pour fêter « le mariage civil » en mairie. Les deux hommes se sont déjà « mariés » selon le rite anglican il y a 4 ans. Ils aiment faire la fête semble-t-il puisqu’ils remettent ça civilement ! Ce qui provoque la saine, sainte, colère d’Eugenio Maineri, l’adjoint au maire, qui interpelle ironiquement le père Antonio Cozzi :

« Je ne suis pas étonné que cet épisode advienne dans un diocèse qui est déjà impliqué dans le passé dans de nombreux scandales. Je suis ravi que cette union soit fêtée dans un local de propriété de la commune avec votre bénédiction. Pourtant je croyais que l’Église s’était levée contre les unions de couple du même sexe. Concéder la salle pour trinquer à cet événement c’est comme appuyer platement ce « mariage » ».

A quoi Don Cozzi, pas à court d’arguments, en bon disciple du pape François dont il récite la leçon parfaitement apprise, rétorque :

« Ces deux garçons sont des citoyens comme les autres et je ne pense pas m’être trompé en leur ayant concédé la salle paroissiale. L’Église accueille tout le monde, je ne juge pas les choix personnels et les vies de mes paroissiens, mon devoir est de tendre la main à tous, sans juger, il faut être miséricordieux. »

Un vrai petit bergoglien que ce curé, droit dans ses bottes et le doigt sur la couture du pantalon ! François n’aurait pas mieux dit. D’ailleurs c’est ce qu’il a dit hier. Et c’est la pastorale qu’il pratique depuis qu’il est monté sur le trône de Saint Pierre… pour détruire !

Ah ! Don Cozzi ne décevra pas son maître… qui n’est pas le Crucifié de Don Camillo !…

L’adjoint au maire ne s’en est pas laissé compter par ces arguties philanthropiques :

« Je ne partage pas ce choix. D’ailleurs l’an prochain pour protester, durant la procession patronale de Saint Roch, je ne serai certainement pas en première file à côté du curé, mais je fermerai le cortège. Pour moi, et je paraphrase une célèbre phrase de Manzoni : ce rafraîchissement ne doit pas se faire. »

Au curé, on pourrait demander si un de ses paroissiens se marie avec son chien, lui concédera-t-il la salle paroissiale avec des écuelles au lieu et place de verres à champagne ? Parce que, pour dire vrai, « qui est-il pour juger ? » Hein !

Francesca de Villasmundo

http://www.lastampa.it/2016/10/01/edizioni/savona/rinfresco-in-parrocchia-dopo-il-rito-civile-gay-il-vicesindaco-maineri-contro-don-cozzi-sCvyE15ALQR7arpAgcVVcN/pagina.html

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

20 commentaires

  1. Et si votre fils se marie avec sa chatte, sera-ce okay sous prétexte qu’ils sont de sexe différent ? Votre crasse vous suinte par tous les pores…

    • François ALLINE says:

      Lax, ce sera de l’inceste s’il épouse sa chatte.
      Il lui épouser celle de la voisine…

      • Michaël Marie HOMSY says:

        Il faut condamner les actes mauvais, mais sans juger les personnes et leur offrir la possibilité d’être lavés de leurs péchés en se confessant auprès d’un prêtre. Il ne faut fermer la voie du pardon à personne. En effet, Dieu, qui est la miséricorde, nous demande d’être aussi miséricordieux que lui. Le Pape qui condamne les rapports homosexuels et les changements de sexe, a raison de ne pas juger, de ne pas condamner leurs auteurs, de ne pas les exclure de l’Eglise et de ne pas les priver de la possibilité de voir leurs péchés effacés par la confession. D’ailleurs, le Pape les invite à l’abstinence sexuelle. Dieu a pardonner à la femme adultère.

        • DUFIT THIERRY says:

          « D’ailleurs, le Pape les invite à l’abstinence sexuelle ». Malheureusement non. Vous vous faites des illusions. Le pape par ses propos confus sur cette question –comme sur bien d’autres- tend au contraire à favoriser les actes et unions contre nature. Il ne faut surtout ni juger ni condamner : tel est le leitmotiv du pape. Tout ce désordre nous mène là où nous en sommes maintenant : des curés qui célèbrent des unions contre nature. Le monde actuel, qui a rejeté son Sauveur, sa Loi d’amour et ses commandements, est retombé dans le paganisme le plus honteux, celui dont l’Apôtre des nations n’a pas craint de décrire les « passions d’ignominie : leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; de même aussi les hommes au lieu d’user de la femme selon l’ordre de la nature ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant, dans une mutuelle dégradation, le juste salaire de leur égarement ». (Rm 1, 24-27). C’est le chemin de la perdition mais c’est encore pire quand ce sont des curés qui font de telles horreurs.

  2. François ALLINE says:

    Francesca : Je ne m’attarderai pas sur votre comparaison insultante consistant à comparer le mariage des homosexuels avec celui d’un couple que formerait un homme et un chien, soulignant simplement que d’innombrables hommes subissent de véritables chiennasses.
    Dans notre civilisation, l’homophobie est un sentiment créé de toute pièce par cette femme qu’est l’église, mère des croyants pour mettre le masculin au service du féminin ce qui se concrétisera à Latran en 1215 par le mariage imposant fidélité et lien et interdisant la répudiation. Le pape a bien réaffirmé cette évidence en expliquant que sans femmes point d’église. La femme a toujours fonctionné pour que l’on donne réponse à son besoin de sécurité/matériel. Le tertiaire l’a « délivré » de « l’homme en moyen », elle a donc relâché (assocs de fémino-lesbiennes) son étau sur l’homosexuel…. uniquement pour libérer la lesbienne.
    Le Pape a dénoncé ce qui est le véritable fléau du siècle : Récemment et à deux reprises le maternalisme, au conseil de l’Europe et aux JMJ et maintenant le féminisme radical et sa « théorie » des genres dont le but est de faire du garçon une fille « comme les autres ». Arrogance d’un sexe se décidant meilleur.
    Le Fémino-maternalisme ou femelisme est le mal du siècle qui nous conduit inexorablement sur la pente du déclin et de la décadence au motif du plaisir de ce genre qui n’a que le mot DROIT à la bouche ignorant le mot DEVOIR. Le mariage homo est un épiphénomène statistique (10 000 mariages et PACS pour 240 000 mariages hétéros…. dont 120 000 divorces, 8 sur 10 étant à l’initiative des femmes)

    En revanche la « promotion de l’homosexualisme est une regrettable dérive ; non cet état qui n’est pas choisi.

  3. Patricia J. says:

    Vous savez quoi?! Ils me saoulent tous. On n’entend que çà!
    Vive La famille! Vivent les valeurs de La Tradition dans notre beau Pays de France!
    Ils nous fatiguent avec leur sexe… C’est une véritable obsession. Il y en a partout.

    Concrètement, il convient de former les futurs générations, dans le cadre de leur éducation :
    – « aux lois de La Vie. »
    De les éduquer en éveillant leur intelligence à :
    – « l’éducation à la pureté. »
    Afin qu’ils soient des êtres bien éduqués ; des personnes conscientes et équilibrées sur cet aspect là aussi de la vie.

    • François ALLINE says:

      Patricia, si vous voulez de véritables valeurs familiales, je vous recommande plutôt la Chine et son Confucianisme Patriarcal revenant en odeur de « Sainteté » après le désastre d’un communisme consumériste puisque femeliste.

      Oui à l’éducatif, quant à la pureté on va la laisser aux bonnes sœurs. Chacun son équilibre.

      A l’une de mes nièces qui demandait à son Bon Papa (mon père) pourquoi lors de tous ces débats sur la dépénalisation de l’homosexualité, mariage gay ect… il n’avait jamais pris partie ni même prononcé le MOT, il répondit : « On ne juge pas un H-omme sur sa sexualité mais sur ce qu’il accomplit »

      Je pense que c’est pour cette raison que le Christ ne s’en est pas mêlé, seuls St Paul qui n’état pas un apôtre aurait condamné cette pratique (Je fais abstraction du lévitique volontairement)

      • MA Guillermont says:

         » Ne soyez point dans l’erreur , séduits par des mensonges , tels que : Dieu est trop bon pour punir ; la grâce couvrira ces péchés quand même, nous y persévérerions ! »
        Ceux qui commettent le péché contre-nature qu’est l’ homosexualité se prêtent à ce vice .
        Ceux qui persistent dans ce péché sont exclus infailliblement du Royaume de Dieu et dès maintenant n’y ont aucune part dit St Paul , Apôtre des païens .
        Jésus a dit , après la Résurrection :
         » Mais le Consolateur , l’Esprit-Saint , que le Père enverra en mon nom , Lui vous enseignera toutes choses et …ils furent tous remplis du Saint-Esprit , et se mirent à parler en d’autres langues … »
        Jean 14:26
        Jésus n’a pas énuméré tous les péchés et tous les vices , … ,
        notre conscience y pallie .
        St Paul parle au Nom de Dieu sous l’inspiration de l’Esprit-Saint .

        Le Catéchisme de l’Église Catholique parle de la façon d’aborder l’homosexualité (2357, 2358 , 2359).
        Les actes homosexuels sont exclus de la vie d’un chrétien.
        Jésus condamne le péché mais fait Miséricorde au pécheur .
        Le Seigneur veut nous délivrer de cette pratique charnelle perverse mais pour cela nous devons accepter de travailler à la guérison de ce péché en le reconnaissant comme péché en premier lieu puis savoir en demander pardon par le sacrement de la confession et enfin accepter d’être chaste pour mener une vie chrétienne accomplie .
        La prière quotidienne est essentielle , avoir un accompagnement spirituel est aussi un sage conseil .

        • François ALLINE says:

          L’église catholique c’est le pape. Point barre. Si vous n’êtes pas d’accord, quittez la.

          • Xavier Celtillos says:

            Et non. Désolé. L’Eglise catholique ce n’est pas le pape.

            « Tout le ministère de l’Eglise est celui-ci : donner la foi aux hommes pour qu’ils fassent leur salut, et le ministère pétrinien n’est que le service de cette cause : « Mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères. »
            Le pape n’invente pas la foi, il ne la modifie pas, il ne l’amende pas : il n’est qu’un serviteur qui transmet ce dépôt reçu de Dieu ; tous les pouvoirs que lui accorde le ministère pétrinien ne sont qu’au service de cette cause. »
            extrait du livre La révolution du pape François.

            • MA Guillermont says:

              Merci Xavier Celtillos , pour cette aide providentielle …
              Le Combat est rude , le chemin est raide mais la récompense est assurée !

            • François ALLINE says:

              Vous parlez de foi, ce qui me paraît en effet corroborer votre assertion, mais dans le commentaire auquel j’ai répondu, comme à d’autres, il n’est pas question de foi mais de préceptes ou de conduites à adopter, ce qui n’est absolument pas la même chose.
              Donc le pape, au service de Dieu nous demande d’envisager de les « revisiter » en prenant bien soin de ne pas tout mélanger.

              • MA Guillermont says:

                La Parole du Verbe de Dieu ne se revisite … pas !
                Apprenez à reconnaître l’Ennemi de Dieu .
                L’exemple à suivre est Celui de Jésus et de ses disciples , et non l’exemple de celui et ceux qui faussent son Enseignement …! pour plaire au monde et perdre les âmes .

    • Patricia J. says:

      Je persiste et je signe : il convient d’éduquer les enfants dans La Loi Naturelle. Ce qui signifie aussi et entre autre, aux lois de La vie et à l’éducation à la pureté. Ceci concerne l’esprit et le corps, bien sûr.
      Pourquoi? Simplement, pour contribuer à bien éduquer les enfants et ainsi à contribuer à ce qu’ils soient des personnes équilibrées, épanouies, conscientes et heureuses dans leur vie d’adulte plus tard.
      C’est aussi une question d’hygiène de vie globale.

      Et ceci est valable pour tout le monde. Je ne parle pas uniquement des personnes dites inverties… ou comme on dit maintenant homosexuelle, quoique je n’aime pas ce mot.
      – Dans ma jeunesse, on n’entendait pas ce mot « homosexuel » et les gens doivent le savoir. Je pense que ce n’est pas innocent. Je pense qu’il s’agit aussi d’un mot de la novlangue qui est le langage de la propagande idéologique. De ce que l’on nomme maintenant, la théorie du genre.

      On ne pense pas et on ne parle pas toute la journée des rapports sexuels, bon sang! Entretenir un tel climat est insupportable pour tout le monde. Et en premier, pour les enfants.
      C’est glauque et on étouffe tant l’avalanche de sexe et de déviances est permanente et présente partout. Et maintenant, à l’Eglise! Là, nous touchons le fond!!!
      Maintenant, non seulement il est question de sexe partout et plus c’est vulgaire ou déviant, mieux c’est! Mais encore on voudrait de force en faire la norme. Et bien, c’est NON!
      Je ne veux pas vivre à Sodome et Gomorrhe ou dans une maison close… Voyez les films à la TV et ailleurs! On se croirait dans des films pornographiques par moment! Avant, il y avait des endroits « spécialisés » et aussi des cinémas réservés pour çà!
      Il me semble bien avoir lu que des enfants sont tombés sans connaissance, lors de cours d’éducation sexuelle, en Allemagne. Et qu’il est même question de leur parler des « bienfaits » de la sodomie. Des parents on refusé que leur enfant aille à ces séances de propagande, ils sont allés en prison, l’un après l’autre! D’abord l’homme, bon père de famille et puis sa femme après avoir accouché. On croit rêver!
      Les bons parents vont en prison maintenant parce qu’ils défendent l’innocence de leurs enfants. C’est le monde à l’envers.
      C’est honteux de faire autant de violence à l’innocence des enfants. Pour ce qui me concerne, c’est un véritable crime. Les adultes qui font çà sont des vicieux et des dangers publics. Ils devraient être en prison et mis hors circuit afin de cesser de faire du mal aux enfants et aux personnes qui ne sont pas concernées par tout ce « foutoir. »

      Ces gens font ce qu’ils veulent dans leur coin, c’est de leur responsabilité personnelle après tout, mais ils devraient demeurer discret. Il faut qu’ils cessent de nous ennuyer et de nous prendre à témoin pour valider leur pratiques sexuelles. Il faut qu’il cesse de nous polluer la vie sans arrêt avec leur histoire de sexe.
      – Je ne dis rien d’autre que ce que je dis. –

      Un ami qui a des remarques très pertinentes et qui n’est pas catholique pratiquant mais qui a une véritable éthique de vie (j’en ai déjà parlé ici) me dit qu’un tel étalage de sexe en permanence dans la société ainsi que cette théorie du genre à un caractère rituel satanique… Je n’y avais pas pensé jusque là! Mais, plus les jours passent et plus je me dis qu’il y a du vrai dans cette remarque… En tout cas, il convient d’observer avec distance et objectivité ce phénomène qui devient vraiment oppressant.
      Alors, je le répète : que l’Eglise dite officielle entretienne cette ambiguïté… non, vraiment cela ne va pas du tout dans le sens de La vraie vie et du Plan du Bon-Dieu.

      • François ALLINE says:

        Le Seigneur est mon roi et le pape son représentant.
        D’autre part, j’aimerais que vous m’expliquiez quel plaisir (béni par l’église qui prône une jouissance raisonnable) peut prendre un homo avec son conjoint de sexe différent s’il y est obligé ?
        La pureté des enfants, voilà une remarque qui ferait bien sourire Freud qui les considéraient comme des pervers polymorphes. Vous me direz, il a bien inventé cette ineptie qu’est l’œdipe…
        Je voudrais savoir pourquoi c’est dans les pays (Pays Bas) où l’éducation à la sensualité puis à la sexualité s’effectue progressivement dès l’enfance qu’il y a le moins d’agressions sexuelles, de viols et de grossesses non désirées ; alors qu’à l’inverse, dans des pays comme les States où le puritanisme, (notamment relatif à l’enfance (jusqu’à plus d’âge) est le plus prégnant, pourquoi les prisons rengorgent de délinquants sexuels (10 fois plus qu’en France, 30 fois plus qu’aux Pays Bas)

        On dirait que les lois naturelles (qui n’ont rien de divines) ont un prix…!

        Les idéologies contribuent rarement, pour ne pas dire jamais à l’épanouissement des membres d’une société. Peut-être à la satisfaction morbide de leurs contempteurs.

      • Patricia J. says:

        Je viens de relire ce que j’ai écrit et je constate que mes propos sont clairs et correctes ; sans ambiguïté. Je n’ai plus rien à dire sur ce sujet, tout est dit pour ce qui me concerne.
        Tout cet étalage de sexe à longueur de temps, n’est pas normal. C’est le marqueur qu’il y a un réel problème à résoudre, au niveau de la santé publique.
        Toute cette communication qui est faite autour de ces excès est plus que suspecte. C’est le moins que l’on puisse dire. Un peu de sobriété et d’équilibre, nous ferait beaucoup de bien.
        Pour résumer : il faut un peu de tout pour faire une vie équilibrée.
        Là, vraiment c’est trop! Cela n’a pas de sens.
        Je suis certaine que beaucoup de femmes et de Mamans me rejoignent dans mon constat et se font du souci pour l’éducation et la pureté de leurs enfants, dans une ambiance aussi délétère.

        Quant à Freud?! Il n’a pas sa place dans le champ du religieux. Ni dans celui du spirituel…
        Il y a beaucoup de confusions actuellement. Les gens ne sont plus capables de faire la différence entre Le Spirituel et le domaine de la psyché.
        Le tout psychologique est aussi un mal de notre temps. Je ne pense pas que cela soit le fait du hasard. Il y aurait beaucoup à dire en détails sur ce sujet.
        Freud à fait beaucoup de mal. Il n’est pas bon de tourner ainsi pendant des années dans le stress du passé. Il vaut mieux avoir un ami avec une oreille attentive pour s’épancher, s’il y a lieu. Pour ma part, je pense aussi que des confessions régulières sont vraiment nécessaires pour nettoyer son intériorité et laisser ainsi plus de passage à la grâce du Bon-dieu.
        M. Onfray, qui est pourtant athée parle mieux que moi de Freud… Il suffit d’aller sur inter net pour visionner ses conférences là-dessus. et sûrement avec plus de réflexion. C’est homme, Freud, était un matérialiste convaincu et il était sûrement adepte du Talmud. Ce qui est curieux aussi, c’est que ses archives ne seront pas visibles avant très longtemps et c’est bien dommage.
        Pour ma part, je n’aime pas cet homme il a fait trop de mal sous couvert de science, dans les familles et ailleurs.
        De plus, il n’a en rien découvert le subconscient… Dans le Védas qui date de 5000 ans… il en était déjà question. Un grand Maître de Sagesse a dit :
        -« La psychanalyse est un lit de boue sur l’humanité. »
        Il me semble bien qu’il a là matière à se poser la question d’une éventuelle imposture, ou d’un gros égo qui a fait école… Et je le répète, nous pouvons aussi nous questionner sur le fait que les archives de Freud ne seront pas disponibles avant très longtemps (?!) Pourquoi?

        Et, pour clore ce sujet : pour les gens que cela intéressent, il y a le livret de M. Alain Escada sur « La théorie du genre » Il est simple à consulter et est très instructif et de même bien documenté.
        Notre Seigneur n’avait pas besoin d’artifice pour chasser les démons ou guérir les gens… Il me semble bien qu’il en était de même des premiers chrétiens.
        Et puis, il y a toute une littérature spirituelle classique dans notre Tradition à disposition pour nous nourrir sur le chemin de l’intériorité qui mène au Bon-Dieu.
        « – La vie s’écoule là où l’on met son attention. »

  4. François ALLINE says:

    Vous avez sûrement raison en ce qui concerne l’étalage du sexe, la promotion indécente de l’homosexualisme, ces déviances en conséquence de la libération de la femme qu’incarne des féministes dont le slogan est « Osez le clitoris »
    mais je me pose une question.
    Pourquoi est-ce dans un pays comme les Pays bas où l’éducation à la sensualité puis à la sexualité démarre dès l’enfance qu’il y a le moins de grossesses non désirées, d’agressions et de viols. A l’inverse pourquoi est-ce dans un autre comme les States où le puritanisme éducatif est roi qu’il y en ale plus ?

    Pour ce qui est de la pureté des enfants… Freud qui les considérait comme des pervers polymorphe…. Vous me direz, il a bien inventé ce ridicule concept de l’œdipe.

    Quant à l’épanouissement de l’individu à condition qu’il respecte ce que vous appelez la « loi naturelle » (pour ce qui est de la procréation, sans doute), je ne suis pas bien sûr qu’il vaille pour une femme ou un homme qui n’éprouve aucun plaisir à lui obéir, si tant soit est qu’il y arrive si c’est un homme. Je vous rappelle que l’église a reconnu qu’un plaisir « raisonnable » devait présider à l’accouplement.

    Pour finir Patricia, je préfère m’en remettre au jugement de notre pasteur qu’est le pape.

  5. Michaël Marie HOMSY says:

    Le Christ n’a pas condamné la femme adultère. Il nous demande de faire de même. Pourquoi condamner une personne parce qu’elle est homosexuelle ou transsexuelle? Il vaut mieux accueillir cette personne dans l’Eglise et l’inviter à l’abstinence sexuelle en rappelant qu’un homme est un homme et qu’une femme est une femme et donc se dire défavorable au changement de sexe, mais sans condamner la personne qui a commis cette faute. Il ne faut condamner personne et offrir la possibilité de se confesser auprès d’un prêtre à tous Chrétien, car Dieu qui est la miséricorde nous demande d’être aussi miséricordieux que lui.

    • Il ne l’a pas condamnée, mais Il lui a dit : »Va ET ne pèche plus. »
      Si elle était restée adultère, Il l’aurait bien sûr condamnée.
      C’est vrai que la conversion demande du temps, mais il ne faut pas encourager le péché. Ceci est une faute grave.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com